Archives de tags | essence

L’ombre de moi-même

56616329_10156413336117523_5030286566321291264_n

Dessin réalisé par une étudiante en arts du C.É.G.E.P. de Drummondville jeudi le 4 avril 2019

L’ombre de moi-même

 

Perdu ! Perdu ! À jamais perdu.
Voilà pour toujours je suis devenu,
Homme esseulé, si fragile et tellement nu.
Ayant parcouru mers et mondes, je croyais avoir tout vu.

 

Depuis que tu m’as quitté,
Qu’est devenue ma raison d’exister ?
Que sert à l’homme que je suis de simplement respirer ?
Tout autour de moi s’écroule même si la terre continue de tourner.

 

Résonne en moi le triste glas,
Qui m’annonce le début de mon trépas,
Et de la venue de la grande faucheuse j’entends les pas,
Qui vient chercher mon âme pour l’amener à jamais loin de moi.

 

Mais, à vrai dire, cela ne me fait plus rien.
Car j’ai toujours su qu’à tes yeux je n’étais qu’un vaurien.
Malgré le fait que je t’ai donné mon meilleur avec générosité,
Car pour ton plus grand bonheur, je dépensais sans compter.

 

Maintenant de moi a quitté tout mon flegme,
Depuis qu’est partie l’élue de mon cœur, celle que j’aime.
Et qu’extirpent de mon essence les succubes sous les traits de femmes,
C’est ainsi qu’en ton absence j’ai été transformé en l’ombre de moi-même.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Fragilité

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo par Phylactère

Fragilité

 

Voici une question !

Quelle serait la solution ?

Un sujet de plusieurs chansons,

Parfois de philosophes en perte de raison.

 

Qu’est la source même de l’humanité ?

Celle qui anime le premier comme le dernier né ?

Celle qui donne le sens à notre propre existence ?

Celle qui lui procure en tout temps toute son essence ?

 

Combien de sages y ont longtemps réfléchi ?

Combien de scribes ont de leurs réflexions réécrit ?

Combien de langues ont tenté tant de fois l’exprimer ?

Combien de mots ont essayé encore plus souvent de le présenter ?

 

Certes, je ne désire point vous faire la morale,

Car, avec tous mes défauts ce serait vraiment immoral.

Cependant, je me permet de vous dire seulement cette fois.

Après mûres réflexions sur le sujet sans jamais perdre la foi.

 

S’il y a une chose que j’ai compris,

Devant tant de joie et de peine en cette vie,

Et que l’on soit riche ou pauvre, jeune ou vieux,

Partager avec vous mon secret est le plus sincère de tous mes vœux.

 

Ce n’est point la couleur de notre sang,

Qui fait de nous êtres semblables en-dedans.

C’est uniquement dans la profondeur des cœurs blessés,

Qu’apparaît la cause de notre humanité en une simple fragilité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Contemplation

Contemplation

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Contemplation

 

Il est bon quelques fois,

Afin de ne point perdre la foi,

La foi en la vie, en l’amour et en nous-mêmes,

De s’arrêter pour quelques instants face à soi-même.

 

Dans les moments des turpitudes de la vie,

Où bien des gens y perdent tant leurs consciences que leurs esprits,

Allant ici et là comme les grains de pissenlits au gré d’un vent d’été,

Ne sachant comment se termineront leurs mornes journées.

 

Voilà pourquoi il est plus que nécessaire,

De cesser pour notre bien-être d’être grégaire,

Et de rentrer au plus profond de notre être, de notre essence,

Afin d’y retrouver ce qui nous ravive vraiment telle une éloquence.

 

Point de chapelets ni de prières pour y trouver son chemin,

Peut-être une noble pensée transcrite sur un modeste parchemin,

Une pensée d’un grand sage ou d’un humble saint vivant à une ère perdue,

À réciter comme on le désire, richement habillés ou entièrement nus.

 

Alors que faire pour survivre dans ce monde sans émotion ?

Que pouvons-nous accomplir face à ces humains que de nom ?

Simplement ceci, surtout si l’on est seul comme de raison :

De rentrer en soi et d’y vivre une réelle contemplation.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Qui suis-je?

IMG_3514

Qui suis-je?

 

De l’aube lumineuse au lugubre crépuscule,

De toutes mes questions existentielles, voici la moindre nulle.

Je ne suis ni le Messie pour apporter au monde sa rédemption,

Et pourtant, je me pose sans cesse une question.

 

Pour vous amis d’aujourd’hui et de jadis, sans oublier ceux de demain,

Que voyez-vous de vos yeux? Que touchez-vous de vos mains?

Pour vous et rien que pour vous, hommes et femmes qui m’interpellez,

Qui suis-je à vos yeux depuis le jour où je suis né?

 

Hommes de toutes les races puisqu’en nous coule le même sang,

Hommes de tous les horizons puisque nous vivons sous le firmament,

Hommes de tous les continents sur cette éternelle terre,

Hommes de clans et de tribus à l’esprit grégaire.

 

Répondez-moi sans ambiguïté ni hypocrisie,

Mais, faites-le avec grande diplomatie.

Qui suis-je? Qui ne suis-je pas?

Répondez-moi, je ne vous mordrai surtout pas.

 

Je suis l’homme duquel se nourrit votre essence,

Qui se cache dans le profond de votre existence.

Car je suis moi aussi dépendant de votre regard,

Comme vous l’êtes du mien, tôt ou tard.

 

Dites-moi le, une fois pour toute! Qui suis-je vraiment?

Un souffle dans un corps nu? Bien certainement!

Un homme qui prend de l’âge? Assurément!

Une parcelle de Dieu? Tout comme vous, divinement!

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada