Archives de tags | automne

C’est déjà l’automne

C’est déjà l’automne Poème de RollandJr St-Gelais Dessin par CapitaPerdu Source : https://www.deviantart.com/capitaperdu/art/Is-That-Joy-855783082

C’est déjà l’automne

 

Nous sommes le vingt-et-un,

Il n’y a pas si longtemps, nous faisions qu’un.

Sous le chaud soleil d’été nous dansions, nous nous aimions.

Regardant voguer sur les vagues de la mer les lointaines embarcations.

 

De ces navires en provenance de ces pays aux accents étrangers,

De ces pays habités par des gens soucieux d’être à leur tour aimés.

Nous rêvions de voyager sans cesse vers l’infini et de pays en contrés,

Que de paysages nous avions imaginés dans nos plus humbles pensées.

 

Soleil levant, soleil couchant,

Le jour précédant la nuit inlassablement,

La nuit faisant de même avec le jour inévitablement,

Le temps de la folie de notre jeunesse passa indubitablement.

 

De ces nuits où nous faisions l’amour sous la blanche lune,

De ces journées ensoleillées où nous nous étendions sur les dunes,

Ignorant que ce temps magnifique deviendra que souvenirs sous la brume,

Car plus les jours passèrent plus vite viendra le goût acide de l’amertume.

 

Sans dire un mot, tu semas en mon cœur de grands maux.

Tu y enfonças le poignard de la mort et du désespoir,

Dès que j’ai lu la lettre que tu m’as laissée hier soir,

Je n’ai pu m’empêcher d’éclater en sanglots.

 

De ces sanglots qui abreuvent ce coussin,

Où en t’embrassant je croyais que tu étais mon destin,

Difficile à croire mais c’est déjà la première journée de l’automne,

Saison si belle même si en mon être tant de questions résonnent.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Signification d’être mère

Signification d'être mère
Signification d’être mère Texte par RollandJr St-Gelais Photo par Rick B. Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Source : https://www.deviantart.com/rickb500/art/Mother-to-Be-852620774

Signification d’être mère

 »Participer à quelque chose de plus grand que soi »

Selon Danielle C.

 »L’amour de ta vie et te remplit de fierté à chaque nouvelle évolution. »

Selon Tiphaine H.

 

Bonjour tout le monde,

IMG_20200801_133945J’espère que vous profitez de la dernière semaine du mois d’août pour faire le plein de vitamine D que nous donne généreusement le soleil avant l’arrivée de l’automne prévue pour le mois prochain. Mais, rassurez-vous, il y aura encore de belles journées estivales sans oublier que l’automne possède tant de charme et belles journées ensoleillées. Ne dit-on pas que chaque journée a en soi quelque chose de particulier? Ceci est d’autant plus vraiIMG_20200801_132920 lorsqu’une femme apprend qu’elle porte en elle la présence d’une vie qui demande qu’à croître afin de donner naissance à un petit être. Réalité qu’aucun homme, aussi proche qu’il puisse être à l’égard de son amour ou tout simplement d’une grande amitié possédant une intimité peu commune, ne pourra jamais comprendre dans sa totalité. Que voulez-vous? La réalité de la vie est faite ainsi.

Or, et c’est plus fort que moi, j’ai demandé via mon compte Facebook, à l’aide d’un appel à toutes, l’avis de toutes les femmes qui ont eu la chance de vivre une telle expérience. Une expérience qui, c’est mon humble avis, doit être différente pour chacune d’entre elles même si plusieurs points en commun les réunissent.

Signification d'être mère6De toutes les réponses que j’ai reçues il y a trois éléments qui semblent ressortir du lot. Le premier est un amour inconditionnel envers cette vie en gestation tandis que le second réside en l’émerveillement face à cette vie en tant que tel alors que le saut vers l’inconnu ferme la marche. Peut-on s’étonner d’un tel ordre des choses puisqu’elles sont imbriquées les unes aux autres? Personnellement, je crois que l’absence de l’une ferait disparaître les deux autres.

Fait remarquable, l’une de mes correspondantes européennes m’a répondu ceci :  » C’est là que pour moi le mot AMOUR a pris tout son sens, c’est (…) quelque chose de vrai sans aucune attente en retour.  » Une réponse qui en dit long sur une telle situation propre aux femmes qui portent la vie en elles.

Certes, il existe bien quelques points négatifs dansSignification d'être mère5 l’attente de devenir une mère. Il ne faut pas s’en offusquer car la vie est semblable à une route parfois parsemée de fleurs de milles couleurs et où parfois se trouvent de multiples cailloux. Parmi les quelques points négatifs, force est de constater qu’ils relèvent tant de l’aspect émotionnel que de l’aspect physique. D’ailleurs, la crainte de prendre du poids et l’apparition de vergetures sont parmi les pires appréhensions de la future mère. Deux phénomènes tout à fait normaux dans les circonstances.

Parmi toutes les réponses que j’aie reçues, celle de l’une de mes plus fidèles correspondantes sur Facebook mérite d’être textée dans son intégralité au sein de cet article. Et pour cause puisqu’elle a bien voulu partager avec nous son expérience de vie. Une expérience de vie empreinte d’une grande sérénité face à une montagne russe émotionnelle fort impressionnante. Toutefois, par respect pour sa vie privée, je me contenterai d’utiliser ses initiales dans la présentation de ses propos.

Signification d'être mère2Madame A. D. : ‘’Je vais vous répondre car j’ai été 7 fois enceinte mais je n’ai que 3 enfants. Le sentiment qui m’est venu tout de suite lors de ma première grossesse c’était une joie profonde. J’avais envie de cacher un tel sentiment pour être seule à en profiter mais cela engendre un tel bouleversement que j’ai été obligée de partager cette nouvelle avec mon mari. Entre la première naissance et la deuxième j’ai fait deux fausses couches. Ce qui explique que j’ai attendu pour m’autoriser à être heureuse de nouveau. Pour la troisième grossesse? J’ai paniqué car j’avais encore fait deux fausses couches auparavant. De plus, mon conjoint et moi nous traversions des moments difficiles puisque j’entreprenais mes études d’infirmière. Ce fut un sentiment que j’ai du mal à décrire car il y avait à la fois de l’espoir mais aussi de la crainte que cette enfant ne vienne pas au monde avec la honte de penser ainsi. Voilà aucune fois ce fut la même chose. Mais c’est surtout la première fois qui m’a mise sur un petit nuage. Si mon histoire vieille de plus de 50 ans vous est utile, j’en serai heureuse. Toutefois, je suis contente qu’un homme ai posé cette question!

En est-il différent pour les plus jeunes mères? ParmiIMG_20200801_132906 celles-ci, l’une m’a expliqué qu’il s’agissait d’un moment empreint d’inquiétude mais de très particuliers car le fait de sentir un petit être bouger en soi est magique et effrayant à la fois dont un certain ‘’abandon de soi’’ semble être le meilleur choix à faire. Et de rajouter : ‘’Tu as au creux de ton ventre une vie que tu dois faire grandir pendant neuf mois. Une grosse fierté quand tu le mets au monde, tu as réussi cette épreuve de neuf mois et le sprint final aussi. (…) Tu mets au monde un bout de toi un bout de papa…’’ 1

Cela m’a fait un plaisir fou de rédiger un tel article sur une réalité bien féminine que d’apprendre que l’on porte la vie en soi. Une réalité qui, fait étrange, semble être occultée par le culte de la mort en ces temps. Personnellement, je garde espoir en l’humanité dès l’instant où je vois une femme qui porte en elle la plus grande richesse qui soit : la vie.

 Je vous remercie de votre attention.

1.      Eh oui ! Le papa joue tout de même un rôle non négligeable dans cette aventure.

 

 

 

Première page

Première page
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Première page

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. De mon côté, je dois avouer que la chaleur de ces derniers jours m’est totalement insupportable. Mais, il n’est pas question de me lamenter puisque l’été dure qu’un instant et qu’il sera remplacé par l’automne et sa grisaille bien qu’il s’agit d’une saison d’une beauté extraordinaire avec ses arbres aux feuilles dorées.

En parlant de beauté extraordinaire, c’est avec un immense plaisir que je vous présente au sein de mon blogue consacré à la nudité artistique une photo réalisée par mon fidèle ami Rick B., d’Allemagne. Une photo mettant en vedette, et à sa juste valeur, un modèle féminin possédant un charme naturel indéniable.

Ce qui m’a le plus étonné se rapporte à la simplicité avec laquelle mon ami Rick B., a réussi à immortaliser une telle pose. Une pose qui présente à la fois la fragilité et la féminité du modèle concerné. À mon humble avis, il s’agit d’un pure chef d’œuvre lequel mérite d’être publiée en première page d’un magazine spécialisé dans le nu.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Il pleut et je pleure

Il pleut et je pleure

Il pleut et je pleure Poème par RollandJr St-Gelais Modèle : JenovaxLilith Photographe : Courtnee Severin Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/rain-on-me-846664591

Il pleut et je pleure

 

Par un matin ensoleillé d’automne,

Je vaquais ici et là en pensant à mon homme,

Enrôlé bon gré mal gré contre un pays si éloigné,

Qu’il m’avait fallu un globe terrestre pour le trouver.

 

Voilà déjà plus d’un an qu’il est parti avec ses frères d’armes,

Fils de mères et de pères ayant à leurs départs verser des larmes.

Courageux du fond de leurs âmes et fiers combattants pour la patrie,

Souhaitant ardemment revenir dans les bras de leurs épouses chéries.

 

Écoutant chaque nouvelle assidument,

Tout en tenant en ma main un chapelet religieusement,

Que m’avait offert grand-mère avec bonté pour testament,

Même si j’ignorais toutes ces prières bien malheureusement.

 

Qu’à cela ne tienne, je le tenais fermement.

Tel un pentacle protecteur un magnifique talisman,

Pendant que j’imaginais un de ces combats décrits à la radio,

Je sentais mon bien-aimé se faire trouer par les balles ennemies sa peau.

 

 Haletant sans cesse ma respiration,

Afin de lui sauver la vie en une spirituelle communion,

Je ressentis à travers mon esprit la vie le quitter dès cet instant,

Avais-je rêvé ? Je le souhaitais plus que tout désespérément.

 

Les jours passèrent comme de raison,

Même si dans le fond de mon cœur j’avais ce pressentiment,

Que le Ciel m’avait préparé à affronter une missive courageusement.

Jusqu’à ce matin d’automne où l’on frappa chez-moi sans trop de façon.

 

Ouvrant la porte à deux visiteurs,

Ressemblant étrangement à des inquisiteurs,

Apportant avec eux nuages sombres et temps si lourd,

Que jamais de ma vie je n’en avais vus de tels jusqu’à ce jour.

 

Journée de soleil se transformant en journée de pluie,

Dès que cette missive j’ouvris de cet émissaire me tendit,

Tournant prestement leurs dos sans m’avoir un seul mot dit.

Dès les toutes premières lignes, j’avais tout saisi et tout compris.

 

J’avais accompagné mon seul amour dans son dernier combat,

Où nous avons eu la chance inouïe qu’il rende l’âme dans mes bras,

Voyant par la fenêtre les cascades tomber du ciel en cette triste heure,

Pendant que mes pensées sont imbibées d’encre noir il pleut et je pleure.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu m’entends !?

Je t'entends
Réalisation photographique par Spicy Peach Model is JenovaxLilith on DeviantArt Avec la permission de JenovaxLilith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/hear-you-833226954

Tu m’entends !?

 

En ce début d’été,

Toi mon amie, je t’ai rencontrée.

Seule je cherchais avec qui je pouvais jouer,

Jouer à la marelle à la corde à sauter simplement m’amuser.

 

C’est alors que tu es venue me trouver,

Ton prénom si joli que je ne pourrai jamais oublier,

Tu l’a prononcé une seule fois et cela a suffi pour devenir des compères.

Des amies à la vie, à la mort, en temps de paix ou bien de guerre.

 

Puis vint l’automne et le rouge de ses arbres,

Annonçant le retour à l’école, ses leçons et ses palabres.

De ces professeurs désillusionnés par les années d’enseignement,

Qui avaient pourtant rêvé de faire la différence chez certains enfants.

 

Merci la vie de t’avoir mise à côté de moi,

Car si j’ai eu moins peur c’est bien grâce à toi,

Tu me donnas confiance comme jamais à mes yeux,

Restant après l’école me montrant faire toujours mieux.

 

Soirées d’automne soirées d’hiver,

Souvent nous les passions ensemble chez ta mère,

Qui nous a appris à jouer de cet instrument merveilleux,

Jouant avec plaisir en se regardant tendrement dans les yeux.

 

Près de la cheminée,

En cet hiver, en ces froides soirées,

Mélodies tristes ou gaies nous avons découvertes,

De ces contrés si lointaines si étrangères aux herbes vertes.

 

Le temps passa inexorablement,

Nous amenant vers d’autres cieux inévitablement,

Mais cette passion pour cette musique resta en moi assurément,

De cet hiver et bien d’autres sans oublier les nombreux printemps.

 

De mon existence, ce fut mon plus beau présent.

Tellement que je suis partie en d’autres lieux pour devenir,

Autrement ce que j’étais afin de me bâtir un meilleur avenir,

En souhaitant revenir près de toi je t’en avais fait un serment.

 

Après quelques années, j’ai tenue parole.

Parole d’honneur et loin d’être une simple obole,

Sur le chemin du retour la vie m’a prise sur le détour,

Ce que parfois le destin peut être cruel avec ses mauvais tours.

 

On m’annonça à mon arrivé,

Que déjà tu étais partie, tu m’avais quittée.

Emportée par une maladie, une je-ne-sais-quoi.

J’ai tellement crié de douleur que j’en avais perdu la voix.

 

Assise seule dans le salon,

Où toi et moi avions appris nos leçons,

J’ai avec délicatesse pris dans mes mains ton violoncelle,

Me rappelant de ces souvenirs de ce temps comme tu étais belle.

 

J’ai alors joué cette plainte,

Laissant tomber mes larmes à mes pieds,

Qui se transformèrent en des notes de musique sur du papier,

Tu m’entends !? Comme ma vie sans toi est devenue une complainte.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada