Archives de tags | période

Un parfait exemple

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Un parfait exemple

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout va bien pour vous et que la pandémie dans laquelle nous nous retrouvons ne vous affecte pas trop le moral. Pour ma part, je dois reconnaître que ma passion pour mon blogue artistique est une aide incommensurable dans cette période, disons-le franchement, particulière. Soyez sans crainte. J’ai aussi d’autres passions qui font en sorte que je traverse le temps actuel avec un excellent moral.

En ce qui concerne mon blogue artistique, j’ai la chance de compter sur plusieurs collaborateurs européens. Il y a, parmi eux, un ami de longue date en la personne de Rick B. d’Allemagne. Sa passion pour la photographie de nudité artistique et son savoir-faire dans ce domaine constituent une source incroyable d’inspiration pour un grand nombre de mes articles tant sous forme de poésie que de prose. Il possède un angle d’approche empreint de respect, et parfois d’une belle sensualité, qui donne une beauté unique en son genre. Cette photo constitue sans aucun doute un parfait exemple qui illustre mes propos.

Excellent travail, mon ami.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Cet instrument fétiche

Cet instrument fétiche Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/08-Dec-80-900152235

(Poème composé à la mémoire de John Lennon 9 octobre 1940- 8 décembre 1980)

 

Cet instrument fétiche

 

Aujourd’hui, j’ai un souvenir.

Qui me hante quand je respire,

Qui me bouleverse à chaque fois,

Que j’y pense au plus profond de moi.

 

Je me souviens d’une nouvelle à la radio,

En cette journée où il faisait tellement beau,

On annonça l’assassinat de mon chanteur,

Celui qui avait réussi à faire battre mon cœur.

 

Je me rappelle bien cette chanson de son cri à l’aide,

Qui était aussi les miens alors que je me trouvais laide,

À l’époque de l’adolescence qui était pour moi loin d’une romance,

De cette période de remises en question qui me donnait tant de souffrance.

 

Il y était un membre d’un groupe originaire de la divine Albion.

Qui jouait de belles balades d’amour de si magnifiques chansons.

Il y avait parmi ce groupe un homme qui allait un jour prôner la paix.

Ses airs, ses paroles, sa musique et ses mélodies, comme je les aimais.

 

Que de larmes j’ai versées en apprenant la nouvelle,

En apprenant le départ de celui qui m’a dit que je suis belle.

Il avait mis tant de joie de beauté dans ma vie d’adolescente,

Une vie comme toutes les filles de mon âge tout à fait innocente.

 

« Give Peace a chance! » Cette chanson qu’il fredonnait dans un lit.

À Montréal dans une chambre d’hôtel loin de l’Europe et de Paris.

Quel beau souvenir de ma jeunesse maintenant et à jamais envolé,

Le jour où j’ai appris à la radio qu’un homme lui avait la vie enlevée.

 

Maintenant, il me reste quelques souvenirs lointains,

Des idées que j’ai peine à retenir de mes deux mains,

Cet instrument fétiche qu’il m’avait en secret offert,

Et qui me console tant bien que mal dans mon enfer.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le pont

Le pont Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Placi1 Source : https://www.deviantart.com/placi1/art/Untitled-899407807

Le pont

 

Que nous le voulions ou pas, un jour ou l’autre.

Un passage, court ou long, où nous attend un hôte,

Les sages conviennent que la vie est faite ainsi depuis l’aube du temps,

Les jours, qu’ils soient torrides ou solitaires, passent aussi vite que le vent.

 

Nous naissons sans bien et nus comme des vers.

Ayant des destins fort différents sur la terre.

De l’enfance parfois brisée par tant de mal,

À l’adolescence cheminant à travers les dédales.

 

Puis, vient la période de l’homme et de la femme.

Deux êtres à si différents emportés par la passion et ses flammes.

Chacun fera son chemin, son parcours de vie et son destin.

Chacun fera son possible avec ce qu’il aura dans les mains.

 

La vieillesse nous saluera avec ses cheveux d’argent.

Faisant au passage des traces sur les visages de tant de gens.

Ces traces qui témoignent de tant de joie, de peine en une vie.

Mais, quoi de plus beau qu’une aînée qui dit à la vie un grand merci?

 

Les parcours de l’existence sont différents les uns des autres.

Certains trouvent le réconfort en des mages et deviennent des apôtres.

Quelques réponses sont bonnes alors que d’autres n’ont pas toujours tort.

Face à tant de questions irrésolues sur le sens de la vie de la mort.

 

Toutefois, une question est entre toutes la plus cruciale.

Elle concerne aussi bien les nobles gens que les vandales.

Qu’y a-t-il à l’autre bout du pont une fois notre vie accomplie?

Peut-on espérer un monde meilleur ou bien que tout sera à jamais fini?

 

J’ose croire mes amis et connaissances,

Qu’il y aura selon notre parcours une renaissance,

Mais, d’ici là, pas de crainte nous devrions éprouver.

Envers le moment où nous allons revoir nos êtres que nous avons aimés.

 

Avant que ce moment inéluctable soit arrivé,

Apprenons à vivre ensemble avec respect et authenticité,

Ainsi nous aurons le cœur léger au jour où nous traverserons le pont,

Nous l’enjamberons alors avec un refrain et d’un seul cœur nous chanterons.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un, deux, trois, quatre

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Un, deux, trois, quatre

 

Je me souviens d’un autre temps,

Où l’on pouvait chanter et aimer et vivre.

Vivre comme bon nous semblait et non survivre,

Un temps où la liberté existait il n’y a pas si longtemps.

 

Un temps où l’on goûtait à l’amour,

Deux temps où l’on partageait nos espoirs,

Deux temps et trois mouvements avant qu’arrive le désespoir,

Et puis quatre temps avant que disparaissent nos rêves pour toujours.

 

Mais, quel plaisir de me souvenir.

De cette époque où la jeunesse et sa beauté,

Avaient encore le plein droit de simplement exister,

Sans les moqueries de nos jours qui nous ne font point rire.

 

Je me rappelle une certaine chambre d’hôtel,

D’une chanson où l’on donnait à la paix une chance,

Une chanson, un refrain, des paroles et d’un rythme qui encensent,

Qui résume à elle seule cette période lointaine et qui me parait si belle.

 

Un, deux, trois et quatre pour la postérité,

Que cette chanson vienne jusqu’à nos cœurs,

Qu’elle éloigne de nous toutes nos craintes et nos peurs,

Et qu’elle nous enseigne que la seule valeur noble qui soit c’est celle d’aimer.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Déjà dix ans

Déjà dix ans 

Bonjour tout le monde 

J’espère que vous allez bien et que les journées automnales sont agréables. Quoi de plus beau que les feuilles dorées et rougeâtres que mère nature nous offre en cette période de l’année? Personnellement, je suis toujours ébahi par toutes ces couleurs qui se manifestent au fil des jours annonçant l’hiver. 

Toutefois, c’est aussi une période à laquelle quelques-uns de nos plus beaux souvenirs nous reviennent à l’esprit. Je pense notamment à une expérience vécue avec un photographe des États-Unis dans le cadre d’une séance de nudité artistique. Une séance qui a eu lieu exactement dix ans aujourd’hui même. 

En effet, cela fait maintenant dix ans que j’ai débuté dans le domaine de la photographie en tant que modèle nu pour des écoles d’art et des ateliers en arts. Cela m’a permis de faire la connaissance de photographes tant professionnels que amateurs. 

Parmi ceux-ci, Kenneth W. Oliver est l’un des premiers pour lesquels j’ai posé. Des poses tantôt conventionnelles, tantôt de nudité. Vous avez sans doute deviné que le tout a été fait de manière respectueuse. 

Mais, avant toute chose, ce fut l’occasion de faire la rencontre d’une personne formidable et très talentueuse. Une personne remplie de grande sensibilité et qui possède une belle ouverture d’esprit. J’ai eu la chance de partager avec Kenneth W. Oliver une journée mémorable. 

Merci à toi pour cette belle expérience. 

Merci de votre attention!

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada