Archives de tags | choses matérielles

Rejeter ce qui peut nous détruire

Rejeter ce qui peut nous détruire Texte de réflexion de RollandJr St-Gelais Photo par MTL3 Source : https://www.deviantart.com/mtl3/art/Eva-v-Davina-3-904741684

Rejeter ce qui peut nous détruire

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que cette pandémie tire à sa fin. De mon côté, je vais très bien. Je prends la vie du bon côté tout en continuant à rédiger au sein de mon blogue artistique sous forme soit de la poésie ou bien d’articles de réflexion personnelle. Il m’est venu à l’esprit de rédiger un article sur ce que la période de la pandémie a permis à votre humble serviteur de découvrir, plutôt de redécouvrir, sur le genre humain.

Tout d’abord, je l’avoue d’emblée. Il y a du beau et du bon chez l’être humain de manière générale. En effet, certaines personnes ont été présentes en certaines occasions dans lesquelles j’ai eu besoin d’aide tout comme j’ai été présent pour d’autres. C’est ce que l’on appelle « donner au suivant ». Ensuite, j’ai aussi assisté à des événements qui m’ont quelque peu surpris de manière très négative. Je pense notamment à des comportements de certains individus à mon endroit. Toutefois, cela est en soi une excellente chose puisque c’est l’expérience de la vie qui fait son œuvre. Enfin, après avoir réalisé une prise de conscience des deux côtés de la même pièce, je me répète une phrase qu’un ancien premier ministre du Canada avait écrite dans l’un de ses ouvrages. Une phrase qui se résumerait à ceci: « Le regret est un sentiment vain. Il faut apprendre des erreurs et continuer d’avancer ».

Certes, c’est une parole de sagesse. Mais, j’y ajouterais un petit quelque chose de bien simple. C’est-à-dire qu’il faut savoir rejeter ce qui peut nous nuire. Cela concerne tant les choses matérielles que les individus ainsi que certains milieux qui sont loin d’être sécuritaires pour notre bien-être physique et mental. À mes yeux, rejeter, c’est d’abord et avant tout se choisir. Rejeter, c’est jeter loin de nous tout ce qui ne correspond pas à nos valeurs les plus fondamentales. C’est aussi se choisir en premier. Et, croyez-moi, c’est loin d’être un défaut puisqu’il s’agit avant toute chose d’une question de survie. Survie? Quel mot extraordinaire! Il me plaît de le décortiquer en deux mots: « Vie » et « sur ». On peut y voir le fait de vivre sur les mers agitées, vivre face aux dangers imminents qui nous entourent et surtout jeter de la laisse afin de prendre son envol pour s’éloigner du danger. 

Merci infiniment de votre attention.

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada