Archives

Je leur tourne le dos

Je leur tourne le dos
Je leur tourne le dos Poème de RollandJr St-Gelais Photo par thebody-photography Source : https://www.deviantart.com/thebody-photography/art/Vintage-Art-Nude-17-847183954

Je leur tourne le dos

 

Du haut de mon piédestal,

Je sens le bout de mes seins tels des pétales,

Pétales de fleurs que l’on retrouve dans les sommets les plus élevés,

Les sommets de ces monts accédant aux nuages noirs gorgés de pluie.

 

Je suis fière de mon corps,

Car il vaut bien tout son pesant d’or,

Corps de femme de la tête aux belles fesses,

Chair de dame des fesses jusqu’aux pieds que l’on caresse.

 

Et puis, j’affectionne tant mes vigoureuses hanches.

Par lesquelles lors de mes nuits de baise, on me déhanche.

Par mes amants que j’ai rencontrés ici et là dans mes voyages,

Des hommes super beaux, parfois riches mais souvent de tous les âges.

 

Mais, ce qui me surprend de plus en plus,

Lorsque devant petits ou grands groupes je suis nue,

C’est la lumière étincelante dans les yeux quand je tourne le dos,

Face à ces mecs venant de ces toutes contrés de ces des pays d’En-Haut.

 

Dos tourné avec le sourire,

Car, je l’avoue, c’est là mon ultime plaisir.

Présenter cette partie humble de ma féminine anatomie,

En leur disant allègrement : Allez-y, profiterez-en! Je vous en pries.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Il pleut et je pleure

Il pleut et je pleure

Il pleut et je pleure Poème par RollandJr St-Gelais Modèle : JenovaxLilith Photographe : Courtnee Severin Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/rain-on-me-846664591

Il pleut et je pleure

 

Par un matin ensoleillé d’automne,

Je vaquais ici et là en pensant à mon homme,

Enrôlé bon gré mal gré contre un pays si éloigné,

Qu’il m’avait fallu un globe terrestre pour le trouver.

 

Voilà déjà plus d’un an qu’il est parti avec ses frères d’armes,

Fils de mères et de pères ayant à leurs départs verser des larmes.

Courageux du fond de leurs âmes et fiers combattants pour la patrie,

Souhaitant ardemment revenir dans les bras de leurs épouses chéries.

 

Écoutant chaque nouvelle assidument,

Tout en tenant en ma main un chapelet religieusement,

Que m’avait offert grand-mère avec bonté pour testament,

Même si j’ignorais toutes ces prières bien malheureusement.

 

Qu’à cela ne tienne, je le tenais fermement.

Tel un pentacle protecteur un magnifique talisman,

Pendant que j’imaginais un de ces combats décrits à la radio,

Je sentais mon bien-aimé se faire trouer par les balles ennemies sa peau.

 

 Haletant sans cesse ma respiration,

Afin de lui sauver la vie en une spirituelle communion,

Je ressentis à travers mon esprit la vie le quitter dès cet instant,

Avais-je rêvé ? Je le souhaitais plus que tout désespérément.

 

Les jours passèrent comme de raison,

Même si dans le fond de mon cœur j’avais ce pressentiment,

Que le Ciel m’avait préparé à affronter une missive courageusement.

Jusqu’à ce matin d’automne où l’on frappa chez-moi sans trop de façon.

 

Ouvrant la porte à deux visiteurs,

Ressemblant étrangement à des inquisiteurs,

Apportant avec eux nuages sombres et temps si lourd,

Que jamais de ma vie je n’en avais vus de tels jusqu’à ce jour.

 

Journée de soleil se transformant en journée de pluie,

Dès que cette missive j’ouvris de cet émissaire me tendit,

Tournant prestement leurs dos sans m’avoir un seul mot dit.

Dès les toutes premières lignes, j’avais tout saisi et tout compris.

 

J’avais accompagné mon seul amour dans son dernier combat,

Où nous avons eu la chance inouïe qu’il rende l’âme dans mes bras,

Voyant par la fenêtre les cascades tomber du ciel en cette triste heure,

Pendant que mes pensées sont imbibées d’encre noir il pleut et je pleure.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sous mon piano

Sous mon piano
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sous mon piano

 

Étendue sous mon piano,

J’écoutais avec attention ces airs,

Qui, m’a foi, allaient tellement me plaire,

Rien jusqu’à ce jour ne m’avait paru si beau.

 

Consolée par un air de Mozart,

Qui connaissait tel un maître si bien son art,

Que les heures devinrent des minutes et celles-ci des secondes,

Tellement j’étais emportée par la douceur de ces ondes.

 

Laissant chaque note penser mon chagrin,

De ne point pouvoir épouser l’amour de ma vie,

Ce que l’injustice tant cruelle peut sembler si infinie,

Devant le fait accompli, je m’en suis remise à mon destin.

 

Emportée par la délicatesse de ces vagues sonores,

J’essuya les yeux de mes larmes et puis je dors,

Jouant dans mes cheveux à la couleur de satin,

Espérant simplement me réveiller au matin.

 

Sous mon piano, je caresse ma peau.

Sous mon piano, je rêve à un prince charmant,

Sous mon piano, je rêve d’avoir un jour de beaux enfants,

Sous mon piano, je vois celui qui est parti aux cieux tout là-haut.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Attendre

Attendre
« Attendre » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Waiting-846634723

Attendre

 

Assise seule sur un banc,

Recouverte d’un châle blanc,

Châle ouvert libérant tes seins,

Qui feraient rougir d’envie tous les saints.

 

Regard fixé vers l’horizon lointain,

Tout en déposant sur ton genou ta délicate main,

Tu semblais si soucieuse de ne point me voir arriver,

Tu ignorais que j’étais près de toi afin de ta beauté admirer.

 

J’avais trouvé un endroit où me cacher,

Car j’avais dans ma main un présent à t’offrir,

Un présent qui mettra sur ton visage le plus beau des sourires,

Une bague de fiançailles car mon seul souhait de t’épouser.

 

Attends encore quelques instants ma chérie,

Toi mon amour, ma raison de vivre, ma belle aux yeux de rubis.

Me mettre à genoux devant toi afin de te demander en mariage,

Car avec toi et en toute fidélité, je veux vivre jusqu’en un vénérable âge.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Walk on Wild Side

Walk on Wild Side
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Walk on the Wild Side

Photo by Rick B. and Song by Lou Reed

Holly came from Miami, F.L.A.
Hitch-hiked her way across the U.S.A.
Plucked her eyebrows on the way
Shaved her legs and then he was a she
She says, « Hey babe, take a walk on the wild side »
Said, « Hey honey, take a walk on the wild side »

 

Candy came from out on the island
In the backroom, she was everybody’s darlin’
But she never lost her head
Even when she was givin’ head
She says, « Hey babe, take a walk on the wild side »
Said, « Hey babe, take a walk on the wild side »

 

And the colored girls go
Do-do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do, do

 

Little Joe never once gave it away
Everybody had to pay and pay
A hustle here and a hustle there
New York City is the place where they said
« Hey babe, take a walk on the wild side »
I said, « Hey Joe, take a walk on the wild side »

 

Sugar Plum Fairy came and hit the streets
Lookin’ for soul food and a place to eat
Went to the Apollo
You should have seen him go, go, go
They said, « Hey Sugar, take a walk on the wild side »
I said, « Hey babe, take a walk on the wild side »
Alright, huh

 

Jackie is just speedin’ away
Thought she was James Dean for a day
Then I guess she had to crash
Valium would have helped that bash
She said, « Hey babe, take a walk on the wild side »
I said, « Hey honey, take a walk on the wild side »

 

And the colored girls say
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do, do