Archives de tags | humble serviteur

Le véritable pouvoir

Le véritable pouvoir Texte de Rolland Jr St-Gelais Modèle & Photo : JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/lilithjenovax/art/My-Power-946390574

Le véritable pouvoir

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous passez une belle saison. Pour ma part, je dois avouer qu’il y a fort longtemps que je n’ai pas vu un hiver aussi agréable que maintenant. En effet, la température clémente qui recouvre la magnifique région de Québec est fort appréciée par votre humble serviteur.

Comme vous le savez déjà, je profite de la quiétude de ma réalité actuelle pour créer des poèmes et écrire des textes sur mon blogue artistique sur divers thèmes. Or, il m’est arrivé à l’esprit de rédiger un article en répondant à l’une des nombreuses interrogations cruciales liées à l’existentialisme. Il est fort possible que ma situation physique avec laquelle je vis depuis ma naissance et certains évènements attachés à mon expérience de vie y soient pour quelque chose dans la manière dont je perçois la présence humaine.

À dire vrai, le fait que de plusieurs questions viennent hanter ma pensée ne m’a jamais empêché d’apprécier mon destin en y découvrant la multitude de bons côtés qui la composent. Or, ceci m’amène justement à résoudre cette problématique inhérente à l’existence. Quelle serait le véritable capacité que j’ai été dans l’obligation de développer afin de faire face aux diverses circonstances que j’ai dû affronter ?

Oui, je suis conscient que je ne possède aucun des pouvoirs des super héros de bandes dessinées qui ont jalonné les lectures de mon enfance ou que je vois sur les immenses écrans dans les salles de cinéma. Cependant, il y en a un qui s’est imposé au plus profond de mon être. Une aptitude qui m’est d’une grande utilité face à ce qu’il peut m’arriver.

C’est un fait indéniable que je n’ai pas de contrôle sur ce qu’autrui peut opérer et que ses actions, sûrement sans aucune mauvaise intention de sa part, peuvent me perturber. Toutefois, je suis libre de le prendre d’une manière que je qualifierais de « détachée ». Oui, cela peut m’ébranler. Cependant, c’est à moi, et à moi seul, que revient le degré d’affectation à mon endroit. Dit autrement, je suis responsable de mes sensibilités et c’est à moi de les endiguer, telle une rivière au printemps qui se décharge de ses glaces, de façon à ne pas me laisser submerger.

Certes, c’est là un travail de longue haleine. Je devrais plutôt écrire de toute une vie. À plus forte raison si on se souvient qu’elle est semblable à des montagnes russes. « Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas », dit l’adage. Voilà pourquoi il est impératif de garder un contrôle sur nos émotions qui peuvent surgir à n’importe quel moment.

Attention ! Il n’est pas dans mon intention de minimiser l’importance de vivre pleinement ce que l’on ressent. Je désire simplement vous rappeler que le fait d’en être le seigneur incontesté est avant toute chose un bon pas dans la maîtrise de notre vie.

Merci infiniment de votre attention à mon endroit !

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Un moment de répit

Un moment de répit

Bonjour tout le monde,

Votre humble serviteur vous informe qu’il a choisi de prendre un moment de répit afin de pouvoir se ressourcer.

Prendre un instant pour s’occuper de soi est aussi important que de prendre un bain chaud.

C’est agréable tant pour le corps que pour l’esprit. Passer un excellent weekend.

Sincèrement

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Quelle soirée endiablée

Quelle soirée endiablée

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout se passe bien pour vous et que vous ne subissez pas trop des contrecoups du retour à l’heure d’hiver. Pour ma part, je dois avouer que j’ai eu la chance d’assister au dernier spectacle présenté à l’heure d’été au centre Vidéotron de Québec.

Je vous confierais que ce spectacle allait haut de là mes attentes. Deux raisons expliquent une telle situation. En premier lieu, mon savoir à propos de ces orchestres sont assez limités. Ce n’est pas parce que l’on entend leurs pièces musicales être diffusées à la radio que l’on en a une réelle connaissance. En second lieu, je craignais assister à une cacophonie. Or, c’est tout le contraire !

Que de rythmes enjoués ! Que de vie à chacune des chansons jouées par les deux groupes à l’occasion de cette soirée mémorable ! En effet, The Offspring a offert un spectacle digne de sa réputation sans oublier l’appui, en première partie, de Simple Plan. Que pouvais-je demander de plus en l’entrée du mois de novembre du bon pied ? Chacun d’eux a interprété leurs plus grands succès pour le plaisir des nombreux amateurs présents sur les lieux. 

Rien n’était laissé au hasard afin que l’on puisse avoir droit à une soirée endiablée, et ce, du début jusqu’à la fin. Un public assez considérable s’exclamait d’une joie indescriptible dès les premières notes du récital. Et quel concert ! Pour être franc avec vous, j’entends de nouveau certaines des pièces dans mes oreilles au moment même où j’écris ces lignes.

Un élément qui m’a beaucoup plu réside dans l’occasion que le chanteur du premier groupe ait parlé à la foule dans la langue de Molière. C’est là un aspect important pour votre humble serviteur, car rien ne les forçait d’agir ainsi, mais, par respect à l’égard des gens de la belle ville de Québec, ils ont eu la décence de l’avoir fait. Oui, je suis un fier partisan de la protection du fait français même si j’adore écouter des mélodies interprétées en d’autres langages.

En résumé, nous avons eu droit à un « deux pour un » hier soir puisque deux formations extraordinaires ont offert une performance magique. Je pourrais même affirmer, pour reprendre le titre d’une chanson de Simple Plan, que c’était « Perfect ». 

Que la vie est belle !

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Bonne fête du Canada

Bonne fête du Canada de la part de votre humble serviteur

Bonne fête du Canada

 

Votre humble serviteur prend une journée de repos en ce jour férié.

De Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Rejeter ce qui peut nous détruire

Rejeter ce qui peut nous détruire Texte de réflexion de RollandJr St-Gelais Photo par MTL3 Source : https://www.deviantart.com/mtl3/art/Eva-v-Davina-3-904741684

Rejeter ce qui peut nous détruire

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que cette pandémie tire à sa fin. De mon côté, je vais très bien. Je prends la vie du bon côté tout en continuant à rédiger au sein de mon blogue artistique sous forme soit de la poésie ou bien d’articles de réflexion personnelle. Il m’est venu à l’esprit de rédiger un article sur ce que la période de la pandémie a permis à votre humble serviteur de découvrir, plutôt de redécouvrir, sur le genre humain.

Tout d’abord, je l’avoue d’emblée. Il y a du beau et du bon chez l’être humain de manière générale. En effet, certaines personnes ont été présentes en certaines occasions dans lesquelles j’ai eu besoin d’aide tout comme j’ai été présent pour d’autres. C’est ce que l’on appelle « donner au suivant ». Ensuite, j’ai aussi assisté à des événements qui m’ont quelque peu surpris de manière très négative. Je pense notamment à des comportements de certains individus à mon endroit. Toutefois, cela est en soi une excellente chose puisque c’est l’expérience de la vie qui fait son œuvre. Enfin, après avoir réalisé une prise de conscience des deux côtés de la même pièce, je me répète une phrase qu’un ancien premier ministre du Canada avait écrite dans l’un de ses ouvrages. Une phrase qui se résumerait à ceci: « Le regret est un sentiment vain. Il faut apprendre des erreurs et continuer d’avancer ».

Certes, c’est une parole de sagesse. Mais, j’y ajouterais un petit quelque chose de bien simple. C’est-à-dire qu’il faut savoir rejeter ce qui peut nous nuire. Cela concerne tant les choses matérielles que les individus ainsi que certains milieux qui sont loin d’être sécuritaires pour notre bien-être physique et mental. À mes yeux, rejeter, c’est d’abord et avant tout se choisir. Rejeter, c’est jeter loin de nous tout ce qui ne correspond pas à nos valeurs les plus fondamentales. C’est aussi se choisir en premier. Et, croyez-moi, c’est loin d’être un défaut puisqu’il s’agit avant toute chose d’une question de survie. Survie? Quel mot extraordinaire! Il me plaît de le décortiquer en deux mots: « Vie » et « sur ». On peut y voir le fait de vivre sur les mers agitées, vivre face aux dangers imminents qui nous entourent et surtout jeter de la laisse afin de prendre son envol pour s’éloigner du danger. 

Merci infiniment de votre attention.

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada