Archives de tags | automne

Lettre à ma mère

20171129_153819-1

Ma mère m’a enseigné à ne pas avoir honte de mon corps.

Lettre à ma mère

Bonjour chère maman,

Cela fait maintenant plus de 21 ans que tu as quitté ce monde que tu aimais tant. Tu adorais entretenir ton jardin de fleurs, prendre soin de la demeure familiale, recevoir tes enfants partis depuis le jour de leurs noces afin de fonder à leur tour leurs familles sans oublier le cadet dont tu étais si fière. Fière d’avoir fait mentir les plus sombres pronostics à son endroit. Tu étais là dans nos moments de peines comme de joie. Tu partageais nos instants de bonheur tout en nous épaulant dans nos moments de tristesse. Tu nous as inculqué des valeurs chrétiennes si précieuses à tes yeux.

DSCN0257 (2)Ta foi en la vie, en l’amour et en Dieu est devenue mienne au fil du temps. Oui, j’ai foi en la vie car elle est de part sa précarité tellement précieuse que jamais je ne voudrais la perdre pour des futilités. Oui, j’ai foi en l’amour car qu’importe ce que nous sommes sur cette terre, vivant dans l’opulence ou bien essayant de survivre dans la médisance, savants au grandes connaissances ou petites gens aux humbles d’esprit, peau couleur d’ébène ou bien blanc comme de la crème, nous ne pouvons vivre sans amour. Oui, j’ai foi en Dieu. Celui que tu m’as fait connaître à travers tes gestes de bonté et de miséricorde, en ne pas jugeant autrui sur les apparences mais de tendre la main sans compter car nul trésor ne nous suivra dans la tombe une fois notre heure venue.

Pourtant, j’ai tant de choses à te dire, tant de secrets à te dévoiler, tantNew Image 43 de chagrins à te confier. Mais, par-dessus toute chose, j’aimerais avoir réponse à cette modeste question : pourquoi ai-je tendance à blesser les femmes qui m’ont aimé ? Je ne crois pas être une mauvaise personne et jamais, ne fut-ce qu’un seul instant, j’ai souhaité mauvais sort à autrui. Et pourtant, c’est la honte qui m’envahit dans la tournure de mes souvenirs. J’ai tellement désiré avoir une femme à combler, à chérir et à toujours respecter.

Pourtant, malgré mes gestes de bonté et mes marques de respect, j’ai si souvent blessé que je ne sais plus qui je suis. Tu sais. Je n’ai jamais rien refusé à celle qui allumait la flamme dans mon cœur, encore plus lorsque celle-ci me réchauffait dans le silence le plus complet. Je suis loin de regretter mes voyages, mes aventures et mes soirées avec toutes celles que j’ai réellement aimées. Bien au contraire !

20171130_135019 (1)Maintenant que l’automne tire à sa fin et que l’hiver installe son manteau blanc, je ne peux m’empêcher de revivre mes plus beaux souvenirs. Souvenirs qui me hantent dans mes rêves aux plus sombres de mes nuits. Me réveillant en sursaut, je t’appelle. Maman ! T’ai-je donc fait !? La douleur qui m’accable ne s’apaise que dans les strophes de mes poèmes.

Et, que Dieu m’en soit témoin, ce que je les ai aimées. Ce qui ne m’a pas empêché de les blesser. Malgré moi, malgré les valeurs que tu m’as transmises, je n’ai pas su être à la hauteur. À la hauteur de leurs attentes. Mais, ce qui m’accable le plus, c’est de voir que celle que j’ai en secret le plus aimée, est celle dont j’ai fait le plus souffrir.

Dis-moi maman, me répondras-tu la prochaine fois que je t’appellerai en pleine nuit ? Tu sais maman, j’aurais tellement de choses à te dire, de secrets à te confier et de péchés à te confesser. La prochaine fois, je t’en supplie pour l’amour de Dieu, réponds-moi.

Ton fils qui t’aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pour bien débuter la semaine

 

Quiétude transalpine II par Eri Kel de la France

Réalisation de Eri Kel de la France

 

Pour bien débuter la semaine

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout se passe bien pour vous et que la grisaille de l’automne ne vous accable par trop. Pour ma part, je vais bien même si la carence de soleil se fait quelque peu sentir. Fort heureusement, la période des fêtes se pointe le bout de son nez et que bien des projets de nudité artistique auront lieu dans les prochains jours. Ces projets auront lieu respectivement à Montréal le 22 et à Shawinigan le 29 de ce mois. Qui plus est ! Un projet de grande envergure est en cours de développement pour 2018. Un projet qui risque d’être quelque peu différent de ce que l’on est habitué de voir ou de découvrir depuis le tout début de ce blogue consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie.

Sous un autre ordre d’idée, j’ai décidé de vous présenter un magnifique dessin réalisé par mon ami Eri Kel, artiste de la France, qui ne cesse de m’émouvoir à chaque fois où il publie ses oeuvres au sein du groupe Facebook intitulé  » Le nu en dessin … et autres ». Personnellement, ses réalisations démontrent à la perfection que l’art du nu s’harmonise de manière fort judicieuse avec l’art de la simplicité. Rien de superflu ! Tout est clair et limpide ! Quelques coups de crayons faits ici et là, puis là et encore ici. Et puis ? Hop ! Le tour est joué.

Le résultat est dans son ensemble tout à fait exceptionnel. En effet, on peut entrevoir le coup d’œil de l’artiste à chaque fois qu’il glissa son crayon sur la toile. Un crayon qui transposa la silhouette de cette femme favorisant ainsi la découverte qu’en a l’auteur. N’oublions pas que l’oeuvre finale est justement ce que l’auteur voit, ressent, explore lorsqu’il pose son regard sur la nudité du modèle. En effet, un modèle peut poser pour une multitude d’artistes, que ce soit en groupe ou lors de séances privées, et aucun d’entre eux aura la même vision de la réalité. Ce qui donne en partie raison à un certain procurateur romain lorsqu’il répondit à un judéen originaire de Nazareth il y a de cela très longtemps : « Qu’est-ce que la vérité ? »

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Une séance de nudité artistique : C’est quoi ?

Une séance de nudité artistique : C’est quoi ?

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que l’automne vous apporte dans son royaume de mille couleurs. En effet, il faut bien reconnaître que cette saison possède un charme tout à fait indéniable qui la rende tout simplement magnifique. Que de rouge ! Que de jaune ! Que de teintes orangées ! Que de jeux de lumière et d’ombre ! Toutes ces facettes font de cette saison une source d’inspiration pour toutes les personnes sensibles à la moindre parcelle de beauté au sein de la création. Et que dire de la chance de m’en rendre-compte une fois de plus en parcourant en bus le trajet Québec-Sept-Îles, mais aussi l’inverse lors du retour vers ma demeure, à l’occasion de ma dernière prestation artistique en ma terre natale ? C’est un fait ! J’adore l’automne.

IMG_20170929_114643_033Sous un autre ordre d’idée, j’ai été invité à collaborer en tant que modèle nu pour une séance de nudité artistique au sein du C.É.G.E.P. de Sept-Îles par madame Laurence Boulay, professeure de dessin et d’arts. Une invitation à laquelle j’ai bien entendu accepté avec grand plaisir malgré la distance incroyable qui sépare Québec de Sept-Îles et du fait que j’y étais déjà allé en début du mois d’octobre dernier. Mais, me rappelant la belle humeur, la complicité entre ces élèves et votre humble serviteur et sans oublier le professionnalisme indéniable de madame Laurence Boulay en tant qu’enseignante ainsi que mon amour pour ma terre d’origine, il m’était un devoir d’y répondre par l’affirmatif.

Toutefois, une question se posa dans ma tête. À quoi peut bien ressembler une séance de nudité artistique vue dans les yeux du commun des mortels ? J’aurais tout simplement pu vous faire un résumé plus ou moins explicatif d’une telle séance. Mais, voulant rendre la chose plus intéressante tout en me rappelant le dicton voulant qu’« une image vaut mille mots », il m’a semblé être davantage utile de vous présenter une vidéo réalisée lors d’une des poses nues que votre humble serviteur a accomplies pendant ladite séance. Une telle vidéo a été faite grâce à l’aide indispensable de madame Laurence Boulay.

20171110_100908En terminant cette missive, je désire vous informer sur les trois éléments que je qualifierais d’une extrême importance lors d’une séance de nudité artistique. Tout d’abord, le silence est requis tout au long des poses à l’exception des directives énoncées de manière brève par la professeure à ses élèves. Ensuite, et cela relève de mon éthique personnelle au sein de ma profession, je me dois de demander aux élèves présents en salle de cours de m’informer si la pose que j’ai choisie les indispose dès les premières secondes afin d’éviter un quelconque inconfort parmi ces derniers. Enfin, je me fais un devoir de dialoguer tant avant les poses et pendant les moments de répits et à la fin de chaque séance afin d’établir et de conserver un lien véritablement humain entre les élèves et moi-même. Après tout, il s’agit d’un être humain vivant, c’est-à-dire le modèle, qui offre sa nudité à d’autres êtres humains bien vivants, en l’occurrence les élèves dans le cadre de la découverte de l’autre et un peu de soi.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

En attendant mon retour de Sept-Îles

En attendant mon retour de Sept-Îles

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que la vie soit bonne pour vous comme elle l’est pour moi. En effet, je prépare tranquillement mes effets personnels afin d’être prêt à passer un autre séjour au sein de ma ville natale qu’est Sept-Îles et de vivre ma troisième séance de nudité artistique au collège de l’endroit. D’ailleurs, c’est avec une grande fierté que j’ai accepté d’offrir encore une fois mes services en tant que modèle nu pour le département des arts visuels.

20171002_1043202 (2)Toutefois, ce qui me fait réellement chaud au cœur c’est de pouvoir admirer la mer de la côte-nord. En effet, il s’agit d’un des plus beaux endroits au Québec où on peut contempler l’immensité du golfe St-Laurent. Été comme en hiver, printemps comme en automne, le golfe St-Laurent possède un charme irrésistible pour toutes les personnes qui savent apprécier la beauté unique de la mer. Oui, c’est un privilège incroyable d’y avoir passé une bonne partie de ma vie puisque la nature m’y a offert tout ce qu’elle a de plus beau afin de grandir dans la sérénité la plus complète. Voilà pourquoi j’ai eu l’idée de vous présenter une vidéo où la richesse de la mer s’harmonise de manière impeccable avec la grace de ces modèles nues qui y nagent telles des sirènes. Et que dire de la musique ? Tout simplement angélique.

Au plaisir de vous retrouver à mon retour de Sept-Îles.

Je vous aime tous et toutes.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

P.S. Quelques publications seront néanmoins publiés au cours de mon séjour. Leur présentation sera corrigée dès mon arrivée.

Hiver en mon cœur

 

 

Hiver en mon cœur

 

Ô quelle triste journée,
Où mon cœur s’est brisé,
Brisé pour un malentendu,
Alors que dire la vérité il aurait fallu.

 

Je ne le savais point,
Combien était ton besoin,
Car l’avoir vraiment su et connu,
J’aurais compris combien tu étais nue.

 

Pourquoi m’avoir caché la vérité ?
Maintenant c’est mon cœur qui est enneigé,
Par les flocons du chagrin qui recouvrent mon chemin,
Quelle sort me réservent les dieux d’avoir raté mon destin ?

 

Automne encore présent,
D’où soufflent les grands vents,
Faisant déjà vaste place à mes peurs,
Car contre ma volonté s’est installé l’hiver en mon cœur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ce n’est que partie remise.

Désolé

Ce n’est que partie remise.

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que la saison automnale vous soit agréable. Pour ma part, je vais vraiment très bien tant au plan de la santé que de ma passion en tant que modèle nu, sans oublier celles de la poésie et de la photographie. D’ailleurs, l’automne est une saison extraordinaire pour la réalisation de photos de qualité exceptionnelle. Les mille couleurs, la luminosité unique en son genre et la fraîcheur qui annonce la venue de monsieur Hiver accordent à cette saison une beauté réellement incomparable.

IMG_20171006_155913_664Sous un autre d’idée, je vous avais annoncé dans l’un de mes précédents articles que j’irai de nouveau à Sept-Îles afin de poser nu pour le département de l’enseignement des arts du C.É.G.E.P. de l’endroit. Malheureusement, je suis dans l’impossibilité de me rendre à Sept-Îles pour la simple raison que la famille de l’un de mes frères où je restais ne pourra pas me recevoir durant mon séjour. Par respect pour sa famille, vous comprenez que je désire garder confidentielle la raison même de cette impossibilité. Qu’à cela ne tienne, ce n’est que partie remise.

Qui plus est ! Je serai toujours disponible pour la session prochaine. Tout ceci ne m’empêchera pas de composer des articles sous formes de proses ou de poésie à partir des photos des oeuvres réalisées par les étudiants-es en art dont j’ai eu le privilège, et aussi l’immense honneur, de travailler en leur agréable compagnie.

Merci de m’avoir lu !

Je vous aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En ce début de saison

En ce début de saison

Chanson d’automne

par

Paul Verlaine

 

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœur 
D’une langueur
Monotone.

 

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

 

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.