Archives de tags | couleurs

Trois œuvres d’art de qualité exceptionnelle

Par Michel T. Desroches Modèle Juliette Pottier Plaziat

Trois œuvres d’art de qualité exceptionnelle

Bonjour tout le monde,

C’est avec plaisir que je partage avec vous une série d’œuvres d’art de qualité exceptionnelle. Ladite série est une réalisation de mon bon ami Michel T. Desroches. Il est un artiste-peintre québécois des plus remarquables à l’heure actuelle. Son talent est connu des deux côtés de l’Atlantique. En effet, ses tableaux sont vendus tant en Amérique du Nord qu’en Europe. Par ailleurs, j’ai moi-même eu la chance de poser pour cet artiste-peintre tout au début de mon expérience dans le domaine de la nudité artistique. Sa grandeur d’âme, son sens professionnel et son style font de lui un artiste-peintre accompli.

C’est en parcourant ses nombreuses publications que j’ai eu la possibilité de faire la découverte de ces réalisations. Des réalisations qui démontrent à la perfection son style de travail. Personnellement, j’adore cette façon de dessiner. Et pour cause! En effet, ses visions du sujet étudié nous suscitent à l’émerveillement, à nous ouvrir vers l’autre et à voir les choses d’une manière tout à fait inhabituelle. Ces trois derniers points que sont l’émerveillement, s’ouvrir vers l’autre et voir les choses autrement ne sont-ils pas les bases du monde des arts?

De mon point de vue, ces trois réalisations, qui mettent en vedette le modèle féminin Juliette Pottier Plaziat, constituent un exemple parfait de l’agencement de ces bases. Trois exemples serviront à expliquer mon propos. En premier lieu, l’agencement des traits dessinés en noir fait ressortir une perspective fort intéressante de la part de l’artiste. Un peu à l’image d’une âme qui naîtrait tranquillement des profondeurs du néant. En deuxième lieu, l’intronisation à la fois simple et judicieuse des couleurs établit hors de tout doute raisonnable la capacité notable de l’artiste Michel T. Desroches à travailler en utilisant autant le style  »noir et blanc » que les couleurs. En dernier lieu, l’harmonie semble être une prérogative majeure dans l’ensemble de ces œuvres.

Enfin bref, cela fait très longtemps que je ne vous avais pas offert quelques-unes des œuvres de cet artiste, et encore plus mon ami, au sein de mon blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie sans oublier bien entendu des articles de réflexion personnelle sur divers aspects de la vie. Une vie qui, malgré les soubresauts des derniers mois, est remplie de belles surprises. Il suffit d’ouvrir les yeux de notre cœur pour les découvrir.

Merci infiniment de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Les trois grâces perdues

Les trois grâces perdues Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Joël Pélerin Source : The Three Graces by charmeurindien on DeviantArt

Les trois grâces perdues

 

Nous sommes les trois grâces,

Trois grâces qui apportent dans les cœurs,

Des hommes et des femmes peu importe leurs couleurs,

La flamme qui jamais dans la nuit ne s’éteint, dans le temps ne passe.

 

Je suis la première d’entre les trois et qui est la vie,

Celle qui est éphémère mais que l’on souhaite être infinie,

La plus précieuse car c’est par moi que tout commence que tout fini,

Que tout tire son existence, que tout émerge du néant, du vide indéfini.

 

Je suis la deuxième d’entre les trois et qui est l’être,

Qui te donne la pensée, les formes et le paraître,

La pensée qui fait de toi un être absolument divin,

Les formes et le paraître qui font de toi un être humain.

 

Je suis la dernière des trois et qui est le libre-arbitre,

Véritable don maintes et maintes fois expliqué par la voie scholastique,

Capacité à choisir son chemin par le fruit défendu du Jardin d’Eden,

 De ce flot intarissable du libre-choix qui coule dans tes veines.

 

Les trois grâces formant une trinité mystique,

Trinité représentée par ces corps si magnifiques,

Corps de femmes aux visages cachés de ces regards impudiques,

Car seuls les sages de l’Antiquité ont su prononcer le mot magique.

 

Le mot que l’on doit connaître,

Pour de nos cendres, nous en faire renaître.

Existe-t-il un seul en ce monde égaré et perdu,

Qui mérite de contempler à la fois nos corps et nos visages nus?

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La qualité à l’état pur

La qualité à l’état pur Texte par Rolland Jr St-Gelais Photo par Gb62da d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/It-s-driving-me-mad-866265304

La qualité à l’état pur

Bonjour tout le monde,

Il m’arrive souvent de découvrir des œuvres photographiques que je pourrais qualifier de pures merveilles tant la qualité y est dévoilée de manière à mettre en avant la beauté omniprésente. Vous pouvez me croire sur parole qu’il est inutile que le tout soit accompagné de mille artifices. Bien au contraire! Souvent la simplicité est une pièce majeure dans le résultat final.

 J’ai à titre d’exemple cette photo réalisée par mon ami et mon fidèle collaborateur Gb. D’Allemagne. Une œuvre qui démontre avec justesse la véracité de mon propos. En effet, tout y est présenté avec sobriété. Une sobriété qui révèle la recherche du bon goût tant chez le photographe que chez le modèle féminin. Eh oui! Le modèle joue un rôle considérable dans l’élaboration du produit. Souvenons-nous que les positions des membres, la manière dont le corps est placé et l’attitude qui transcende l’expression corporelle comptent pour beaucoup lors d’une séance de nudité artistique.

Personnellement, je reconnais que cette photo rassemble les critères de ce que doit être un nu artistique. En effet, tout y est sobrement parfait. La tendresse de la couleur des paupières, la position des membres qui dévoile en toute simplicité la féminité du modèle, les mains qui laissent entrevoir une expression corporelle à la fois tangible et mystérieuse et, enfin, la disposition du corps sur la chaise qui révèle un classique toujours appréciable.

Bien entendu, l’agencement de l’éclairage agrémente le tout. Un éclairage qui rehausse, un peu comme le ferait une pincée d’épices dans un mets de haute gastronomie, la saveur qui se dégage de cette photo. Bref, c’est avec plaisir que j’inclus cette superbe œuvre photographique au sein de mon blogue artistique consacré au nu, à la photographie, à la poésie et à la réflexion.

Je vous remercie de votre attention.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

 

En cette fin d’année 2020

Photo par phylactère Raina décembre 2018 à Québec

En cette fin d’année 2020

Bonjour tout le monde,

Eh bien oui ! Nous sommes déjà le 31 décembre 2020. Une année qui passera certainement à l’histoire pour ses nombreux soubresauts tant pour la crise sanitaire mondiale causée par un certain intrus, dont je tairai le nom afin de vous épargner une crise d’urticaire, que pour les conséquences plus ou moins directes liées aux directives gouvernementales afin de contrecarrer sa propagation auprès de la population. Des conséquences qui ont été drastiques tant sur le plan économique que personnel parmi un nombre important d’individus. Nul doute que cette dernière journée sera vécue avec un soupir de soulagement chez plusieurs d’entre vous.

Pour ma part, je dois avouer que cette année a été somme toute assez bonne pour moi. En effet, j’ai très bien vécu ma vie en profitant de chaque instant que la vie m’a offert. Je ne me suis jamais privé de quoi que ce soit tout en respectant les directives de la santé publique. Qui plus est ! Nous avons eu un été comme nous en avons rarement eu à Québec. Et que dire de l’automne avec ses arbres aux mille couleurs qui nous offrait toute la beauté de la diversité que seule la nature pouvait réaliser? Oui, mon année a été merveilleuse.

Toutefois, ce qui fait réellement mon bonheur concerne l’ensemble des résultats de fin d’année pour la diffusion de mon blogue artistique consacré à la nudité artistique, à la photographie, à la poésie et à la réflexion personnelle sur divers éléments de la vie. Lesdits résultats sont de loin les plus positifs depuis 2013, soit l’année de sa création. En effet, tous les records ont été battus tant pour le nombre de visiteurs que de vues. C’est ainsi que les premiers s’élèvent à 67,369 et les seconds à un peu plus de 157,000. C’est du jamais vu.

Rien d’étonnant puisque le nombre de visiteurs a été très élevé dans l’ensemble de l’année 2020. Est-ce là le résultat de mon travail acharné à vous offrir un blogue de haute qualité? Serait-ce plutôt le fait du confinement décrété dans l’ensemble des pays industrialisés qui a donné une occasion favorable à bien des gens de connaître et de parcourir mon  » enfant chéri »? Tout est possible.

Quoiqu’il en soit, je désire en ce 31 décembre 2020, vous remercier pour votre assiduité à suivre mes publications. En effet, sans votre présence, nul doute que ce blogue n’aurait pas eu tout ce succès. Il va de soi que mes remerciements vont aussi à mes collaborateurs et collaboratrices qui ont accepté de partager leurs œuvres afin d’enrichir mon blogue. Un blogue qui est un peu le leur tellement leur aide a contribué à son embellissement. Ah oui ! J’oubliais le plus important. Merci mon Dieu.

Je termine cet article en vous souhaitant une bonne et heureuse année 2021. 

Sincèrement,

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Fragilité

Fragilité par Amani Lisah Glaise Encre et Acrylique
50X70 sur papier Aquarelle 300gr Site : Expo virtuelle – Cuivres dans le Noir | alg-art31 (wixsite.com)

Fragilité

Bonjour tout le monde,

C’est avec un plaisir immense que je vous présente une œuvre réalisée par Amani Lisah Glaise. Je n’ai pu rester indifférent dès l’instant que j’ai découvert une telle peinture, et ce, pour trois raisons. Des raisons qui ont réussi à faire vibrer les fibres de mon âme.

En premier lieu, le fait que les bras du modèle, en l’occurrence Amani Lisah Glaise, soient invisibles m’a amené à réfléchir sur le sens de l’esthétique dans le domaine du nu. Est-il nécessaire de tout voir pour admirer une œuvre où la nudité est présente? Bien sûr que non. J’irais même jusqu’à dire que le fait de garder secrètes certaines parties du corps humain peut susciter un plus grand intérêt chez le public.

En deuxième lieu, l’échelon des couleurs ravive la globalité du coup d’œil. Par exemple, le fait d’avoir choisi les teintes chaudes pour peindre le bas et d’avoir plutôt choisi les teintes froides pour peindre le haut du modèle me semble tout à fait approprié. Les premières accentuent les secondes donnant ainsi à cette œuvre un résultat fort agréable pour les yeux. À cela s’ajoute toute la féminité inhérente du modèle. Une féminité qui est simple et authentique.

En dernier lieu, le fait d’avoir choisi de peindre cette toile sur un fond noir est d’une originalité peu commune. En effet, il est plutôt rare de voir des œuvres réalisées sur un fond noir. Quelles en sont les raisons? Je ne peux pas répondre à cette question. Cependant, tout ce que je peux vous dire, c’est que cette artiste l’a fait d’une manière remarquable. Le résultat final démontre toute la fragilité de son être.

Merci de m’avoir lu. Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada