Archives de tags | Canada

Une facette méconnue de la nudité artistique : Être une modèle nue enceinte (Pratique du yoga)

Une facette méconnue de la nudité artistique :
Être une modèle nue enceinte (Pratique du yoga)

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. De mon côté, je suis fier de vous annoncer17904232_1925292107701890_6493016918687049643_n que j’ai fait une très longue promenade au cours de cette après-midi. Raison pour laquelle je n’ai pas rédigé, ni  publié d’article pour aujourd’hui. Profiter du soleil, admirer les différentes beautés féminines et rencontrer des gens intéressants est une denrée rare en ce monde où la possibilité de vivre pleinement sa vie au quotidien n’est pas donnée à tout le monde. Bref, je remercie le ciel pour être né dans un si beau pays qu’est le Canada et de vivre sur ma tendre patrie qu’est le Québec. Je sais bien que je me répète mais, avouons-le, vivre et non pas survivre est une opportunité incroyable de nos jours.

new-image-15À cela s’ajoute la possibilité de vivre une prochaine expérience de modèle nu pour les quatre mois à venir au sein d’un département universitaire qui  se trouve dans la belle ville de Trois-Rivières. Croyez-moi sur parole ! J’ai vraiment hâte de travailler avec tous ces gens, jeunes et moins jeunes, qui tenteront de parfaire leurs connaissances dans le domaine des arts visuels. Toutefois, je dois reconnaître qu’une question est apparue au fil de mes réflexions en cette journée ensoleillée. Hé bien oui, je réfléchis souvent au cours de mes aventures quotidiennes sur les sujets qui pourraient potentiellement vous intéresser. Bref, voici la question : Doit-on avoir un corps parfait pour être modèle nu ou une telle profession est-elle réservées aux personnes ayant un physique impeccable ? Je pourrais aisément partager mon expérience personnelle afin d’infirmer une telle hypothèse. Or, il n’en est rien.

Au lieu de cela, j’ai préféré vous présenter, encore une fois, une vidéo dans laquelle une yogi démontre tout son savoir-faire dans le yoga. Cette yogi a ceci de particulier; elle est enceinte de plusieurs semaines. Son corps transporte deux vies. En premier lieu, la sienne qui nous transmet, entre autre sa passion pour le yoga, et une certaine joie de vivre qui lui est propre. Passion et joie de vivre constituent les fondements majeurs dans ma conception de ce qu’un modèle nu doit posséder. En second lieu, la vie d’un être en devenir qui prend peu à peu forme dans le sein de sa mère. N’est-ce pas ce que les artistes réalisent lorsqu’ils captent sur leurs supports l’instantanéité de la pose ? Mettre sur support de manière à la fois graduelle et avec une grande attention leurs êtres en devenir, leurs progénitures, leurs … enfants en quelque sorte.

Une petite remarque que je dois vous dire avant de vous laisser regarder cette vidéo. J’ai fait quelques recherches sur différents moteurs de recherche sur le web dans le but de trouver des images de modèles nues féminins, notamment enceintes. Malheureusement, les seules photos que j’ai trouvées étaient loin de se qualifier dans le champs artistique. À vrai dire, elles se situent aux antipodes de ce que je voulais découvrir. Inutile de vous expliquer dans tel domaine elles se retrouvent sur le web. N’est-ce pas ?! Dommage car, une fois encore, la nudité est reléguée à la sexualité débridée. 

muse_summoning_artist_to_work_by_jrekas-daih6fqMais, Dieu merci, grâce à la collaboration de mes nombreuses connaissances dans le milieu de la nudité artistique, j’ai pu déniché quelques oeuvres d’arts de qualité tout à fait remarquable. De véritables petits chef-d’oeuvres dignes de mention tellement la recherche de l’excellence y est un point central. J’ai donc décidé de vous en montrer au moins une afin d’étayer mes dires (1). Comme quoi, le concept de la nudité est davantage honorable dans les yeux d’un artiste que ce dont on peut trouver sur le web. C’est là un élément qui me redonne foi en l’être humain. 

Merci infiniment de votre visite.

Bon vendredi !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

(1) http://jrekas.deviantart.com/art/Muse-summoning-artist-to-work-635696342

Annonce !

New Image 3

Annonce !

Bonjour tout le monde,

Je suis modèle vivant de manière occasionnelle pour des écoles d’arts, des ateliers et des artistes. Je suis parmi les rares modèles nus vivant avec un handicap physique apparent au Québec et au Canada. On me dit être très professionnel, respectueux et de bonne compagnie lors des séances. Je suis à la recherche de nouveaux contrats dès le mois de septembre, le mois d’août, peu très bien convenir si le besoin est.

Ma gamme de travail est variée allant de poses nues classiques aux styles plutôt « underground » à la condition que le respect soit toujours de mise.

Bref, si vous recherchez un modèle quelque peu non conventionnel, faites-moi signe.

adresse email : modelevivantaquebec@live.ca

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un principe fondamental : Le respect envers le modèle!

18685527_10154922784478462_810170271_n

Un principe fondamental :

Le respect envers le modèle vivant !

 

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous avez passé une belle journée en ce 1er juillet 2017, date de la fête du Canada. Mon pays que j’aime tant et que je souhaite à ceux et celles qui sont venus s’y établir d’y trouver un hâvre de paix et de justice. En parlant de justice, un fait assez troublant est survenu au sein d’une polémique entourant la photographie d’une femme, un modèle féminin ayant visiblement un surplus de poids, qui est publiée dans un magazine. La polémique réside dans certains commentaires qu’une chroniqueuse a écrits concernant le physique du modèle nu.

New Image 43Je vais mettre les choses au clair afin de bien faire comprendre le fondement même de mon article : La liberté d’expression est, et doit demeurer, la pierre angulaire de la démocratie car sans une telle liberté toute société dite « démocratique » est vouée à une disparition, laissant ainsi la place au despotisme en tous genres. Oui, le droit de critiquer existe et doit continuer d’exister. Ce qui est notamment le cas, pour faire le pont avec mon sujet, à l’égard du domaine artistique.

Or, il y a une distinction à faire entre d’une part, critiquer la créationNew Image 90 artistique en tant que tel et, d’autre part, chercher à rabaisser le modèle vivant pour son physique. On peut être en désaccord total avec le concept en soi et la manière dont il a été présenté au grand public par l’artiste. C’est le cas, pour le sujet qui nous intéresse, d’un modèle vivant avec un surplus de poids très visible. À la limite, il serait même de notre devoir de fustiger l’auteur(e) de photos lesquelles dénoteraient un manque de respect envers ledit modèle. Un manque de jugement est toujours possible chez l’être humain aussi noble son intention puisse-t-elle être. Il en va de même dans toutes les professions y incluant le domaine du nu artistique.

En terminant cette missive, il est à retenir qu’en règle générale, les modèles vivants ne voient pas toujours le résultat final des réalisations pour lesquelles ils ont posées nus. Qui plus est, la vision varie d’un artiste à l’autre sans oublier que le manque d’expérience peut devenir un facteur déterminant dans la réussite, ou dans le cas présent l’échec, d’une photo. Croyez-moi sur parole ! J’en sais quelque chose.

Mais de grâce, si il y des critiques à formuler, faites-les sur la présentation, la vision et la recherche de l’artiste. Ne les faites pas sur le physique du modèle vivant. On peut être en total désaccord avec l’objectif du photographe, du moins sa façon de l’avoir fait. D’ailleurs, une critique de la vision, surtout si elle est plus que « douteuse », est toujours appropriée. Dans un tel cas, je donnerai raison sur ce point, mais en aucun cas on peut se permettre de s’attaquer au physique du modèle vivant, voire ici une femme atteinte d’obésité. La raison en est fort simple: Ne dit-on pas que nul ne connait de quoi son avenir sera fait? C’est une question de principe.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un grand projet qui me tient à coeur

musee_des_beaux-arts_de_montreal

Un grand projet qui me tient à cœur

Cet article est dédié à mes parents qui ont cru en moi.

Bonjour tout le monde,

New Image6J’espère que tout va bien pour vous et que le début de votre semaine vous soit agréable. Pour ma part, tout va très bien. Le temps splendide que l’on a dans la belle région de Québec semble annoncer l’arrivée prochaine du printemps et le retour des beaux jours. Force est d’admettre que la saison hivernale actuelle a été jusqu’à maintenant clémente et que la neige blanche fut aussi peu abondante, du moins si on compare les précipitations de la présente saison avec ce que mon beau pays est habitué de recevoir. Mais, bon ! La saison est loin d’être terminée. Bien des surprises peuvent survenir dans les journées à venir. Je vous rassure, mon intention n’est pas de vous parler de la pluie, ni beau temps.

À vrai dire, il s’agit de la réalisation d’un projet qui me tient à cœur puisque d’unenew-image36 part, il sera l’aboutissement d’un effort constant et de longue haleine dans un domaine où, croyez-moi sur parole, jamais de ma vie l’idée d’y laisser mon empreinte n’était venu à mon esprit et que d’autre part, il marque de manière irréfutable la pleine reconnaissance de mon professionnalisme en tant que modèle nu pour des artistes tant amateurs que professionnels ainsi que pour les écoles d’arts au sein du Canada. En effet, je participerai en tant que modèle nu à une activité artistique organisée par nul autre que le célèbre musée des beaux-arts de Montréal ce jeudi 23 février. Ladite activité aura lieu dans le cadre d’une journée dédiée à initier des groupes de personnes, lesquelles sont tout de même triées sur le volet afin d’éviter une quelconque forme de voyeurisme, au monde du nu artistique, plus spécifiquement à la sculpture.

new-image37Une telle activité interpelle votre humble serviteur au plus profond de sa personne, et ce à juste titre. Tout d’abord, la chance d’avoir été choisi parmi un bassin de candidats potentiellement plus intéressants relève presque de l’impossibilité. Avouons-le ! Bien des modèles nus ont beaucoup plus d’expérience que moi sans oublier qu’ils demeurent pour la plupart dans la grande région de Montréal. Des facteurs à ne pas oublier dans l’obtention d’un tel contrat. Ensuite, l’opportunité d’y rencontrer des gens appartenant à des champs de compétences diverses est sans contredit le meilleur moyen mis à ma disposition pour accroître mes relations inter personnelles et, pourquoi pas ? de me faire de nouveaux amis ou du moins des nouvelles connaissances. Bienheureux celui qui sait ouvrir ses yeux à la richesse qui l’entoure, sa vie n’en sera que la découverte de milliers de merveilles. À vrai dire, mon expérience confirme très bien cet adage lequel est l’aboutissement de ma réflexion personnelle. Enfin, le fait d’avoir été choisi par cette prestigieuse institution canadienne constitue d’une certaine manière une douce vengeance sur un triste événement qui a marqué au fer rouge mon enfance.

À ce titre, je me rappelle qu’un directeur d’école m’avait refusé l’accès à son établissement scolaire pour la raison que, semblait-il, ma situation physique aurait pu déranger certains enfants dont les parents appartenaient à la classe bourgeoise alors celle de votre serviteur était reléguée à celle communément appelée du prolétariat. Après tout, mon père n’était qu’un simple contremaître d’une usine de transformation du fer tout en ne possédant aucune qualification universitaire.

new-image38C’est une réalité que je ne peux pas contredire. Toutefois, s’il y a une chose que mon père m’a apprise c’est bien de faire mentir ceux et celles qui voient en nous que la lie de la société. Oui, j’ai vu ma mère pleurer de chagrin, de honte, de colère et de révolte face à un tel affront de la part d’un directeur d’école. Oui, j’ai vu tout le désarroi jaillir de ses yeux lorsqu’elle n’avait pas su me répondre à cette simple question de ma part : « Pourquoi maman, ne veut-on pas de moi ? » Avait-elle cru que j’avais compris que l’on voyait en moi qu’une erreur de la vie ? C’est possible.

Et pourtant, la vie en a décidé autrement puisque je suis maintenant un modèle nu pleinement reconnu non seulement par mes pairs mais aussi par l’ensemble des institutions spécialisées dans ce domaine. Quelle belle riposte que je fais aux propos de ce directeur d’école en étant maintenant modèle vivant invité par une institution qui fait la fierté de la haute classe de la société canadienne. Mais, par-dessus tout, quelle belle leçon que la vie m’a enseignée lorsque ma mère et moi étions retourné vers la maison familiale. Retourner pour mieux revenir ! Revenir pour construire ma vie meilleure, et ce sans haine ni animosité dans mon cœur.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un petit pas pour l’homme que je suis

Patrick Audinet, Marie Larocque et MariePier Auger
Équipe: Patrick Audinet, Marie Larocque et MariePier Auger

Un petit pas pour l’homme que je suis

« Cet article a été composé en pensant à ma prochaine prestation de nudité artistique qui aura lieu jeudi le 23 février au prestigieux musée des beaux-arts de Montréal dans le cadre d’une activité spéciale intitulée « Les jeudis des beaux-arts » où votre humble serviteur sera modèle nu pour cette occasion. »

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous ? Que se passe-t-il de bon dans vos vies ? Avez-vous des projets pour la semaine prochaine ? Bref, quoi de neuf ? Veuillez me pardonner pour mes questions, mais je suis tellement heureux de pouvoir partager avec vous tout ce qui se passe de beau dans ma vie actuelle qu’il m’est presque impossible de m’intéresser d’abord et avant tout à vous mes amis et amies.

Pour ma part, la dernière semaine a été tout à fait extraordinaire. Et pour cause, puisque l’opportunité de poser nu en tant que modèle vivant, ce qui est une véritable passion pour votre humble serviteur, au sein d’une classe d’étudiants et d’étudiantes m’a été offerte par une professeure hors pairs. Que de belles personnes j’y ai rencontrées ! Lesquelles possèdent un talent remarquable dans le domaine artistique. D’ailleurs, j’ai eu la chance de pouvoir regarder quelques-unes des œuvres réalisées par certaines d’entre elles.

new-image26Toutefois, et vu mon ouverture à la diversité, j’ai profité de l’occasion pour dialoguer avec certaines des personnes présentes en salle lors de l’entracte. Un entracte bien utile tant pour moi que pour l’ensemble des élèves. Vous pouvez me croire sur parole. C’est ainsi que j’ai pu discuter notamment avec une étudiante, qui se prénomme Laury, en première année universitaire en arts et qui a eu l’amabilité d’être photographiée en ma compagnie pour une éventuelle publication au sein de mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. Trois champs d’activité qui me passionnent. Il va de soi que j’en ai bien d’autres. Par exemple, je suis un supporteur des Canadiens de Montréal et du HC Lausanne lesquels sont deux équipes de hockey professionnel dont le premier est au Canada et le second est situé en Suisse romande.

Fait amusant de noter, Laury avait avoué que le dessin présenté ci-joint lui faisaitnew-image21 penser à la chanson « Eye of the Tiger » du film culte de Rocky où Sylvester Stallone incarnait le boxer Rocky Balboa. Un film qui démontre d’une façon, reconnaissons-le, assez inhabituelle que la volonté, la persévérance et la détermination sont des éléments indispensables pour atteindre un objectif lequel peut sembler à première vue hors d’atteinte. Et pourtant, tous ces éléments ont un point en commun. C’est de croire en la vie. Oui, croire en la vie en dépit de tout ce qui peut nous arriver. Oui, croire en la vie en dépit de ce que l’on peut y voir le mal présenté à grand déploiement au sein des divers médias de masse. Oui, croire en la vie car cela vaut vraiment la peine de relever tous les défis qui jalonnent nos routes. Oui, croire en la vie puisque cela permet aussi de croire en soi. Il va de soi que faire les premiers pas, aussi minimes soient-ils, peuvent nous amener à gravir des montagnes immenses où à partir de leurs sommets la vue sur l’ensemble de notre parcours favorisera une réflexion sur le sens même de notre vie.

Une réflexion qui servira nul doute à répondre à cette ultime question : Et que serait-il advenu si je n’avais pas fait le premier pas ? C’est ce pas qui est le plus important. Non seulement pour votre vie mais aussi, plus souvent que vous pouvez même supposer, pour celles des autres. Selon ce que m’a rapporté madame D.-H. lors de ma prestation de nudité artistique, il paraîtrait que je serais le seul modèle nu professionnel vivant avec un handicap physique dit « apparent » au Canada.

Autrement dit, l’humble petit pas fait dans un cabaret de Montréal où j’ai posé nu, une séance qui a été possible de faire grâce à la collaboration d’une équipe étonnante, en tout début de carrière est à l’origine d’une aventure incroyable. Et, pour paraphraser l’astronaute Neil Armstrong lors de l’alunissage de son module en 1969, ce fut « un petit pas pour l’homme que je suis, mais un grand bon pour ceux et celles qui désirent poursuivre mon chemin ».

Merci infiniment de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La photo de couple dans le nu

love_fascination_delight_by_jrekas-dafjs6b

Courtoisie de JREKAS

Site sur deviantArt est: http://jrekas.deviantart.com/

La photo de couple dans le nu

Bon weekend tout le monde,

Hé oui! Je commence mon introduction en vous souhaitant un bon weekend puisque celui que nous avons au Canada est assez spécial car il s’agit du weekend de l’Action de Grâce. Un weekend pendant lequel il fait bon de se retrouver entre amis ou bien en familles. Il s’agit également d’un temps de congés fériés pour plusieurs personnes au Canada. Soyez rassurés-es! Je continuerai d’alimenter mon blogue artistique pour votre plaisir et pour le mien, bien entendu.

Ceci écrit, j’ai choisi de rédiger un article sur la place de la photo de couple dans le nu. Certes, certaines publications ont été jadis faites par votre humble serviteur dans lesquelles j’ai eu la chance incroyable d’avoir reçu de l’aide d’une modèle nue, non-professionnelle mais tellement passionnée par cet art, de la grande région de Québec. Des publications qui ont eu un accueil plutôt favorable de la part du grand publique. Toutefois, aucun article concernant la place du couple dans le domaine du nu artistique n’a été réalisé jusqu’à maintenant. Chose que je me dois de réparer par une volonté de résoudre une question bien précise: Quelle est place occupe le couple dans ce domaine? Une question, mais une réponse en trois volets. Volets que je qualifierais plutôt de chemins menant vers le sommet d’une montagne sainte sur lequel quelques rares initiés découvriront la vérité sublime.

Premier volet concerne cette problématique: Quel couple serait susceptible de poser nu au sein d’une séance de nudité artistique? Plusieurs d’entre vous doivent certainement se demander si il est impératif que les personnes qui posent dans leur plus simple apparat doivent obligatoirement être un couple dans la vie. Soyez convaincus qu’il en est strictement rien dans le cadre d’une séance de nudité artistique. Les modèles peuvent avoir été choisis pour des motifs purement esthétiques ou bien pour leurs disponibilités au moment et a l’endroit voulu par les écoles d’art. Ceci n’empêche en aucune façon qu’une certaine chimie puisse s’installer au sein de ce « couple » bien particulier. Qui plus est! Le couple peut être composé autant par des hommes que par des femmes.

Je me rappelle à titre d’exemple mon expérience vécue dans la grande région de Québec, plus particulièrement dans le parc de la Jacques-Cartier, où j’ai posé nu en compagnie d’une charmante dame. Cette expérience a duré une après-midi complète. Toutes les positions, non-sexuelle faut-il préciser?, ont été réalisées pendant les prises de photos. Oui, une certaine harmonie s’était installée de manière graduelle de part et d’autre. Oui, une complicité est apparue au fil des poses tenues. Oui, chacune des poses choisies l’ont été selon notre inspiration du moment présent. Toutefois, le respect du sens professionnel a été la pierre angulaire tout au long de ladite séance. Qu’on se le dit, une fois pour toutes.

Le deuxième volet concerne le choix du résultat final des photos réalisées. Certains préfèrent des photos de couleurs et d’autres opteront pour des photos en noir & blanc. Les photos de couleurs ont l’avantage indéniable de capter le premier coup d’œil. Un peu comme la réaction que l’on a en regardant pour la première fois un paysage exotique. Tout semble être si ensoleillé et si extravagant. Pour leur part, et elles sont mes préférées, les photos en noir et blanc misent davantage sur une certaine sérénité, voir un calme, sur le résultat. On passe donc d’un effet de surprise presque puérile, pardonnez-moi cette expression, à celui d’une contemplation digne d’un temple bouddhiste.  Ici, l’essentiel est de trouver exactement ce que l’on recherche selon ses goûts et ses attentes.

857520Et que puis-je dire sur le dernier volet? Tout simplement ceci: les attentes de part et d’autres, les demandes des artistes présents en salle, le respect de chacun des participants sont tout aussi importants, voire même plus que nécessaire, pour la bonne marche de la session. Toutefois, il est ici impératif que les choses soient établies longtemps à l’avance pour chacune des personnes. Ce n’est donc pas une fois arrivés sur les lieux que les modèles et les artistes, et ce quelque soit leurs champs de compétences, pourront exprimer leurs volontés ou bien leurs limites, et encore moins leur doléance. En effet, le temps alloué pour une séance de nudité artistique «mettant en vedette» un couple est sensiblement le même que celui d’un seul modèle. Il existe bien des exceptions, mais elles sont très rares.

Ceci vaut aussi pour une séance qui serait sensiblement plus érotique. Cependant force est d’admettre que dans ce cas précis, et uniquement dans ce cas, l’ouverture d’esprit des participants est un facteur qui est loin d’être négligeable. Ce qui ne veut pas dire que tout soit permis et que tout soit utile. Bien au contraire! En effet, l’érotisme et la pornographie sont diamétralement opposé l’un à l’autre. Mais, je reviendrai sur le sujet une autre fois car, voyez-vous?, c’est une autre histoire.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La cause première des arts? Promouvoir la diversité

La cause première des arts?

Promouvoir la diversité

Bonjour tout le monde,

IMAG0118 1J’espère que vous allez bien et que le mois de septembre s’annonce prometteur dans tous les domaines de votre vie. Pour ma part, la vie est magnifique. En effet, j’ai eu la chance inouïe d’assister à une parade haute en couleurs, c’est le moins que l’on puisse dire en admirant les costumes portés par les participants, sans omettre la beauté musicale et les acrobaties réalisées par quelques-uns d’entre eux. Une parade qui a eu lieu sur la 3e avenue dans le quartier limoilou de Québec en ce samedi 3 septembre 2016.

Toutefois, un tel évènement culturel m’a amené à m’interroger sur ce que devrait être la cause première des arts. C’est en admirant la richesse tant musicale queIMAG0131 1 visuelle sans oublier culturelle que j’ai vite conclue que la cause première doit d’abord et avant toute chose faire la promotion de la diversité Une diversité qui nous enrichie tant individuellement que collectivement. En effet, chaque individu apprend de l’autre lui permettant ainsi de mieux comprendre le monde qui l’entoure et, par le fait même, se comprendre davantage.

IMAG0138 1Qui suis-je? Ce qui me définit ou non face à toi, incluant mon système de valeurs et mes croyances. D’où viens-je ? De l’inconnu qui me façonna au sein de mes craintes, de mes peurs et de mes illusions face à la vie. Où vais-je? Là où notre rencontre nous permettra d’aller là où tout sera devenu possible à condition d’accepter nos différences et en intégrant nos similitudes.

IMAG0147 1Il en est ainsi des nombreuses collectivités qui ont bâti notre beau pays qu’est le Canada. Collectivités qui de part leurs originalités et leurs richesses ne demandent qu’à rendre notre pays encore plus beau pour le futur. Un futur qui commence dès l’instant où des mains chaleureuses et authentiques acceptent de se joindre pour combattre la division. Voilà donc la cause première des arts! Favoriser l’harmonie entre les peuples en devenant un outil de rassemblement pour toutes les personnes de bonne volonté. Puisse cette volonté être en chacun de nous. Je le désire plus que tout.

Merci de m’avoir lu!

Je vous aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada