Archives de tags | Archange

Provocant

Provocant Poème de Rolland Jr St-Gelais photo et modèle par Gfrieberg Source : https://www.deviantart.com/gfriedberg/art/Defiant-718197052

Provocant

 

Je dois avouer une vérité.

La vie n’est pas un conte de fées.

Dès notre première bouffée d’air.

On doit s’attendre à se battre, à se défaire.

 

Poings levés et le ventre rentré.

À cela s’ajoute savoir prouver notre virilité.

Devant les faits saugrenus de l’existence,

Garder le silence est une question de prudence.

 

Ce qui ne m’empêche guère, d’être révolté,

Face à la violence qui secoue l’humanité.

Mais, que puis-je faire en tant qu’homme?

Surtout que j’ai pour compagnon que mon ombre.

 

Poing gauche derrière mon fessier.

L’autre mis en évidence et prêt à frapper.

Mon regard perce l’horizon à l’affût de l’ennemi.

Celui qui, en d’autres circonstances, aurait pu être mon ami.

 

L’histoire fait l’individu à ce que l’on dit.

Les gens font les événements à ce que j’ai appris.

Un ange peut devenir un démon en certaines situations.

Le diable n’était-il pas un archange avant d’être jeté en un lieu de damnation?

 

Certes, nous sommes responsables de nos actions.

Certains choisissent des actes de purification.

D’autres poursuivent leur chemin de mille péchés.

Mais, dans le fond, nous irons tous dans le grand fossé.

 

Toutefois, j’ai décidé de ne jamais baisser les bras.

Je continuerai ma route adviendra que pourra.

Je braverai les soubresauts du temps et du vent.

Même si, pour survivre, je devrais être provocant.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

D’un conte aussi vieux que le temps

« D’un conte aussi vieux que le temps » Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo & Modèle : JenovaxLillith Source : https://www.deviantart.com/lilithjenovax/art/dark-anthologies-947529740

 

D’un conte aussi vieux que le temps

 

Bonsoir mes amis !

Vous êtes les bienvenus, en cette nuit.

Où je vous raconterai une fable ancestrale.

Un récit qui vous guidera vers les aurores boréales.

 

Un archange devint amoureux d’une dame sous les firmaments.

Mais, tout semblait être ligué contre lui malheureusement.

Il s’agissait d’un démon qui s’était échappé de l’enfer.

Car, de ce lieu de damnation, il n’en savait que faire.

 

Son élue était la fille unique d’un noble et grand roi.

Dès qu’il le regardait, son cœur se remplissait de joie.

Elle avait une âme si pure et si belle telle une colombe.

Afin d’assurer son secret, il valait mieux qu’elle ne voit pas son ombre.

 

Chaque soir, il lui rédigeait une charmante lettre d’amour.

Il le posait avec finesse sur sa poitrine à l’arrivée du petit jour.

Sans oublier de mettre sur son front avec prudence un doux baiser.

Afin d’éviter de son sommeil apaisant de ne pas la réveiller.

 

Les saisons filèrent sans qu’elle trouve qui était cet être mystérieux.

Ce gentilhomme qui lui écrivait des poèmes avec un talent merveilleux.

Cependant, elle sentait bien qu’on la suivait dans un parfait silence.

Que cela tienne, elle le saura tôt ou tard avec un peu de patience.

 

Puis survint une guerre atroce et terrible qui la força à s’exiler,

Son père, devant la menace de son rival, voulut la protéger.

Mais, il ignorait qu’un ange déchu veilla avec attention sur elle,

Il la recouvrait à chaque instant de ses imposantes ailes.

 

Un jour, l’ennemi si redouté lui envoya un mercenaire,

Dans le but de la tuer et ainsi de sa lignée réussir à s’en défaire.

Flèche imbibée dans du poison afin qu’elle passe de vie à trépas.

Voilà un plan judicieux qui devrait réussir à coup sûr ! Il s’exclama.

 

La princesse admirait le coucher du soleil de son château,

Un paysage tellement extraordinaire à ses yeux si beaux.

Projectile tiré au loin par un arc tenu par des mains d’un être vénal.

À qui l’on avait remis une bourse pleine de pièces d’or pour faire ce mal. 

 

 Face à cet aiguillon si rapide nul d’autres choix que d’apparaître.

Permettant ainsi à son élue de voir l’aspect véritable de son être.

Se logeant à la vitesse de l’éclair entre cette pointe et sa chérie,

Il l’a reçue de plein fouet en son cœur révélant alors son secret bien gardé.

 

Découvrant dans ce geste une générosité héroïque,

Elle comprit qu’il était intervenu par une bonté authentique.

Du fait d’un tel grand sacrifice, sa place devrait être au ciel.

Donner sa vie pour ceux que l’on aime est en soi une action si belle.

 

Oui, c’est bien d’un conte aussi vieux que le temps.

Une histoire tant impossible entre deux êtres si différents.

Une romance qui enjolive depuis toujours notre existence éphémère.

Comme il serait bien d’apprendre à s’aimer au lieu de se faire la guerre.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Paroles d’archange !

Paroles d’archange Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par JenovaxLilith Model Lauren Erwin Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Peace-911026754

Paroles d’archange !

 

Tiens ! On annonce une grande production.

Qui sera bientôt diffusée dans les salles de cinéma.

Une histoire d’une jeune dame partie bien loin là-bas.

Pour y faire la découverte de gens de toutes les nations.

 

Une femme qui a pour bagage une veste de cuir,

Sa tête remplie de belles idées et le cœur plein d’espoir.

Elle part à l’aventure telle une tsigane avant que tombe le soir

Et d’une planche à roulettes afin qu’elle puisse, les dangers, les fuir.

 

Elle en avait assez d’obéir aux règles de cette société.

Qui croit avoir toujours raison et n’avoir jamais tort.

Qui appuie l’ensemble de ses valeurs sur celle de l’or.

Mais, qui est, devant la souffrance, tellement irritée.

 

La chevelure auréolée par le soleil tel un feu.

Elle va droit devant sans craindre l’avenir.

Il faut savoir s’aventurer pour découvrir de beaux souvenirs.

Sa mère lui répétait souvent que l’essentiel est de faire de son mieux.

 

Continue ta route, ne te retourne pas ! Lui disait jadis un ange.

Ne regarde pas derrière toi sinon en statue de sel tu deviendras.

Avance encore et toujours ! C’est ainsi que ton destin, tu l’accompliras.

Quelles belles paroles de sagesse en cette période trouble que lui dit l’archange !

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu es parti, entouré d’amour

Repose en paix maître Merlin l’enchanteur

Tu es parti, entouré d’amour.

 

En cette fin de journée,

Prélude d’une si triste soirée,

Ton papa et ton oncle t’ont accompagné,

Vers le lieu où tu seras endormi pour l’éternité.

 

Tu as été sage durant ce long voyage,

Peut-être parce que tu te doutais bien vu ton âge,

Tu étais tel un prince entouré par ceux qui t’ont aimé,

L’un à ta gauche, l’autre à ta droite, comme pour te protéger.

 

Le soleil baissait tranquillement au lointain l’horizon,

Pendant que vers ce lieu, avec amour, nous t’emmenions.

Rendus sur place, formalités et papiers, nous avons réglés,

Avec chagrin, car nous savions que bientôt, tu nous auras quittés.

 

Nous attendions le moment redouté,

Où à ta souffrance, tout sera enfin terminé.

L’instant d’un appel semblable à une voix d’ange,

Nous avons compris que pour toi est arrivé un archange.

 

Celui qui te transportera là où t’attendent tes vieux copains,

Tes amis avec qui tu jouais comme le feraient des gamins,

Le sablier du temps nous paressa s’écouler si lentement,

Car tout a été fait avec attention et si délicatement.

 

Tu étais entouré d’amour alors qu’encore tu respirais,

Avec tendresse et les larmes aux yeux, je te caressais.

Pendant que ton papa, le cœur en lambeau, pleurait.

Alors qu’un silence rempli de paix nous entourait.

 

Tu es parti, entouré d’amour.

Celui de ton papa qui t’aimera toujours,

Celui de ton oncle qui t’aimera tout autant,

Salut Dame Plume car à elle aussi je pense tout le temps.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Je suis l’œil trompeur

l'oeil trompeur

Je suis l’œil trompeur Poème et photo par RollandJr St-Gelais 

Je suis l’œil trompeur

 

L’œil trompeur

Oui! De cet œil ayez peur

Œil qui vous regarde là où que vous soyez

Jamais vous ne m’échapperez c’est votre destiné

 

Œil du diable! Œil redoutable!

Soyez sûrs, inutile de vous cacher

Là où que vous soyez, je vous retrouverai

Me fuir au loin? Vous en serez incapables


Œil d’aigle perçant

Le pire des tourments

Qui ne vous quittera jamais

Car de tous temps Alea Jacta Est

 

J’ai comme prophète Machiavel

Qui a su deviner l’art de gouverner

Avec longs bâtons lourds, vous tremblez

Parfois il est bien de vous donner un peu de miel


Œil trompeur et vagabond

De cet ange déchu parmi les bons

Archange vénéré parmi les anges célestes

Qui sait apprécier belles femmes jusqu’aux fesses


Archange qui a pour maîtresse

Celle qui lui donne les plus belles caresses

Archange de l’arc en ciel qui contemple la journée

En attendant rejoindre celle qui saura l’apprivoiser


De


RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada