Archives de tags | honnêteté intellectuelle

Un coup d’œil sur mon expérience en compagnie de Priscilla Vaillancourt

Séance photo UQAC le 27 octobre 2019 1Bis
Un coup d’œil avec mes deux yeux

Un coup d’œil sur mon expérience en compagnie de Priscilla Vaillancourt

Bonjour tout le monde,

Séance photo UQAC le 27 octobre 2019 1BisJ’espère que cette dernière semaine du mois d’octobre vous est profitable autant qu’elle l’est pour moi. En effet, je ne peux que remercier le ciel pour cette belle semaine qui m’a permis de renouer avec l’une de mes passions qui enrichissent ma vie. C’est à dire être un modèle vivant pour des séances de nudité artistique. Bien entendu que la poésie et la photographie constituent des passions, comme bien d’autres aussi, qui animent mon quotidien. Cependant, le fait d’être un modèle vivant donne un cachet particulier à mon parcours de vie.

D’ailleurs, un des nombreux avantages d’être modèle vivant consiste à rencontrer des gens formidables avec lesquels je peux échanger surSéance photo UQAC le 27 octobre 2019 5 nos parcours, et ce dans un respect mutuel. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de Priscilla Vaillancourt, une charmante étudiante à la maîtrise en arts visuels à l’université du Québec à Chicoutimi, ce dimanche 27 octobre. Une étudiante qui m’a permis de vivre une expérience très valorisante tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. Professionnel dans le sens que l’objectif premier est d’offrir un service de qualité à l’artiste qui requiert mon aide, et ce après avoir discuté de nos attentes réciproques. Personnel dans le sens que l’artiste avec qui je ferai affaires est d’abord et avant toute chose un être humain avec qui une interaction positive devra toujours être envisagée. Après tout, il s’agit d’individus qui possèdent leurs valeurs et leurs cheminements particuliers. Ici, l’importance de maintenir un lien de respect avant, pendant et après avoir réalisé ladite séance est un prérequis.

Séance photo UQAC le 27 octobre 2019 2En ce qui concerne ma séance vécue ce dimanche 27 octobre dernier, je peux vous dire sans aucune retenue que cela a été tout simplement fantastique. En effet, la chaleur humaine, la belle humeur, l’ouverture d’esprit et la bonne entente ont été les pierres angulaires qui ont favorisé un travail à la fois sérieux et méticuleux en cette après-midi automnale. Sérieux car nous voulions nous consacrer pleinement à nos tâches réciproques et méticuleux puisque nous souhaitions réaliser une séance photo digne de mention. N’oublions pas que votre humble serviteur a parcouru plusieurs kilomètres en bus pour offrir son aide à une étudiante en arts visuels, et ce avec un grand plaisir, bien entendu. Il n’était donc pas question de faire perdre son temps ni à l’un, ni à l’autre.

Pour le moment, et par un souci d’honnêteté intellectuelle, je ne peuxSéance photo UQAC le 27 octobre 2019 4 pas élaborer sur l’ensemble des poses que j’ai réalisées ni sur les photos prises par Priscilla Vaillancourt. En effet, il y a deux raisons qui m’incitent à jeter un voile pudique sur de tels sujets. En premier lieu, je dois attendre de recevoir les photos retravaillées par Priscilla Vaillancourt afin de pouvoir faire un tri sur lesquelles j’utiliserai ou pas au sein de mon blogue artistique. En second lieu, je crois qu’une considération doit être prise en compte sur le projet de maitrise de cette étudiante. Comme on dit si bien, il est toujours préférable de ne pas trop en dire que le contraire. À cela s’ajoute le plaisir de mettre un peu de suspense pour aiguiser votre appétit dans savoir un peu plus à mes prochaines publications sur le sujet.

C’est à suivre …

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Un clin d’oeil à King Crimson

Un clin d’oeil à King Crimson

Bonjour tout le monde,

J’ai le plaisir de vous présenter une vidéo mettant en vedette la prestation du groupe quasi mythique dans le domaine du rock progressif : King Crimson. Un groupe originaire de Grande-Bretagne dont sa réputation a largement dépassé les frontières européennes. Comme quoi la musique est la seule langue qui peut unir les peuples sur cette terre.

Certaines personnes doivent se questionner à savoir la raison d’une telle publication au sein de mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. Une question bien légitime, je l’admets volontiers. Ce à quoi je peux vous répondre qu’une telle publication réside sur deux aspects interdépendants l’un de l’autre.

En premier lieu, la musique est l’art par excellence puisqu’elle peut à la fois transcender les réalités auxquelles les êtres humains sont confrontés depuis la nuit des temps tout comme elle peut les décrire à la perfection afin de leur permettre de la affronter. Dit autrement, cet art a été une bouée de sauvetage pour l’ensemble de l’humanité depuis toujours.

En second lieu, les plus belles pièces de théâtre dans lesquelles la nudité a été présente furent accompagnées par des oeuvres musicales grandioses. L’on a qu’à penser à la pièce maitresse de Richard Wagner intitulée Walkyries qui en constitue l’exemple parfait. Par ailleurs, je me rappelle d’avoir assisté à une pièce de théâtre ici même à Québec dans laquelle les participants furent habillés en costume d’Adam. Renier un tel fait serait porter ombrage à ma volonté de construire un blogue avec une honnêteté intellectuelle et un professionnalisme sérieux.

King Crimson
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Il va de soi que cette magnifique photo réalisée par mon ami Rick B., d’Allemagne a fortement influencé ma décision de rédiger un tel article au sein de mon blogue. Une photo qui, comme bien d’autres dans sa collection, mérite d’être appréciée par mes lecteurs et mes lectrices. Comment aurais-je pu faire autrement ?

Merci infiniment pour assiduité.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le nu et la religion ? Un débat sans fin …

11235251_676422929152119_142811643_o_thumb.jpg

Le nu et la religion ? Un débat sans fin …

Aujourd’hui, il sera question d’une problématique qui a longtemps trotté dans la tête de votre humble serviteur. Une telle problématique se pose d’autant plus que je suis profondément catholique et que j’adore plus que tout au monde poser nu pour des écoles d’arts et des ateliers à l’intention d’artistes professionnels ou amateurs. Une passion qui n’a jamais cessé de grandir au fil des années et de mes expériences lesquelles ont été jalonné de moments extraordinaires et de rencontres avec des gens merveilleux.

new-image98Toutefois, il me semble impératif d’apporter mon grain de sel dans l’éternel débat qui sévit sur le lien entre d’un côté, le nu artistique et d’un autre côté, celui du domaine religion. Autrement dit, existe-t-il un quelconque lien entre ces deux composantes qui forment une partie importante de l’être humain ? Est-il nécessaire de vous rappeler que nous naissons tous entièrement nus et que l’aspect religieux fait partie inhérente des êtres humains ? Bref, la nudité et l’esprit forment un tout en chacun d’entre nous. Nul d’entre vous ne peut le nier.

Il est vrai, et je le rappelle par un souci d’honnêteté intellectuelle, qu’un article ayant pour thème ma foi à l’égard de ma profession en tant que modèle nu a déjà été publié au sein de mon blogue artistique. Cependant, il s’agit dans le cas présent de ma vision personnelle sur la notion même de la nudité à travers les yeux de la religion qu’est la mienne, c’est-à-dire le catholicisme. Je vous le dis d’emblée, ma formation universitaire en théologie a eu une grande influence dans la rédaction du présent article. Ce qui est encore plus le cas si on se souvient que ma volonté de devenir modèle nu a surgi au sein de mon esprit suite à une recherche sur l’eugénisme dans le cadre d’un exposé écrit de longue haleine.

Soyons d’accord sur certains points précis concernant la nudité et la religion. Tout new-image5d’abord, la nudité fait partie de l’être humain de notre naissance jusqu’au moment où l’âme quitte son enveloppe corporelle. Il n’y a pas de mal propre à cet aspect de l’existence humaine. Qui d’entre nous n’a pas déjà lu le récit du jardin d’Éden où Adam et Ève vécurent entièrement nus et en n’avaient point honte ?[i]  L’élément à retenir ici est bel et bien de ne pas avoir ressenti une honte face à la nudité laquelle était saine et loin de toutes formes de perversité.[ii] Ensuite, il est possible de transposer cette vision de la nudité au domaine artistique car tout ce qui y recherché relève davantage d’une vision où la pureté du regard se situe aux antipodes de la pornographie.[iii] Enfin, et contrairement à la croyance populaire, il n’existe aucun dogme concernant la sexualité au sein même des nombreuses proclamations faites par les souverains pontifes comme il n’a pas non plus de théologiens dignes de ce nom qui auraient pu élaborer sur la notion même de la nudité.

cropped-st-jc3a9rc3b4me-1.pngNon, la nudité est loin d’être un péché. Il s’agit plutôt de son instrumentalisation afin de satisfaire une mainmise par des tierces-personnes. Ce qui est d’autant plus grave au cas où l’exploitation sexuelle, notamment de mineurs, y est présente. Oui, la nudité peut être utilisée afin d’y découvrir toute la beauté qui s’y dégage. D’ailleurs, plusieurs des œuvres des plus remarquables se trouvent au sein même du berceau de la chrétienté, c’est-à-dire le Vatican.[iv]

Je termine mon propos sur cette petite réflexion : « Il sera impossible aux hommes, malgré toute leur bonne volonté, de vivre en harmonie avec leur être le plus profond, voire ici leurs âmes, tant et aussi longtemps qu’ils porteront un regard réprobateur sur leur propre nudité. Cette dernière nous rappelle que notre nature véritable est fondamentalement bonne et féconde. » Il est dommage de constater qu’une telle réalité ne sera certes pas pour bientôt. D’où l’existence d’un débat sans fin… Et vous ? Qu’en pensez-vous ?! Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

[i] Genèse 2.4-25

[ii] Genèse 2.25

[iii] Personnellement, et pour avoir jadis réalisé une séance de nudité érotique en compagnie d’une charmante dame et sous l’œil chevronné d’un photographe extraordinaire, je dois reconnaître qu’une certaine pornographie peut aussi être qualifiée de réalisation artistique. Toutefois, il est triste de constater que c’est loin d’être la majorité des cas.

[iv] L’impérialisme romain, de par sa Pax Romana, a favorisé la diffusion de cette nouvelle branche du judaïsme, laquelle fut tirée de l’enseignement d’un certain Jésus de Nazareth, par le biais de ses nombreuses routes qui ont jalonné cet empire. Ceci est tout de même cocasse si on pense aux récits des persécutions que les premiers chrétiens ont dû subir au début de l’ère chrétienne.

Le fruit défendu et la nudité féminine

fruits-defendus-par-rick

Le fruit défendu et la nudité féminine (Permis accordé par le photographe Rick B.)

Le fruit défendu et la nudité féminine

Bonjour tout le monde,

C’est avec une joie immense que je vous présente une oeuvre plus que magnifique réalisée par un photographe allemand lequel publie régulièrement au sein du site artistique connu sous le vocable de devianArt. Un site dont votre humble serviteur est lui-même membre depuis maintenant cinq ans. Et, à ce titre, il m’arrive parfois d’y découvrir des oeuvres tout à fait remarquables et dignes d’être connues au sein de mon blogue. Il va de soi que par un souci d’honnêteté intellectuelle, je ne publie pas d’oeuvre sans avoir au préalable obtenu la permission de son auteur. C’est ici une question de gros bon sens.

Force est d’admettre que l’émotivité ressentie par votre humble serviteur en admirant une oeuvre est la pierre angulaire de mon choix d’en rédiger un article. Une émotivité qui doit venir au plus profond de mon être, tel un gisement de larve expulsé par un volcan en furie. Une furie de vivre! Une furie de beauté! Une furie tirée de la force vitale qui anime chaque être vivant! Oui, c’est exactement ce à quoi cette oeuvre a suscité en moi dès l’instant où mes yeux se posèrent. J’oserais même écrire « se reposèrent » tellement la douceur se dégage de chaque fibre qui émane de la nudité de ces femmes. Une nudité qui m’incite à élaborer, et c’est une simple dissertation que je qualifierais de non-scientifique mais qui pourrait susciter un débat auprès de mes abonnés-es, sur la juxtaposition entre le fruit défendu et la nudité féminine. Ah! La fameuse nudité féminine! Ce fameux fruit tant convoité par les hommes depuis la nuit des temps.

Que pouvons-nous dire exactement du fruit défendu? Absolument rien sinon qu’il est défendu, soit parce qu’il détiendrait les clés de l’intelligence, alors-là permettez-moi d’en douter lorsque je vois comment l’humanité a évolué au sein de son histoire vu le nombre de bêtises catastrophiques que l’on a pas cessé de répéter, soit parce qu’il serait la source de l’immortalité tel que rapporté dans le récit de Gilgamesh lequel est à l’origine de l’histoire biblique du jardin d’Eden dans l’Ancien Testament. Toutefois, les concepts de l’intelligence et d’immortalité se retrouvent de manière subtile dans la représentation de la femme, plus particulièrement dans sa nudité. N’oublions pas que c’est la femme qui a apporté à l’homme la conception de la civilisation, qui lui a amené l’amour de la culture, la douceur de la poésie, l’importance de la musique et bien d’autres aspects qui distinguent les hommes des animaux. Une distinction qui trouve sa source de l’importance de la femme aux yeux de l’homme.

D’ailleurs, la nudité de la femme a été, et l’est encore dans de nombreuses cultures et ce même à notre époque, un fruit défendu, voire proscrit soit par la moralité populaire, soit par une religion omniprésente au sein de certaines sociétés actuelles. « Cacher ce sein que je ne saurai voir, mais montrez-moi les innocents tués en mon Nom » pourrait être le leitmotiv de cette intolérance basée à la fois sur la superstition et l’ignorance. Or, la femme est foncièrement belle et sans sa beauté, l’homme ne serait pas la moitié de ce qu’il est. Aimer la nudité féminine, c’est savoir en respecter ses nombreuses facettes allant de sa fragilité inscrite dans la moindre parcelle de sa peau et dans son regard jusqu’à la capacité incroyable de donner la vie et même d’être la rivière qui  la désaltère et qui la nourrie. Ce qui est, c’est le moins que l’on peut dire, aux antipodes de la pornographie. N’est-ce pas?!

En conclusion, on peut reconnaître une certaine volonté de la part du photographe allemand du nom de Rick B., de dévoiler de tels aspects au sein de cette oeuvre que je qualifie volontiers de grandiose. En effet, le geste que pose la jeune dame, c’est-à-dire de faire goûter un fruit quelconque, serait-ce le fruit défendu tant décrié dans les saintes écritures?, à son aînée est une transposition moderne du récit de Gilgamesh où la femme et de sa nudité prennent la place qui leur reviennent. Une place hautement honorable!

Merci sincèrement à Rick B. d’Allemagne pour sa permission de m’être inspiré de son oeuvre dans la rédaction du présent article!

Merci infiniment de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Liens des publications de Rick B. sur deviantArt:

http://rickb500.deviantart.com/

http://rickb500.deviantart.com/art/Nastya-The-Book-Just-a-few-copies-left-566315428

http://rickb500.deviantart.com/art/Marmor-The-Book-511759556