Archives de tags | vénération

Par un bon matin

Par un bon matin Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Pajunen Source : https://www.deviantart.com/pajunen/art/May-914942263

Par un bon matin

 

En ce temps-là, nous pouvions aimer.

Toutes les femmes que nous admirions.

Que nos regards portaient jusqu’à la vénération.

Être un homme authentique était loin d’être un péché.

 

Nous ne nous posions jamais mille questions.

Pas de réseaux sociaux peuplés de gens asociaux.

Qui ont plaisir à juger ceux qui font quoi de beau.

La vie, avec sa simplicité et sa beauté, nous la vivions.

 

Nous prenions les journées comme elles venaient.

Un jour mauvais ? Ce sera mieux demain ! Voilà le secret.

On se disait, avec raison, à quoi bon craindre mille regrets.

On s’arrangeait comme l’on pouvait avec ce que l’on avait.

 

Il y avait certes des reportages sur les conflits armés.

Mais, on savait fort bien quoi faire pour s’en défaire.

On éteignait la télévision et on partait prendre de l’air.

Aujourd’hui, on a les cellulaires pour être à l’affût de l’actualité.

 

Ne vous demandez pas pourquoi tant de gens marchent au Ritalin.

Tout porte à croire qu’il est interdit d’être simplement heureux.

Pourtant, les mers font encore de belles vagues sous le ciel bleu.

Et que tout soit possible si nous prenions entre nos mains notre destin.

 

Reviendra-t-il un jour, ce temps de l’amour sans chagrin ?

Cet âge où nous nous baladions dans le jardin de l’innocence.

En ce temps-là, il était permis respecter le droit au silence.

Je rêve tant me réveiller dans cette époque par un bon matin.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Une seule lettre

Une seule lettre Texte de Rolland Jr St-Gelais Photo par Mark Brosius Modèle par JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/2021-868347638

Une seule lettre

« Douleur et douceur ! Une seule lettre fait toute la différence. La douceur offerte par celle que l’on vénère. La douleur donnée par celle que l’on craint. Voilà, semble-t-il, tout ce qui définit la volupté d’une sexualité débridée et assumée. Une sexualité qui imprègne jusqu’au plus profond de mon être. »

Texte de réflexion de Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada 

Devant ces icônes

Devant ces icônes Photo et poème par Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Devant ces icônes

 

Devant ces icônes, J’ai prié.

J’ai prié pour ceux qui ont quitté,

Qui ont quitté ce monde ensoleillé,

Pour aller rejoindre des êtres illuminés.

 

Sur ces icônes, se trouvent un homme et sa mère.

Un homme engendré d’une femme et de son divin Père,

Le Christ-Enseignant et sa mère de son amour l’enveloppant,

Un enfant divin fragile dans les bras de sa mère le protégeant.

 

Quels sont les mots pour adorer le Christ-Triomphant?

Quels sont les mots pour vénérer sa Mère de son être l’entourant?

C’est dans le silence de mon cœur que se trouvent les paroles d’adoration,

Les paroles que seuls l’esprit et l’âme vers le Christ-Roi s’élèveront.

 

Devant ces icônes, je me suis agenouillé.

Devant ces icônes, je me suis mis à pleurer.

Devant ces icônes, mes fautes à Dieu, j’ai avoué,

Devant ces icônes, je me suis laissé entièrement aimer.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada