Archive | janvier 2016

À l’automne de mes hivers

j-aime10

À l’automne de mes hivers

 

Pour tous les oui qui deviendront des peut-être,

Pour tous ces accords qui seront l’archet des signes du temps,

Tel un horloger sur la ligne de ses printemps.

 

Pour toutes ces jeunesses évanouies qui trépasseront sur la chaîne de ma vie,

Pour tous ces hivers qui deviendront des cristaux de swarovski sur l’avarice de mes jours,

Tel un sablier sur le grès de mon humble traversée.

 

Pour toutes ces saveurs allégées par la déliquescence de ma lente descendances,

Pour toutes ces aumônes qui chemineront à l’aurore boréale de mes matins d’ivresse,

Tel un arpenteur sur la bordure de l’apesanteur,

 

Pour tous ces saltimbanques de cirque qui s’éloigneront du chapiteau de ma vue,

Pour tous ces amours qui deviendront des arabesques sur les allégresses de ma chevaleresque tendresse,

Tel un oracle sur la bible de ses mésaventures,

Je contemplerai cette immensité prénommée bonheur sur l’effervescence de cet égoïste fatalité,

 

Je voyagerai sur cette île aux trésors dont nul ne parle,

Je pourchasserai ce bonheur celui-là que l’on ne se décrit point,

Je dirai oui à la vie, seulement à toutes formes de vie, parce que les hivers se seront transformés en mille éclats de verre.

 

De

 

Marie-Andrée Bouchard

Québec (Québec)

Canada

 

J’ai peur de…

000000820008

J’ai peur de…

 

À l’aube de mon automne où la couronne d’argent recouvre ma chevelure,

Je perçois ce qui m’a toujours fait craindre le pire sur la route de ma destiné,

Est-ce la Faucheuse avec sa lame affûtée qui attend de recueillir ce dernier né?

Est-ce la pauvreté accompagnatrice des gens âgés en quête de leurs anciennes parures?

 

Au crépuscule de l’âge où j’ai tant admiré les femmes qui ont allumé la flamme,

Cette flamme de mes désirs inavouables devant Dieu et les hommes de tous les temps,

Un oracle se manifesta à mon âme le pourchassant sans relâche et à tous moments,

Me dévoilant ce terrible secret caché par Hadès dans le plus profond de ses abîmes.

 

Je découvre enfin mon ultime crainte celle qui met en péril mon existence éphémère,

Mon talon d’Achile savamment caché tant devant mes comparses que des étrangers,

Nul besoin de découvrir des pays éloignés ou des mers sur lesquelles j’aurais naviguées,

Pour saisir ce poison qui envahit mon sang: J’ai peur d’aimer disait cette pieuse mère.

 

De

Rollandjr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Les deux épaules…

000000820005

Les deux épaules…

Nous avons deux épaules pour que l’amour se repose sur l’une et l’amitié sur l’autre. Soyez heureux de vivre cela, puisque ça vous donne la chance d’aimer et de regarder les étoiles. Un amour qui vient, c’est une lumière qui s’allume, un soleil qui se lève, des vagues qui déferlent, une terre qui tremble, un temps qui se fige et une personne qui renaît! 

L’amour c’est ne pas oublier les bons moments même lorsqu’ils ne sont plus. La tendresse en est plus forte que la dureté, l’eau plus puissante que le rocher et l’amour plus doux que la violence. Il est surtout ce que l’on en fait…

Celui-ci naît dans un regard et grandit dans un baiser. L’amour est une rose qui s’entretient avec les armes du coeur. Parce que la vie est en perpétuel changement, nous en avons jamais fini avec lui. Une fois qu’il a germé, il donne des racines qui finissent par croître.

Il n’y a pas six ou sept merveilles du monde: il n’y en a qu’une seule et c’est l’amour! Il ne se voit pas avec les yeux mais bien avec l’âme…

De

Marie-Andrée Bouchard

Québec (Québec)

Canada

Sur le pont de la vie…

000000820001-002

Sur le pont de la vie…

Sur le pont de la vie,

La lueur d’une seule chandelle peut dissiper la plus noire des nuits. Derrière les ennuis et les vastes chagrins, heureux est celui qui peut s’élancer vers des champs lumineux et sereins. L’espoir est comme le ciel des nuits: il n’est pas de coin sombre où l’œil qui s’obstine ne finisse par découvrir une étoile!

Ne te contente pas de réfléchir, laisse surtout ton cœur danser, chanter et rire! Pour être un champion, il faut croire en soi-même alors que personne ne le fait. C’est avec ses propres mains que l’on construit son destin! Le véritable secret de la vie est de s’intéresser à une chose profondément et à mille autres suffisamment.

Le bonheur c’est quelques fois regarder seulement un papillon butiner et nous laisser rêver que nous sommes comme lui, libre…

De

Marie-Andrée Bouchard

Québec (Québec)

Canada

Je te désire

000000810022

Je te désire

Au crépuscule de cette nuit où dorment les bien-nantis,

Mon âme pense à toi et dans le silence absolu je me languis.

De ta présence à mes côtés sous les draps de satin, je t’attends,

De ton sourire de satisfaction lorsque tes bras vers moi tu me tends.

De cette volupté interdite par ces moralisateurs d’une hypocrisie exécrable,

Je continuerai à te prodiguer toutes ces jouissance avec un plaisir incomparable.

De mon corps, tu pourras à ta guise en abuser jusqu’à en perdre à tout jamais la raison

De nos corps enlacés, le jardin d’Éden se découvrira afin d’être leur maison.

Je te désire tellement que mon cœur saigne au point de voir mon âme s’envoler.

Je te désire tellement que mon sommeil en est peuplé de ces cauchemars horribles.

Je te désire tellement que mes larmes inondent mon visage jadis adorable.

Je te désire tellement qu’il ne peut avoir qu’une raison c’est que mon cœur tu l’as volé.

De

Rollandjr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Mon bonheur, c’est toi.

000000810003

Mon bonheur, c’est toi.

 

Du petit matin où l’aube pointe son nez,

Jusqu’à la salutation de dame Lune perchée tout là-haut,

Mes plus tendres sentiments pour toi sont aussi les plus beaux,

Sans oublier mes plus nobles pensées qui te sont destinées.

 

Bien des hommes de ce monde virevoltent à cette quête ultime,

Bien des hommes de notre temps perdent leurs âmes à jamais,

Bien des hommes de jadis cherchèrent ce qu’il leur manquait,

Bien des hommes ne trouvèrent point ce trésor si intime.

 

Et pourtant, il leur suffisait de regarder tout près de soi.

Et pourtant, il leur suffisait d’ouvrir leurs cœurs à la beauté,

À la beauté offerte par la vie, celle qui demeure pour l’éternité,

Dieu merci, c’est elle qui m’a trouvé car mon bonheur c’est toi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’érotisme : mon point de vue

000000810002

L’érotisme : mon point de vue

Bonjour tout le monde,

J’espère que mes dernières publications vous plaisent à lire autant que j’en ai eu à les rédiger. Il faut avouer que l’expérience vécue voilà déjà quelques semaines à Montréal a été plus que bénéfique dans l’obtention de photos de très bonne qualité. Toutes les photos qui ont été prises durant cette séance me seront d’une aide précieuse pour les semaines à venir. En effet, le thème central de l’ensemble des publications futures portera sur un sujet précis et qui est: l’érotisme vu par votre humble serviteur.

Toutefois, il me semble plus que nécessaire de décrire d’une part, en quoi consiste 000000820032l’érotisme proprement dit et d’autre part, d’expliquer les raisons incitatives qui ont été à l’origine d’une telle orientation au sein de mon blogue artistique concernant mon expérience vécue en tant que modèle nu pour des écoles d’arts et des artistes professionnels ou amateurs. Une fois que ces questions fondamentales ont été résolues, j’expliquerai ma démarche dans l’élaboration des articles en lien avec ma démarche que je qualifierais de passionnelle.

Qu’est-ce donc que l’érotisme ? Pour moi, il s’agit de toutes formes de représentation où la nudité et la sensualité sont décrites avec un respect absolu entre deux êtres humains dans un rapport où l’intimité fait place à une ouverture limitée par le bon goût envers un public averti. Une ouverture où les regards portent sur la tendresse, la chaleur, la passion et la complémentarité entre deux êtres humains. Deux êtres humains qui sont certes différents dans leurs chairs mais semblables dans leurs cœurs. Voilà pourquoi il ne faut en aucun temps mélanger l’érotisme avec la pornographie. Le premier élève l’âme tandis que la seconde rabaisse l’individu au rang du plus vil animal.

En ce qui concerne les questions qui m’ont incité à prendre une telle orientation, sans omettre le caractère fondamental de ce blogue qui est la nudité artistique, elles se retrouvent toutes dans mon expérience personnelle face à la vie. Soyez convaincus que ma vie a été vraiment extraordinaire malgré certains événements douloureux. Entre vous et moi, qui en a pas?!

000000810019La première question se rapporte à l’image de la non -sexualité des personnes handicapées physiques. À cette question cruciale, je peux vous répondre que la sexualité fait aussi partie de la vie de toute personne qu’elle soit ou non handicapée. Qui plus est! Une personne qui vit avec un handicap physique apparent a aussi des fantasmes, des rêves et des désirs comme n’importe quel autre individu.

La deuxième question se rapporte à l’image profondément ancrée dans la mentalité populaire selon laquelle les hommes vivant avec un handicap physique apparent doivent absolument avoir des relations amoureuses avec des femmes qui se retrouvent dans une situation similaire. Autrement dit, ces personnes sont en quelque sorte condamnées à vivre dans un ghetto imposé de manière plus ou moins subtile par la société. Mais, est-ce le cas ? Je vous réponds à cela par un non catégorique. Attention ! Je ne dis pas que cela soit le cas pour la grande majorité des personnes handicapées, mais il y en a tout de même plus qu’on le pense.

Et, dernière question, et peut-être même la plus importante, un homme avec un handicap 000000820019physique apparent a t’il le droit d’apprécier la beauté féminine pour ce qu’elle est ? Autrement dit, peut-il aimer, apprécier, contempler et admirer la beauté féminine tout simplement pour ce qu’elle est ? Je vous réponds avec un oui nuancé. Il va de soi que chaque homme peut ressentir de l’attirance devant tel ou bien tel type de femmes mais il faut, comme le sexe opposé, savoir aller plus loin que l’attrait physique. Aimer la beauté du corps est une chose et aimer l’autre pour son intérieur en est une autre. Ici, je suis plus que persuadé que la très grande majorité d’entre vous êtes d’accord avec mon raisonnement.

Bref, vous avez sans doute deviné la raison fondamentale de ma démarche artistique. Une démarche qui se veut être de briser les tabous face à la nudité, face à la sexualité, face à la beauté et ce, tout en démontrant de la façon la plus noble possible que l’harmonie entre deux êtres humains avec un corps totalement différents l’un de l’autre peut-être possible. Quoi de mieux que de présenter l’érotisme afin de détruire efficacement de tels préjugés au sein de la société ? Posez la question, c’est aussi y répondre. Voilà pourquoi l’érotisme est, selon moi, un excellent moyen d’éducation de masse. Qu’en pensez-vous?!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En cette fin de journée

 000000820014

En cette fin de journée

 

En cette fin de journée où ma vie défile devant mes yeux,

Yeux rougis d’avoir dans le silence de ma solitude si pleuré.

Je revois ta beauté à jamais dans mon esprit gravée,

Loin de tous ces gens! Loin de tous ces curieux!

 

En cette fin de journée où mes souvenirs viennent me hanter,

Souvenirs de cette dame à la beauté tellement sensuelle,

Qu’en moi montait cette passion, ce désir de m’offrir à elle,

De lui faire l’amour à en perdre la raison pour l’éternité.

 

À la tombé de cette nuit d’hiver où tout s’assombrit,

De cette nuit qui recouvre de son voile noir mes rêves d’antant,

De cet instant où elle découvrit ma vulnérabilité tel un enfant,

Dis Chronos! Pour revenir à ce temps-là, quel serait ton prix?

 

À la tombé de la nuit où tout prend couleur d’ébène,

Dites-moi! Est-elle heureuse celle que j’aime?

Celle que je rêve de revoir avant de rendre l’âme,

Pour lui offrir, le meilleur de moi-même.

 

En cette fin de journée où tout est d’un calme serein,

À la tombé de la nuit où le rythme de mon cœur n’a pas d’écho,

À la tombé de la nuit où je revis ce moment d’un extase si haut,

En cette fin de journée, je sais que sans amour je ne suis rien.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je n’oublierai jamais

000000810024

Je n’oublierai jamais

 

Depuis cette après-midi d’un dimanche d’hiver où toi et moi sommes rencontrés,

Rencontrés dans une étreinte en toute intimité loin des yeux de ces gens curieux,

Je ne sais plus quoi dire, quoi faire ou quoi penser tellement je suis heureux,

Heureux d’avoir connu une femme au cœur si généreux avec ses yeux émerveillés.

Depuis ce dimanche si béni, jour si sacré, jour de prière, jour de piété.

Jour de recueillement, et pourtant, jour de péché véniel mais point mortel,

Jour où je t’ai offert mon corps meurtri et que tu as accepté, ô toi ma belle.

Où toi et moi nous nous sommes enlacés, cajolés et embrassés jusqu’en satiété.

Je n’oublierai jamais ton regard posé sur moi en faisant fi de mes blessures,

Je n’oublierai jamais cet instant où tu m’offris ce baisé si pure,

Ce moment figé dans le temps pour toujours,

Où nous fîmes simplement l’amour.

Comment puis-je oublier, avouons-le d’emblée!, une femme telle que toi?

Comment puis-je continuer de vivre sans penser à  celle pour qui mon cœur bat?

Comment puis-je exister en ce monde vidé de sens, d’amour, et de son humanité?

Voilà pourquoi je ne pourrai jamais oublier ce présent que nous fit notre destiné.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Hommage à Pénélope

Hommage à Pénélope

Bonjour tout le monde,

Vous le savez déjà, cela fait maintenant plusieurs années que je publie de manière 000000820019régulière des articles sur mon blogue artistique concernant notamment le domaine de la nudité, et assez souvent des poèmes liés à la beauté de la vie. Il va s’en dire que l’excellence et le bon goût ont toujours constitué les fondements mêmes de chacune des publications qui y sont présentées. Ne jamais publier pour provoquer inutilement et, encore moins, pour rabaisser mon blogue à tout ce que l’on retrouve bien malheureusement sur le web lorsqu’il est question de la nudité. Vous n’avez qu’à taper le mot « nudité » sur votre moteur de recherche préféré et vous constaterez par vous-même, et fort probablement à votre grand désespoir, tout ce que l’on peut trouver en fait d’obscénité et de vulgarité. Triste constat ! N’est-ce pas ?!

Cependant, il m’est arrivé au cours de mes réflexions de m’interroger sur la pertinence de rédiger quelques articles sur la nudité dite « érotique » au sein de mon blogue. D’ailleurs, plusieurs questions se manifestèrent à mon esprit maintes et maintes fois. Il m’a paru bon d’en retenir trois afin de démontrer le bien-fondé, voir la pertinence, de publier de tels articles au sein de mon blogue dédié à la nudité artistique. La résolution à ces trois questions servira de tremplin pour mes rédactions futures. Mais, attention ! L’objectif principal de mon blogue est, et restera pour toujours, le domaine artistique et aucune publication qui aurait de près ou de loin une connotation pornographique n’apparaitra.

000000810002La première question qui doit être résolue de manière définitive est de savoir si l’érotisme à sa place au sein de mon blogue dédié à la nudité. Après avoir longuement réfléchi, je peux affirmer hors de tout doute raisonnable que l’érotisme a bel et bien sa place au sein de ce blogue puisque l’érotisme détient aussi ses lettres de noblesse dans le domaine de la nudité. D’ailleurs, plusieurs modèles nus, en particulier féminins, ont fait leurs preuves dans ce domaine bien précis. L’on a qu’à penser, à titre d’exemple, à la beauté extraordinaire de Ariel Redhead qui est sans aucun doute une figure de proue dans ce champ bien particulier.

La question subséquente est de savoir si je peux me permettre de rédiger de tels articles000000820031 sur ce blogue. Vous me répondrez à juste titre qu’il m’appartient et que par le fait même j’en suis le seul responsable. Ce à quoi que ce n’est pas tout à fait le cas et si je le fais, c’est justement parce qu’il y a une logique fondamentale à cette idée. Une logique qui veut qu’un modèle nu vivant avec un handicap physique dit « apparent » est avant toute chose un être humain et… sexué. L’absence explicite de publications démontrant la sexualité d’un homme vivant avec un handicap bien visible se fait sentir tout au long de mes relectures. C’est justement pour palier à une telle situation que j’entreprends dès aujourd’hui une série de publications portant sur l’érotisme en tant que modèle nu masculin. Un modèle nu certes « différent » selon les critères de perfection établis par la société mais qui demeure d’abord et avant tout un homme. Un homme passionné par la beauté féminine mais aussi respectueux de la femme.

000000810022La dernière question, mais aussi la plus difficile à répondre, est celle-ci : « Comment puis-je réaliser de tels articles, mais aussi des poèmes, de manière à la fois authentique et réaliste tout en gardant à l’esprit le thème central de mon blogue dédié à la nudité artistique ? » La réponse a été trouvée grâce à l’aide précieuse d’une modèle nue, une femme extraordinaire, qui a accepté de jouer un rôle prédominant à l’occasion d’une séance de nudité érotique laquelle a eu lieu dans la ville de Montréal, dimanche le 17 janvier 2016.

À son aide incommensurable vint s’y ajouter l’apport d’un photographe qui a bien voulu réaliser les clichés photographiques durant ladite séance. Sache mon cher Michael que sans ton soutien technique et ton savoir-faire une telle séance n’aurait pu avoir lieu.

Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour rendre un hommage à la magnifique modèle nue qu’est Pénélope. Un hommage bien mérité car sans elle, sa grande beauté  et sa présence professionnelle, une telle série n’aurait jamais pu être tirée du néant. Qui plus est ! Elle a su passer outre ma situation physique pour se donner corps et âme à mon projet. C’est un geste qui l’honore grandement. Je lui en serai éternellement reconnaissant.

En terminant le tout premier article sur cette nouvelle orientation au sein de mon blogue artistique, sans pour autant reléguer aux oubliettes la notion même de ce blogue qui est avant toute chose la nudité artistique, je donne la parole à mes deux précieux collaborateurs qui ont gentiment voulu partager avec vous ce qu’ils retirent d’une telle expérience. Il va de soi que je laisse d’abord la parole à Pénélope en signe de respect à son endroit. Mon bon ami Michaël partagera ensuite son témoignage.

Pénélope:

« Je n’en n’étais pas à mon premier shooting photo. L’expérience avec Rolland, même s’il s’agissait de ma première avec un homme, fut ce qu’elle devait être. De nos premiers échanges par courriel pour l’organisation jusqu’à la fin du projet. Rolland était un homme avec une idée à réaliser et il fie ce qu’il faut pour que tous les parties soient à leur aise. Ainsi, je n’eue aucune surprise ni inquiétude de tout le processus.

À mon sens, la photo en duo est souvent plus riche qu’un shooting solo, car plus naturel. En effet, les modèles ont moins à jouer un jeu ou à s’inventer un personnage, elles ou ils peuvent rester elles et eux-mêmes et interagir avec l’autre personne.

Il me fit plaisir de participer à la réalisation de ce projet. Greffant ma personnalité et idées à celles de Rolland en toute complicité avec le photographe. Étant moi-même artiste, le résultat m’importait et je fus éblouie du résultat. Le rendu est très artistique et me plaît personnellement beaucoup.

Bravo les gars et merci! »

Michaël: « À prime à bord, photographier le nu était une première expérience pour moi. Lorsque Rolland m’a approché pour participer à son projet, j’y ai vu une opportunité de faire les choses autrement. L’approche de Rolland et l’acceptation de sa situation m’ont charmé. Sortir de l’érotisme normatif imposé lourdement par la société de perfection et de régularité a été le principal intérêt au projet de Rolland. Comme photographe, l’aisance avec laquelle les modèles ont participé à la séance, a fait en sorte qu’il fut facile de photographier les corps et d’en faire ressortir l’érotisme. »

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada