Archives de tags | automne

Ô, mère Marie !

Ô, mère Marie Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Lilith J. Photography Modèle : Felix Elise Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/mother-mary-929828851

Ô, mère Marie !

 

À peine sortie de mon adolescence,

Je désirais plus que tout perdre mon innocence.

Mais, jeune homme, fier de sa personne.

En mon être, « faire le bon choix », résonne.

 

Prendre une femme de noble famille,

D’une pureté pareille à une étoile qui brille,

Dont nos âmes respectives communieront,

Lorsque, le moment venu nos corps s’uniront.

 

Est-ce un trop demander aux saints du ciel ?

Je suis prêt à réciter des psaumes devant l’Éternel.

De toutes mes dévotions, celle en qui j’ai le plus confiance,

C’est celle de Notre-Dame-de-la-Guadeloupe depuis mon enfance.

 

De mémoire, elle a toujours exaucé mes humbles sollicitations.

Dans le firmament, elle a répondu à toutes mes supplications.

En ce début d’automne qui est consacré à la récitation du Rosaire,

À la sainte patronne de toutes les Amériques, je fais cette prière.

 

Ô, Marie ! Écoute-moi ! Ô, mère au cœur aimant et rempli de bonté,

Accordez-moi la faveur de perdre selon votre convenance ma virginité.

Trouvez-moi une femme qui saura faire de moi l’homme dont je rêve tant.

Ayez, je vous en supplie, le désir d’exaucer la requête de votre enfant.

 

Qu’une image de votre céleste personne soit apposée sur son vêtement.

Qui prouvera, sans conteste votre auguste présence en ce moment.

Que le soleil à son zénith soit recouvert d’un voile pudique noir.

Que le jour resplendissant devienne pour un instant le soir !

 

Ô, chère mère Marie. Reine des anges et des Cieux !

Vous feriez de moi un serviteur vraiment heureux.

Que mon dépucelage soit louable telle une histoire d’amour !

Que votre intercession soit reconnue maintenant et toujours.

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Oh! Quelle belle journée

Oh Quelle belle journée Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Oh-Happy-Day-929794540

Oh ! Quelle belle journée

 

Nous sommes samedi.

J’aime tellement ma vie.

Tout brille de mille couleurs.

Je ne vois pas passer les heures.

 

Le week-end fait que commencer.

On prévoit du temps frais et ensoleillé.

Cela fera du bien de sortir de mon appartement.

Après avoir vécu une saison froide en confinement.

 

Le réveille-matin a sonné tôt.

Prestement, j’ai ouvert les rideaux.

Les rayons d’automne sur mon visage,

M’ont donné l’idée de faire du vagabondage.

 

Ne rien faire à part me promener dans le parc,

En regardant avec admiration quelques tireurs à l’arc.

La météo annonce un maximum de 17 degrés.

C’est amplement suffisant pour aller me balader.

 

Quel plaisir d’entendre le bruit des feuilles se mouvoir !

Elles sont si semblables qu’elles semblent vivre dans un miroir.

L’astre du jour maintient sans broncher dans le ciel le fil de sa route.

Il m’enseigne à poursuivre inlassablement mon chemin coûte que coûte.

 

J’éprouve une étrange mélancolie en cette fin de la saison estivale.

Quand je pense, qu’il y a peu dans peu temps, c’était le Carnaval.

Et pourtant, nous sommes seulement au milieu de septembre.

Rien qu’à l’imaginer, mon corps et mon âme tremblent.

 

Les feuillages rouges et orangés se révéleront sur les érables.

De leurs couleurs, la venue de l’hiver sera plus supportable.

Assez discuté pour le moment, je dois maintenant y aller.

Nous avons une si belle journée et je veux en profiter.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Fais-moi confiance

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Fais-moi confiance

 

Aujourd’hui, je suis allé voir un médecin.

Avec qui, je me sentirais entre de bonnes mains.

Cela faisait quelques temps que je ressentais des douleurs.

Et, j’en éprouvais à mon regret de plus en plus de peur.

 

La date de mon rendez-vous advint.

Prenant mon courage, j’y allai d’un pas certain.

Dans un cabinet privé, j’ai été accueilli avec respect.

Ne connaissant pas quoi m’attendre à ce qu’il m’arriverait.

 

Feuilletant un magazine, j’essayai d’occuper mes esprits.

Car, après tout, il est trop tard pour reculer à ce moment-ci.

J’ai remarqué que le décor avait un petit-je-ne-sais-quoi.

Une ambiance si chaleureuse qui me réconforta.

 

Les membres du personnel étaient légèrement vêtus.

Ce qui était loin de me déplaire à première vue.

Des femmes d’une beauté exquise œuvrèrent.

Elles se comportèrent telles des fourmis ouvrières.

 

Puis, l’une d’entre elles est venue me trouver,

Pour m’amener dans la grande pièce juste à-côté.

Elle me demanda sur le champ de retirer mes fringues,

Ce que je fis sans discuter, même si je me sentais dingue.

 

Soyez rassuré ! Je suis l’infirmière attitrée de votre docteur.

Elle arrivera pour la consultation dans un quart d’heure.

Elle possède une expertise médicale qui vous étonnera.

Sa connaissance, j’en suis certaine, vous médusera.

 

Une femme à la chevelure rougeâtre entra avec délicatesse

Elle portait des lunettes qui lui donnèrent une allure de déesse.

Un collier orangé pendu à son cou me faisait songer à l’automne.

Baissant sa monture, elle observa avec attention ma virilité d’homme.

 

Elle devina sans outre mesure le poids de mon célibat.

Et de ses mains expertes, de cette douleur, elle me soulagea.

Quand je pense que depuis des jours je m’en faisais pour si peu.

Et, maintenant, je peux dire que je suis un gars vraiment très heureux.

 

Elle m’a fait une ordonnance médicale.

Afin d’éviter de souffrir de nouveau d’un tel mal.

D’aller voir un établissement spécialisé dans ce domaine.

Elle me suggéra par écrit quelques endroits. Quelle veine !

 

Trois fois par mois seront, à mon avis, raisonnables.

Pas plus, car tout excès serait, à mes yeux, impardonnable.

Tenez mon cher ! Je vous donne mes honoraires pour aujourd’hui.

C’est avec un soupir de soulagement que je lui ai dit merci.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La vie est le reflet de ce que tu as au plus profond de toi.

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

La vie est le reflet de ce que tu as au plus profond de toi.

Savez-vous ce que j’aime de la vie ? C’est d’y trouver de tout et notamment de faire la rencontre de gens ayant des opinions martelées, tel un métal chauffé à blanc par un forgeron dans son atelier, par leurs expériences. Il y a aussi que rien n’est définitif en ce monde. Ce que l’on tient pour acquis peut soit changer, soit disparaître à tout jamais.

Il est un fait que nous passons par des étapes différentes au cours de notre existence. L’enfance est celle de la découverte graduelle du « petit Univers » qui nous environne. Un entourage qui se résume à peu de chose près à nos parents, à notre famille immédiate et à la maison domestique ainsi qu’aux institutions éducatives et parascolaires. L’adolescence est la plupart du temps une série de remise en question des principes et des valeurs inculquées par nos proches tout en étant l’acceptation plus ou moins subtile des normes et des préceptes véhiculées par nos pairs. Il en est ainsi de la période de la maturité où nous nous affirmons notre individualité à l’égard du milieu ambiant. Et que dire du troisième âge ? Encore là, il arrive souvent que des questionnements sur notre parcours apparaissent au fil du temps.

Cela me fait penser aux forêts d’arbres feuillus durant les quatre saisons. À la naissance du printemps, tout prend vie de manière graduelle. Peu à peu, la beauté des bois émerge dans toute sa splendeur. Un apogée qui se concrétise au cours de l’été. Puis, petit à petit, le soleil annonce, par les couleurs de l’automne, le déclin des forces de la nature qui cèderont leur place à la faiblesse de l’hiver. Une saison où tout, du moins en apparence, semble inerte.

La vie me fait aussi penser à un arc-en-ciel versicolore. Ces teintes reflètent nos sensations face aux aléas selon les moments vécus. Il va de soi qu’en règle générale, on n’éprouve guère des émotions semblables devant une naissance d’un bébé souhaité depuis longtemps qu’envers le décès d’un proche avec qui on était attaché. Chaque personne possède, vous en conviendrez, sa perception de l’existence humaine. Certaines peuvent la visualiser positivement tandis que d’autres la verront négativement.

En ce qui me concerne, j’ai choisi de la découvrir avec les yeux de mon cœur. Bien sûr, il y a tant de beauté en cette vie, même dans des circonstances parfois tristes, que je ne peux faire autrement que de l’apprécier. Il y a un secret à cela et j’ai le plaisir de le partager avec vous. Il se résume à ceci : « Ne vois pas la vie comme tu voudrais qu’elle soit. Regarde-la pour ce qu’elle l’est. En effet, elle est le reflet de ce que tu as au plus profond de toi. L’accepter, c’est aussi se reconnaître soi-même ».

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Affronter ses peurs

Affronter ses peurs

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que l’automne, avec ses arbres aux milliers de couleurs, vous comble de bonheur. Pour ma part, je vais merveilleusement bien. Et, pour cause, puisque je m’aperçois depuis quelque temps que bien des aspects de ma vie ont été affrontés avec brio, et ce pour une seule raison. En effet, j’ai réussi à affronter bien des peurs auxquelles j’ai été confronté au cours de ma vie.

Les peurs! Voilà ce qui est sans aucun doute le pire des fardeaux qu’une personne supporte au fil de sa vie. Avoir peur de ceci, avoir peur de cela. Des peurs qui ont été enfouies au plus profond de notre être, de manière subtile, et qui gruge notre âme inévitablement.

Mais, attention! Éprouver de la peur peut souvent être salutaire surtout lorsque notre santé ou bien notre vie, ou celles de nos proches sont en danger. Ici, la peur légitime devient synonyme de prudence. Autrement dit, la peur peut être salutaire.

Ce qui est très différent lorsque cette peur nous empêche d’expérimenter des aspects insoupçonnés de la vie. Des expériences qui, d’une manière ou d’une autre, enrichiront notre personnalité. Et comme dit le proverbe : qui ne risque rien n’a rien.

Parmi les nombreux aspects de la vie qui peuvent être influencés par la peur irrationnelle, l’on a celle de choisir un nouveau boulot, de partir à l’aventure, de réaliser un projet qui nous tient à cœur et même, croyez-le ou non, la réalisation de fantasmes. Bien des gens refusent de quitter un poste de travail pour s’en trouver un autre par lequel ils développeraient leur potentiel. D’autres remettent toujours leurs projets de voyage souvent pour des raisons futiles jusqu’au jour où le seul voyage qu’ils feront sera dans un corbillard vers le lieu de leur dernier repos.

Pour ce qui est de la réalisation de projets, certaines personnes attendent soit de gagner à la loterie, soit d’économiser toute leur vie, afin de les accomplir. Il va de soi que la réalisation de nos rêves doit être possible à la fois par notre état de santé tant physique que financière. En effet, une bonne santé sous ces deux aspects est un facteur considérable à ne jamais négliger. Toutefois, il est toujours possible d’adapter nos rêves en tenant compte de nos capacités. Il suffit souvent d’abaisser nos attentes et nos visées afin de les rendre plus réalistes. Il en est de même du désir de partir à l’aventure. Par exemple, vous souhaitez visiter un pays étranger, mais vos finances ne vous le permettent pas? Qu’à cela ne tienne! Il existe sûrement de très beaux coins à découvrir dans une région située à une distance plus respectable.

Cela va vous paraître étrange, mais la crainte du jugement des autres, de ce fameux qu’en-dira-t-on, se rapporte tout aussi bien à la réalisation de plusieurs de nos fantasmes d’ordre sexuel. Attention ! Je parle ici de réalisations faites entre adultes consentants et libres de toutes contraintes. Quoiqu’il en soit, cette appréhension maladive et culpabilisante du regard des autres est un facteur important du refus de réaliser certains des fantasmes d’ordre sexuel. Là encore, tout n’est pas forcément permis puisque l’on doit toujours agir avec une grande prudence, car il y en va de la préservation de notre santé et celle d’autrui.

Bref, savoir affronter ses peurs est aussi savoir mieux se connaître. Ceci aura pour conséquence de découvrir les délicieux bonbons qui se trouvent dans le monde qui nous entoure. Certes, un bon dosage entre d’une part, les risques que nous sommes prêts à prendre et, d’autre part, les bénéfices potentiels que nous pouvons en retirer constituent des éléments à toujours prendre en considération dans nos choix. Ici, faire le bon choix est une question intimement liée à l’expérience personnelle.

Merci pour votre attention !

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada