Archives de tags | Créateur

Voilà une photo qui confirme toute la sensualité du corps féminin

Voilà une photo
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Voilà une photo qui confirme toute la sensualité du corps féminin

Mon cher ami,

C’est le cas de le dire. Voilà une photo qui confirme toute la sensualité du corps féminin. En effet, tu as su par un regard attentif à la beauté unique de la femme, une femme dans la fleur de l’âge, faire ressortir le charme des seins, des courbes, de la vulve et du pubis rasé. Il s’agit donc là d’une preuve irréfutable à la fois de ton savoir-faire et de ta passion pour ce type de photos.

Tout ceci témoigne de tes années d’expérience dans un domaine extraordinaire. Un domaine méconnu par le commun des mortels. Ce dernier préférant la vulgarité de la pornographie à la noblesse de la nudité. Une nudité voulue soit par la nature ou bien par le Créateur. Pour ma part, je dirais qu’elle est désirée tant par la nature que par le Créateur car démontre sans ambiguïté le savoir-faire de celui-ci.

Bravo mille fois pour cette magnifique photo.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Crucifiée

Crucifiée
« Croix de femme » Poème de RollandJr St-Gelais Magnifique photo par Emilie alias Tokatun sur DeviantArt

Crucifiée

 

Être égale de l’homme?
Quand on y pense, est-ce vrai?
Car combien de maux on lui a fait?
Je ne le crois pas à bien y penser en somme.

 

Être si souvent martyrisée,
Sans oublier tant de fois abusée et violée,
L’histoire regorge de ces femmes au courage remarquable,
Condamnées aux bûchers par des inquisiteurs à la foi indéniable.

 

À leur foi en leurs privilèges,
Qui craignirent quelconques sortilèges,
Pouvant amenant la justice de l’humble raison,
Au sein d’une innocente et tellement pauvre population.

 

On oublie trop souvent,
Et parfois avec le clergé son assentiment,
Que la femme a été voulue par cet être suprême,
Loin des hommes vivant en un lieu ressemblant à la Bohème.

 

Sans sa présence à ces côtés,
Homme seul n’aurait pu réaliser l’humanité,
Être deux pour affronter les chemins de la destinée,
Voilà qu’elle était l’unique but du Créateur sa seule volonté.

 

Mais, qu’en avons-nous fait?
Que peut-on l’accuser et quel est son méfait?
Elle a été tirée de notre chair pour être choyée et aimée,
Pourquoi donc dans de méchanceté? Pourquoi l’avoir crucifiée?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Petite précision concernant la composition de mes poèmes

Petite précision

Petite précision concernant la composition de mes poèmes

Bon début de septembre tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bel été. Pour ma part, ce fut un été très reposant où j’ai pu me ressourcer tant physiquement que spirituellement. J’en ai aussi profité pour aller dans la belle ville de Matane afin de faire coucou à mon père adoré et adorable.

Il va de soi que j’ai composé de manière assez assidue mes poèmes et quelques articles sur mon blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. Des articles qui portent souvent sur mes idées sur tel ou tel sujet afin de vous permettre de mieux me connaître et, fait intéressant à noter, à me connaître moi-même davantage.

Enrichir son bloguePour ce qui concerne les poèmes, vous avez sûrement remarqué que je les compose à la première personne du singulier et ce au féminin. Cette spécificité vient du fait que lesdits poèmes sont inspirés par des réalisations photographiques de mes collaborateurs européens, plus précisément d’Allemagne et un autre à Madagascar sans oublier ceux de la mère patrie qui est la France et quelques-uns du Québec.

La quasi totalité de ces réalisations photographiques sont faites à partir de modèles nus féminins. Or, pour conserver cette approche féminine, je me place souvent dans la peau du modèle afin d’imaginer, de ressentir et d’entrevoir ce qu’elle peut bien vivre en tenant compte du titre donné à la photo par son créateur.

Il s’agit d’un travail qui exige beaucoup de concentration et de minutie puisque le fait d’utiliser un mot inadéquat peut, à l’image de la mayonnaise, gâcher le tout. La cuisine est un art? La poésie l’est tout autant. La cuisine nourrit le ventre? La poésie nourrit l’âme. Et comme ma faim est sans limite, vous pouvez imaginer ce que ça me prend pour être un tant soit peu satisfait.

Je vous remercie de votre attention à mon égard.

Bonne semaine à tous et à toutes.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

P.S. Je vous informe que mes activités en tant que modèle nu reprendront bientôt.

Un chef d’œuvre très apprécié

Un chef d’œuvre très apprécié.

Sculpture sur bois par Luo Li Rong

Bonjour tout le monde,

Il m’arrive souvent de parcourir le réseau social Facebook pour y découvrir des œuvres d’arts susceptibles d’intéresser mes lecteurs et lectrices. Veuillez noter ici qu’il peut s’agir de réalisations où la nudité artistique ne soit pas nécessairement de mise. En effet, les arts se rapportent à une gamme extraordinaire d’expressions en tout genres. Cela peut aller du cinéma jusqu’à la bande dessinée en passant par la peinture, la photographie et la sculpture ainsi que bien d’autres moyens de supports.

C’est ainsi que j’ai fait la découverte d’une oeuvre d’art digne de mention où la sculpture est à l’honneur. Que puis-je dire à propos du travail réalisé par son auteur ? Quel patience monastique! Quelle minutie dans les moindres détails me faisant penser à un maître-horloger! Quel talent hors du commun que cet artiste possède le plaçant certainement parmi les grands de son pays ! Bref, ce véritable travail fait de mains de maître est digne d’être présenté au sein de mon blogue artistique afin de le faire connaître auprès de vous chers lecteurs et chères lectrices.

Voyez le souci du détail ! Imaginez un seul instant le nombre d’heures que le sculpteur a passé dans son atelier ! Il est à retenir que les personnes ayant partagé cette vidéo sur Facebook dépasse le millier. Et pour cause puisque jamais depuis que je suis membre de ce réseau, je n’ai vu pareille créativité. Une créativité qui prouve que l’homme tend vers le beau, le bien et le bon tel que l’a voulu son Créateur. Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La lecture et la nudité artistique

La lecture et la nudité artistique

Bonjour tout le monde,

New Image72Il me fait plaisir de partager avec vous mon opinion concernant l’importance de la lecture dans le domaine de la nudité artistique. En effet, cela fait plusieurs mois que le désir de développer un tel sujet au sein de mon blogue artistique s’est incrusté en mon esprit. Pourquoi donc ?, me diriez-vous. C’est que je m’aperçois après mûres réflexions que les publications à propos de la lecture étaient loin de faire légion. En effet, j’y aborde divers angles de la nudité artistique mais rarement sous celui de la lecture.

Et pourtant, comment peut-on un seul instant élever notre âme sans l’abreuver de lecture enrichissante lui permettant ainsi de le soustraire à l’ignorance ou, pire encore, à toutes ces nombreuses propagandes mensongères qui étendent leurs tentacules, telle une pieuvre géante, au sein de notre société actuelle ? Il est certes impératif de nourrir notre corps et d’en prendre soin car il est notre véhicule qui nous a été dédié par le Créateur, oui, je suis croyant, afin d’entrer en relation avec nos frères et sœurs dans l’humanité.

Mais, il est d’autant plus important de nourrir notre âme avec le plusNew Image 3 riche des mets qui ont lieu en ce monde, c’est-à-dire des ouvrages qui traitent de spiritualité. Vous devez sans aucun doute vous douter, mais je suis un fervent catholique et je fréquente l’église à chaque dimanche. Or, il m’arrive parfois de ne pouvoir y assister lors de mes déplacements en lien avec mon travail de modèle nu. Qu’à cela ne tienne puisque je puise mes forces spirituelles aux sources que sont les célébrations eucharistiques télévisées et les ouvrages qui traitent de la foi. Ces deux sources sont pour votre humble serviteur comme une eau vive qui m’abreuvent à chacune de mes séances de nudité artistique qui ont lieu très souvent devant des groupes très nombreux.

18787894_10154940127833462_1862696579_nJ’imagine, pardonnez-moi cette image quelque peu présomptueuse, être le Christ qui s’offre à chacune des célébrations eucharistiques à ses disciples. C’est un fait que je ne peux guère nier. À chaque fois que je suis nu devant un groupe de gens soucieux d’apprendre sur les diverses manifestations de la vie, c’est comme si je leur offrais à la fois ma nudité et mon corps lesquels témoignent non pas de ma fragilité mais de la force divine présente en moi et en chacun de nous. Il m’arrive en quelques occasions de prier pendant les séances. Des prières qui sont avant toute chose des actions de grâce notamment pour m’avoir donné la chance de réaliser un tel exploit. Il faut le reconnaître que de poser nu devant des inconnus même s’ils sont plein de bonnes intentions est loin d’être facile pour le commun des mortels.

Certaines situations liées à la spiritualité vécue durant lesdites séances m’ont fait vivre des expériences que je qualifierais de « mystiques ». J’aborderai un tel sujet prochainement. C’est promis.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sacré cœur : Source de vie et d’espoir en chacun de nous ; un hommage à mon père ( Une analyse théologique )

11235251_676422929152119_142811643_o.jpg

Sacré cœur :

Source de vie et d’espoir en chacun de nous ;

Un hommage à mon père

( Une analyse théologique )

 

Depuis la nuit des temps les hommes se sont questionnés sur les multiples facettes qui composent la vie. D’ailleurs, les expériences de l’existence humaine auxquelles nous sommes tous confrontés sont si nombreuses qu’il me paraît illusoire de tenter de les énumérer même si certaines d’entre elles peuvent sembler être d’une injustice flagrante à notre endroit. Je pense notamment à la maladie, à la pauvreté et à la perte de personnes chères à nos yeux. Qui d’entre nous n’a pas vécu à un moment donné de sa vie des situations où tout lui paraissait injuste, voire absurde, tellement sa souffrance l’accablait ? C’est un fait, aucun d’entre nous n’y échappe. C’est là le lot de l’humanité, et ce peu importe les époques.

Plusieurs questions apparaissent au fil des événements auxquels nous sommes confrontés. Parmi celles-ci ; devrions-nous nous révolter ou tout simplement abdiquer ? Serait-il plutôt à notre avantage de se relever et de porter sa croix de manière libre et pleinement conscients vis-à-vis à son propre destin ? C’est un fait indéniable ! Oui, nous avons le choix de parcourir ou non la route plus ou moins sinueuse qui se dresse devant nous. Oui, nous avons également l’option de se fermer les yeux et de faire comme si rien était. Or, dans ce cas-ci, le seul résultat possible est un appauvrissement au sein de son être, voire ici de son âme, qui l’amènera inexorablement dans les profondeurs de l’Enfer. Un Enfer où il nous sera impossible d’en sortir étant donné le vide qui nous entourera et qui nous étouffera sans ménagement. Est-il utile de vous rappeler qu’il n’y a pas pire vide que celui provoqué par l’absence d’amour ? Et où se trouve la véritable source d’Amour, basé sur une pureté sans égale et à peine concevable pour le commun des mortels, sinon en Dieu seul ?

Voilà pourquoi l’image dite « du Sacré-Cœur », une des images qui possèdent une sacralité hors du commun au sein même des grandes églises chrétiennes telles que l’église catholique, anglicane et les églises orthodoxes, revêt une importance indispensable auprès de votre humble serviteur. Et pour causes ! Prendre la position du Christ sur la croix, et de surcroit entièrement nu, ne se fait pas sans raison.

En effet, cela embrasse un symbolisme qui unit à la perfection l’être humain au caractère divin qui l’habite, lui octroyant ainsi un aspect sacré. Une sacralité qui nous rappelle que nous sommes tous et toutes sensibles face à la souffrance, la nôtre et celle que l’on éprouve par la compassion ou l’empathie à l’égard des gens que nous pouvons rencontrer dans nos vies. Est-il utile de vous dire que nos souffrances et nos limites peuvent en maintes occasions nous rapprocher de nos frères et de nos sœurs en cette humanité ? D’ailleurs, une telle photo renferme plusieurs caractères liés à la sacralité.

En premier lieu, la posture reflète en elle-même tout le respect dû à la fois à la nudité totale de mon corps, voire ici la partie dite « profane », et l’allusion directe du Christ mourant sur la croix afin de racheter, voire ici la partie « sacrée », l’humanité de ses péchés tel qu’enseigné selon la théologie chrétienne toutes dénominations confondues. Croyez-moi sur parole ! La décision de prendre une telle position est apparue en mon esprit aussi subitement, je dirais même un peu à la blague de manière presque miraculeuse, que la voix du Christ qui interpela l’apôtre Paul sur le chemin de Damas lors de ses démarches de persécutions contre les premiers chrétiens.

En deuxième lieu, une telle photo contient plusieurs éléments qui se rapportent au Christ souffrant sur la croix. Je pense, entre autres, aux quelques cicatrices qui se démarquent sur mon thorax. Cela ne vous rappelle-t-il pas cette grande et noble vérité : Qui d’entre nous n’a pas ses propres cicatrices, visibles ou non à l’œil nu, que l’existence lui a infligées suite à des expériences plus ou moins douloureuses lesquelles laissèrent des blessures au cours de la vie ? D’ailleurs, une de mes cicatrices se situe exactement au niveau de mon … cœur. Fait étonnant quand je pense au titre même de l’exposition tirée de cette photo : Sacré-Cœur.

En troisième lieu, la nudité qui y est présentée l’est tout de même de manière tout à fait sereine et dépourvue, Dieu merci, de fausse pudeur. Particularités que je qualifierais de rarissimes où la nudité est malheureusement exhibée sous forme de marchandise au sein de la grande majorité des médias de masse, en particuliers les sites pornographiques mais pas seulement. Une telle sérénité démontre une fois de plus qu’il ne peut y avoir, en aucun temps et en aucune façon, de honte à l’égard de ce que nous sommes au plus profond de soi. Voilà pourquoi, et c’est là mon opinion et rien d’autre, nous avons tous nos limites, nos barrières et nos infirmités parfois psychologiques et parfois physiques, qui peuvent se transformer en un catalyseur de force incroyable à la condition sine qua none que le désir de se surpasser est présent en soi. Quoi de plus fort que de voir au-delà de nos premiers regards sur soi ? Quoi de plus magnifique, voire extraordinaire et même parfois mystique, de faire la découverte d’une puissance insoupçonnée cachée au plus profond de nous ? C’est ainsi, prenez-le à titre d’un simple exemple, que l’absence de mes mains n’empêche pas de les imaginer clouées sur une croix. Il y en va de même pour le commun des mortels puisque voir au-delà du premier coup d’œil peut être le début d’une nouvelle vie, voire même d’une résurrection.

L’absence de fausse pudeur démontre aussi de manière claire et sans ambiguïté que la nudité possède également une sacralité qui lui est propre. Ma masculinité, admettons-le bien visible, nous rappelle que le Christ était avant toute chose un homme vivant dans un corps mortel au sein d’une communauté ayant ses règles et ses codes de conduites sans oublier sa foi en un livre où le récit d’Adam et d’Ève qui ont été créés nus occupe une place prépondérante dans le récit, avouons-le modestement, hautement symbolique du début de l’histoire de l’humanité. Là encore, la nudité des deux protagonistes est empreinte d’une grande pureté tout en reconnaissant de manière subtile, par le désir du Créateur de les voir féconds et prospères, que la sexualité leur est un droit inaliénable.

Enfin, le dernier point que je souhaite aborder dans ce texte concerne l’élément le plus crucial sur cette photo. Il s’agit de ne jamais craindre de tomber puisque cela est propre à chacun d’entre nous. Un vieil adage affirme avec raison que ce n’est pas le nombre de fois que nous tombons qui importe le plus mais bien celui où nous nous relevons afin de poursuivre notre route jour après jour jusqu’à la victoire finale, celle où nous allons découvrir le sens véritable de notre existence. Rien de plus facile que de tomber, mais rien de plus ardu de prendre sa croix et se relever !

Mon père m’a déjà raconté qu’il avait décidé de me montrer à marcher afin de faire mentir les plus sombres pronostics de certains médecins à mon endroit. C’est ainsi qu’il m’avait placé à l’extrémité du couloir de la maison familiale alors qu’il se tenait à l’autre extrémité. Il m’ordonna de venir vers lui debout et non pas à genoux comme j’étais habitué de le faire. C’est après ma troisième chute que j’ai eu assez de force pour me tenir debout et d’aller ainsi vers mon père et, fait intéressant, de n’avoir plus jamais rampé du reste de ma tendre enfance. Cela ne vous rappelle-t-il pas un certain récit des évangiles ? Le Christ a tombé trois fois avant d’être cloué sur la croix afin de revenir sous une forme totalement différente après sa résurrection. J’ai aussi tombé trois fois mais en bout de ligne cela a permis à mon père de m’aider à découvrir le monde qui s’ouvrait désormais devant moi. Or, un tel événement a eu lieu à la même heure où la célébration eucharistique était célébrée en ce dimanche. Comme quoi la foi transporte des montagnes. Merci papa ! Merci mon Dieu !

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Clocher

New Image4

Clocher

 

Ô mon beau clocher,
T’entendre sonner ces temps de prière,
Automne, printemps, été sans oublier l’hiver,
Nous ramenant à sauver ce qui est le plus cher.

Clocher de la pureté de ma tendre enfance,
Avant que viennent les découvertes de l’adolescence,
Sonner les laudes et les vêpres en passant par le glas,
De ce temps révolu mon cœur en est bien las.

Clocher de jadis, d’une autre époque,
Bien avant aujourd’hui où les gens s’en moquent,
Sonner de nouveau pour nous rappeler
L’origine de notre foi maintenant interpellée.

Clocher de Rome de province ou de campagne,
Jeter sur l’insolence de nos âmes un modeste pagne,
Afin de cacher notre honte devant le Créateur,
Lui rappelant Son amour en effaçant notre peur.

De

Rollandjr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Quelques mots de la part de votre ami Rolland

WIN_20160621_21_43_07_Pro

Quelques mots de la part de votre ami Rolland

Bonjour,

C’est moi Rolland, le propriétaire du blogue intitulé « modèle vivant à Québec ». J’espère de tout cœur que vous allez bien. Pour ma part, je suis en pleine forme. Je suis bien avec moi-même. Je suis serein. Bref, je suis ce que je suis.

Je m’explique : Cela fait maintenant presque quatre ans que je publie des articles, sous formes de proses, sous formes de poésie, toujours en lien plus ou moins directement avec ma passion en tant que modèle nu. Une passion qui m’anime à chaque jour de ma vie. Ladite passion m’a permis de rencontrer des gens extrêmement intéressants, des gens formidables, avec qui j’ai noué de très bons liens amicaux, avec qui j’ai expérimenté des situations auxquelles je ne m’attendais vraiment pas. De très belles expériences, je le reconnais.

Si ce soir j’ai décidé de réaliser ce petit texte, c’est tout d’abord pour vous remercier de votreDSCN0299 assiduité et de votre cordialité. Pour suivre mes publications comme vous le faites, je crois que ça mérite un remerciement de ma part. Oui, c’est vrai. Je mets beaucoup de temps dans ce blogue. J’y mets aussi beaucoup d’amour, de travail et de plaisir. Ensuite, c’est pour vous dire que je vais toujours continuer d’être un modèle nu aussi longtemps que Dieu va me permettre. Pour moi, être un modèle nu m’a permis de me redécouvrir, non pas comme un survivant de la thalidomide, mais comme un être humain avant tout. Comme vous pouvez le constater, j’ai eu une vie quand même très belle, parfois mouvementée, une vie parsemée de hauts et de bas. Une vie où j’ai fait beaucoup de bien. (Enfin, je l’espère.) Malheureusement, j’ai blessé certaines personnes que j’aurais vraiment ne pas voulu avoir blessées. Vraiment pas ! La vie est faite ainsi.

Ma passion en tant que modèle nu m’a aussi permis de me rapprocher de certaines personnes qui12208272_1031450326906741_7934140789677769399_n ont vu en moi autre chose qu’un simple ami, un amoureux. Elles ont vu une personne à découvrir sous un angle très peu connu à notre époque : celle de la nudité. On parle souvent de la nudité lorsque l’on se réfère à la pornographie, à la vulgarité et à tout ce qui est obscène à notre époque. Je trouve cela bien dommage car nous naissons tous nus et, désolé de vous le dire, mais nous allons comparaitre nus devant le Créateur. C’est mon opinion. Vous n’êtes pas obligés d’appuyer mes dires et mes propos, mais c’est ce que je pense.

Donc, pour moi être modèle nu, c’est d’accepter que l’on me regarde comme je suis, au-delà des apparences, de mon physique, de voir ma masculinité, mes défauts au plan physique, mes qualités et mes capacités, à prendre des poses que bien des gens n’oseraient pas ou ne voudraient pas prendre. Bref, c’est pour moi “un plus” dans ma vie d’être modèle nu.

11235251_676422929152119_142811643_oDernièrement, je veux vous informer que j’ai participé le weekend dernier à une séance de nudité artistique assez spéciale dans la région du Saguenay. Une séance qui a été au-delà de mes attentes. J’y ai rencontré une femme magnifique d’origine polonaise, et pour qui j’ai un grand respect. Elle a été très professionnelle et très humaine aussi dans son approche. Elle a su accepter mes limites tout en étant étonnée de voir que je pouvais moi-même outrepasser les limites socialement établies. Enfin, vous verrez en temps et lieu. En effet, j’ai l’intention de publier certains articles une fois que j’aurai reçu les photos réalisées par la photographe lors de notre séance artistique qui a eu lieu ce weekend au Saguenay, plus précisément à Chicoutimi.

Je vous le dis tout de suite : ces photos risquent d’en surprendre plusieurs, d’en étonnerDSCN0300 beaucoup, peut-être même d’en scandaliser certains. Enfin, on verra dans le temps comme dans le temps* De toute façon, on ne peut pas plaire à tout le monde. Et ce, croyez-moi sur parole, j’en sais quelque chose. Mais, l’essentiel est d’être bien avec soi-même. Quand je me lève le matin, je suis bien avec moi-même et il en est de même à mon coucher. Il n’y a aucun compte de banque ni aucune richesse ne peuvent le donner. Qu’y a-t ’il de plus important dans la vie que d’être bien avec soi-même et d’avoir la paix avec soi-même ? Voilà pourquoi je suis fier d’être un modèle nu et je continuerai de poser nu pour des écoles en art et pour des artistes.

Ceci dit, j’attends de recevoir les nouvelles photos afin de publier des articles et des poèmes qui vont possiblement vous plaire et quelques fois vous choquer. Enfin, vous verrez bien.

Simon Dupuis 1J’aimerais terminer sur ce point: Je vais participer le mois prochain, c’est-à-dire le 16 juillet à un symposium où j’ai été invité à participer en tant que modèle nu dans la région de St-Jérôme. J’en retire une grande fierté. En résumé, il y a beaucoup de publications qui promettent d’être très intéressantes dans les semaines qui vont suivre. Ça prendra le temps nécessaire. Rien ne presse d’ici-là. Toutefois, je tiens à vous rassurer : mon blogue sera tenu à jour avec une minutie monastique.

Je vous souhaite une belle continuation dans vos vies.

Merci beaucoup de m’avoir lu !

Merci de votre gentillesse à mon endroit !

Je vous aime énormément.

Que Dieu vous bénisse.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

*Expression typiquement du Québec