Archives de tags | douche

Offrande de Sabbat

Offrande de Sabbat
Réalisation photographique par Elizabeth Blair Stephenson Model is JenovaxLilith on DeviantArt Avec la permission de JenovaxLilith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/I-Disagree-827853311

Offrande de Sabbat

 

Depuis cette magique nuit,

Où j’ai appris à vous être soumis,

À devenir un bon garçon obéissant,

À être entre vos mains un jouet satisfaisant.

 

En me laissant caresser par vos mains si douces,

Alors que j’étais à votre merci dans votre chaude douche,

À votre volonté de faire de moi tout ce qu’il vous aurait plu,

Seul et fragile devant vos yeux admiratifs de me voir ainsi nu.

 

Que pouvais-je faire pour vous satisfaire ?

De votre beauté captivante, je ne voulais pas m’en défaire.

De vos tatouages, je les jalousais tant de ne point en faire partie.

Vous offrir ma peau en guise d’obole, telle était en cet instant mon envie.

 

M’allongeant dans votre baignoire,

Tel un holocauste pour une magie noire,

J’écoutais avec délice votre voix envoûtante,

Prononcer d’un grimoire cette incantation ensorcelante.

 

Lève-toi et suis-moi dans mon donjon,

C’est l’heure où je t’enseignerai grande leçon,

D’aimer mes supplices au point de ne pouvoir t’en passer,

De ton corps je saurai bien avec ma générosité le dompter.

 

Sens sur tes bras la douceur de mes cordes,

Obéis à mes désirs car pour toi ils seront des ordres,

Que chaque parcelle de ton corps devienne mon terrain de jeu,

Que tes souffrances soient au gré du temps la satisfaction de mes vœux.

 

Voilà les mots que vous avez prononcés,

Que j’ai lu en silence dans vos sadiques pensées,

De vos moindres désirs, de vos aspirations et de vos souhaits.

Enfin bref, et pour être franc avec vous, tout ce qu’il me plaisait.

 

Tel un élève docile,

Je recevais sur mon dos fragile,

Les lanières de cuir de cet adorable fouet,

Malgré mon silence, vous saviez que j’en redemandais.

 

Déliant ces liens qui me retenaient,

Vous avez souris? Bien sûr que je m’en doutais.

Car vous aviez un projet particulier en cette veille de Sabbat.

Sur cette table rouge de sang de ses victimes, vous unir à moi.

 

Par quelle action perfide, ai-je mérité cet honneur?

Fou de joie, je l’étais, dès que j’ai su quel serait votre bonheur.

Être offert en pâture à votre corps selon vos secrètes aspirations,

Ô maîtresse, veuillez agréer ma semence lors de notre charnelle union.

 

Par vos gestes si excitants et vos étreintes si luxurieuses,

Vous avez réussi à briser au plus profond de moi toute ma volonté,

Et ainsi, avec belle passion, me laisser par votre savoir-faire dominer,

J’étais votre jouet dont vous saviez tirer plaisir avec une allure ricaneuse.

 

Nous laissant aller à nos pulsions libératrices,

Avec bon gré, vous étiez ma bien-aimée dominatrice.

En ce vendredi de pleine lune, vous étiez une reine sans roi.

De ma verge gorgée vous en avez extrait potion étrange pour le Sabbat.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Dis-moi le mot

Dis-moi le mot
Model is JenovaxLilith on DeviantArt Avec la permission de JenovaxLilith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/say-the-word-831011912

Dis-moi le mot

 

Bonsoir mon esclave,

Je sais bien de ma beauté tu en baves,

Tu souhaites que je sois ta dominante, ta maîtresse ?

Tu désires plus que tout recevoir de ma main mes violentes caresses ?

 

Sais-tu quel est le prix à payer ?

Pour que je puisse tes désirs réaliser,

Ce n’est pourtant pas si compliquer à savoir,

Et, crois-moi mon beau, cela n’a rien avec tes avoirs.

 

Tu dois seulement me dire quelque chose,

Allez ! Devine-le ! Dès maintenant si tu oses,

Une simple formule que l’on a égarée dans ce monde impoli,

Une formule qui était de surcroît douce à entendre car tellement jolie.

 

Dis-moi le mot,

Allez ! Dis-le mon beau.

Tu es en admiration devant ma beauté,

Et à te voir les yeux, tu ne cesses d’en être émerveillé.

 

Tu me veux être près de toi ?

Sois franc avec moi pour une fois,

Mais pour cela tu dois satisfaire toutes mes conditions,

Tu crois pouvoir te défiler comme ça ? Il n’en est pas question.

 

Je veux que tu devines quelle est cette expression,

Cette formule de grande politesse, de bel usage et sans contrefaçon.

Crois-moi, elle serait tellement agréable à entendre en sortant de ta bouche.

Pendant que toi et moi nous serions ensemble sous l’eau bienfaitrice de la douche.

 

Une telle locution serait bien venant de toi,

Même si depuis longtemps nous sommes ensemble toi et moi,

Dis-moi ! Dis-moi ! Pour une seule fois, chéri. Dis-moi le mot magique.

Car je n’attends que ça pour nous transporter dans cet univers féerique.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Je suis qu’une ombre

Je suis une ombre
Superbe photo par Tastethewine sur https://www.deviantart.com/tastethewine

Je suis qu’une ombre

 

Je suis qu’une ombre,

Et je fuis sans cesse la pénombre,

J’aimerais bien rejoindre la lumière,

Alors qu’à chaque fois, elle et moi sommes en guerre.

 

Je suis une ombre prisonnière de ses chaînes,

De mes peines et de mes désespoirs, cela me déchaîne.

De mes craintes et de mes illusions, je veux m’en défaire,

Car il y a sûrement dans cette vie autre chose que l’enfer.

 

Mais je me dis que c’est la réalité de la vie,

Alors pour lui plaire à pleines dents je souries.

Je la regarde tel le ferait une esclave devant son maître,

Car c’est elle et seulement elle qui me délivrera de mon mal d’être.

 

Oui, c’est un fait indéniable.

Peut-être orchestré par tous les diables,

Que la vie est celle de toutes les enseignantes,

Qui est la plus efficace car elle est la plus intransigeante.

 

Et pourtant je ressens une drôle de sensation, 

Telle que de recevoir une noble invitation,

De lui offrir avec grande liberté ma bouche,

Car je désire goûter chaque arôme telle une douche.

 

Peut-être ainsi serais-je libérée de mes entraves,

Car après tout, je suis mieux qu’une esclave.

Je suis femme fière et fille d’une grande reine,

Et un sang pur coule dans chacune de mes veines.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Comme une prière

La prière
Dessin par Gérard Teillot de la France

Comme une prière

 

Pluie tombante,
Journée assommante,
Face à mes douleurs lancinantes,
J’écoute l’eau perler sur la terre accueillante.

 

Pas un mot sort de ma bouche,
Alors que je plonge dans cette douche,
Qui me rafraichit tant mon corps fatigué,
Qui revigore jusqu’aux abysses de mon âme épuisée.

 

À genoux sur le sol mouillé,
Je sens chaque goutte de pluie couler,
Sur la peau fragile de mon être maintes fois abusé,
Que j’ai offert à mes amants que j’ai pourtant tant aimés.

 

Mais, aujourd’hui, je n’en peux plus.
Boire à la coupe de leurs caprices j’ai assez bu,
En ce jour, je ne désire que penser à la femme que je suis.
Comme une prière que je me fais avec les mots que j’ai appris.

 

Avec les mots que m’a enseigné ma mère,
Qu’elle adressa à un lointain et mystérieux Père,
Demandant pardon pour des fautes que j’ignorais,
D’avoir faites alors que mon beau-père m’enjôlait.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une serviette, s’il-vous-plaît.

Une serviette s'il-vous-plaît.
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Une serviette, s’il-vous-plaît.

 

J’ai vraiment bien aimé vous rencontrer,
Après avoir répondu à votre annonce publiée,
Dans un journal sous la rubrique services spécialisés,
Je m’étais dit : « Pourquoi pas? Cela pourrait m’amuser. »

 

J’ai donc téléphoné aux numéros que vous avez donnés,
Après les heures de bureau tel que mentionné,
Quelques drings ! Et vous avez enfin décroché.
La douceur de votre voix m’a impressionnée.

 

Photographe de nu passionné,
Vous cherchez modèle inexpérimentée,
Pour une séance où elle vivra une belle nudité,
Une femme noire car de sa peau elle sera glorifiée.

 

Lieu et heures bien expliqués,
Je serai pour cela honorablement payée,
Tout en me promettant courtoisie et amabilité,
Avec entrain et sans aucune retenue votre offre j’ai acceptée.

 

Heure enfin venu vers le lieu, je me suis dirigée.
D’un pas certain et rapide car j’avais hâte d’arriver,
Montant à l’étage de l’immeuble où votre studio est situé,
Quelques coups à votre blanche porte j’ai rapidement frappé.

 

Sans trop attendre, vous m’avez gentiment invitée d’entrer.
Quel beau et grand studio que j’ai aisément remarqué,
Grandes lumières et projecteurs vous possédez,
Photographe de renom je crois avoir deviné.

 

Après nous être l’un à l’autre présentés,
Documents légaux vous m’avez fait signés,
Démontrant ainsi en vous un sens professionnel inné,
Quelques signatures par-ci, par-là, et encore là et le tour est joué.

 

Mais avant cette première soirée d’art et de nudité,
Est-il possible de prendre une douche? Je vous ai demandé.
Mais, faites comme chez-vous! Votre réponse fut vite conférée.
Permission vite accordée ! Plus vite encore, je suis allé me doucher.

 

Très peu de temps m’a suffi pour mon corps nettoyer,
Et, pour rendre cette séance agréable, mon parfum, j’ai apporté.
Maintenant que je suis enfin propre, j’ai une chose à vous réclamer.
Une serviette s’il-vous-plaît afin que je puisse bien me sécher.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada