Archives de tags | Archange

Paroles d’archange !

Paroles d’archange Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par JenovaxLilith Model Lauren Erwin Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Peace-911026754

Paroles d’archange !

 

Tiens ! On annonce une grande production.

Qui sera bientôt diffusée dans les salles de cinéma.

Une histoire d’une jeune dame partie bien loin là-bas.

Pour y faire la découverte de gens de toutes les nations.

 

Une femme qui a pour bagage une veste de cuir,

Sa tête remplie de belles idées et le cœur plein d’espoir.

Elle part à l’aventure telle une tsigane avant que tombe le soir

Et d’une planche à roulettes afin qu’elle puisse, les dangers, les fuir.

 

Elle en avait assez d’obéir aux règles de cette société.

Qui croit avoir toujours raison et n’avoir jamais tort.

Qui appuie l’ensemble de ses valeurs sur celle de l’or.

Mais, qui est, devant la souffrance, tellement irritée.

 

La chevelure auréolée par le soleil tel un feu.

Elle va droit devant sans craindre l’avenir.

Il faut savoir s’aventurer pour découvrir de beaux souvenirs.

Sa mère lui répétait souvent que l’essentiel est de faire de son mieux.

 

Continue ta route, ne te retourne pas ! Lui disait jadis un ange.

Ne regarde pas derrière toi sinon en statue de sel tu deviendras.

Avance encore et toujours ! C’est ainsi que ton destin, tu l’accompliras.

Quelles belles paroles de sagesse en cette période trouble que lui dit l’archange !

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu es parti, entouré d’amour

Repose en paix maître Merlin l’enchanteur

Tu es parti, entouré d’amour.

 

En cette fin de journée,

Prélude d’une si triste soirée,

Ton papa et ton oncle t’ont accompagné,

Vers le lieu où tu seras endormi pour l’éternité.

 

Tu as été sage durant ce long voyage,

Peut-être parce que tu te doutais bien vu ton âge,

Tu étais tel un prince entouré par ceux qui t’ont aimé,

L’un à ta gauche, l’autre à ta droite, comme pour te protéger.

 

Le soleil baissait tranquillement au lointain l’horizon,

Pendant que vers ce lieu, avec amour, nous t’emmenions.

Rendus sur place, formalités et papiers, nous avons réglés,

Avec chagrin, car nous savions que bientôt, tu nous auras quittés.

 

Nous attendions le moment redouté,

Où à ta souffrance, tout sera enfin terminé.

L’instant d’un appel semblable à une voix d’ange,

Nous avons compris que pour toi est arrivé un archange.

 

Celui qui te transportera là où t’attendent tes vieux copains,

Tes amis avec qui tu jouais comme le feraient des gamins,

Le sablier du temps nous paressa s’écouler si lentement,

Car tout a été fait avec attention et si délicatement.

 

Tu étais entouré d’amour alors qu’encore tu respirais,

Avec tendresse et les larmes aux yeux, je te caressais.

Pendant que ton papa, le cœur en lambeau, pleurait.

Alors qu’un silence rempli de paix nous entourait.

 

Tu es parti, entouré d’amour.

Celui de ton papa qui t’aimera toujours,

Celui de ton oncle qui t’aimera tout autant,

Salut Dame Plume car à elle aussi je pense tout le temps.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Je suis l’œil trompeur

l'oeil trompeur

Je suis l’œil trompeur Poème et photo par RollandJr St-Gelais 

Je suis l’œil trompeur

 

L’œil trompeur

Oui! De cet œil ayez peur

Œil qui vous regarde là où que vous soyez

Jamais vous ne m’échapperez c’est votre destiné

 

Œil du diable! Œil redoutable!

Soyez sûrs, inutile de vous cacher

Là où que vous soyez, je vous retrouverai

Me fuir au loin? Vous en serez incapables


Œil d’aigle perçant

Le pire des tourments

Qui ne vous quittera jamais

Car de tous temps Alea Jacta Est

 

J’ai comme prophète Machiavel

Qui a su deviner l’art de gouverner

Avec longs bâtons lourds, vous tremblez

Parfois il est bien de vous donner un peu de miel


Œil trompeur et vagabond

De cet ange déchu parmi les bons

Archange vénéré parmi les anges célestes

Qui sait apprécier belles femmes jusqu’aux fesses


Archange qui a pour maîtresse

Celle qui lui donne les plus belles caresses

Archange de l’arc en ciel qui contemple la journée

En attendant rejoindre celle qui saura l’apprivoiser


De


RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Prendre un moment d’arrêt

Prendre un repos
Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Prendre un moment d’arrêt

 

Pardon mon chéri,

Ne m’en veux pas, je t’en prie.

Simplement je ressens un certain besoin,

De penser où j’en suis rendue et me reprendre en main.

 

Il y a de ces jours où chacun doit trouver ces propres réponses,

À ces nombreuses questions dans lesquelles toi et moi on s’enfonce,

Ces questions semblables au sable mouvant qui nous avale,

Sans pouvoir revenir sur le cour de notre histoire en aval.

 

Rassures-toi, j’adores t’entendre crier de douleur,

Lorsque mon fouet sur ton corps accomplit son labeur,

Qu’il trace ses sillons afin de satisfaire ce besoin étrange,

Que peut prendre plaisir qu’un démon autrefois un archange.

 

Mais, ne vois-tu pas mon amour ?

Te voir aimer tant souffrir m’accable à mon tour,

Laisse-moi reprendre mon souffle et boire quelques gouttes de café,

Avant de recommencer avec toute mon attention calmement te fouetter.

 

Souffrir encore et encore,

Admirer la sueur perler sur ton corps,

Qui suis-je vraiment pour en cet instant te juger ?

Puisque je suis celle qui avec une délectation sans égale aime te corriger.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le prétentieux

img_20181119_114146_4898097550658107754315.jpg

Dessin réalisé dans le cadre de la séance de nudité artistique du 14 novembre 2018 (U.Q.A.C.)

Le prétentieux

 

Oui je le sais bien que je dérange
Mais à bien y penser cela m’arrange
Car cela m’a permis de sortir de ce lot
De ce sceau rempli à ras bord de bien des sots.

 

Oui, il est vrai que je ne suis vraiment pas un ange
Peut être grâce à mes folies de jeunesse je suis un archange
Un archange avec des cornes et une belle queue fourchue
Pourvu d’un corps bien en chair et souvent tout nu

 

Oui, il est vrai que je suis assez populaire
Et ce grâce à mes tendres fesses souvent à l’air
Alors, et à bien y penser, je continuerai à le faire
Au-delà du risque de sérieusement vous déplaire

 

Suis-je tellement prétentieux?
C’est possible si on veut être sérieux
Et pourtant, de mon art ce que j’en suis fier
Car je sais que bien des gens m’envient depuis hier

 

De ces « hiers » et de bien des « demains »
Car voyez-vous? De ma différence, je l’ai prise en main
Et comme disait si bien belle dame d’un soir : tu es si heureux
Alors voilà pourquoi bien des gens ne sont que des envieux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada