Archives de tags | langue française

La langue française est en deuil.

La langue française est en deuil.

Johnny Hallyday

( 15 juin 1943 – 6 décembre 2017)

Repose en Paix !

Que je t’aime.

 

Quand tes cheveux s’étalent
Comme un soleil d’été
Et que ton oreiller
Ressemble aux champs de blé

 

Quand l’ombre et la lumière
Dessinent sur ton corps
Des montagnes, des forêts
Et des îles aux trésors

 

Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime
Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime

 

Quand ta bouche se fait douce
Quand ton corps se fait dur
Quand le ciel dans tes yeux
D’un seul coup n’est plus pur

 

Quand tes mains voudraient bien
Quand tes doigts n’osent pas
Quand ta pudeur dit non
D’une toute petite voix

 

Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime
Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime

 

Quand tu ne te sens plus chatte
Et que tu deviens chienne
Et qu’à l’appel du loup
Tu brises enfin tes chaînes

 

Quand ton premier soupir
Se finit dans un cri
Quand c’est moi qui dis non
Quand c’est toi qui dis oui

 

Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime
Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime

 

Quand mon corps sur ton corps
Lourd comme un cheval mort
Ne sait pas, ne sait plus
S’il existe encore

 

Quand on a fait l’amour
Comme d’autres font la guerre
Quand c’est moi le soldat
Qui meurt et qui la perd

 

Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime
Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime

 

Que je t’aime
Que je t’aime

Reprendre le flambeau !!!

New Phototastic Collage 3

Reprendre le flambeau !!!

J’aime la langue française car elle est celle que m’ont laissé mes ancêtres. J’aime ma nation car elle a su se relever contre vents et marées et bien d’autres adversités. J’aime ma religion car elle m’a inculqué de nobles valeurs et l’espérance en un monde meilleur. J’aime ma race car coule en mon sang celle de bien des héros de jadis qui donnèrent de leurs vies afin que je puisse exister.

Maintenant, c’est à moi et à mes frères et sœurs de reprendre le flambeau afin que notre lumière puisse briller sur nos terres.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

J’aime mon pays

New Image46

J’aime mon pays

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé de faire quelque chose de spécial pour le présent article. C’est-à-dire de vous expliquer certaines choses qui me tiennent vraiment à cœur puisqu’elles forment la raison pour laquelle j’aime mon pays. Mon pays a été fondé par des gens extraordinaires qui durent quitté, parfois de bon gré, parfois par pure nécessité et, pourquoi pas?, par le goût de l’aventure, leurs terres ancestrales.

new-image53Plusieurs d’entre eux ont pour origine la douce France, la très catholique Irlande et la grande téméraire Écosse. Trois régions ayant les valeurs judéo chrétiennes et une volonté de résistance contre un ennemi commun que je ne nommerai pas pour une question de pudeur intellectuelle. Parmi les autres valeurs, l’on notera la préservation du patrimoine et la protection de la langue dont le français pour les premiers et le gaélique pour les seconds. Une terre commune pour nous tous et une foi distincte en apparence mais tellement semblable dans son plus profond pour chacune des nations qui se sont greffés au fil des soubresauts de l’histoire.

Ayant une formation pluridisciplinaire de l’université Laval, cela m’a amené à voir tout ce qui se passe au sein même de ma nation et à prendre connaissance jusqu’à tel point cette dernière semble être malmenée par quelques médias de masse qui prennent un certain plaisir à culpabiliser ceux et celles qui veulent plus que tout défendre nos droits d’existence et à protéger nos valeurs issues du judéo christianisme.

DSCN0344.jpgOui, je suis fier de mes origines ancestrales. D’ailleurs, mon ancêtre Pradet dit St-Gelais a combattu les britanniques lors de la bataille des plaines d’Abraham alors que se trouvait parmi les rangs ennemis mon ancêtre écossais du nom de Hamilton. Deux ennemis qui ont, en dépit de la victoire de l’un et de la défaite de l’autre, construit l’un des plus beaux pays au monde.

Oui, je suis fier de vivre sur l’une des rares terres en Amérique du nord où le français est encore parlé par la majorité de sa population. Pour combien de temps encore ? Excellente question ! C’est, je crois, à chacun d’entre nous de protéger la langue française. Aucune loi ne sera plus forte que celle du cœur. C’est à méditer.

Oui, je suis fier de mes valeurs judéo chrétiennes lesquelles ont permis la fondation deNew Image4 communautés religieuses qui pour la majorité d’entre elles mirent sur pieds des hôpitaux, des hospices et des écoles ainsi que des universités où la qualité d’enseignement y a sans cesse progressé. Ce n’est à jamais oublié.

Voilà pourquoi j’ai décidé de publier selon les circonstances quelques articles à saveur politique afin d’une part, de promouvoir la langue française et d’autre part, de protéger les valeurs qui ont servi de tremplin à la construction de ce pays. Mon pays que j’aime. Bien entendu que mes passions en tant que modèle nu, la poésie et la photographie continueront d’être les pierres d’angle de mon blogue artistique.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mon amour pour la langue française

new-image10

Mon amour pour la langue française

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire vous parler d’un sujet qui m’interpelle au plus profond de mon âme. Il s’agit de mon amour pour la langue française. Oui, je suis un francophile et fier de l’être. Et pour cause puisque la langue française possède ses lettres de noblesse depuis des siècles en la présence d’auteurs, de compositeurs, de poètes et bien d’autres artistes œuvrant dans le milieu de l’art écrit. De tels artistes ont su faire émerger de véritables chef-d ’œuvres du néant par leur outil d’une efficacité remarquable c’est-à-dire leur plume.

new-image89Que de belles chansons d’amour, de chants patriotiques, de mélodies et de poèmes et bien d’autres créations littéraires ont jalonné le chemin de vie de bon nombre de mes compatriotes mais également de ceux et de celles qui ont le français pour langue maternelle. Qui n’a pas rêver de faire l’amour en écoutant les chansons d’Hébert Léonard, de visiter Paris en s’imaginant se promener sur le jardin du Luxembourg de Joe Dassin ou bien de plonger dans l’univers extraordinaire de l’écrivain et visionnaire Jules Verne ? La liste pourrait s’allonger presque indéfiniment. C’est un fait que plusieurs d’entre vous ont vécu très certainement au cours de leurs vies.

Nous avons la chance incroyable de s’exprimer dans une langue qui renferme de véritables trésors New Image10linguistiques, héritages légués par le latin et le grec mais aussi par l’ajout de mots appartenant à des peuples aujourd’hui peu connus. Un tel legs devrait être préservé de toutes menaces susceptibles de le faire disparaître, et ce par tous les moyens. Je parle d’abord et avant tout par l’adoption de mesures législatives renforçant l’utilisation du français dans la sphère publique. Sur ce plan, le Québec est le premier État a avoir légiférer en promulguant la langue française comme la langue officielle de la province du même nom sous le gouvernement de Robert Bourassa avec la loi connu sous le vocable de « loi 22 ». Ce n’est que bien plus tard, contrairement à ce que mes amis québécois croient, que la « loi 101 » fut votée et adoptée par le gouvernement de René Lévesque.

Il est vrai que la situation plutôt précaire du Québec qui doit faire face à un océan anglophone rend la survie du français très difficile et que l’État a dû y remédier par des mesures législatives. N’oublions pas que les deux lois concernent bien des aspects de la réalité québécoise tels que le milieu du travail, les médias de masse et la radiodiffusion.

New Image9Or, n’allez surtout pas croire que la menace de voir le Français disparaître est purement lié au Québec. Bien au contraire ! La Suisse romande, la Belgique et même la France sont des terrains fertiles à l’anglicisation progressive de leurs populations d’expression française. Je me rappelle, à mon plus grand désarroi, avoir vu quelques diffusions publicitaires de la compagnie Coca-Cola sur des chaînes de télévision françaises telles que M6 faites en anglais. Force est d’admettre que j’ai été choqué, voire scandalisé, de constater qu’une telle situation existait dans un média tel que cette chaîne fort populaire en Europe. Une telle situation aurait été impensable non seulement au Québec mais également partout au Canada où la société Radio-Canada, qui est un organisme fédéral, diffuse sa programmation laquelle est uniquement en français. Malheureusement, il semblerait que plusieurs de mes congénères trouvent cette situation tout à fait normale. Savez-vous quoi ?! Ce n’est pas mon cas. À mes yeux, il est impératif de faire tout ce qui est en notre pouvoir afin d’une part, de protéger la langue française sur l’ensemble de nos territoires linguistiques respectifs et, d’autre part, en faire la promotion auprès des personnes qui ont choisi, pour une raison qui leur appartient, de venir s’établir chez-nous. Je ne fais en aucune façon référence à des mesures coercitives pour qu’ils adoptent le français mais davantage à leur faire découvrir ,et seulement par la suite, leur faire aimer la plus belle langue au monde qui est celle de Molière.

En terminant cet article qui en a fort probablement étonné plus d’un d’entre vous, je suis dans12705448_1731267483771021_3433353519302731544_n l’obligation de vous expliquer les raisons qui m’ont incité à le rédiger. Parmi ces raisons, je n’en retiendrai que les trois principales. Tout d’abord, mon souci de vous présenter ce blogue lequel est dédié à ma passion en tant que modèle nu, mais aussi à la poésie et à la photographie en utilisant un français de qualité acceptable. Savoir écrire est un privilège que peu de gens peuvent se vanter de posséder de nos jours. Voilà pourquoi il me semble être de la plus haute importance de le faire dans le respect de la langue utilisée. C’est d’autant plus vrai en ce qui concerne le français. Ensuite, vouloir protéger sa langue passe avant toute chose par la volonté de s’exprimer de manière convenable. Une langue est là pour nous aider à vivre en société en communiquant avec ses pairs grâce à des mots judicieusement choisis et, selon les circonstances, écrits ou dits. Enfin, ne dit-on pas qu’aucune loi ne pourra remplacer celle de l’amour ? Il en est de même pour la survie de notre langue.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Nudité? Vous avez dit nudité?

Nudité? Vous avez dit nudité?

Bonjour tout le monde,

new-image28Nudité? Vous avez dit nudité? Voilà la thématique de cet article et il m’a semblé être de plus haute importance de l’aborder dès les premières lignes écrites par votre humble serviteur devant son clavier d’ordinateur. Pourquoi vouloir rédiger un tel article après plus de 900 publications et de 14 pages de présentation sur des thèmes allant sur certains aspects de ma vie, dans un souci de transparence, et sur certains éléments, disons-le franchement, plus corsés? D’ailleurs, force est de constater que l’unanimité est loin de faire légion en ce monde et si cela arrive, en de rares occasions, elle est souvent la cause de bien des tourments au sein des sociétés, surtout lorsque la moralité semble être un vecteur des forces en présence. Comme disait si bien un sage: « Souviens-toi mon enfant que les pires atrocités commises par les hommes l’ont été faites au nom de la vertu. »

C’est là une question à laquelle je suis obligé d’y répondre sous trois volets distincts qui se résument simplement  en ceci: En premier lieu, ce que ce blogue n’est pas et New Image5ne sera jamais. En second lieu, les triples objectifs visés par votre humble serviteur. Et, en dernier lieu, vous l’avez sans doute deviné, de décrire en quelques mots qui est celui qui se cache derrière son clavier, et ce peu importe l’heure de la journée ou de la soirée, et même dans certains cas, durant la nuit, peaufinant dans le mesure de ses capacités la rédaction de ses publications. Trois volets, certes distincts, mais tellement complémentaires qu’en l’absence d’un seul des trois, toute logique démontrant la nécessité de l’existence même de ce blogue serait remise en question. Et, croyez-moi sur parole, je me battrai bec et ongles pour  le conserver tel qu’il est puisqu’il signifie à mes yeux la plus belle preuve de cette liberté d’expression, en l’occurrence la mienne, si malmenée par des gens avides de pouvoir sous le couvert de la moralité et, surtout d’une conception erronée de la grandeur divine.

Ce que ce blogue n’est pas et ne sera jamais

Une chose doit être dite une fois pour toutes: Ce blogue n’est pas et ne sera jamais dédié à une quelconque forme de vulgarité, d’obscénité, de mauvais goût et de grossièreté. Dès le début de la création de ce blogue, votre humble serviteur a tenté par tous les moyens mis à sa disposition, et parfois avec des balbutiements  vu son caractère profane dans les premiers temps, d’éviter d’offusquer qui que ce soit au sein de son blogue.

Qui plus est! Lorsque l’occasion se présente, il me fait plaisir de corriger le tir en publiant une nouvelle version d’un tel ou tel article ou tout simplement en y modifiant quelques parties. Ce blogue n’est pas non plus un site dédié à la 000000810002pornographie où l’image de la nudité est galvaudée de manière irrespectueuse tant pour les hommes que pour les femmes, dans son ensemble. Oui, certaines publications peuvent posséder une connotation d’érotisme, mais quand cela a lieu, c’est fait avec un soin méticuleux. C’est le cas notamment des séries intitulées «Séance de nudité érotique» et de sa suite sous-titrée «Se connaître, c’est s’aimer.» Une séance qui a été tournée dans une chambre d’hôtel de Montréal et ce, avec la collaboration spéciale d’une modèle nue extraordinaire et d’un photographe hors-pairs. Rien ne fut laissé au hasard afin de respecter d’abord et avant toute chose la charmante jeune dame qui avait accepté de participer. C’est bien la moindre des choses. N’est-ce pas?!

Ce blogue ne peut pas exister sans la recherche de l’excellence d’un français écrit et de mots choisis afin de respecter la langue de Molière. La plus belle langue au monde! Voilà pourquoi j’essaye de publier mes articles avec un grand souci de respect envers cette langue noble et digne des dieux. Oui, j’adore plus que tout ma langue car c’est avec elle que j’ai appris à dire la plus belle phrase pouvant être dite en ce monde: Je t’aime.

Les triples objectifs visés par votre humble serviteur

Il est important de retenir que l’idée de réaliser et d’entretenir, ce sont là deux réalités aux antipodes l’une de l’autre, ce blogue est venue en mon esprit à la suite new-image26d’un exposé écrit en théologie dont le sujet portait sur l’eugénisme sous le régime nazi et la participation plus ou moins imposée par les pseudo scientifiques du IIIe Reich auprès des artistes dans les pays occupés. En ce contexte, tout était axé sur la glorification du corps parfait et l’exclusion, voir l’élimination purement et simplement physique, des individus ne cadrant pas dans les critères de perfection préconisés par les nazis.

12675129_10154724094679657_765136332_oMa réponse personnelle a été de faire, permettez-moi cette expression, un pied-de-nez à cette période sombre de l’histoire. À cela s’ajoute le fait que la thalidomide a été découverte et fabriquée au sein de la Wehrmacht par un chimiste allemand qui alla devenir le fondateur de l’entreprise pharmaceutique tristement célèbre Grünenthal Chemical. Être un modèle nu était le chemin tout indiqué pour faire contrepoids à cette période qui menace de manière plus ou moins subtile de refaire surface. Souvenez-vous que l’histoire a tendance à se répéter et que la prudence est l’une des quatre vertus cardinales. Bref, restons prudents en tout temps.

Le second objectif de votre humble serviteur réside à transmettre sa passion pour la beauté auprès des visiteurs. Je fais bien entendu référence à la beauté sous toutes ses formes, mais en particulier le nu, la poésie et la photographie. Trois domaines qui, à ma grande surprise, m’ont permis de faire la rencontre de gens extraordinaires. Dans le domaine du nu, j’ai eu la chance de faire les manchettes en quelques occasions tant en Europe qu’au Québec et même au sein d’un magazine britannique, via une publication sur la modèle nue connue sous son nom d’artiste de Phylactère.

new-image16Pour ce qui est de la poésie, elle reflète ma passion pour le français. Jouer avec les mots! En faire vibrer chaque expression! Ressentir le plaisir ou la douleur évoqués dans une phrase! Remémorer des instants de bonheur ou de tristesse! Caresser chacune des lettres comme on titille le clitoris d’une femme pour lui procurer un plaisir parfois coupable, mais plus souvent tellement agréable qu’on ne peut s’empêcher de répondre favorablement à sa demande de recommencer encore et encore. Oui, la poésie est pour moi la nudité de mon âme. Une nudité que je dévoile au gré des mots, parfois pour apaiser, je le concède, bien des maux. Des maux de mon enfance!

Et que puis-je affirmer de ma passion pour la photographie? Certes, les artistes me11235251_676422929152119_142811643_o_thumb.jpg voient entièrement nu. Une nudité qui me comble de bonheur et de sérénité. Pour sa part, la poésie sert à transmettre mes sensations les plus profondes chez mon être. Toutefois, c’est par la photographie que je capte la beauté éphémère du monde qui m’entoure. Une beauté condamnée non pas par sa propre disparition, mais bien par la mienne. En effet, je serai déjà disparu depuis fort longtemps lorsque la terre arrêtera de tourner. Le reconnaître, c’est faire preuve d’humilité.

Capter chaque instant de vie! La vie en tant que modèle nu et pleinement sexué! La vie présente en chacun de mes poèmes! La vie saisie dès le moment où j’appuie sur le bouton de mon appareil-photo. Trois visions de la vie, mais une seule vie, c’est-à-dire celle que je partage avec le microcosme qui m’enveloppe, lui-même englobé par le macrocosme, et ce jusqu’à l’infini. Cet infini qui rejoint ce Dieu invisible.

Qui est celui qui se cache derrière son clavier?

Je suis simplement un être humain comme chaque personne vivant sur cette belle planète que l’on appelle communément la terre. Je respire comme toutes les personnes qui lisent ce blogue. J’aspire à rendre ce monde meilleur en tenant compte de mes forces et de mes faiblesses. Et, surtout, loin est de moi l’idée que je sois parfait.

Je cherche à publier des articles qui soient dignes d’intérêt pour chaque lecteur potentiel. Souvent, mon but semble être atteint tandis qu’en d’autres circonstances je passe à côté de la cible. Qu’à cela ne tienne! Je recommence avec la même passion, et même dans certains cas, avec un degré de minutie plus élevé rendant le résultat sensiblement amélioré. « À chaque fois, remets-toi à la tâche si tu veux bien travailler. » Telle pourrait bien être mon leitmotiv lors de mes rédactions. 

En terminant cette missive, je tiens à préciser une dernière chose. Une chose qui doit être comprise une bonne fois pour toutes. Mon intention qui se trouve dans chacune de mes publications est d’abord et avant tout dénuée de méchanceté envers qui que ce soit. Bien au contraire! Tout est fait avec une bonté d’âme et en tenant compte de mes dispositions du moment présent lesquelles sont tournées vers un seul objectif, la recherche de l’excellence. Soyez, je vous en pries, indulgents envers votre serviteur si cela ne soit pas toujours le cas.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Du haut de ton piédestal

New Image13

Du haut de ton piédestal

 

Dis-moi général de Gaulle,
Descendant de la fière Gaule,
Que vois-tu de là-haut?
Dis-moi si notre futur est beau.

 

De notre langue si belle telle une perle,
Belle et pure comme une jouvencelle,
Riche de ses mots pour d’écrire joie et maux,
Colorée d’une parure depuis les temps immémoriaux.

 

Ayons le courage de la défendre contre vents et marées,
Chérissons-la comme notre enfant bien-aimée,
Langue de noblesse ! Langue de naguère !
Elle est aussi langue de paix comme de guerre !

 

Dis moi Général qui a combattu l’ennemie par la voix,
Appelant chaque français combattre pour la liberté d’une seule voie,
Apprend nous d’être fiers de notre culture et de la mère-Patrie,
Afin d’éviter de voir disparaître notre précieuse fratrie.

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Un petit clin d’œil à la France

Un petit clin d’œil à la France

Ariane_Kah_-Camille_Claudel-2Bonjour à vous amis et amies!

C’est toujours un plaisir d’apprendre que mon blogue dédié à la nudité artistique, sans oublier bien entendu la publication de mes nombreux poèmes, soit si populaire au sein de la francophonie. Un bonjour tout spécial aux Français et aux Françaises pour qui aujourd’hui est la fête nationale. Une fête qui se doit d’être célébrée dans la joie et la fierté.

Camille-Claudel-film-isabelle-adjani-5Oui, vous avez bel et bien raison de célébrer votre pays, berceau de la Déclaration des droits de l’homme et riche d’une histoire grandiose. Oui, vous pouvez être fiers d’appartenir à un pays où l’art, en particulier, la nudité occupe une place prépondérante et qui a servi de Lumière aux autres nations. Une Lumière que vous devez, tout comme chaque personne soucieuse de sa liberté et de son intégrité morale, protéger et ce, même au péril de vos vies.

MISEANU-4_medium

Il va sans dire que je partage votre fierté d’appartenir à une culture si grandiose.

Oui, je suis fier d’avoir du sang français qui coule dans mes veines, et ce pour plusieurs raisons:

Les voici donc:

1. Je suis fier de ma culture d’origine française en terre d’Amérique qui a su lutter contre vents et marées afin de rester bien vivante sur un continent anglo-saxon.

2. Je suis fier de pouvoir parler et écrire dans la plus belle langue au monde, le français. Une langue qui possède une richesse remarquable et où les mots, les expressions et ses origines tant latines que grecques sont d’une utilité extraordinaire dans l’art de rédiger mes poèmes surtout lorsqu’il s’agit de rendre hommage à la plus belle création de l’univers; la femme.

3. Je suis fier d’avoir pu visiter l’endroit où mon oncle Hubert Després a été enterré au cimetière canadien près de Falaise en Normandie. Il a donné sa vie comme bien d’autres de ses compatriotes pour libérer la France de la tyrannie nazie le 1er août 1944. Tout comme je suis fier de tous les résistants qui ont rendu possible le débarquement à l’occasion du Jour J.

4. Je suis fier d’avoir parmi mes plus fidèles lecteurs des cousins et, surtout, des cousines de la mère-Patrie.

5. Je suis fier d’appartenir à la lignée d’illustres héros de la France tels que Charles Martel et même, oui je ne vous ment pas, à l’empereur Charlemagne.

6. Je suis fier d’appartenir à la culture française où la nudité, en l’occurrence artistique, n’est ni un crime contre l’humanité, ni une tare sociale. Bien au contraire, les artistes français qui en témoignent sont légion en ce domaine.

7. Je suis fier d’appartenir à la culture française qui a vu naitre en son sein de grands écrivains et de grands poètes sans oublier des artistes œuvrant dans d’autres champs propres aux arts. Je pense notamment au septième art et à la musique.

Oui, je suis fier de mes origines françaises. Voilà pourquoi je désirais ardemment faire un clin d’œil bien amicalement à vous amies et amis de la France. Une amitié qui sera gravée dans mon cœur pour l’éternité.

Bonne fête nationale et, encore une fois, VIVE LA FRANCE!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada