Archives

Naturelle

36860792_10156678891133919_8742553780962197504_o

Magnifique dessin par Eri Kel

Naturelle



Bonjour jolie demoiselle!
Que faites-vous au milieu de nous?
Que pourrions-nous faire pour vous?
Quelle chance incroyable de vous avoir pour modèle.



Installez vous sur ce lieu bien sagement,
Pendant que nous nous préparons tranquillement.
Quel plaisir de vous dessiner, de contempler cette superbe poitrine.
Tout en respectant votre travail même si vous paraissez un peu coquine.



Bien des sommes sont dépensées,
Pour des opérations nulles et insensées.
Pour répondre à une mode bien éphémère,
Pour enrichir les industries sans passer par la guerre.



Et pourtant qu’y a t’il de plus beau?
Qu’une femme au teint serein et à la belle peau?
Oui rien en ce monde hermétique et si artificiel,
Ne vaut la douce fraîcheur d’une dame si naturelle.



De



RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Jamais je ne serai un eunuque

received_10214850669332013

Jamais je ne serai un eunuque

 

Homme handicapé
Homme de sa masculinité
Souvent interrogé par des gens
Des gens mal intentionnés à tous vents.

 

Homme damné dans les feux de l’enfer
Qui de vos regards absurdes n’a que faire
Si souvent abusé par des scélérats avides d’argent
À qui l’on fait des promesses en lui mentant quotidiennement.

 

Homme pourtant plein de vie
Qui en a plus d’une fois surpris
Parcourant cette parcelle de terre
Afin d’y découvrir un lieu sans guerre.

 

Détrompez vous gens d’ailleurs et d’ici
De vos corps je n’en ai vraiment point envie
Car je ne suis point et à jamais un pauvre eunuque
Puisque jamais je n’accepterai que l’on me brise la nuque.

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Hommes de tendresse

received_10214850669532018

Hommes de tendresse

 

Hommes bafoués par les temps qui courent
Hommes qui désirent vous faire la cour
Vous offrir une simple écoute
En cette vie tellement courte.

 

Hommes d’une époque bizarre
Où règnent gens éduqués mais ignares
Fiers de leurs théories mais sans avoir connu la vie
De leurs concepts venant des nuages au loin à l’infini.

 

Hommes de fleurs à la boutonnière
D’une ère où l’on pouvait aimer la jardinière
Faire l’amour avec passion de cœurs à en atteindre la petite mort
Hommes de tendresse! D’une richesse précieuse comme de l’or.

 

Est-ce encore permis d’être homme viril?
Sans passer pour un être tellement vil?
Mais je préfère encore être de ce nombre
Avant de perdre mon âme en devenant qu’une ombre.

 

Non, jamais je ne m’excuserai de ma masculinité
Comme jamais je ne manquerai de respect à la féminité
Car je suis de cette race d’hommes capables d’aimer
Sans être obligés au plus profond de leurs êtres se renier.

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pouvoir tenir ce miroir

36789529_10214847174524645_4956908643501998080_n

Pouvoir tenir ce miroir

 

Tôt ou tard,

Et sans crier gare,

Nécessité se fera en un jour,

Ou bien en une nuit sans amour.

 

Revoyant le parcours de ma vie,

En me retournant vers mes fautes infinies,

En remarquant mes traces de pas sur le bitume,

En relisant mes paroles écrites avec une belle ou une acerbe plume.

 

Parfois ignorant de tout l’amour reçu,

Parfois reconnaissant envers ceux qui en moi ont cru.

Ainsi a été mon destin, que j’ai poursuivi les quatre chemins,

Chemins de paix, de guerre? Pour des souvenirs si lointains et si incertains!

 

Pouvoir en toute honnêteté,

Malgré mes péchés aussi solides que le fer,

Prendre ce miroir brisé sorti des profondeurs des enfers,

Et me regarder avec grande franchise et sans ambiguïté.

 

Peu de gens en sont capables en cette humanité,

Gens de bonnes ou mauvaises mœurs mais sans cesse portés vers l’avidité.

Jalousant trop souvent ceux qui de leurs tours d’ivoire ont le pouvoir,

Mon seul désir, c’est pouvoir sans verser de larmes me regarder dans ce miroir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Dans un monde si seul

36796963_10214847179844778_8981804818221760512_n

Dans un monde si seul

 

Où est donc passée la foule?

Que sont devenus les admirateurs?

Pourquoi tant de voleurs d’âmes et de vulgaires menteurs?

Est-ce là ce qui de notre pauvre société en constitue le moule?

 

Dans le fond de nos multiples réalités,

Celles qu’on nous a depuis notre naissance imposées,

Des mensonges cousues allègrement de fil blanc,

Mais qui nous ont si bien arrangé avec le temps.

 

Avec le temps vient cette découverte si terrible,

Une condamnation maintes fois relevée dans le sainte Bible,

Que malgré sa grande richesse ou son extrême pauvreté,

L’homme ne connaîtra qu’un seul chemin et unique destiné.

 

Voilà pourquoi je n’ai fait qu’un choix,

Un choix qui est devenu au fil des jours ma force de loi,

Celui d’être en tous temps et contre vent un de ces épicuriens,

Afin d’échapper à ces donneurs de leçons hypocrites et à ces vauriens.

 

Oui, je suis tellement bien dans la nature et nu.

Car cela me rappelle qu’il n’est pas nécessaire de toujours être vu,

Être vu pour se sentir exister par une société qui en a rien à faire de nous,

Une société violentée par tant de futilités et brassée par de nombreux remous.

 

Oui, je suis parti en ce lieu lointain.

Pour me reprendre longuement en main,

Sur le bord d’une rivière si belle et si vivante,

En cette forêt boréale aux milles odeurs enivrantes.

 

Reconnaissons-le d’emblée,

Clameurs du peuple et éphémère popularité,

Ne nous feront pas échapper à cet ultime moment où nous serons seuls,

Seuls et bien seuls dès l’instant où l’on nous mettra dans un linceul.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un aspect historique peu développé

received_10155789185517523

Cacher ce sexe que je ne saurais voir

Un aspect historique peu développé

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. De mon côté, c’est sous une canicule incroyable que je parcours le web à la recherche de sujets susceptibles d’être repris, avec mention des sources, au sein de mon blogue artistique. Une telle recherche est utile pour deux aspects précis.

En premier lieu, rendre ce blogue aussi intéressant que possible en lui accordant une diversité dans ses publications. En second lieu, il s’agit aussi d’une question d’opportunité puisque de tels articles sur la nudité artistique ne sont pas légion en ce monde. Ce qui est déplorable tenant-compte de toute la pornographie qui pollue le web. Comme quoi la noblesse est chose de plus en plus rare en ce monde où le mal a remplacé le bien et la médiocrité prit la place de l’excellence.

Une telle réflexion m’est venue à l’esprit en lisant ce texte dont le sujet est, je l’écris avec un petit sourire aux lèvres, la vision du pénis dans l’art de la Grèce antique. Une Grèce qui a influencé de manière sans équivoque le monde occidental en lui inculquant ses plus belles lettres de noblesse. Une influence qui a aussi une importance plus que considérable dans l’élaboration de la théologie catholique laquelle demeure la pierre angulaire de toutes doctrines chrétiennes dignes de ce nom.

Je vous souhaite une agréable lecture.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pourquoi les héros des statues grecques ont-ils un si petit pénis ?

Par Marion Guyonvarch 

Source : https://www.beauxarts.com/grand-format/pourquoi-les-heros-des-statues-grecques-ont-ils-un-si-petit-penis/

Ce n’est pas la taille qui compte, certes. Il n’empêche que le contraste entre les corps musclés des héros grecs et leurs attributs nous a intrigués. Enquête, parmi les feuilles de vignes, sur une question bien plus profonde qu’il n’y paraît.

Ne mentez pas, vous vous êtes forcément déjà posé cette question. Alors que tous ces magnifiques éphèbes sculptés dans le marbre affichent une musculature impressionnante et des abdominaux en béton, alors qu’ils sont l’image même du corps parfait et de la virilité dans toute sa splendeur, ils ont tous un petit sexe (en tout cas plus petit que la moyenne). Oui tous : que ce soit le Kouros de Kroisos, qui date de l’époque archaïque vers –540, ou le Diadumène du sculpteur Polyclète réalisé au Ve siècle, les statues grecques – et leurs cousines romaines qui les ont prises pour modèle – sont invariablement dotées d’un petit zizi qui semble bien ridicule en comparaison avec leur stature d’Apollon. Aucune n’échappe à la règle. Mais pourquoi diable cette particularité physique ? Les Grecs avaient-ils alors un plus petit sexe qu’aujourd’hui ? Non, évidemment.

La réponse à cet étrange phénomène est bien plus simple : ces statues ne font qu’exprimer sous une forme idéalisée les canons de beauté de leur époque. Dans la civilisation grecque, la nudité est célébrée. « Elle est à la fois héroïque et athlétique », résume Flavien Villard, doctorant en histoire grecque à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et spécialiste des questions de sexualité dans la Grèce antique. Les Grecs font beaucoup de sport, s’entraînent nus, concourent nus. Le fait de se couvrir pour faire du sport est même vu comme une forme de barbarie. Les statues de nus, qui ne sont pas exposées dans les maisons mais en extérieur, ont vocation à célébrer ce culte du corps. « Elles montrent le corps masculin dans toute sa force et sa puissance », confirme Flavien Villard.

Le corps de ces statues est donc sublimé, idéalisé… quitte à tricher un peu ! « Si l’on observe attentivement ces sculptures, on voit par exemple qu’il y a plus d’abdominaux ou moins de côtes que dans l’anatomie réelle, poursuit Flavien Villard. C’est un corps idéal, pas réel qui est représenté. Pour le sexe, c’est la même chose, il est volontairement de plus petite taille que la moyenne et au repos. » Le petit zizi fait donc partie intégrante de l’idéal esthétique de l’époque.

Petit mais costaud

Ce goût pour les petits pénis s’explique par la vision qu’ont les Grecs de la virilité. Dans la civilisation grecque, l’homme doit être rationnel, intelligent, contrôlé, capable de dépasser son animalité. Il est la raison qui domine le désir. « Or, un pénis imposant est vu comme l’indice d’une sexualité exacerbée, d’une personnalité tournée vers le sexe, incapable de contrôler ses pulsions, raconte Flavien Villard. Pour les Grecs, cette frénésie sexuelle, cette dimension animale est un attribut féminin. L’homme, au contraire, doit être dans la maîtrise de soi. » Un sexe au repos, de petite taille, est donc le signe visible qu’on contrôle ses émotions et ses pulsions. Qu’on est un homme, un vrai, civilisé, rationnel, gouverné par son intelligence et sa sagesse et capable de s’investir pour la Cité.

À l’inverse, les gros pénis en érection – ceux-là même que notre société érigent en symbole de la puissance virile aujourd’hui – sont alors réservés aux satyres, aux créatures animales, aux barbares, aux esclaves… Bref, à tous ceux qui ne sont pas civilisés et sont gouvernés par la folie et la luxure.

Pour résumer, un petit pénis est un signe d’intelligence, de contrôle de soi et de virilité. Le dramaturge Aristophane le dit d’ailleurs sans ambages au Ve siècle avant J.-C. dans sa pièce Les Nuées : « Si tu fais ce que je te dis, et si tu y appliques ton intelligence, tu auras toujours la poitrine grasse, le teint clair, les épaules larges, la langue courte, les fesses charnues, le pénis petit. Mais si tu t’attaches à ceux du jour, tu auras tout de suite le teint pâle, les épaules petites, la poitrine resserrée, la langue longue, les fesses petites, les parties fortes, des décrets à n’en plus finir. »

Cet idéal du petit sexe va survivre aux Grecs. Exporté chez les Romains, on le retrouve ensuite à la Renaissance, quand les artistes remettent les canons de l’Antiquité au goût du jour et se réapproprient la nudité (qui avait quasiment disparue au Moyen Âge). Le célèbre David de Michel-Ange, réalisé au tout début du XVIe siècle, a lui aussi un tout petit zizi… Mais même riquiqui, pas question pour l’Église d’accepter de voir les sexes exposés. À partir de 1530, elle oblige à recouvrir d’un voile de pudeur – des feuilles de figuier ou de vigne, déjà utilisées au Moyen Âge dans certaines représentations d’Adam et Ève – les parties génitales des statues et des nus dans les tableaux. Cachez ce (petit) sexe que je ne saurais voir… 

Un peu d’originalité

 

IMG_20180627_065659_115

Voir et présenter la réalité autrement

Un peu d’originalité

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout se passe bien pour vous et que vos projets pour le mois de juillet se réaliseront pour votre plus grand plaisir. Pour ma part, je dois faire face à  deux préparations qui seront cruciales pour cette semaine.

En effet, la météo annonce une période de canicule pour les prochains jours. Période où la température pourra grimper jusqu’à 35C et même 40C à la grandeur du Québec. Raison pour laquelle il sera impératif d’être prêt à affronter un temps assez unique en son genre au Québec puisque nous vivons dans une zone tout de même tempérée. Voilà pourquoi j’ai fait mes préparatifs pour mon séjour qui aura lieu dans la belle ville de Chambly. Un séjour qui a pour but la réalisation d’une séance de nudité artistique avec une photographe professionnelle.

FB_IMG_1530021192301À vrai dire, c’est pour moi un véritable honneur de participer à une telle séance. Poser nu pour une photographe professionnelle relève d’un cachet assez particulier. Serait-ce pour une question de complicité homme-femme? Serait-ce plutôt pour le côté intime lors d’une prise photos? Ou bien serait-ce davantage en lien avec le simple fait que ce sera sous le regard féminin que votre humble serviteur aura l’occasion de vivre une telle expérience ? À vrai dire, la raison fondamentale qui fait de cet événement un honneur est simplement qu’il s’agit d’un amalgame des trois raisons mentionnées ci-dessus.

Oui, la complicité entre partenaire de sexes opposés est un pré requis indéniable pour le bon déroulement d’une telle séance. Oui, l’aspect intime joue également un rôle fondamental à la fois dans la préparation psychologique et physique pour la séance où le modèle nu, en occurrence moi-même, et la photographe. Ici, tout doit être défini de manière précise et sans ambiguïté de part et d’autre. Où aura lieu la séance? Quelles seront les poses envisagées? Quelles en seront les optiques? En combien de parties la séance sera-t-elle composée? Voilà bien des aspects à ne jamais prendre à la légère.

Et, enfin, oui, le fait d’être modèle nu sous un regardIMG_20180626_131400_938 féminin possède un cachet des plus uniques, pour ne pas dire « agréables », pour le fait suivant: une totale confiance entre les parties. Une confiance qui ne devra jamais être brisée ni avant, ni pendant, ni après la séance. Je réfère au terme de « avant » puisqu’un plan de travail est normalement défini. Allons-nous tout présenter? Si oui, tel sera l’ordre? Si non, pour quels motifs? En ce qui concerne la séance proprement dite, il y a toujours la possibilité de s’éloigner de manière légère au plan établi avenant le cas où les lieux et/ou le temps ne soient pas ce à quoi les participants s’attendaient. Les séances de nudité artistique sont aussi sujettes aux aléas de la vie.

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-YEn ce qui concerne la séance qui se déroulera à Chambly le 6 juillet prochain, il y aura un élément tout à fait nouveau dans mon expérience de modèle vivant. Hé bien oui, certaines poses se feront avec l’utilisation d’un cache-sexe. Pourquoi donc ? Je dirai tout d’abord pour ajouter une touche d’originalité car le concept sera d’un genre tout à fait nouveau. Ensuite, c’est pour rappeler que la nudité artistique renferme un élément fondamental qui est: pas nécessaire de tout dévoiler pour qu’une pose nue soit artistiquement valable. Enfin, la photographe a un plan de travail qui me plaît énormément. Un plan dont je n’ai jamais eu la chance de participer en tant que modèle nu, du moins jusqu’à maintenant.

Une chose est à retenir. L’originalité est la pierre angulaire pour la réussite d’une séance de nudité artistique. Et qui dit originalité, dit parfois, permettre le dévoilement du modèle nu de manière à le lire comme une carte routière. Une carte routière où mille lieux sont à découvrir pour ne former qu’un ensemble, celui du nu dans un espace donné.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La beauté de ce sein…

36329543_1574911955952746_7291408121191202816_n (1)

Magnifique dessin par Noble Roro

La beauté de ce sein…

« La beauté de ce sein me laisse bouche-bée ! »

de

RollandJr St-Gelais de Québec

Tête haute

FB_IMG_1529837149807

 

« Tête haute» réalisé par Eri Kel de la France

 

Tête haute

 

Dites chère madame!

Ce que vous semblez heureuse et fière,

De posséder si joli visage et beau derrière,

Et d’agacer les hommes telle une chaude flamme.

 

De votre corps si parfait,

Vous le présentez avec entrain,

Afin d’en réaliser de jolis dessins,

Voilà maintenant pour votre plaisir est fait.

 

De votre socle vous restiez de marbre,

Tel dans une forêt boréale un fier arbre,

Sans dire un mot, sans bouger et sans peur,

Le sable du sablier s’écoulait en ces heures.

 

Regardant devant vous un paysage,

Que vous offrait le souvenir de votre âge,

Est-ce celui d’un long et heureux voyage?

Ou bien d’un conte de ce temps du moyen-âge?

 

Racontez-nous ! Dites à vos hôtes!

Ce qui en cet instant vous fait tant sourire,

Racontez-nous tout que nous puissions en rire.

Telle est donc la raison d’avoir la tête si haute?

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

La vie est belle

35923189_878538388998787_3407223506109202432_o

Dessin réalisé par Denis Viollet de la France

La vie est belle

Bonjour tout le monde,

C’est avec plaisir que je vous présente, avec la permission de l’auteur, un très beau dessin de nu artistique. Un dessin qui souligne à sa manière que la vie est belle, vraiment très belle. Je suis bien d’accord avec cet auteur qu’il faut savoir profiter de l’instant.

Sur ce, je vous souhaite un début d’été des plus agréables.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada