Archives de tags | automne

Hommage à madame Samuelle Ducrocq-Henry 

39999735_10217652984461425_8296338435895984128_o

Madame Samuelle Ducrocq-Henry

Hommage à madame Samuelle Ducrocq-Henry 

Bonjour tout le monde, 

Hé oui ! Le mois de août tire bientôt à sa fin. Par le fait même la saison estivale ira vers d’autres cieux laissant ainsi sa place à l’automne et à ses couleurs mirifiques. Pour ma part, la saison automnale est le début de la reprise de ma participation en tant que modèle vivant pour les écoles d’arts et les divers ateliers qui offriront une telle activité auprès de leurs membres. 

Pour être franc avec vous, j’ai hâte de pouvoir revivre de telles expériences qui agrémentent ma vie. En effet, être modèle vivant pour des institutions d’enseignement de rang académique supérieur est un privilège que la vie accorde à un nombre restreint de personnes au sein de la société. Ce qui est d’autant plus remarquable réside dans le fait que je sois l’un des rares, peut-être même le seul, modèles vivants avec un handicap physique au Canada. Vous devez sans doute deviner qu’il s’agit d’un véritable honneur pour votre humble serviteur. 

Toutefois, un tel honneur réside avant toute chose à la confiance que les responsables des groupes d’étudiantes et d’étudiantes ont envers moi et à mon sens professionnel dans ce domaine qui me passionne au plus haut point. À propos desdits responsables, L’une d’entre eux ressorte du lot tant par sa gentillesse à mon égard et par grande disponibilité tout au long de mes participations que par sa personnalité extraordinaire. 

Madame Samuelle Ducrocq-Henry est parmi les professionnels les plus compétentes que je connais dans le domaine artistique. Professeure chevronnée dans la transmission de son savoir, pédagogue attentionnée pour le succès de ses élèves, femme avide de connaissance et passionnée par le monde équestre, elle a tout pour impressionner celles et ceux qui la connaissent. 

En ce qui me concerne, j’ai eu la chance de travailler en tant que modèle vivant en de nombreuses occasions lors de ses cours offerts à Montréal. Je dois dire qu’elle a su me mettre à l’aise devant le groupe pour qui je posais dans mon plus simple apparat et ce, dès les premiers instants. Bon ! Il faut tout de même avouer que notre sens de l’humour, notre joie de vivre et une confiance mutuelle constituent un ensemble d’une importance cruciale dans le cadre d’une telle activité.

Cependant, un élément doit être dit une fois pour toutes afin de vous expliquer la raison majeure de ma passion en tant que modèle vivant, c’est-à-dire nudité intégrale, depuis plus de six ans. C’est justement grâce à la rencontre de gens tels que madame Samuelle Ducrocq-Henry que la confiance en ma capacité de réaliser un tel métier n’a eu de cesse de grandir. Grandir au point d’être devenu une de mes plus grandes passions avec, bien entendu, la poésie et la photographie. 

Sincères remerciements à vous madame Samuelle Ducrocq-Henry pour votre confiance et pour la femme que vous êtes. 

Avec grand respect à votre égard ! 

De 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Poser nu dans la neige

Poser nu dans la neige

Bon début de semaine tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, la vie estMaker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y fantastique. En effet, je m’aperçois de la chance de vivre dans un si beau pays qu’est le mien. Un pays où abondent les multiples beautés des quatre saisons. Il va de soi que chacune d’entre elles possède un charme qui est propre. Que puis-je dire de plus de la splendeur des quatre saisons en vous mentionnant ces quelques exemples ? En effet, l’on a qu’à songer au printemps où semble renaître le sol endormi dans les profondeurs du froid boréal, à la chaleur réconfortante des rayons du soleil de l’été et des arbres au feuillage rougeâtre de l’automne annonçant le doux repos hivernal où dame nature sera recouverte d’un beau manteau blanc.

IMG_20180408_101118Ceci me fait penser à une possibilité de création artistique qui se mijote actuellement entre une photographe du Québec et votre humble serviteur. Une création de nudité artistique qui devrait être réalisée dans un proche avenir et ce, à l’extérieur d’un studio. Ce ne sera pas la première fois qu’une telle séance aura lieu pour moi. C’est un fait qu’une telle séance a déjà été vécue, je devrais plutôt écrire expérimentée, dans la région du Saguenay voilà déjà deux ans. Une séance qui se déroula en deux temps: soit lors d’une récitation de poésie pour un public averti et par la suite à l’occasion d’une série de clichés faite par une poète de Saguenay laquelle voulait donner un sens particulier à l’ensemencement du sol.

Certes, j’ai adoré vivre une telle expérience même si cela fut fait dans un cadre plus ou moins formel. Et pour cause puisque cela m’avait permis de découvrir cette ville fort jolie qu’est la ville de Saguenay situés dans la région du même nom. Une ville à l’accent particulier et berceau d’une famille au patronyme le plus commun au Québec.

Quoiqu’il en soit, je souhaite ardemment revivre uneIMG_20180408_131431_715 telle expérience mais avec une photographe professionnelle. Pour quelles raisons me demandez-vous ? Les réponses sont de trois ordres. En premier lieu, le regard féminin possède un potentiel tout à fait différent de celui de la gente masculine. Qu’on le veuille ou non, et ce n’est pas un défaut, les regards portés sur l’autre est souvent influencé par le fait que nous sommes un homme ou bien une femme. Enfin bref, c’est ce que mon expérience de modèle nu m’a permis de découvrir au fil des ans. En deuxième lieu, poser nu à l’extérieur offre une possibilité incroyable de relever des défis auxquels il serait pratiquement impensable d’y songer ne serait-ce qu’une seule fois si cela n’avait pas lieu. En dernier lieu, poser nu en période hivernal, en autant que la température le permet, donnera un cachet de nordicité au résultat final.

Certes, le Québec peut être perçu comme une terre où l’hiver règne presque en maître absolu pendant une période plus ou moins longue. Ce qui provoque en quelques occasions des moments de dépression chez certains de mes concitoyens. Personnellement, je me dis : Voilà une raison de plus de profiter de ce temps pour faire reculer les barrières de créativité. Alors mes amis et amies ! Soyons prêts et prêtes à relever les défis et à se réaliser pleinement beau temps, mauvais temps. Été comme hiver, printemps comme automne. Car qui dit saisons dit la splendeur de la vie.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Lettre à ma mère

20171129_153819-1

Ma mère m’a enseigné à ne pas avoir honte de mon corps.

Lettre à ma mère

Bonjour chère maman,

Cela fait maintenant plus de 21 ans que tu as quitté ce monde que tu aimais tant. Tu adorais entretenir ton jardin de fleurs, prendre soin de la demeure familiale, recevoir tes enfants partis depuis le jour de leurs noces afin de fonder à leur tour leurs familles sans oublier le cadet dont tu étais si fière. Fière d’avoir fait mentir les plus sombres pronostics à son endroit. Tu étais là dans nos moments de peines comme de joie. Tu partageais nos instants de bonheur tout en nous épaulant dans nos moments de tristesse. Tu nous as inculqué des valeurs chrétiennes si précieuses à tes yeux.

DSCN0257 (2)Ta foi en la vie, en l’amour et en Dieu est devenue mienne au fil du temps. Oui, j’ai foi en la vie car elle est de part sa précarité tellement précieuse que jamais je ne voudrais la perdre pour des futilités. Oui, j’ai foi en l’amour car qu’importe ce que nous sommes sur cette terre, vivant dans l’opulence ou bien essayant de survivre dans la médisance, savants au grandes connaissances ou petites gens aux humbles d’esprit, peau couleur d’ébène ou bien blanc comme de la crème, nous ne pouvons vivre sans amour. Oui, j’ai foi en Dieu. Celui que tu m’as fait connaître à travers tes gestes de bonté et de miséricorde, en ne pas jugeant autrui sur les apparences mais de tendre la main sans compter car nul trésor ne nous suivra dans la tombe une fois notre heure venue.

Pourtant, j’ai tant de choses à te dire, tant de secrets à te dévoiler, tantNew Image 43 de chagrins à te confier. Mais, par-dessus toute chose, j’aimerais avoir réponse à cette modeste question : pourquoi ai-je tendance à blesser les femmes qui m’ont aimé ? Je ne crois pas être une mauvaise personne et jamais, ne fut-ce qu’un seul instant, j’ai souhaité mauvais sort à autrui. Et pourtant, c’est la honte qui m’envahit dans la tournure de mes souvenirs. J’ai tellement désiré avoir une femme à combler, à chérir et à toujours respecter.

Pourtant, malgré mes gestes de bonté et mes marques de respect, j’ai si souvent blessé que je ne sais plus qui je suis. Tu sais. Je n’ai jamais rien refusé à celle qui allumait la flamme dans mon cœur, encore plus lorsque celle-ci me réchauffait dans le silence le plus complet. Je suis loin de regretter mes voyages, mes aventures et mes soirées avec toutes celles que j’ai réellement aimées. Bien au contraire !

20171130_135019 (1)Maintenant que l’automne tire à sa fin et que l’hiver installe son manteau blanc, je ne peux m’empêcher de revivre mes plus beaux souvenirs. Souvenirs qui me hantent dans mes rêves aux plus sombres de mes nuits. Me réveillant en sursaut, je t’appelle. Maman ! T’ai-je donc fait !? La douleur qui m’accable ne s’apaise que dans les strophes de mes poèmes.

Et, que Dieu m’en soit témoin, ce que je les ai aimées. Ce qui ne m’a pas empêché de les blesser. Malgré moi, malgré les valeurs que tu m’as transmises, je n’ai pas su être à la hauteur. À la hauteur de leurs attentes. Mais, ce qui m’accable le plus, c’est de voir que celle que j’ai en secret le plus aimée, est celle dont j’ai fait le plus souffrir.

Dis-moi maman, me répondras-tu la prochaine fois que je t’appellerai en pleine nuit ? Tu sais maman, j’aurais tellement de choses à te dire, de secrets à te confier et de péchés à te confesser. La prochaine fois, je t’en supplie pour l’amour de Dieu, réponds-moi.

Ton fils qui t’aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pour bien débuter la semaine

 

Quiétude transalpine II par Eri Kel de la France

Réalisation de Eri Kel de la France

 

Pour bien débuter la semaine

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout se passe bien pour vous et que la grisaille de l’automne ne vous accable par trop. Pour ma part, je vais bien même si la carence de soleil se fait quelque peu sentir. Fort heureusement, la période des fêtes se pointe le bout de son nez et que bien des projets de nudité artistique auront lieu dans les prochains jours. Ces projets auront lieu respectivement à Montréal le 22 et à Shawinigan le 29 de ce mois. Qui plus est ! Un projet de grande envergure est en cours de développement pour 2018. Un projet qui risque d’être quelque peu différent de ce que l’on est habitué de voir ou de découvrir depuis le tout début de ce blogue consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie.

Sous un autre ordre d’idée, j’ai décidé de vous présenter un magnifique dessin réalisé par mon ami Eri Kel, artiste de la France, qui ne cesse de m’émouvoir à chaque fois où il publie ses oeuvres au sein du groupe Facebook intitulé  » Le nu en dessin … et autres ». Personnellement, ses réalisations démontrent à la perfection que l’art du nu s’harmonise de manière fort judicieuse avec l’art de la simplicité. Rien de superflu ! Tout est clair et limpide ! Quelques coups de crayons faits ici et là, puis là et encore ici. Et puis ? Hop ! Le tour est joué.

Le résultat est dans son ensemble tout à fait exceptionnel. En effet, on peut entrevoir le coup d’œil de l’artiste à chaque fois qu’il glissa son crayon sur la toile. Un crayon qui transposa la silhouette de cette femme favorisant ainsi la découverte qu’en a l’auteur. N’oublions pas que l’oeuvre finale est justement ce que l’auteur voit, ressent, explore lorsqu’il pose son regard sur la nudité du modèle. En effet, un modèle peut poser pour une multitude d’artistes, que ce soit en groupe ou lors de séances privées, et aucun d’entre eux aura la même vision de la réalité. Ce qui donne en partie raison à un certain procurateur romain lorsqu’il répondit à un judéen originaire de Nazareth il y a de cela très longtemps : « Qu’est-ce que la vérité ? »

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Une séance de nudité artistique : C’est quoi ?

Une séance de nudité artistique : C’est quoi ?

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que l’automne vous apporte dans son royaume de mille couleurs. En effet, il faut bien reconnaître que cette saison possède un charme tout à fait indéniable qui la rende tout simplement magnifique. Que de rouge ! Que de jaune ! Que de teintes orangées ! Que de jeux de lumière et d’ombre ! Toutes ces facettes font de cette saison une source d’inspiration pour toutes les personnes sensibles à la moindre parcelle de beauté au sein de la création. Et que dire de la chance de m’en rendre-compte une fois de plus en parcourant en bus le trajet Québec-Sept-Îles, mais aussi l’inverse lors du retour vers ma demeure, à l’occasion de ma dernière prestation artistique en ma terre natale ? C’est un fait ! J’adore l’automne.

IMG_20170929_114643_033Sous un autre ordre d’idée, j’ai été invité à collaborer en tant que modèle nu pour une séance de nudité artistique au sein du C.É.G.E.P. de Sept-Îles par madame Laurence Boulay, professeure de dessin et d’arts. Une invitation à laquelle j’ai bien entendu accepté avec grand plaisir malgré la distance incroyable qui sépare Québec de Sept-Îles et du fait que j’y étais déjà allé en début du mois d’octobre dernier. Mais, me rappelant la belle humeur, la complicité entre ces élèves et votre humble serviteur et sans oublier le professionnalisme indéniable de madame Laurence Boulay en tant qu’enseignante ainsi que mon amour pour ma terre d’origine, il m’était un devoir d’y répondre par l’affirmatif.

Toutefois, une question se posa dans ma tête. À quoi peut bien ressembler une séance de nudité artistique vue dans les yeux du commun des mortels ? J’aurais tout simplement pu vous faire un résumé plus ou moins explicatif d’une telle séance. Mais, voulant rendre la chose plus intéressante tout en me rappelant le dicton voulant qu’« une image vaut mille mots », il m’a semblé être davantage utile de vous présenter une vidéo réalisée lors d’une des poses nues que votre humble serviteur a accomplies pendant ladite séance. Une telle vidéo a été faite grâce à l’aide indispensable de madame Laurence Boulay.

20171110_100908En terminant cette missive, je désire vous informer sur les trois éléments que je qualifierais d’une extrême importance lors d’une séance de nudité artistique. Tout d’abord, le silence est requis tout au long des poses à l’exception des directives énoncées de manière brève par la professeure à ses élèves. Ensuite, et cela relève de mon éthique personnelle au sein de ma profession, je me dois de demander aux élèves présents en salle de cours de m’informer si la pose que j’ai choisie les indispose dès les premières secondes afin d’éviter un quelconque inconfort parmi ces derniers. Enfin, je me fais un devoir de dialoguer tant avant les poses et pendant les moments de répits et à la fin de chaque séance afin d’établir et de conserver un lien véritablement humain entre les élèves et moi-même. Après tout, il s’agit d’un être humain vivant, c’est-à-dire le modèle, qui offre sa nudité à d’autres êtres humains bien vivants, en l’occurrence les élèves dans le cadre de la découverte de l’autre et un peu de soi.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

En attendant mon retour de Sept-Îles

En attendant mon retour de Sept-Îles

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que la vie soit bonne pour vous comme elle l’est pour moi. En effet, je prépare tranquillement mes effets personnels afin d’être prêt à passer un autre séjour au sein de ma ville natale qu’est Sept-Îles et de vivre ma troisième séance de nudité artistique au collège de l’endroit. D’ailleurs, c’est avec une grande fierté que j’ai accepté d’offrir encore une fois mes services en tant que modèle nu pour le département des arts visuels.

20171002_1043202 (2)Toutefois, ce qui me fait réellement chaud au cœur c’est de pouvoir admirer la mer de la côte-nord. En effet, il s’agit d’un des plus beaux endroits au Québec où on peut contempler l’immensité du golfe St-Laurent. Été comme en hiver, printemps comme en automne, le golfe St-Laurent possède un charme irrésistible pour toutes les personnes qui savent apprécier la beauté unique de la mer. Oui, c’est un privilège incroyable d’y avoir passé une bonne partie de ma vie puisque la nature m’y a offert tout ce qu’elle a de plus beau afin de grandir dans la sérénité la plus complète. Voilà pourquoi j’ai eu l’idée de vous présenter une vidéo où la richesse de la mer s’harmonise de manière impeccable avec la grace de ces modèles nues qui y nagent telles des sirènes. Et que dire de la musique ? Tout simplement angélique.

Au plaisir de vous retrouver à mon retour de Sept-Îles.

Je vous aime tous et toutes.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

P.S. Quelques publications seront néanmoins publiés au cours de mon séjour. Leur présentation sera corrigée dès mon arrivée.

Hiver en mon cœur

 

 

Hiver en mon cœur

 

Ô quelle triste journée,
Où mon cœur s’est brisé,
Brisé pour un malentendu,
Alors que dire la vérité il aurait fallu.

 

Je ne le savais point,
Combien était ton besoin,
Car l’avoir vraiment su et connu,
J’aurais compris combien tu étais nue.

 

Pourquoi m’avoir caché la vérité ?
Maintenant c’est mon cœur qui est enneigé,
Par les flocons du chagrin qui recouvrent mon chemin,
Quelle sort me réservent les dieux d’avoir raté mon destin ?

 

Automne encore présent,
D’où soufflent les grands vents,
Faisant déjà vaste place à mes peurs,
Car contre ma volonté s’est installé l’hiver en mon cœur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ce n’est que partie remise.

Désolé

Ce n’est que partie remise.

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que la saison automnale vous soit agréable. Pour ma part, je vais vraiment très bien tant au plan de la santé que de ma passion en tant que modèle nu, sans oublier celles de la poésie et de la photographie. D’ailleurs, l’automne est une saison extraordinaire pour la réalisation de photos de qualité exceptionnelle. Les mille couleurs, la luminosité unique en son genre et la fraîcheur qui annonce la venue de monsieur Hiver accordent à cette saison une beauté réellement incomparable.

IMG_20171006_155913_664Sous un autre d’idée, je vous avais annoncé dans l’un de mes précédents articles que j’irai de nouveau à Sept-Îles afin de poser nu pour le département de l’enseignement des arts du C.É.G.E.P. de l’endroit. Malheureusement, je suis dans l’impossibilité de me rendre à Sept-Îles pour la simple raison que la famille de l’un de mes frères où je restais ne pourra pas me recevoir durant mon séjour. Par respect pour sa famille, vous comprenez que je désire garder confidentielle la raison même de cette impossibilité. Qu’à cela ne tienne, ce n’est que partie remise.

Qui plus est ! Je serai toujours disponible pour la session prochaine. Tout ceci ne m’empêchera pas de composer des articles sous formes de proses ou de poésie à partir des photos des oeuvres réalisées par les étudiants-es en art dont j’ai eu le privilège, et aussi l’immense honneur, de travailler en leur agréable compagnie.

Merci de m’avoir lu !

Je vous aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En ce début de saison

En ce début de saison

Chanson d’automne

par

Paul Verlaine

 

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœur 
D’une langueur
Monotone.

 

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

 

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Poser nu devant un groupe

she_is_on_a_red_couch_by_jrekas-d98hi8h

Gracieuseté de Jersy Rekas de la Pologne Source : http://jrekas.deviantart.com/art/She-is-on-a-red-couch-558449297

Poser nu devant un groupe

Bonjour à vous,

new-image-15Comment a été votre semaine ? A-t-elle été à la hauteur de vos attentes ? Avez-vous été en mesure de développer vos talents, de rencontrer des gens intéressants et de, pour ceux et celles qui sont en vacances, bien vous reposer en prévision du retour au travail en septembre ? De mon côté, cette semaine a été somme toute assez productive pour ce qui est de mes publications au sein de mon blogue artistique dédié à ma passion en tant que modèle, la photographie et la poésie. En effet, nous sommes le 12 août et déjà plusieurs articles y ont été publiés. Et, croyez-moi que c’est loin d’être fini. Ceci dit, jamais je serai en mesure de remercier comme il se doit mes tendres parents de m’avoir transmis le goût de la lecture et de l’écriture tellement cela constitue pour votre humble serviteur une richesse inestimable. Aimer sa langue, c’est avant toute chose savoir la respecter et l’utiliser avec rigueur.

Toutefois, un autre élément pour lequel je devrai toujours être reconnaissant envers mes parents se rapporte au fait de me sentir bien dans ma peau. Une sensation qui m’a été inculqué notamment par ma mère, repos à son âme, depuis mon enfance. Acceptation totale de ce que nous sommes, et ce en dépit de ce que les autres peuvent potentiellement dire de nous. Voilà bien la philosophie de vie qu’elle m’a enseigné de son vivant. C’est d’ailleurs ce que je désire transmettre aux participants des séances où ma présence est requise. S’accepter d’être qui l’on est et ce que l’on est, avec ses caractéristiques physiques, ses formes, ses imperfections et ses traits plutôt agréables pour les yeux constituent une pièce fondamentale chez la profession de modèle nu. Une telle acceptation rend inévitablement une séance de nudité artistique agréable pour les individus qui y sont présents. Et, j’en sais personnellement quelque chose.

En effet, il m’est arrivé très souvent de poser nu devant des12204681_10208456193347395_1349257437_n groupes d’élèves lors des sessions d’enseignement de dessin. À chacune desdites sessions, il m’a été un devoir de partager avec ces derniers le bien-être qui m’habite durant mes poses. Un tel bien-être me permet d’être réellement moi tant au plan spirituel que corporel et même au plan sexuel. Je ne cache rien car le fait de cacher quoique ce soit, c’est faire preuve de faiblesse non seulement envers l’autre, mais aussi, si ce n’est davantage, envers moi-même. Voilà pourquoi, et veuillez le noter un peu à la blague, poser nu sur un sofa devant un groupe est à mes yeux être comme à la maison en train d’écouter une douce musique à la radio. Être là, et tout simplement là et nul part ailleurs. Être comme je suis devant ces élèves qui admirent, si j’ose me permettre un tel verbe, ce corps hors-normes. Être ! Tout simplement être. Un point, c’est tout.

D’ailleurs, vous ne pouvez pas vous imaginer un seul instant la hâte que j’ai de pouvoir poser nu devant des élèves afin de justement vivre un tel moment de sérénité. Sérénité qui se développe grâce un entraînement  rigoureux de notre vision de la vie au quotidien. Vivement que l’automne arrive avec ses forêts aux milliers de couleurs. 

Je termine ce présent article en vous souhaitant d’être réellement qui vous êtes et ce, indépendamment des qu’en-dira-t-on. N’est-ce pas là le secret du bonheur. Soyez heureux !

Merci infiniment de votre visite et excellent weekend.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada