Archives de tags | Studio

Une serviette, s’il-vous-plaît.

Une serviette s'il-vous-plaît.
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Une serviette, s’il-vous-plaît.

 

J’ai vraiment bien aimé vous rencontrer,
Après avoir répondu à votre annonce publiée,
Dans un journal sous la rubrique services spécialisés,
Je m’étais dit : « Pourquoi pas? Cela pourrait m’amuser. »

 

J’ai donc téléphoné aux numéros que vous avez donnés,
Après les heures de bureau tel que mentionné,
Quelques drings ! Et vous avez enfin décroché.
La douceur de votre voix m’a impressionnée.

 

Photographe de nu passionné,
Vous cherchez modèle inexpérimentée,
Pour une séance où elle vivra une belle nudité,
Une femme noire car de sa peau elle sera glorifiée.

 

Lieu et heures bien expliqués,
Je serai pour cela honorablement payée,
Tout en me promettant courtoisie et amabilité,
Avec entrain et sans aucune retenue votre offre j’ai acceptée.

 

Heure enfin venu vers le lieu, je me suis dirigée.
D’un pas certain et rapide car j’avais hâte d’arriver,
Montant à l’étage de l’immeuble où votre studio est situé,
Quelques coups à votre blanche porte j’ai rapidement frappé.

 

Sans trop attendre, vous m’avez gentiment invitée d’entrer.
Quel beau et grand studio que j’ai aisément remarqué,
Grandes lumières et projecteurs vous possédez,
Photographe de renom je crois avoir deviné.

 

Après nous être l’un à l’autre présentés,
Documents légaux vous m’avez fait signés,
Démontrant ainsi en vous un sens professionnel inné,
Quelques signatures par-ci, par-là, et encore là et le tour est joué.

 

Mais avant cette première soirée d’art et de nudité,
Est-il possible de prendre une douche? Je vous ai demandé.
Mais, faites comme chez-vous! Votre réponse fut vite conférée.
Permission vite accordée ! Plus vite encore, je suis allé me doucher.

 

Très peu de temps m’a suffi pour mon corps nettoyer,
Et, pour rendre cette séance agréable, mon parfum, j’ai apporté.
Maintenant que je suis enfin propre, j’ai une chose à vous réclamer.
Une serviette s’il-vous-plaît afin que je puisse bien me sécher.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Namaste

Namaste
« Namaste» par G.B. d’Allemagne Texte par RollandJr St-Gelais

Namaste

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que votre présent soit le plus paisible et harmonieux que possible. Drôle de souhait ? Me direz-vous. Je suis d’accord avec vous qu’un tel début d’article puisse vous laisser perplexe sur mon état d’esprit. Rassurez-vous ! Je n’ai pas adhéré à une quelconque secte religieuse, ni tombé sous le charme d’un gourou avide de pouvoir et de prestige. Rien de tout ça. Bien au contraire.

En effet, je vis une période de tranquillité d’esprit vraiment bénéfique. Serait-ce due à une prise de conscience de ce qu’il me convient ou non à mon bonheur véritable ? C’est probable. Toutefois, j’ai remarqué le fait qu’avoir été à l’écoute de mon fort intérieur a été un élément indispensable pour parvenir au chemin, je devrais plutôt écrire mon chemin personnel, qui m’a guidé vers un accomplissement de moi-même. Or qui dit chemin de vie, dit regarder autant vers l’arrière que vers l’avant. Avouons-le !

En toute logique, le départ arrive souvent bien avant l’arrivée. Ce qui implique que de savoir d’où nous venons est aussi important que de savoir où nous allons. Qui plus est ! Cela nous permet de prendre connaissance de l’utilité de ce que nous avons accompli jusqu’à maintenant. Posons-nous ces deux questions ? En premier lieu, avons-nous réalisé de manière générale quelque chose qui nous a permis de s’accomplir en tant qu’être intrinsèque à soi-même ? En second lieu, avons-nous accompli quelque chose qui a favorisé la rencontre de gens avec lesquels un enrichissement mutuel a été possible ? Si la réponse à ces deux questions existentielles est positive, je vous dirais mission accomplie.

À la première question, je reconnais que mon cheminement tant sur le plan universitaire qu’artistique m’a aidé de manière étonnante à m’ouvrir face au monde environnant. Mes baccalauréats en histoire, en science politique et en communication publique ainsi qu’en théologie ont été essentiels afin de voir le monde autrement de ce que les médias sociaux nous le présentent. Ce qui est d’une importance capitale si l’on tient comptes des fausses nouvelles qui les polluent allègrement. À cela s’ajoute un accroissement important de compréhension de la réalité de l’époque actuelle. Autrement dit, mon instruction est une aide incommensurable à voir un peu plus loin que la masse populaire.

À la seconde question, le fait d’être modèle vivant pour des écoles et des ateliers en arts ainsi que des photographes a permis à votre humble serviteur de rencontrer des gens possédant des champs de connaissance tout à fait extraordinaires. Pour être franc avec vous, je sors grandit humainement parlant à chacune de mes séances surtout s’il y a un point de repère entre d’une part, mes études universitaires et, d’autre part, les gens avec qui je travaille. Je prends, à titre d’exemple, mes études en théologie dans lesquelles des cours sur l’hindouisme et le bouddhisme, des cours complémentaires en lien avec ma formation en théologie chrétienne de tradition catholique, ont été offerts en quelques occasions.

N’allez surtout pas croire que lesdits cours étaient de qualité moindre de ce qu était offert aux membres étudiants. Bien au contraire ! Les cours ont été donnés par des professeurs de compétence reconnus sur le plan international tant par leurs travaux de recherche que par la qualité même de leur enseignement. Autrement dit, l’excellence des cours a toujours été une prérogative majeure dans le cursus lors de ma formation en théologie catholique, et ce peu importe le sujet enseigné.

Cependant, le cours portant sur l’hindouisme m’avait impressionné d’une manière tout à fait particulière. À vrai dire, j’ai été tellement impressionné que j’avais profité de mes vacances estivales pour lire les deux ouvrages majeurs de cette religion millénaire, je me réfère ici à l’hindouisme, que sont le Mahabharata et le Ramayania. Deux ouvrages que j’ai dévorés des yeux tant j’avais adoré ce cours. Et comme dit si bien le proverbe : << Rien n’arrive pour rien dans la vie >>, j’ai eu l’occasion d’être modèle vivant, nudité intégrale, avec une enseignante de yoga cachemirien lors de mes péripéties dans la métropole du Québec en quelques occasions.

De telles séances ont été pour moi une expérience étonnante tant sur le plan de la découverte de nouvelles poses nues que sur le plan d’échanges interpersonnels. Ce que j’en ai appris lors desdites séances : visions de la nudité à la fois simples et innovatrices, découverte d’un studio où la réalisation des produits finis a lieu sans oublier les instruments de production qui ont servis tout au long des montages. Et que puis-je affirmer des studios où lesdites séances ont eu lieu? Ils ont été bien au-delà de mes attentes. En effet, il y avait là un petit je-ne-sais-quoi de familier. Pour être honnête avec vous fidèles abonnés, j’y reconnaissais certains éléments propres à l’hindouisme. Un tel élément m’avait fait revoir mes connaissances sur cette religion plusieurs fois millénaires.

J’aurai de nouveau la chance de vivre une autre séance de modèle nu avec la photographe de renommé internationale Phylactère ici même dans la région de Québec au courant du mois de juillet. J’y serai accompagné exceptionnellement par une dame, vivant elle aussi à Québec, qui agira en tant que mon aide personnel. Notre séance devra avoir lieu dans une zone forestière près de chez-moi. Il est à noter que je me sens doublement privilégié de vivre un tel projet. En effet, ce sera la première fois que je poserai nu en forêt pour une telle photographe et que j’y serai accompagné par une photographe en herbe de la région de Québec connue sous le pseudonyme de Victoria.

J’avoue que de nombreuses questions surgissent en mon esprit. Quelle température aura-t-il ? Comment se déroulera ladite séance ? Serais-je à la hauteur des attentes de la photographe ? Comment réagira Victoria lorsqu’elle me verra nu même si elle me connait très bien ? Je pourrais écrire encore bien questions dont les réponses seront données lorsque ladite séance aura lieu. Là encore, bien des questions n’ont même pas leur raison d’être car de nombreux facteurs sont inconnus jusqu’à maintenant. Nous verrons bien le moment venu.

D’ici-là, je vous dis namaste.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Poser nu dans la neige

Poser nu dans la neige

Bon début de semaine tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, la vie estMaker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y fantastique. En effet, je m’aperçois de la chance de vivre dans un si beau pays qu’est le mien. Un pays où abondent les multiples beautés des quatre saisons. Il va de soi que chacune d’entre elles possède un charme qui est propre. Que puis-je dire de plus de la splendeur des quatre saisons en vous mentionnant ces quelques exemples ? En effet, l’on a qu’à songer au printemps où semble renaître le sol endormi dans les profondeurs du froid boréal, à la chaleur réconfortante des rayons du soleil de l’été et des arbres au feuillage rougeâtre de l’automne annonçant le doux repos hivernal où dame nature sera recouverte d’un beau manteau blanc.

IMG_20180408_101118Ceci me fait penser à une possibilité de création artistique qui se mijote actuellement entre une photographe du Québec et votre humble serviteur. Une création de nudité artistique qui devrait être réalisée dans un proche avenir et ce, à l’extérieur d’un studio. Ce ne sera pas la première fois qu’une telle séance aura lieu pour moi. C’est un fait qu’une telle séance a déjà été vécue, je devrais plutôt écrire expérimentée, dans la région du Saguenay voilà déjà deux ans. Une séance qui se déroula en deux temps: soit lors d’une récitation de poésie pour un public averti et par la suite à l’occasion d’une série de clichés faite par une poète de Saguenay laquelle voulait donner un sens particulier à l’ensemencement du sol.

Certes, j’ai adoré vivre une telle expérience même si cela fut fait dans un cadre plus ou moins formel. Et pour cause puisque cela m’avait permis de découvrir cette ville fort jolie qu’est la ville de Saguenay situés dans la région du même nom. Une ville à l’accent particulier et berceau d’une famille au patronyme le plus commun au Québec.

Quoiqu’il en soit, je souhaite ardemment revivre uneIMG_20180408_131431_715 telle expérience mais avec une photographe professionnelle. Pour quelles raisons me demandez-vous ? Les réponses sont de trois ordres. En premier lieu, le regard féminin possède un potentiel tout à fait différent de celui de la gente masculine. Qu’on le veuille ou non, et ce n’est pas un défaut, les regards portés sur l’autre est souvent influencé par le fait que nous sommes un homme ou bien une femme. Enfin bref, c’est ce que mon expérience de modèle nu m’a permis de découvrir au fil des ans. En deuxième lieu, poser nu à l’extérieur offre une possibilité incroyable de relever des défis auxquels il serait pratiquement impensable d’y songer ne serait-ce qu’une seule fois si cela n’avait pas lieu. En dernier lieu, poser nu en période hivernal, en autant que la température le permet, donnera un cachet de nordicité au résultat final.

Certes, le Québec peut être perçu comme une terre où l’hiver règne presque en maître absolu pendant une période plus ou moins longue. Ce qui provoque en quelques occasions des moments de dépression chez certains de mes concitoyens. Personnellement, je me dis : Voilà une raison de plus de profiter de ce temps pour faire reculer les barrières de créativité. Alors mes amis et amies ! Soyons prêts et prêtes à relever les défis et à se réaliser pleinement beau temps, mauvais temps. Été comme hiver, printemps comme automne. Car qui dit saisons dit la splendeur de la vie.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Dans un regard féminin

Dans un regard féminin

Bonjour tout le monde,

Veuillez me pardonner pour mon silence temporaire au sein de mon blogue dédié avant toute chose à ma passion de modèle nu tant pour des artistes professionnels ou amateurs que des écoles d’arts situées à Québec ou bien à Montréal. Trois raisons majeures m’ont incité à garder un silence que je qualifierais de monastique vu le caractère méditatif de ce qu’il allait avoir lieu en début du mois d’août 2016.

DSCN0995En premier lieu, cela faisait longtemps que je discutais avec une artiste extraordinaire œuvrant dans les domaines à la fois du modèle artistique et de la photographie. Son expérience et son savoir-faire dans lesdits domaines sont sans contexte remarquables à la fois au plan de la qualité des réalisations et celui de la recherche de l’excellence. Voilà pourquoi j’ai préféré attendre son aval afin de réaliser, avec sa participation grandement appréciée, une séance tout à fait formidable où plusieurs photos ont été prises dans le but plus ou moins avoué d’une part, d’enrichir mon portfolio en tant que modèle nu et d’autre part, d’être en mesure de les utiliser pour d’éventuelles publications au sein de ce blogue lequel est pour moi mon enfant chéri.

En deuxième lieu, vous le savez déjà que l’objectif fondamental est de vous offrir des articles de haute qualité sur le nu dit « artistique ». Voilà pourquoi mes articles sur mon expérience personnelle dans ce domaine sont rédigés avec un soin méticuleux. Qui plus est ! Ladite expérience se veut être un éloge non seulement à l’art du nu mais aussi aux artistes avec qui j’ai la chance incroyable de pouvoir travailler. Mais, est-ce là un travail ? Je dirais plutôt une véritable passion tellement le fait de poser nu est devenu l’une de mes raisons de vivre. Passion qui est sans cesse renouvelée lorsque je rencontre des artistes au talent plus que considérable telle que Phylactère.

En dernier lieu, mon désir d’avoir un regard féminin, et uniquement féminin, sur ma nudité futDSCN1036 réalisé lorsque Phylactère et votre humble serviteur avions convenu de se rencontrer afin de vivre une séance exceptionnelle dans un studio situé dans la belle ville de Montréal. Que puis-je demander de plus à la vie puisque d’un côté, j’ai eu le privilège de poser nu pour cette grande artiste et, d’un autre côté, cela a eu lieu dans la ville où ma vie avait pris un tournant majeur dont personne ne pouvait se douter une seule seconde à ma naissance. Comme quoi les voies du destin sont souvent impénétrables. Je tiens en terminant cette présentation de cet article à remercier Phylactère pour son immense générosité à mon endroit et à la féliciter pour l’ensemble de ses réalisations photographiques. Je lui en serai éternellement reconnaissant.

Nous nous sommes donc rencontrés, Phylactère et moi-même, ce lundi 8 août 2016. Une journée ensoleillée comme je les adore. Soucieux d’y être en pleine forme, je m’étais couché tôt à mon hôtel favori et pris un copieux petit-déjeuner afin d’avoir l’énergie nécessaire pour offrir la meilleure de mes capacités. Oui, être modèle nu lors d’une séance photo est très exigeant. Une exigence qui concerne à la fois le psychologique et le physique de la personne qui pose nu. En effet, être nu devant autrui dans un cadre artistique où l’intimité est quasi omniprésente requiert une confiance absolue mais aussi une volonté d’abandon total l’un de l’autre.

Arrivé plus tôt que prévu, la température ensoleillée et ma bonne humeur avaient accru de manière considérable mon désir de vivre cette journée, j’ai pu faire la connaissance de Phylactère. Mon Dieu ! Dès les premiers instants de notre rencontre, je fus prêt à confier mon corps à sa vision sur le nu artistique tellement j’ai rarement vu une personne dégager autant d’énergies positives qu’elle. Salutations et présentations d’usage furent faites de manière spontanée et authentique.

13932239_1220161914675345_1770995706_oAprès les quelques minutes utilisées pour finir la préparation du studio, nous avons pu commencer ladite séance. Fait important à retenir ! Comme je lui avais mentionné au fil de nos échanges, j’adore ne rien cacher de mon physique, c’est à dire que je montre absolument tout, et ce sans fausse pudeur lors des séances de nu artistique. Oui, une pudeur saine est un pré requis dans ce domaine si on désire éviter tout débordement. Ce qui est tout de même normal. Toutefois, ce n’est certes pas le moment pour jouer les « saintes-nitouche » offusquées de se montrer nues avec ses défauts physiques ou pour une supposée gêne momentanée. Rappelons-nous que nous naissons entièrement nus et que bien souvent, trop souvent même, les vêtements que nous portons reflètent les barrières socio-économiques et parfois politique imposées par la société.

Autre fait important à retenir ! Je me donne corps et âme à chacune de mes prestations de nu artistique. Voilà pourquoi, j’acquiers avec plaisir à l’ensemble des demandes de poses faites par les artistes. Bien entendu qu’avenant le cas où une idée me vient en tête, il m’est impératif de lui en faire part. Et, vous pouvez être convaincus que cela donne souvent des résultats très intéressants. D’ailleurs, j’avais insisté auprès de la photographe de poursuivre notre séance avec une série de photos où l’utilisation de la peinture serait un atout majeur. Là encore, les résultats ont été tout à fait remarquables.

Ceci écrit, j’ai réalisé toutes les poses que la photographe m’avait demandées et, vous savez13663355_1220161908008679_1842706812_o quoi? , cela m’a plu puisque d’une part, ça lui prouvait hors de toute doute qu’elle avait toute ma confiance et que d’autre part, j’ai littéralement adoré qu’un regard féminin se porte sur ma nudité. Un regard qui désirait y trouver à la fois une beauté et une authenticité de ce corps pleinement masculin. Il est à noter que lesdites photos serviront à la rédaction de futurs articles mais aussi à la composition de poèmes qui seront publiés au sein de ce blogue. Croyez-moi sur parole, l’inspiration est florissante en moi. Je vous le jure.

Environ plus de deux cents cinquante photos ont été prises durant la séance. Que de minutes sans bouger, que des poses diverses à peaufiner et que d’improvisation à vivre sur le moment ! Mais aussi, que de plaisir partagé et de conseils prodigieux donnés par mon mentor. Un mentor qui aura mon respect le plus profond maintenant et pour toujours.

Merci infiniment pour m’avoir permis de vivre cette expérience exceptionnelle où un regard féminin se posa sur votre humble serviteur.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada