Archives de tags | arbre

Le fruit défendu

Le fruit défendu

« Le fruit défendu » Photo par G.B. d’Allemagne

Le fruit défendu

 

Je suis ainsi nue,
Je suis toute menue,
Je suis aussi un peu gênée,
Voilà pourquoi mes yeux sont fermés.

 

Je ne savais pas quoi t’offrir,
Un présent qui te ferait plaisir,
Un cadeau qui te ferait un souvenir,
De ce temps des amours aux doux soupirs.

 

Temps passager,
Aussitôt né, aussitôt dissipé.
Aussitôt vécu, aussitôt vu, aussitôt oublié.
Moment qui réconfortera ces jours redoutés.

 

Ces jours qui témoigneront la fin de la route,
Cette fin où apparaissent les regrets comme les doutes,
Toutefois une seule chose que l’on ne doit jamais regretter,
C’est celle où nous avons sincèrement aimer jusqu’à soi-même oublier.

 

Voilà pourquoi béni soit le jour où Ève offrit à Adam,
Le premier de tous les époux, le premier de tous les amants.
Un fruit cueilli sur un arbre si beau et si délicieux d’apparence,
Le fruit défendu que je t’offre à mon tour en cette nuit d’innocence.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Arrache! Délivre-moi!

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Arrache! Délivre-moi!

 

Arrache! Vas-y, arrache!

Enlève-moi mes vêtements

Avec force et sans ménagement

Je suis l’arbre qui attend le coup d’hache.

 

Vas-y sans fausse pudeur

Car de toi je n’ai point peur

Je t’offrirai chaque parcelle de mon corps

Tel un terrain qui renferme un grand trésor.

 

Tu me pénétreras avec joie, avec force

Car de cette envie je suis une bête féroce

Mes seins pointus n’attendent que tes mains

Tes mains de velours sur leur peau de satin.

 

Sens monter en toi mon désir

Mon souhait que tu puisses en moi jouir

Délivre-toi à jamais de cette interdiction

De cette moral hypocrite qui brise nos pulsions.

 

Arrache! Arrache! Arrache! Ô oui!

Bénie soit mille fois cette nuit où nous ensemble

Nous faisons l’amour jusqu’à ce que la terre tremble

Et que cette nuit soit dédiée à l’amour à la vie.

 

De

 

RollandJr St Gelais de Québec

Derrière cet arbre

IMG_0040_edited

Photo par Mélanie Dufresne

Derrière cet arbre

 

Dans la forêt je t’ai suivie,

Car de toi j’ai cette irrésistible envie,

Envie de t’exprimer mon amour à chaque jour,

C’est un secret qui est dans mon cœur trop lourd.

 

Tu es tellement belle,

Et gracieuse comme une hirondelle,

Que j’en perds la raison et même mon latin,

Tu es dans mes pensées dès l’aube au petit matin.

 

Non ! Ne crains rien.

Je ne suis guère un vaurien,

Un simple homme qui pour toi le cœur résonne,

Et qui a mal à son âme comme nulle autre personne.

 

Derrière ces branches,

Je contemple tes hanches,

T’enlacer avec passion, voilà mon rêve. 

Comme le ferait le bel Adam à sa belle Ève.

 

Je te protégerai contre les dangers,

Pour te prouver comme je voudrais t’aimer,  

Mais hélas! Comment pourrais-tu me choisir? 

C’est ce qui de mon être le fait tant souffrir.

 

De

 

RollandJr St Gelais 

Québec (Québec) 

Canada  

Je voulais

IMG_0056_edited

 

Modèle ? RollandJr St-Gelais Photo par Mélanie Dufresne

 

Je voulais

 

Au pied de cet arbre
Mon désir était de marbre
Celui de t’immortaliser en ces lieux
Mais je me suis souvenu comme il est précieux.

 


Dans cette vierge forêt,
Je voulais dire combien je t’aimais,
Aujourd’hui, maintenant et à jamais,
Sous le soleil qui de tous ses feux brillait.

 


Mais un jour il ne sera plus là,
Mais mon amour toujours sera pour toi,
Je voulais un endroit où tu y seras si bien,
Que jamais tu ne voudr
as le quitter pour rien.

 


C’est alors que je me suis souvenu,
Qu’il n’y a qu’une seule place sous les nues,
Où tu seras à l’abri de ce monde si tourmenté,
C’est dans mon cœur que ton nom y sera pour l’éternité.

 


De

 


RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je t’attends ma chérie

IMG_20180826_054126_657

 

Photo réalisée par Mélanie Dufresne Modèle ? RollandJr St-Gelais

 

Je t’attends ma chérie

 

À l’orée de ces fiers bois, 

J’entends une douce voix, 

Celle qui est dans mon cœur, 

Celle qui ferait mon ultime bonheur.

 

Mes sentiments sont sincères, 

Désormais disparaissent ces tristes souvenirs, 

Tous ceux qui m’ont fait tellement souffrir, 

Et qui maintenant sont devenus un lointain hier.

 

Appuyé sur un modeste arbre, 

Mais si fier tel que du marbre, 

Reposant ma tête en vidant mon esprit, 

Pendant que de toi mon cœur languit.

 

Viens vers moi, je t’en prie. 

Viens ! N’aie pas peur ma chérie. 

De toi et toi seule, j’ai tellement envie. 

Car grâce à toi, j’ai retrouvé le goût à la vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

La vie c’est comme un arbre

La vie c’est comme un arbre

« La vie c’est comme un arbre. C’est la manière avec laquelle on en prend soin que dépendra sa beauté. Prenez soin de votre vie. »

RollandJr St Gelais de Québec au Canada

À cette beauté française

35812685_10156630653923919_4484520034021933056_o

Superbe dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

À cette beauté française

 

Oser être soi,

Oser ne pas être autre,

Être des vôtres, être des nôtres.

Et accepter d’être fragile comme de la soie.

 

Voilà l’ultime défi,

De poser nu une fois dans sa vie.

Une vie riche en émotions de toutes sortes,

Car seule la pauvreté en esprit est chose sotte.

 

Être de marbre,

Transformée en un arbre,

Arbre de ce pays où coule cette sève,

Cette sève que m’ont transmis Adam et Ève.

 

Laissant tomber sur mes frêles épaules,

Cette soyeuse chevelure léguée par ma tante Paule,

Et que dire de mes seins à la fois si beaux et si fermes ?

Allez-y mes amis! Admirez de vos yeux tel que ferait Hermès.

 

Est-ce un crime de posséder un tel corps ?

Pour lequel jeunes pucelles offriraient tout leur or.

Et que dire de ma bouche et de mes lèvres pulpeuses ?

Si ce n’est de leur texture qui les rendent au combien délicieuses.

 

Inutile de donner à vos toiles un titre,

Ni même songer un seul instant à un sous-titre.

Car est-il vraiment nécessaire de donner un nom ?

À cette beauté française digne du plus grand renom.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Que des terres volées et des âmes brisées !

31895444_1007469759419792_6786602807957913600_n

 

Superbe dessin réalisé par Michel Landry artiste

 

Que des terres volées et des âmes brisées !

 

Assise au pied de cet arbre,

Tenant avec fermeté en ma main meurtrie,

Le bâton que le sorcier de mon village m’offrit,

À moi fille unique du chef  du clan des dents de marbre.

 

Pour témoigner de la présence de l’homme blanc,

Peu importe le pays où il vivait jadis sur le lointain continent,

Homme avide de richesses mais si pauvre de cœur,

Qu’il ne sut que semer sur son chemin que crainte et terreur.

 

Depuis ce temps où il mit le pied sur notre plage,

Guerriers furent avertis par nos grands sages,

Que sa seule volonté fut de nous exploiter, de nous détruire.

Détruire nos forêts afin de nous enfermer en des lieux et de leur appartenir.

 

Terres d’Amérique des aurores boréales,

Où rivières d’eau pure furent empoisonnées,

Par les usines de gens enrichis par les animaux assassinés,

Et de nos fiertés effacées par leurs gouvernants non sans mal.

 

De tout le mal inscrit dans les âmes et dans la chair,

Mais étouffé dans les draps où furent abusés mes frères,

Par des hommes portant croix d’argent et en robes noires,

Qui en chaque jour de leur Dieu élevèrent le ciboire.

 

Maintenant que tout est accompli et à jamais fini,

Que vous nous avez tout dérobé et tout pris,

Êtes-vous fiers de ce que vous avez réalisé ?

Que des terres volées et des âmes brisées !

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Arbre de vie

new-image52

Arbre de vie

 

Arbre de vie,

Illuminé par le soleil,

Toi qui resplendis de ces merveilles,

Source d’immortalité que même les dieux envient.

 

Quel est donc le secret de cette éternité,

Qui réside en ta sève remplie d’une tendre pureté?

Toi qui grandis en un jardin d’Eden sur cette terre boréale,

Aux abords de notre majestueux St-Laurent aux allures fluviales.

 

Ô bel Arbre! Toi, aux feuilles dorées,

À cette auguste parure tellement colorée,

Que nul empereur ne pouvait songer à en être couronné,

Que les César de ce monde auraient, j’en suis sûr, tant apprécié.

 

Laisse-moi cueillir,

Tes précieuses pépites d’or afin de m’enrichir,

Avant que viennent les vents d’hiver mes joues embraser,

Et d’admirer ta si belle candeur, je ne saurais pas m’en lasser.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une publication qui m’a touché.

Une publication qui m’a touché.

Bonjour tout le monde,

Je désire vous faire part d’une expérience fort agréable qui a eu lieu ce mercredi. Une expérience vécue à la11148349_1647192398845197_3396654344554400999_n suite d’une publication qu’une dame très sympathique fit au sein du groupe intitulé «’’l’art du nu» au sein du célèbre réseau social Facebook. Ladite publication a abordé un sujet méconnu, ou plutôt fort tabou, au sein de la société et j’ai nommé: le phallus.

Organe mâle par excellence et utile pour la procréation et agréable pour les rapports les plus intimes, le phallus demeure un sujet caché, ostracisé voir presque banni du monde des arts. Et pourtant, rien de comparable existe en ce monde pour décrire la virilité de l’homme dans un monde qui se situe entre deux pôles majeurs dont le premier est la vulgaire représentation que l’on retrouve dans les films pornographiques et le second est celui de la castration idéologique de l’image même de l’homme. N’est-il pas vrai que l’homme est accusé de tous les maux qui sévissent sur la terre? Poser la question est aussi y répondre.

Or, une dame charmante a osé relever le sujet en décriant qu’effectivement la représentation artistique du phallus est extrêmement rare. Des raisons diverses sont à l’origine d’une telle situation mais puisque ce n’est pas le thème du présent article, je vous suggère de faire vous-mêmes vos recherche. Croyez-moi sur parole, les bibliothèques regorgent de document sur le sujet.

11402417_1647714542126316_6738043210225166795_oToutefois, j’ai eu la chance de discuter avec elle et d’en savoir un peu plus sur sa vision des choses. Vision digne de respect et de réflexion. D’ailleurs, elle désire que le regard du spectateur se concentre sur la vision à l’égard d’un homme à l’état pure naturel. Il est réellement beau tel qu’il est et n’hésite pas à le comparer à un arbre, lui-même symbole par excellence de force et beauté. Autrement dit, elle aimerait que les gens acceptent de regarder le sexe masculin, communément appelé phallus, comme une merveille véritable de la nature et non pas comme un objet sexuel ou de perversion. En résumé, le découvrir comme il se doit. Un point, c’est tout.

Je partage tout à fait son opinion. En effet, quand moi-même je pose nu lors d’une séance de nudité artistique devant un groupe d’étudiants et d’étudiantes en arts venus spécialement pour travailler avec moi en tant que modèle véritablement unique en son genre, ceux-ci ressentent un certain plaisir, dans le sens de pouvoir le faire de manière respectueuse, de voir, d’étudier et de briser en quelque sorte un tabous social qui est celui du phallus chez un homme avec un handicap physique visible.

Fait à retenir! Ce qui est souvent apprécié chez les étudiants et les étudiantes pour qui je pose nu durant les séances c’est d’une part, de pouvoir le faire sur une très longue période de temps et d’autre part, de contrôler entièrement mon phallus qui conserve sa flaccidité. Il va de soi que j’ai développé plusieurs techniques qui me sont particulières pour mon contrôle de mon phallus.

Mes techniques sont: Une profonde respiration dès que je ressens un gonflement de mon phallus. Unemodc3a8le-vivant-77 visualisation sur des pensées positives telles que des poèmes ou bien des réflexions sur certains sujets qui m’interpellent et aussi garder à l’esprit que la responsable du groupe a toujours un regard critique sur ma prestation y compris sur mon phallus. Trois techniques simples mais d’une efficacité quasi à toutes épreuves. Vous pouvez me croire sur parole.

En résumé, son texte sur la représentation du phallus de l’homme dans le domaine de la nudité artistique m’a beaucoup interpelé. Moi-même, étant modèle nu, je fais tout mon possible pour ne jamais cacher mon phallus lors d’une séance de nudité artistique sans pour autant le mettre en évidence. Vouloir le soustraire à tout prix des regards des artistes (hommes et femmes) et celui du grand public en général me fait penser à l’idéologie hitlérienne qui voulait manipuler ce domaine qu’est l’art allant jusqu’à l’affubler de “dégénéré” si ce dernier allait à contresens de ce qu’elle prônait comme unique vérité.

Or, l’art dernier doit être authentique en tous temps et libre de toute propagande telle qu’elle soit.

Et, vous? Qu’en pensez-vous?

Merci de m’avoir lu!

11391505_1647714745459629_2353214156257403439_n

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

N.B. Un grand remerciement à Isabelle G. de France pour son partage.