Archives de tags | artistes

Mais où avais-je la tête ?

FB_IMG_1560537679676.jpg

Dessin réalisé par Eri Kel de la France

Mais où avais-je la tête ?

 

Bonjour mesdames,

Bonjour à toutes les dames,

Sans oublier tous les messieurs,

Vous êtes aussi précieux à mes yeux.

 

J’ai pris mon temps ce matin,

Pour choisir une robe de satin,

Afin d’être bien pour cette séance,

C’est un peu une règle de bienséance.

 

J’ai pris ma douche bien chaude,

En guise de prières telles que des laudes,

Me parfumer à l’eau de rose pour le plaisir,

Et peut-être un peu pour susciter quelque désir.

 

Maintenant c’est le temps de commencer,

Allez! À vos crayons! Commencez à dessiner.

Dessinez ! Encore et toujours ma simple beauté.

C’est pour cela que je suis venue en cette matinée.

 

Mais où avais-je la tête ?

Ce que parfois je peux être bête,

Voilà j’ai tout enlevé mes vêtements,

Et pour être franche je me sens libre assurément.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Juste un fantasme

Juste un fantasme

« Juste un fantasme » par mon ami Joël Pèlerin Poème par RollandJr St-Gelais

Juste un fantasme

 

Aux coups de sept heures,
Je me suis réveillé en sueur,
Car mon être fut envahi par un leurre,
Quel a été ce rêve sinon une grave erreur ?

 

M’étant endormi dans mes draps chauds,
Où tout était bien, tout était pur, tout était beau.
Sentant le silence m’envahir le long de mon corps,
Et le poids de la fatigue jusqu’à ce que je m’endors.

 

Une présence se fit entendre,
Un goût de menthe à mes lèvres,
Coula doucement telle une fraîche sève,
Une sève qui explora ma bouche sans attendre.

 

Survolant mon corps qui semblait être inerte,
Mais ne craignant point de la vie avoir sa perte,
Tu étais couchée bien fragile et nue à mes côtés,
Toi qui en secret j’avais tendrement plus que tout aimée.

 

Nous nous sommes rencontrés sur une île lointaine,
Où les gens fredonnèrent des paroles d’une même rengaine,
Des gens heureux qui ne se soucièrent guère de leurs lendemains,
Des gens riches d’amour et de temps qu’ils offrirent avec des pures mains.

 

Je sentais surgir en moi cette grande force,
Qui fit grandir mon arbre intime libre de sa belle écorce,
De cet arbre qui fait ma fierté depuis qu’un homme je suis devenu,
De cet homme qui est demandé par les plus grandes écoles afin d’y poser nu.

 

De cet homme au corps certes différent,
Mais qui de la vie en apprend encore pour longtemps,
Homme qui aurait tant voulu présenter devant ces artistes sa virilité,
Mais qui devait des règles établies par les us et coutumes les respecter.

 

Mais toi, je te retrouvais là dans mon lit.
Dans ce lieu où dans la noirceur de la nuit,
Revoyant mes amours de jeunesse, je m’ennuie.
Et, contre toutes attentes tu me regardes et me souries.

 

Descendants alors du plafond de ma chambre,
Tel un fantôme revêtu d’un châle à la couleur d’ambre,
Car mon désir était de te faire l’amour dès l’instant que je t’ai vue,
En cette classe où m’y voir poser nu laquelle d’entre vous y aurait crû ?

 

Ouvrant les yeux dès le chant du coq à l’aube,
Qui me faisait penser à un chant semblable à des laudes,
Juste encore un petit moment de joie de te sentir près de moi,
Juste un fantasme qui disparaît telle une brume à l’orée des bois.

 

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Figé dans le temps

Figé dans le temps
Dessin réalisé à la faculté des arts visuels de l’U.Q.A.C.

Figé dans le temps

 

Bras tendrement croisés,
Jambes délicatement pliées,
Regard dirigé posément vers le néant,
Posé là et ne craignant rien assurément.

 

Entendant les crayons danser sur le papier,
Sur le papier tellement excité de perdre sa virginité,
Voyant les artistes faire quelques pas par-ci et d’autres par-là,
Jetant des coups d’œil à gauche, puis à droite, en haut puis en bas.

 

Tenir ferme ma position,
Tel un soldat fidèle à son bataillon,
Ne bougeant pas d’un poil, ni d’un battement de cils.
À moins de contempler l’espace d’un moment une jolie fille.

 

Telle une statue de l’Antiquité,
Immobile sur son socle depuis une éternité,
Semblable à une lointaine et mystérieuse divinité,
Découverte par des gens de la vie tellement dégoûtés.

 

Je ne connais point ni péché ni vertu,
Car de ce corps inerte, tout a disparu.
Tant ses pensées pures ou impures moururent
Dès l’instant où les gens, ordre de se taire, ils reçurent.

 

Figé sur son modeste coussin,
Ayant de son attitude pris en main,
Figé dans le temps ! Figé dans le présent !
Qu’est-ce le temps pour celui disparaîtra inévitablement ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Un peu gênée

Un peu gênée
Dessin réalisé par Eri Kel de la France

Un peu gênée

 

Bon ! Maintenant que la glace est cassée.
Aimeriez-vous que je me présente un peu à vous ?
Cela ferait en sorte d’être plus confortable entre nous,
Allons ! J’ai tellement de choses à vous dire, à vous raconter.

 

Je suis née dans un village des Ardennes,
Baptisée dans une chapelle où l’on me prénomma Hélène,
Prénom que porta jadis ma grand-mère que je n’avais pas connue,
Mais, à ce que l’on m’a dit, elle était très jolie et toute menue.

 

Éduquée dans une famille traditionnelle et catholique,
J’ai fait première communion, confirmation et bien des confessions,
De mes péchés que j’inventais au gré du temps comme de raison,
À bien y penser, et sans regrets, il n’y a là rien qui soit atypique.

 

Ma mère me parla rarement de mon père,
Qui s’enrôla dans l’armée puis mourut à la guerre,
De cette drôle de guerre que j’ai apprise dans les livres d’histoire,
Que je lisais assidument, presque religieusement, jusque tard le soir.

 

Puis vint le jour de faire mon choix de carrière,
Que devrais-je faire pour travailler et éviter la misère ?
Aimant plus que tous les arts sous leurs formes bien diverses,
J’en fis part à ma mère qui me répondit par une tendre caresse.

 

Elle me confia qu’elle se doutait bien quel était mon rêve,
Que mon rêve avait déjà été le sien durant sa jeunesse si triste,
Car l’indigence et la pauvreté étaient le lot de bien des artistes,
Sans oublier celles qui leurs servir de modèles en jouant la belle Ève.

 

Elle rassembla toutes ses économies,
Afin de pouvoir, me dit-elle, réaliser ma vie.
C’est alors que je suis arrivé dans ce quartier de Paris,
Où j’habite dans une chambre située pas très loin d’ici.

 

Voyant une annonce dans une revue,
Où il était inscrit que l’on recherche modèle nu,
Cela me tenta d’essayer afin d’être en cette ville un peu connue,
Quand je pense à prude adolescence, qui l’aurait finalement cru ?

 

C’est ainsi que j’ai fait mes premiers pas,
Que ma crainte de la nudité a fini par sonner le glas,
Je me souviens très bien de cette fin de journée ennuagée
Car devant ce groupe d’élèves, je l’avoue, j’étais un peu gênée.

 

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Excellente nouvelle

 

Par Cholé G.

Excellente nouvelle

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, le début de printemps s’annonce vraiment intéressant sur le plan artistique. En effet, j’ai eu l’excellente nouvelle hier soir d’avoir confirmation de ma participation en tant que modèle nu au sein du département des arts visuels de l’université du Québec à Chicoutimi. La séance aura lieu le 10 avril prochain.

J’ai réellement hâte de rencontrer de nouveau les étudiants et les étudiantes de ce département sans omettre les personnes qui y seront à titre d’auditeur libre, c’est-à-dire des artistes-amateurs pouvant participer pour leur satisfaction personnelle. J’ignore si la possibilité d’assister à des séances ou bien à des cours librement existe dans les institutions d’enseignement universitaire européen. Cependant, ici au Québec, cette possibilité existe depuis plusieurs années.

Quelles seront les poses pour ladite séance ? Dans quels optiques seront-elles utilisées ? Seront-elles classiques ? Seront-elles plutôt modernes ? Seront-elles davantage audacieuses, voire intrépides ? Bon ! Il est vrai que je devrai tenir-compte de ma situation physique comme je le fais à chacune de mes prestations. Ce qui est encore plus important depuis ma blessure à mon bras gauche à la suite de mon accident de décembre dernier lors de mon séjour en Gaspésie. Quoiqu’il en soit, je verrai bien en temps et lieu.

Bref, la reprise de mes activités reprend de manière graduelle pour mon plus grand bonheur et celui des artistes tant professionnels qu’amateurs sans oublier les étudiants avec qui j’aurai la chance de travailler. Il va de soi que je profiterai de l’occasion pour visiter les villes où les séances auront lieu. Diversifier les sources de son plaisir constitue un excellent moyen d’augmenter son bonheur. N’est-ce pas ?

Je vous souhaite un heureux printemps.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Équilibre

quilibre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Équilibre

 

Être en équilibre,
C’est je crois être libre,
Libre des qu’en-dira-t-on,
S’accomplir en dépit de la raison.

 

Agir sans aucune inhibition,
Se moquer de toute fausse-pudeur,
Et de cette foule en avoir ni crainte, ni peur,
Aller vers les chemins au-delà du temps et des horizons.

 

Agir avec assurance,
Au risque d’être sous la démence,
En se rappelant que les plus illustres artistes,
Durent pour survivre affronter bien des risques.

 

Écrire en dépit des religions,
Et de leurs multiples accusations,
Au risque de connaitre le fouet et la prison,
Et d’y rejoindre la liste des martyrs connus par leurs noms.

 

Être toujours en équilibre sur un fil,
Pour la liberté de nos fils et de nos filles,
Pour leur promettre un avenir toujours meilleur,
Et de jeter dans les limbes de l’histoire les dictatures et leurs horreurs.

 

Être en équilibre selon nos valeurs,
Non pas selon les paroles des moralisateurs,
Qui n’ont que faire de notre véritable bonheur,
Car tout ce qui leur compte c’est de vivre au dépend de nos pleurs.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Merci infiniment à Rick B d’Allemagne

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Bonjour tout le monde

Comme certains d’entre vous le savent, j’ai eu un accident d’une importance assez considérable pendant la période des fêtes. Un accident qui a compromis de manière considérable mon séjour dans la belle région de la Gaspésie lors de ma visite à Matane. Un séjour qui avait un double but. En premier lieu, partager la période des fêtes avec mon père lequel avance en âge. Et, en second lieu, vivre un temps de Noël dans l’une des plus belles régions du Québec. Malheureusement, mon accident est venu détruire ce temps des réjouissance.

Qu’allais-je faire pour continuer d’alimenter mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ? Voilà l’une des nombreuses questions existentialistes qui me trottèrent dans l’esprit pendant cette période mouvementée. Cependant, j’ai pu compter sur l’aide d’artistes œuvrant dans le domaine que j’affectionne le plus, c’est-à-dire la nudité artistique. Parmi ces artistes, je tiens à remercier un grand photographe d’Allemagne. Il s’agit en l’occurrence de mon fidèle collaborateur Rick B. pour sa permission d’utiliser ses réalisations photographiques afin que je puisse de continuer de rédiger mes articles au sein de mon blog artistique notamment sous formes de poèmes. Une formule qui semble plaire à bon nombre d’entre vous.

Lesdites publications seront publiées graduellement pour le grand public au fur et à mesure que mon rétablissement physique est en voie de se réaliser au sein d’un établissement de santé reconnu au plan international. En effet, ma situation physique fait en sorte que je requiers des soins médicaux de grande importance afin de parvenir à un rétablissement satisfaisant. Il en est de même pour mes activités professionnelles de modèle nu pour des écoles d’art et des ateliers en art. Mais, souvenons-nous que le meilleur est à venir.

Merci infiniment pour m’avoir lu.

De RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Prendre une douche

dcsfxu0-bd8a6549-ceea-4179-a359-c296ec7206ea
 

La photo présentée ci-dessus est de mon ami et collaborateur RickB. photographe. Lien DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Avis aux intéressés !
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

 

Prendre une douche

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que la neige n’affecte pas trop votre moral. Pour ma part, tout va à merveille. Quelques projets dans le cadre de mes activités de nudité artistique sont en voie de développement. En effet, outre le fait que je serai modèle nu pour une séance qui aura lieu à Montréal le 4 décembre prochain, il y a une forte possibilité qu’une séance photos soit réalisée prochainement, et ce ici même à Québec.

Vous devez certainement vous questionner sur l’importance que je donne à ma propreté corporelle dans le cadre de mes activités de modèle nu. Rassurez-vous ! J’y accorde une importance extrême. Rien n’est donc négligé pour ce qui est de mon hygiène. À vrai dire, cela m’est un devoir de prendre une douche avant chacune de mes séances. Ma règle de base est la suivant : pas de douche ? pas de séance ! C’est aussi simple que cela.

Sur ce sujet, j’ai eu vent à quelques occasions que certains modèles vivants tant féminins que masculins manifestèrent un manque flagrant au niveau de leur hygiène corporelle. Si tel est le cas, je trouverais triste qu’une telle situation puisse arriver à  notre époque surtout qu’un rien est moins dispendieux à se procurer qu’une barre de savon et quelques serviettes. D’ailleurs, il est étonnamment facile de s’en acheter dans tous bons supermarchés.

Pour ma part, je transporte dans ma valise tout ce qu’il me faut dans le cadre d’un bon nettoyage tels que shampoing, savon, brosse à dents électrique et pâte dentifrice ainsi qu’un désodorisant à effet longue durée. Et, croyez-moi sur parole, aucune partie de mon anatomie est laissée de côté lorsque je me douche. Un bon coup de savonnette par-ci et par-là et puis encore-là. Il y en va du respect mutuel entre les artistes qui seront présents en salle et votre humble serviteur.

IMG_20181114_201324 (1)Fait cocasse à retenir ! J’avais réalisé une pose assez amusante devant les étudiants et les étudiantes lors de ma prestation réalisée dans la salle de cours de dessin de l’Université du Québec à Chicoutimi ce mercredi 14 novembre. Et quelle en était le thème ? Nul autre le fait de prendre une bonne douche après avoir affronté le terrible vent glacial du Royaume du Saguenay. Vous devez certainement vous doutez que nous avons ri de bon cœur  surtout qu’on vivait l’une de ces journées où la bise du nord embrassait les joues des gens de cette belle région. Bref, la propreté est un élément à ne jamais négliger dans le cadre d’une activité de modèle vivant. Beau temps ! Mauvais temps ! Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La belle endormie

44359831_10156945944493919_273162295142514688_o

Dessin réalisé par Eri Kel de la France

La belle endormie 

 

Chut ! Silence, mes amis. 

Nous avons cette chance inouïe, 

D’assister à une séance de nudité pleine de vie, 

Une vie comme il se doit : de sérénité faisant envie. 

 

Dame nue devant nos yeux émerveillés, 

Devra être avec grand respect ainsi dessinée, 

Car malgré journée épuisante, c’est avec toute joie. 

Qu’être présente en ce soir, de bon cœur elle accepta. 

 

Femme fragile au cœur tendre, 

Voulant offrir aux amants de cet art, 

Un art si mal connu et pourtant qui vaut de l’or,  

À ces étrangers qui sauront de par son corps l’entendre. 

 

Entendre ses cris et ses peurs, 

Entendre ses rires et bien des pleurs, 

Entendre ses moments de langoureuses jouissances, 

Entendre ses précieux instants d’amitié et de réjouissance. 

 

Prenez donc place artistes chevronnés, 

Devant vous se trouve jolie jeune dame dernière-née, 

De cette époque où une chaste nudité signifiait que tout était permis, 

Sans pour autant manquer de courtoisie envers cette beauté, la belle endormie. 

 

De 

 

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Les avantages d’un atelier

thumbnail_DSC_1105

Séance de nudité artistique très intime qui a eu lieu à Montréal le 15 septembre 2015

 

Les avantages d’un atelier

Bonjour tout le monde,

Je profite du froid automnal qui s’abat dans ma belle région pour vous parler d’un aspect bien particulier de ma passion en tant que modèle vivant pour des ateliers en arts. Il est à noter que je fais bel et bien référence aux ateliers et non pas aux écoles d’arts. La raison d’être d’une telle spécification réside dans le fait qu’il sera ici question des différents aspects plutôt positifs au sein des ateliers. En effet, sans vouloir rabaisser les séances au sein des écoles d’art, celles qui ont lieu lors des ateliers possèdent des avantages plutôt intéressants.  Je retiendrai les trois plus importants d’entre eux, et ce dans un souci d’alléger le présent article.

Le premier avantage est la facilité d’établir un lien intime entre les personnes présentes. En effet, il est plus aisé de s’intéresser aux individus qui sont venus souvent de très loin pour participer auxdites séances. Je pense, à titre d’exemple, à la professeure d’anglais de Toronto qui avait profité de son séjour dans la métropole du Québec pour réaliser quelques dessins à partir de mes prestations. Vous avez sans aucun doute deviné que votre humble serviteur a longuement discuté avec l’artiste-amateur même si nos échanges dans les deux langues officielles ont été loin d’être approfondies. Quoiqu’il en soit, nos rires momentanés ont rendu notre discussion fort agréable. L’humour est gage de bon succès dans les rapports humains. D’ailleurs, elle m’a été une aide précieuse dans ma préparation.  Une aide qui s’est poursuit à quelques reprises. Le deuxième avantage réside dans la capacité d’expliquer plus en détails non seulement chacune des poses choisies en cette occasion, mais aussi leur origine. Certes, une image vaut mille mots. Parfois, certains mots peuvent aider à saisir davantage ce que le modèle vivant désire faire vivre parmi les artistes. Voilà pourquoi j’apprécies les ateliers puisque, contrairement aux cours de dessins dans les écoles d’art, c’est le modèle vivant qui « contrôle » le tout. Il est à la fois la pierre angulaire, le maître d’oeuvre et l’objet d’étude de la prestation. Il va de soi qu’il doit en tout temps tenir-compte des attentes des artistes tout en s’adaptant à leurs niveaux professionnels ou amateurs.

Ce dernier point est crucial dans le bon déroulement d’un atelier. En effet, la capacité d’adaptation du modèle vivant est fondamentale pour un tel événement. Chaque artiste possède son expérience, sa vision inhérente du corps étudié, sa compréhension de la nudité et, fait non négligeable, l’aisance à l’égard du modèle nu. Ce qui ressort encore plus lorsque celui-ci est quelque peu, disons-le avec franchise, « atypique ». Enfin, le dernier avantage est la possibilité d’offrir une prestation plus intimiste des poses choisies. Reconnaissons-le ! Certaines postures ne pourraient en aucun cas être réalisées dans les classes de dessins de niveau collégial ou bien universitaire. La liberté de mouvement est de plus en plus restreinte au fil de la notoriété des institutions d’enseignement.

En résumé, on perd d’une main ce que l’on gagne de l’autre. Les écoles d’art offrent bien des avantages pour favoriser la rigueur et le développement de créativité parmi leurs élèves, mais au prix de la perte de liberté. Pour leur part, les ateliers favorisent une marge de liberté non négligeable chez leurs participants en mettant l’accent sur ce que le modèle vivant désire offrir tandis que dans  le cas plus haut ce sont les consignes de l’enseignant qui ont préséance sur presque tout.

Je vous remercie pour votre assiduité.

À bientôt !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada