Archives de tags | nuits chaudes

Entre vos mains

Entre vos mains Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Amelkovich Source : https://www.deviantart.com/amelkovich/art/Naked-with-subject-7-807946561

Entre vos mains

 

Entre vos mains,

J’aimerais être l’instrument,

De votre discipline et de vos règlements,

L’outil ultime de votre art que vous a légué votre destin.

 

Vous saurez me faire vibrer de plaisir,

Lorsque vous me manierez allègrement avec un sourire,

Me tenant ferme telle une verge gorgée de sang de désir,

À force de satisfaire votre envie de vos esclaves, les faire souffrir.

 

Je suis votre objet de délice,

Celui que vous maniez dans vos supplices,

De vos supplices prodigués avec le plus grand soin,

Dans vos nuits chaudes et torrides jusqu’au petit matin.

 

Mains de maîtresse attentionnée,

De cette maîtresse au cœur tendre et dévoué,

Pour qui me prendre de sa main alerte et vigoureuse,

Qu’à chaque fois, elle se sent si épanouie et si heureuse.

 

Fait pour vous de cuir tout en noir,

Sur un autel sacré où se trouvent le calice et le ciboire

Je saurai faire couler le sang précieux de vos martyres,

Afin d’abreuver votre soif tel le ferait le plus parfait des satyres.

 

Lanières tressées de cuir,

À l’éclat de la lumière, semblent reluire

Et qu’en un éclair, fendent la peau délectable,

De vos esclaves soumises avec une cruauté charitable.

 

Allez ! Chère maîtresse tant adorée,

En votre main, n’ayez crainte de me serrer.

Car j’ai été créé pour combler votre imagination,

Et encore plus, pour satisfaire la moindre de vos impulsions.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Une main, un sein

Une main, un sein ! Poème de Rolland Jr St-Gelais Dessin par Noble Roro de la France

Une main, un sein !

 

Une main sur le sein, une main sur le cœur.

Une main pour te rassurer face à tes peurs.

Une main pour te sentir aimer et te sentir exister.

Une main pour, face à tes peines, te retenir de pleurer.

 

Un sein qui manifeste la grâce de ta beauté,

Un sein qui démontre la fragilité de ta féminité,

Un sein qui aurait aimé connaître les joies de la maternité,

Un sein qui apprécie avec plaisir mes plus tendres baisers.

 

Une main, un sein près de ton cœur lui chantent un refrain.

Un refrain d’une chanson de consolation face à ton cruel destin,

Car rien de plus triste qu’un cœur brisé face à un amour sans lendemain.

Malgré nos ardeurs dans les nuits chaudes, une descendance ne sera point.

 

Mais, je te le dis, console-toi ô mon amour chéri,

Avec toi, nous verrons sans cesse diverses contrées et de nombreux pays,

Souviens-toi que nous sommes du peuple élu entre tous par nos voyages infinis.

Allez ! Donne-moi ta main, que je la mets sur mon cœur afin d’oublier ton ennui.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Devant ! Derrière !

33501330_10156561422828919_3963202538630545408_o

Superbe dessin réalisé par Eri Kel de la France

Devant ! Derrière !

 

Devant vous, je me donne entièrement.

Devant vous, être nue j’en suis fière assurément,

Devant vous, je suis là dans mon plus simple apparat.

Devant vous, je  suis venu poser avec défi sous de petits pas.

 

Ne craignant guère être l’objet de vos  désirs,

L’instant d’un trait de la plume sur le papier qui soupir.

Soupirant de m’éterniser sur  la toile où les yeux d’admirateurs,

Brilleront de milliers d’étoiles dans les yeux  des gens sans peurs.

 

Gens de tous les milieux et de tous les âges,

Des petits bien sages aux plus vieux si volages.

Des jeunes et vierges jusqu’aux filles de dame Claude,

Où jadis mon ami convolait pour des nuits bien chaudes.

 

Maintenant, quelle pose désirez-vous que je prenne ?

Dites-le moi que cela en vaille réellement la peine.

Car de mon corps fragile qui vous est offert,

Jamais il ne servira à atteindre les enfers.

 

Derrière moi, vous êtes de plein gré maintenant.

Sachez dessiner les courbes de mes fermes hanches,

Rendez grâce divinement à ma peau de satin si étanche,

Et mes tendres fesses offertes par Vénus, scrutez-les gaiement.

 

Derrière ! Devant ! Devant ! Derrière !

Croyez-moi, mes amis et mes amants vous n’irez pas à la guerre.

Que ce soit devant ou derrière ou encore derrière ou bien devant !

Alors de ma coquette féminité devenez-en amoureux follement.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada