Archives de tags | automne

En ce début de saison

En ce début de saison

Chanson d’automne

par

Paul Verlaine

 

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœur 
D’une langueur
Monotone.

 

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

 

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Poser nu devant un groupe

she_is_on_a_red_couch_by_jrekas-d98hi8h

Gracieuseté de Jersy Rekas de la Pologne Source : http://jrekas.deviantart.com/art/She-is-on-a-red-couch-558449297

Poser nu devant un groupe

Bonjour à vous,

new-image-15Comment a été votre semaine ? A-t-elle été à la hauteur de vos attentes ? Avez-vous été en mesure de développer vos talents, de rencontrer des gens intéressants et de, pour ceux et celles qui sont en vacances, bien vous reposer en prévision du retour au travail en septembre ? De mon côté, cette semaine a été somme toute assez productive pour ce qui est de mes publications au sein de mon blogue artistique dédié à ma passion en tant que modèle, la photographie et la poésie. En effet, nous sommes le 12 août et déjà plusieurs articles y ont été publiés. Et, croyez-moi que c’est loin d’être fini. Ceci dit, jamais je serai en mesure de remercier comme il se doit mes tendres parents de m’avoir transmis le goût de la lecture et de l’écriture tellement cela constitue pour votre humble serviteur une richesse inestimable. Aimer sa langue, c’est avant toute chose savoir la respecter et l’utiliser avec rigueur.

Toutefois, un autre élément pour lequel je devrai toujours être reconnaissant envers mes parents se rapporte au fait de me sentir bien dans ma peau. Une sensation qui m’a été inculqué notamment par ma mère, repos à son âme, depuis mon enfance. Acceptation totale de ce que nous sommes, et ce en dépit de ce que les autres peuvent potentiellement dire de nous. Voilà bien la philosophie de vie qu’elle m’a enseigné de son vivant. C’est d’ailleurs ce que je désire transmettre aux participants des séances où ma présence est requise. S’accepter d’être qui l’on est et ce que l’on est, avec ses caractéristiques physiques, ses formes, ses imperfections et ses traits plutôt agréables pour les yeux constituent une pièce fondamentale chez la profession de modèle nu. Une telle acceptation rend inévitablement une séance de nudité artistique agréable pour les individus qui y sont présents. Et, j’en sais personnellement quelque chose.

En effet, il m’est arrivé très souvent de poser nu devant des12204681_10208456193347395_1349257437_n groupes d’élèves lors des sessions d’enseignement de dessin. À chacune desdites sessions, il m’a été un devoir de partager avec ces derniers le bien-être qui m’habite durant mes poses. Un tel bien-être me permet d’être réellement moi tant au plan spirituel que corporel et même au plan sexuel. Je ne cache rien car le fait de cacher quoique ce soit, c’est faire preuve de faiblesse non seulement envers l’autre, mais aussi, si ce n’est davantage, envers moi-même. Voilà pourquoi, et veuillez le noter un peu à la blague, poser nu sur un sofa devant un groupe est à mes yeux être comme à la maison en train d’écouter une douce musique à la radio. Être là, et tout simplement là et nul part ailleurs. Être comme je suis devant ces élèves qui admirent, si j’ose me permettre un tel verbe, ce corps hors-normes. Être ! Tout simplement être. Un point, c’est tout.

D’ailleurs, vous ne pouvez pas vous imaginer un seul instant la hâte que j’ai de pouvoir poser nu devant des élèves afin de justement vivre un tel moment de sérénité. Sérénité qui se développe grâce un entraînement  rigoureux de notre vision de la vie au quotidien. Vivement que l’automne arrive avec ses forêts aux milliers de couleurs. 

Je termine ce présent article en vous souhaitant d’être réellement qui vous êtes et ce, indépendamment des qu’en-dira-t-on. N’est-ce pas là le secret du bonheur. Soyez heureux !

Merci infiniment de votre visite et excellent weekend.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Envers et contre tout

17904232_1925292107701890_6493016918687049643_n

Envers et contre tout

 

Envers et contre tout,

Je me tiendrai toujours debout,

Contre vents violents et marées sombres,

Je saurai garder vives les mémoires de tous ces hommes.

 

Défendre leurs honneurs,

D’avoir sacrifié leurs vies en ces heures,

Pour leur foi en Christ leur unique Sauveur,

Et de mettre leur espoir en un monde toujours meilleur.

 

Levons l’étendard contre les tyrannies,

Qui de nos existences avec cruauté le nient,

Offrons nos bras meurtris aux indigents de cette terre,

Sur cette terre où tant de gens ignorent que Dieu est le Père.

 

Protégeons en tous temps nos valeurs,

Celles que transmirent nos ancêtres de bon cœur,

Sur ces quelques arpents de neige d’une blancheur si pure,

Et de ces arbres d’automne tellement fiers de leur si belle parure.

 

Pays du nord si froid en hiver,

Contrées sauvages si chaudes en été,

Patrie émerveillée par son automne coloré,

Terroir de mes aïeux dont éternellement j’en serai fier.

 

Héritage à nos futurs descendants,

Sans oublier à tous leurs précieux enfants,

Souvenez-vous de ceux qui plantèrent une croix,

En ce sol destiné à perpétuer notre sang et garantir notre foi.

 

Se souvenir de tous nos nombreux frères morts au combat,

Rien de plus valeureux pour la liberté que de passer de vie à trépas,

Déposons ces gerbes de fleurs sur ces pierres témoins de leur courage,

Afin de perpétuer en souvenir leurs noms maintenant et d’âge en âge.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce pays

New Image44

Ce pays

 

Ce pays, c’est le nôtre !

Celui bâti par nos ancêtres,

Sur des terres d’érables et de hêtres,

Pays de nos précurseurs et de leurs hôtes.

 

Ce pays où règne un long hiver !

En des lieux arides tels de véritables calvaires,

Ils affrontèrent leurs destinées avec foi et détermination,

Levant les bras pour défricher sols ingrats avec résignation.

 

Ce pays où chaleur du printemps !

Ravive les cœurs esseulés en un rien de temps,

De par l’amour de gens vaillants et aux cœurs aguerris,

Fut construit avec un tel courage et un attachement tout aussi épris.

 

Ce pays où coulent rivières et ruisseaux !

En nos étés parfois si courts mais tellement beaux,

De ce peuple que l’on a souvent voulu reléguer au néant,

Et qui a, au gré des quatre saisons, lutté ardemment contre des géants.

 

Ce pays où l’automne agrémente denses forêts !

De part vives couleurs que mirent espiègles farfadets,

De ces forêts peuplées de tant de chants magnifiques,

Interprétés par des oiseaux aux teintes tellement mirifiques.

 

Ce pays où chaque ancêtre y trouva sa source.

Afin d’en faire pour ses descendants leur souche,

Et dans nos veines coule un sang d’une vraie noblesse,

Qui a pour divine origine la douce France avec ses richesses.

 

Ce pays fait toute notre fierté,

Les gens ont pour y survivre sans cesse lutté.

Apprivoiser contrées sauvages et mers déchainées

Ce pays, je l’aime plus que tout car c’est là où je suis né.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Une oeuvre particulièrement réussie

160821_160625_9268_by_tastethewine-daey3vf

Avec la permission spéciale de Tastethewine.

Une oeuvre particulièrement réussie

Bon début de semaine tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que votre semaine débute en beauté. De mon côté, je profite des derniers rayons chauds du soleil qui donnent de si belles couleurs dans les feuillages des arbres. Que c’est beau l’automne! Toutes ces couleurs, cette fraîcheur, ce ciel bleu qui cède sa place aux quelques nuages gorgés de cette pluie bienfaitrice tant pour mère nature que pour nous simples mortels sans omettre le crépuscule qui se fait de plus en plus tôt laissant présager la venue de notre bon ami l’hiver. Mon amour pour la saison automnale serait, si j’ose m’exprimer ainsi, comparable à ma passion pour mon blogue artistique dédié tant à la nudité artistique qu’à la poésie et à la photographie.

Voilà pourquoi je ne cesse d’être à la recherche de réalisations artistiques, spécialement dédiées dans le nu, afin d’une part, d’enrichir mon blogue de la manière la plus sérieuse qui soit et, d’autre part, de partager autant que possible mes expériences en lien plus ou moins direct avec lesdites découvertes. Des découvertes qui prouve que le nu artistique renferme des oeuvres d’art tout à fait remarquables. C’est ainsi qu’au fil de mes pérégrinations, je suis tombé sur une photo extraordinaire dont le thème est l’art japonais du bondage. Un art qui mérite d’être connu et reconnu dans le nu artistique.

dea5_by_lequebecois1962-da29yu1Vous devez certainement savoir que j’ai eu la chance de poser nu pour une artiste qui pratique depuis plusieurs années cet art ancestral. Une telle séance a eu lieu à Montréal au cours de cette année. Et, entre vous et moi, ce fut une séance exceptionnelle sur tous les points. J’ai ,à titre d’exemples, le sens professionnel tout à fait remarquable de la part de Dea Kaizoku, son respect indéniable qu’elle a su manifester envers votre humble serviteur, les prises photographiques de qualité exceptionnelle et, enfin, sa grande amabilité qui a rendu mon expérience vraiment très agréable. Ferais-je de nouveau une telle séance si l’occasion se présenterait? C’est avec une sincérité  profonde que je peux vous répondre par l’affirmatif.

En ce qui concerne la photo publiée en tête du présent article, force est de reconnaître qu’elle m’a profondément touché et ce, sur trois aspects précis.  Tout d’abord, la qualité de l’oeuvre est indéniable puisque d’une part, la douceur y est perceptible dans les moindres détails en dépit du fait que le bondage y soit le thème. Une douceur qui se manifeste par le contraste de la blancheur des cordes qui enlacent le modèle nu et la noirceur, rappelant la quiétude de la nuit, de sa peau. Le yin et le yang revu sous l’angle du bondage. Un angle très réussi. Ensuite, la brillance des percings sur différentes parties du corps, notamment les mamelons et le nombril, rehaussent la sensualité de cette photo tout en respectant le côté artistique. Enfin, le fait que le modèle nu soit de couleur mérite une plus grande attention et même une admiration de ma part. Oui, elle mérite toute mon attention étant donné qu’elle a réussie à rendre le bondage encore plus sensuelle avec une réussite rarement égalée jusqu’à maintenant. Elle mérite aussi mon admiration étant donné que l’intégralité de sa nudité est présentée de manière absolue mais en conservant cette touche de complémentarité, réalisée avec brio, entre le modèle et le spectateur. Une complémentarité qui m’invite à en apprendre davantage sur ce monde particulier qu’est le bondage. Il va de soi que le  talent du photographe y est pour une grande part dans le résultat final. Ce qui prouve que le modèle nu et l’artiste ne font qu’…un. Mille fois bravo aux deux pour leur excellent travail!

En terminant, je tiens à remercier bien sincèrement le photographe qui m’a donné sa permission pour que je puisse utiliser cette photo au sein du présent article. Par un principe d’honnêteté intellectuelle, je vous donne le lien de ses publications au sein du site DeviantArt que voici: http://tastethewine.deviantart.com/  

Je vous remercie de m’avoir lu.

Sincèrement

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Les fesses

new-image35

Séance de nudité érotique réalisée à Montréal

Les fesses

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé de rédiger un article sur un sujet bien particulier au sein de mon blogue artistique. Un sujet qui risque, je le souhaite de tout mon cœur, de vous faire sourire. Un sourire qui va peut-être illuminer cette journée d’automne. Une journée grise qui nous rappelle que la nature a déjà commencé son processus de sommeil en prévision de l’hiver. Devrions-nous prendre exemple sur la nature afin de prendre un certain recul, tel un sommeil bienfaiteur et réparateur tant pour notre âme que pour notre corps, sur bon nombre de nos préoccupations futiles et vaines qui gâchent notre quotidien? Je le crois, après maintes réflexions, que cela peut s’avérer être une source de quiétude face aux événements qui nous arrivent au cours de nos existences bien éphémères. Là encore, il ne s’agit que de mon humble opinion. Rien de plus.

Bref, cet article portera sur un sujet peu abordé dans mon blogue. Il s’agit donc d’une partie bien précise de notre anatomie. Serait-ce sur les yeux, le nez, le menton, les coudes ou bien encore les pieds et alouette ? Non, vous n’y êtes pas dutight_end_by_aricephoto_thumb.jpg tout. J’ai opté pour discuter avec vous sur cette partie souvent malmenée dans les médias de masse, surtout dans un certain domaine où la sexualité y est présentée comme de la vulgaire marchandise. Vous avez sans doute deviné que je fais référence à la pornographie. Une mise en garde! Jamais ce blogue ne présentera d’article avec une connotation porno. Tout au plus, certaines publications à tendance érotique y seront montrées. Rien de plus! La recherche de l’excellence est la pierre angulaire sur laquelle je bâtirai mon blogue et les portes de la vulgarité ne prévaudront point contre lui. Amen!

WP_20150307_018-3_thumb.jpgLes fesses ont de tout temps occupé une place de choix dans le monde de la  nudité artistique. Et pour cause! Elles possèdent toutes des courbes qui leurs sont particulières. Je pourrais même ajouter qu’il y a autant de formes de fesses qu’il y a d’individus sur terre. Tantôt décriées sur l’autel de la pseudo moralité ! Tantôt jalousées par ceux et celles qui envient leurs propriétaires ! Tantôt prises pour cibles dans certaines chansons grivoises ! Les fesses ne laissent certes personnes dans l’indifférence totale.

Oui, les fesses constituent sans aucun doute une partie agréable à dessiner, àWP_20150307_018-4_thumb.jpg peindre et, dans le cas du body painting, à colorer. D’ailleurs, les oeuvres les plus remarquables réalisés par plusieurs artistes de renom nous présentent cette partie du corps humain. Une représentation qui est, Dieu merci, loin d’être malsaine. Bien au contraire ! Leur savoir-faire en la matière, si je peux m’exprimer ainsi, ne fait que de leur rendre justice.

WP_20150307_030_thumb.jpgEn ce qui me concerne, je me rappelle très bien d’une expérience fort agréable lors d’une séance de nudité artistique qui a eu lieu aux ateliers de dessins à « La Fabrique », école d’arts située à quelques minutes de bus de chez-moi à Québec. En effet, ayant posé nu devant un groupe d’artistes amateurs, j’y ai découvris à tel point mes fesses étaient belles et agréables à regarder. Un regard où le respect est tout de même de mise en pareilles circonstances.

À vrai dire, je m’étais exclamé en disant, si ma mémoire est bonne ceci: « Mais, j’ai vraiment de belles fesses. » Ce à quoi une femme présente à cette séance m’a répondu que mes fesses sont tout simplement magnifiques à dessiner. Croyez-moi sur parole que cela m’a fait un petit velours.

Merci de m’avoir lu et, surtout, soyez fiers de vos fesses!

Portez-vous bien.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu annonces tes couleurs.

new-image24

Tu annonces tes couleurs.

 

En me promenant gaiement dans ma belle ville,

Ne sachant que faire en ce monde tellement vil,

J’ai regardé autour de moi pour y chercher un signe,

Une preuve de ta venue dans le calme tel celui d’un cygne.

 

En me baladant en un beau dimanche d’après-midi,

« Où es-tu? Que fais-tu? Reviendras-tu? » me suis-je dit.

Ressentir la fraîcheur de ton souffle sur mon visage,

Revoir les feuilles rougir des érables qui n’ont pas d’âge.

 

En parcourant les rues de mon quartier,

Cherchant une preuve certaine de ton amitié,

Fouillant ici et là au gré du temps et du vent,

Pour y découvrir ton retour comme tous les ans.

 

C’est ainsi qu’en un instant,

Tu me saluas avec discrétion en me disant,

Que tu seras bientôt  près de moi tel un vieil ami,

Tu m’annonces tes couleurs qui n’ont pas à mes yeux de prix.

 

Au bel automne, saison de paix et de sérénité,

Au mon bel ami qui bientôt avec grande joie remplacera l’été,

Merci de m’avoir si gentiment rassuré de ton arrivée prochaine,

Et de tes couleurs vives calmer le peuple envahi par tant de choses vaines.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada