Archives de tags | tenue

L’indomptable

L’indomptable Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/The-untamable-894740770

L’indomptable

 

Je suis un être de chair,

Une femme fière et belle,

Une femme libre de voler de ses ailes,

Une femme libre de voguer dans les airs.

 

Vous voulez m’asservir?

N’y pensez pas même dans vos rêves.

Car je suis descendante de Lilith et non d’Ève,

Pour ma liberté, je combattrai jusqu’à mon dernier soupir.

 

Ma conscience m’appartient,

Mon corps est mon bien le plus précieux,

Le donner, je le ferai seulement quand je le veux.

Je suis fière d’être ce que je suis et je sais que je le vaux bien.

 

J’enlève ce vêtement qui m’étouffe,

Ce vêtement qui n’est pas fait de chair,

Cette tenue que vous vouliez que je porte pour vous plaire,

Car à vos yeux, je suis simplement que de la bouffe.

 

Je crie ma liberté avec pleine fierté,

Je suis celle que vous ne dompterez jamais,

Femme d’aujourd’hui, et non d’hier, c’est ce que je voulais.

L’indomptable! Voilà qui je suis maintenant et pour l’éternité.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Charmante

Charmante
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Charmante

 

Cette soirée-là,
Chez-toi, tu m’invitas.
Aussitôt entré, tu m’embrassas.
Et très fort, dans tes bras tu me serras.

 

Avec le sourire, ton appartement, tu me fis visiter.
En prenant bien soin de ta chambre me montrer,
Avec dans tes yeux, une lueur remplie de vie,
De cette vie manifestée par une envie.

 

Puis, nous allâmes au salon ou se trouve le sofa.
Dans lequel tu t’ai assise tout près de moi,
Nous discutions de tout et de rien,
Avec grand plaisir et entrain.

 

Tranquillement tu te levas pour allumer la radio,
Où jouèrent quelques notes provenant de pays chaud,
Des notes de guitares d’un air espagnole,
Accompagnées par de douces paroles.

 

Quelques verres de ton succulent vin,
Suffirent amplement pour parler de nos destins,
Tu me racontas tes multiples voyages et passions,
Alors que moi je t’écoutais en silence et avec attention.

 

Il y a eu comme des mystérieux éclairs,
Qui soudainement dans nos yeux les traversèrent,
Réchauffant l’air ambiant d’une étrange mais agréable douceur,
Ressemblant bien étrangement à un magnifique bouquet de fleurs.

 

Sans crier gare, tu te dirigeas vers ta chambre à pas feutrés
Appuyé sur le sofa, de cette action je l’avoue, j’en étais un peu étonné.
C’est alors que surgit en moi cette idée de te voir nue de plus en plus enivrante,
Une idée que tu avais devinée car tu es revenue dans cette tenue si charmante.

 

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada