Archives de tags | inspiration

Les lambeaux de mon coeur

a_girl_tired_in_an_elevator_by_rickb500_dd4r12y-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Les lambeaux de mon cœur

 

Voilà maintenant trois mois,
Que tu es parti étudier loin de moi,
Une langue étrangère sur une terre inconnue,
En nous jurant fidélité tel que nous en avions convenu.

 

Chaque nuit, je pensais sans cesse à toi.
Dans tes lettres, tu jurais de vivre pour moi.
J’attendais avec grande fébrilité tes rares appels,
Car tu me disais souvent à tel point à tes yeux j’étais belle.

 

Puis un jour, une folle idée m’a prise.
Car de toi, je te le jure, follement j’étais éprise.
De prendre le train pour te faire une surprise, j’en avais décidé
En fantasmant que nous aurions fait l’amour avec passion dès mon arrivé.

 

Parvenue sur le seuil de ton appartement,
Je sentais mon cœur saisi de tant de battements,
Espérant te rendre heureux par ma présence inattendue,
Mais en ouvrant la porte, des cris de femme en jouissance, j’ai entendus.

 

Me dirigeant irrésistiblement vers cette porte,
Cette porte de bois qui alla me mener vers l’enfer,
Te voyant ainsi nu sur cette étrangère, je ne savais que faire.
Mes rêves de mariage et d’une famille nombreuse s’envolèrent.

 

Je n’en veux pas à cette beauté radieuse,
Même si, en plus, qu’elle soit très gracieuse.
Avec ses cheveux roux et sa peau blanche comme tu lait,
Car elle n’est en rien responsable de tout le mal que tu m’as fait.

 

Quelles belles paroles lui as-tu dites ?
Quelles formules magiques as-tu prononcées ?
Pour l’amener dans ton lit bien que nous fussions fiancés ?
En un seul instant, je me suis sentie trahie et tout autant maudite.

 

Tu avais bien fait de ne point dire un mot,
En t’apercevant de ce que tu as fait comme maux,
Tout le mal a été fait et maintenant c’est hélas trop tard,
Car aucun geste, aucune excuse, ni aucune parole ne saurait réparer ce tort.

 

Retournant alors sur mes pas pour me diriger vers l’ascenseur,
Évitant de tourner vers toi mon regard de femme trahie et blessée,
En souhaitant ardemment qu’un jour peut-être je pourrai enfin t’oublier,
Dans le silence, je m’y suis engloutie afin d’y ramasser les lambeaux de mon cœur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Croquer la posture

55489153_287771422150884_5058446270289412096_n
Modèle nu ? Andrea P. de Montréal (Permission spéciale) Un projet artistique en toute intimité est prévu dans le courant du mois d’avril.

Croquer la posture

Bonjour tout le monde,

Je désire en ce premier dimanche printanier vous entretenir d’un sujet rarement développé au sein de mon blogue artistique et qui est de savoir croquer la pose. Il s’agit en l’occurrence d’avoir la capacité à transposer l’instantanéité de ce que l’on voit dans un cadre imaginaire afin de le faire apparaitre sur tout support visuel. Autrement dit, on croque la pose exactement comme si on croquerait une pomme pour en savourer le jus. Un jus qui coulerait doucement sur nos papilles gustatives afin de les faire vibrer d’émotions en tous genres.

En effet, les émotions sont chez l’être humain d’une diversité fort étonnante. Voilà pourquoi telle pose saisie sur le vif par l’artiste peut susciter tant la joie que la peine alors qu’elle peut aussi bien évoquer de tristes souvenirs. Un tel phénomène existe autant dans ce que l’on appelle « les natures mortes » que chez « le modèle vivant », notamment le nu intégral. Qu’invoque la vue d’une simple pomme sur un tableau ? Cela peut invoquer pour certains le conte de Cendrillon et pour d’autres une journée passé à la campagne lors de balade en famille. Ce qui est d’autant le cas en ce qui concerne la nudité artistique. Je pense notamment le cas où une photographie présente une certaine dose d’érotisme, de sensualité et de passion.

L’érotisme peut se manifester de manière très subtile, souvent à son insu, chez le modèle. Un écart entre les jambes, des lèvres légèrement séparées par un filet de salive suffit à susciter des émotions liées de près ou de loin à de tendres souvenirs amoureux. Il en est ainsi en ce qui a trait à la sensualité où souvent, très souvent, le regard du modèle suffit.

En ce qui concerne la passion, cette dernière est un outil majeur dans l’élaboration de poèmes et d’ouvrages littéraires. Il suffit de parcourir la littérature tant dans la langue de Molière que celle de Shakespeare pour se rendre compte de la véracité de mes propos. Par ailleurs, et sans vouloir me vanter, la majorité de mes plus beaux poèmes publiés au sein de mon blogue artistique ont été composés sous l’inspiration des photos où les modèles ont, de part leurs poses choisies, réussi à susciter les émotions les plus profondes chez votre humble serviteur.

Toutefois, il faut retenir qu’en dépit du professionnalisme du modèle et de sa recherche de l’excellence, cela ne servira à rien si l’artiste n’a pas réussi à croquer la pose afin de faire découvrir toute la saveur qui s’y cache au public concerné. C’est là une tâche plus facile à dire qu’à faire. Ici, seule une symbiose totale entre le modèle et l’artiste peut rendre possible la réalisation de faire vivre les gammes émotionnelles propres au genre humain. À cela s’ajoute une confiance mutuelle absolue entre les parties présentes, bien entendu.

Je vous remercie infiniment de votre attention.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Le doute chez la femme

a_girl_in_doubts_by_rickb500_dd20pip-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Le doute chez la femme

 

« Une femme ne doit jamais douter de sa beauté. »

Selon RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Beautés de femme

Beautés de femme
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Beautés de femme

Bonjour tout le monde,

En cette dernière journée de mon séjour dans un centre de réadaptation où j’ai entrepris une convalescence suite à mon accident à Matane le 27 décembre 2019, j’ai décidé de rédige un article sur un sujet particulier qui est  » les beautés de femme « . Un article qui se veut être avant toute chose artistique afin de respecter la vision propre de mon blogue dédié à la nudité artistique, à la  poésie et à la photographie. Trois sujets qui font, semble-t-il, le  bonheur de  mes abonnés.

J’ai eu la chance incroyable d’avoir eu la collaboration de mon ami Rick B. d’Allemagne afin de poursuivre la rédaction de mon blogue pendant mon hospitalisation et ma convalescence. Une aide qui a été précieuse tant pour la qualité des photos réalisées par Rick B. que par la réflexion qu’elles ont suscité chez votre humble serviteur. En effet, ces photos m’ont permis de réaliser de nouveau jusqu’à tel point la beauté féminine est importante pour moi. Je devrais plutôt écrire « les beautés féminines » puisque chaque femme possède une beauté qui lui est particulière.

C‘est d’ailleurs ce que dégage chacune des photos réalisées par Rick B. La grandes variété des poses, la diversité des tendances parfois provocantes, parfois simples et parfois purement poétiques me ramènent à cette question : que serait le  monde sans la beauté féminine ? Pour moi, chaque beauté féminine est semblable à une note de guitare. Elle apporte à la fois de la douceur, de la tempérance et une quiétude dans un monde où tout converge vers le superficiel.

Or, la beauté de la femme nous ramène à l’essentiel de  la vie, c’est-à-dire d’apprendre à regarder, à admirer et à apprécier. Regarder avec les yeux du coeur, admirer chacune des parcelles ce qui nous attire chez elles et, peut-être le  plus important, apprécier dans l’instant présent. En effet, seul le présent compte lorsque nous avons la chance de découvrir la plus grande richesse de la vie et j’ai nommé la beauté de la femme.

Pour ceux et celles qui douteraient mes propos je vous réponds par cette question : « Ne dit-on pas que la beauté se retrouve dans les yeux de celui qui regarde ? » Ici, les yeux de mon ami et collaborateur Rick B., ont su trouver l’excellence parmi chacune de ses modèles. Des modèles qui ont démontré par leurs charmes que sans  la femme, le monde serait bien triste.

Merci cher ami Rick B. pour m’avoir donné l’opportunité de découvrir de nouveau que la beauté féminine est  sans contredit la  plus grande richesse que la nature nous a donné en ce monde. Merci également pour ta contribution à la rédaction de mon blogue. Ce fut une aide fort appréciée.

Sincèrement

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Tendre caresse !

tendre caresse
Par Juste Angèle de France

Tendre caresse !

Magnifique dessin par Juste Angèle de la France

Parfois, il est préférable de ne pas trop en dire, ne pas trop écrire, ne pas trop bouger afin de simplement apprécier la réalisation faite par une artiste.

De RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Dans un rêve

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dans un rêve

 

Qui es-tu ?

Une fois la nuit venue,

Tu es là chez-moi et nue,

Belle blonde et toute menue.

 

Nous avons passé la soirée,

À se regarder sans dire un mot,

À se toucher sans aucun geste de trop,

Nous avons passé des heures à se caresser.

 

Était-il utile de dire quoi que ce soit ?

Il nous suffisait qu’être simplement toi et moi.

Dans la pénombre de mon salon éclairé par une bougie,

Avec pour chaperon quelques notes d’un piano sous une douce mélodie.

 

Tu m’invitas à t’accompagner,

En un autre lieu en un autre endroit,

Afin d’être encore plus près de toi,

Un lieu où nous pourrions nous explorer.

 

Comme dans un rêve je t’ai suivie,

Comme dans un rêve tu m’as souri,

Comme dans un rêve nous étions si heureux,

Car en réalité, toi et moi nous étions amoureux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le soleil se pointe à l’horizon

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Séance photo avec Phylactère

Le soleil se pointe à l’horizon

Bien le bonjour tout le monde,

IMG_20181114_201609J’espère que vous, mes fidèles amis-es qui suivez le fil de mes publications, allez bien et que la vie soit belle et bonne pour vous. De mon côté, tout semble rentrer dans l’ordre tant au plan de la santé que celui de ma passion pour la nudité artistique. En effet, les derniers événements semblent indiquer que je suis sur la voie d’un rétablissement complet tout en ayant l’opportunité d’exercer ma passion de modèle vivant pour un collège d’enseignement situé dans la région des Bois-Francs au début du mois d’avril.

IMG_20190120_142959_502Je reconnais que de nombreuses questions émergèrent en mon esprit peu de temps après mon admission dans le centre où je suis traité depuis maintenant presque deux semaines. Qu’allais-je devenir suite à mon accident à mon bras gauche, celui qui est le plus utile dans mes activités quotidiennes ? Allais-je pouvoir vaquer à mes occupations ? Allais-je pouvoir rédiger mes articles de manière assidue comme je le faisais avant la date fatidique du 23 décembre où j’allais presque embrasser un trottoir suite à une chute causée par une plaque de glace qui avait échappé à ma vigilance ? Et, le plus important, allais-je pouvoir participer de nouveau à des séances en tant que modèle vivant (nu intégral) comme j’étais habitué de le faire ?

Ces quelques questions, comme bien d’autres, meIMG_20190203_095527 trottèrent en mon esprit lors de la première nuit de mon admission. Je l’avoue, sans aucune honte puisque je suis  qu’un simple être humain, qu’une réaction bien étrange avait surgi en mon fort intérieur et qui se traduit en cette toute petite interrogation :  » N’avais-je pas assez de ma situation physique à assumer sans avoir en plus vivre avec mon bras gauche hypothéqué ? Fort heureusement, la gentille infirmière m’a répondu avec une voix angélique : « Rolland, donne-toi une chance ! »

À bien y penser, elle avait bien raison dans son propos. Pourquoi n’aurais-je pas le droit de me donner la chance d’aller vers l’avant et ce, selon mon rythme ? Pourquoi devrais-je absolument être un surhomme alors que je le suis pas et ne le serai jamais ? Pourquoi n’aurais-je pas le droit de me sentir faible une fois 11235251_676422929152119_142811643_odans la vie ? Par ailleurs, cette faiblesse momentanée a permis à vote humble serviteur de prendre de nouveau conscience chaque être vivant est avant toute chose un être de faiblesse et que l’invincibilité est sans contredit l’une des pires chimères qui ont embrouillé la vision sur la nature même des êtres vivants, en particuliers les humains. D’ailleurs, le Christ n’avait-il pas vécu cet état de faiblesse sur la croix ? Et, pourtant, il est le Fils de Dieu.

Comme la nuit ne dure pas éternellement, les rayons du soleil pointeront à l’horizon au bon moment. Certes, les situations de vie varient au fil des jours, des mois et des années. Personne en ce monde est épargnée par la vieillesse. Toutefois, on peut accepter cet état de fait et l’adapter à notre avantage tout en continuant de s’accomplir dans ce que nous aimons le plus. En ce qui me concerne, je me promets de continuer ce que j’affectionne le plus en dépit des jugements de certaines personnes qui seraient potentiellement choquées par ma passion qu’est la nudité artistique.

Et pourquoi donc selon vous ? Tout simplement parce que le soleil brille pour tout le monde. Pour ma part, le soleil se pointe à l’horizon. Un horizon qui se veut prometteur. Pour se faire, je dois absolument me donner cette chance. Celle qui me permettra d’avancer un jour à la fois. À la grâce de Dieu !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Je ne voulais pas te déranger

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je ne voulais pas te déranger

 

Ô ! Pardon ma chérie !

Pardonne moi, je t’en prie

Je voulais te dire en ce matin

Comme je t’aime en admirant ta peau de satin.

 

Te confier que malgré les jours

Les jours qui passent, je t’aimerai toujours

Comme au premier jour où devant un café

Un café de Paris, nous nous sommes rencontrés.

 

Et comment aurais-je pu faire autrement

Devant une si belle dame assurément ?

Alors que jouait à la radio une mélodie

D’amour et de plaisir interdit ?

 

Tu étais assise seule à la table

Alors je me suis permis de m’asseoir

Avec toi, pour un moment jusqu’au soir

Tu m’as demandé de t’accompagner si j’en étais capable.

 

Avec un sourire gêné je t’ai dis oui

Pour un moment ? Pour un jour ? Pour une nuit ?

Qui est devenue au fil du temps pour la vie

Une extraordinaire histoire d’amour à l’infini.

 

Je ne voulais pas te déranger

Je ne voulais pas t’importuner

Simplement te dire que grâce à toi

Mon cœur est rempli d’une grande joie.

 

De

 

RollandJr St Gelais de Québec

De magnifiques seins

Magnifiques seins

 

Par François Brosseau : Artiste-peintre, sculpteur, poète visuel et sensuel

 

De magnifiques seins

 

De magnifiques seins immortalisés pour la postérité.

Acrylique sur toile 46 x 61 cm ou bien 18 x 24 ps.

Par François Brosseau de Grandby (Québec) Canada

Laissons à l’artiste la chance de se présenter :

 » Ce que j’ai d’unique par rapport aux autres créateurs c’est l’illustration de la sensualité du corps féminin dans son ensemble ou en partie dans un contexte dépouillé. J’ai le regard d’un artiste poète pour mettre en valeur la beauté, la féminité et la valoriser dans sa particularité.
« Savourez vos plaisirs raffinés » est l’invitation que je lance à la femme qui est le modèle et aux amateur.e.s qui vivront avec mes œuvres.
Mes œuvres sont intimes, joyeuses, libres, douces, sans artifices, intemporelles, sans liens précis ; elles peuvent être interprétées selon une histoire avant et après que vous voudrez bien imaginer. « 

par François Brosseau 

Fais attention !

 

IMG_20181117_090858_155

Dessin réalisé à l’U.Q.A.C. le 14 novembre 2018

Fais attention !

« Fais attention à ce que tu souhaites car ça peut se réaliser. Un souhait non réalisé c’est souvent un cauchemar évité. »

de RollandJr St-Gelais de Québec au Canada