Archives de tags | chansons

Spectacle de Rogers Waters

Spectacle de Rogers Waters au Centre Vidéotron

Spectacle de Rogers Waters

Bonjour tout le monde,

Il est assez rare que je partage sur mon blogue mes présences aux concerts auxquels j’assiste. Cependant, j’ai voulu faire part de mon appréciation personnelle à propos de la prestation de Rogers Waters. Une performance qui a eu lieu le dimanche 17 juillet au Centre Vidéotron.

J’avoue d’emblée que c’est la première fois que j’ai participé au spectacle de cette icône de la musique britannique. Une autre occasion d’y assister aurait-elle pu être possible ? Nul ne peut répondre à cette question.

Entrons maintenant dans le vif du sujet. Tout d’abord, j’ai bien aimé l’agencement de la scène qui offrait aux gens présents une vue de 360 degrés. Une telle particularité permettait de juger à sa juste valeur le rôle de chaque artiste tout en ayant sous les yeux le chanteur à la voix magnifique qu’est Rogers Waters. Ensuite, les projections en continu facilitaient la compréhension des différents sujets abordés au sein des compositions. Des thèmes en lien avec l’actualité et qui, même s’ils sont loin d’être positifs, doivent être approchés afin de se sensibiliser à ce qui nous entoure. Enfin, la qualité de la sonorité des lieux est un véritable bijou offrait l’opportunité de savourer chaque note de la trame musicale des œuvres interprétées par Rogers Waters et les artistes qui ont accompagné sur la scène.

La seule critique négative est, et c’est mon humble avis, la récurrence des faits sombres abordés tout au long du spectacle. Comme dit si bien le proverbe, trop, c’est comme pas assez. Néanmoins, cela a été une très bien dans l’ensemble.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mon amour y sera à jamais

Mon amour y sera à jamais Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Tate Chmielewski Modèle par JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Ghost-in-this-House-912090175

Mon amour y sera à jamais

 

Il n’y a pas si longtemps.

Il y avait dans cette vaste demeure.

Une famille heureuse qui ne comptait pas les heures.

Un père attentionné, une mère dévouée, pour leurs enfants.

 

C’était à une époque où les gens valsaient.

De ces années où les dames aimaient se faire courtiser,

Par des hommes qui cherchèrent l’âme sœur pour un foyer fonder.

Un temps où les amoureux sous le voile céleste d’une nuit d’été chantaient.

 

Mon conjoint gagnait sa vie honorablement.

Et, moi en bonne épouse, je veillais au bonheur.

De mon mari et de nos enfants en leur évitant tout malheur.

Soyez sans crainte, ô gens d’un autre siècle, j’étais chérie amoureusement.

 

Quelle faute ai-je commise pour que la faucheuse eût sur moi la saisie ?

Ma vie était tellement magnifique que je la croyais à jamais éternelle.

Je fredonnais dans mon jardin fleuri les chansons de ma région si belle.

Quel triste coup du destin pour qu’une maladie de cause inconnue ait pris ma vie !

 

Mon existence était si magique que je pensais quelques fois rêver.

Mais, une fièvre a envahi mon corps le rendant si fragile et si pâle.

Mon tendre époux fit venir les meilleurs médecins de Viennes jusqu’à Bâle.

Il dépensa sans compter afin de redonner la santé à celle qu’il a toujours aimée.

 

Mais, peu à peu, en dépit de sa bonne volonté et de ses généreux soins.

Mon pauvre cœur cessa de battre afin de permettre à mon âme de s’envoler.

J’ai laissé derrière moi des souvenirs au sein d’une fratrie qui allait se dissiper.

Il en est ainsi de notre empreinte terrestre qui disparaît au large du temps si lointain.

 

Il m’est arrivé une fois de revenir en ces lieux où une famille heureuse s’y trouvait.

Devant le silence sidéral de ces pièces vidées de mes tendres traces d’autrefois,

J’ai alors compris que je devais dire adieu malgré mon chagrin pour une dernière fois.

Mais, sachez-le, en mon cœur d’épouse et de mère, mon amour y sera à jamais.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

De tous ces feux, elle brille

De tous ces feux, elle brille Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Shining-910768098

De tous ses feux, elle brille.

 

Je songeais justement à toi.

J’étais déjà loin de chez-moi.

Une pensée remplie de pureté,

En ce printemps qui vient de débuter.

 

Je me demandais ce que tu étais devenue.

Depuis la séance de pose où je t’avais aperçue.

Tu paraissais si enjouée devant les étudiants étonnés.

De voir en une jeune femme une humeur joyeuse et de beauté.

 

Tu étais arrivée avec grande gaieté à l’heure prévue.

Aussitôt entrée, tu as retiré tes vêtements pour être nue.

Continuant ma promenade sous les rayons du soleil.

Je me suis rappelé tout ce que ce monde a de merveilles.

 

Des voix d’enfants un peu moqueurs qui me ramènent dans le temps.

Où mes amis et moi faisions les cent coups sans jamais être méchants.

Des chansons sur lesquelles je me déhanchais sur les pistes de danse.

Ces souvenirs m’entraînent à une douce époque de romance !

 

Heureusement, il y a encore de beaux moments dans mes aventures.

Des instants si précieux qui me donnent de l’espoir en mon futur.

Mais, par-dessus tout, se trouve dans mes pensées une très jolie fille.

Et dans mon cœur, chaque jour, de tous ses feux, elle brille.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Exclu

Exclu Poème de RollandJr St-Gelais Photo par GFriedberg Source : https://www.deviantart.com/gfriedberg/art/Expelled-907965148

Exclu

 

Dans l’innocence de ma jeunesse,

J’ai tant rêvé d’un monde sans tristesse.

J’ai tant espéré d’une paix, d’une fraternité.

Qui aurait duré pour toujours et pour l’éternité.

 

J’écrivais des poèmes d’amour.

J’écoutais des chansons sur les 33 tours.

Des airs qui allaient durer au-delà du temps.

Des mots fredonnés tant par les parents et leurs enfants.

 

Il va de soi que j’ai vieilli chaque instant bien malgré moi.

Afin de rester en vie, vieillir est pour le mortel l’ultime loi.

Où sont alors passés mes rêves, mes espoirs de jadis?

Puis-je encore croire en un lieu nommé le paradis?

 

Étais-je si crédule de croire en un futur meilleur?

Étais-je si naïf de souhaiter que l’amour remplace la peur?

J’ai passé l’âge de l’innocence depuis tellement longtemps.

Les illusions ont disparu depuis tout ce temps.

 

N’allez pas croire que je suis insensible à la douleur.

De jour comme de nuit, l’amertume tourmente mon cœur.

Vulnérable en mon âme et mon corps, je suis devenu.

Depuis que de mes rêves de jeunesse, j’en suis exclu.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Danseuse privée

Danseuse privée Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Private-dancer-907088755

Danseuse privée

 

En cette nuit tellement agitée,

Toi qui es, par tes rêves, si secoué.

Viens ! Entre dans mon antre mystérieux.

Tes souhaits deviendront réalités si tu le veux.

 

Viens et assieds-toi !

Tu découvriras tant de plaisir près de moi.

Détends-toi et savoure avec lenteur ce nectar.

Profite bien de ce temps de luxure avant qu’il soit trop tard.

 

Les lumières sont tamisées.

Tu pourras ainsi librement t’amuser.

Sois rassuré ! Personne ne te connaît en ce lieu.

N’est-ce pas, mon beau, merveilleux ?

 

Lâche-toi ! Mets-toi au diapason !

Laisse-toi bercer par le rythme de ces chansons.

Laisse libre cours à tes fantasmes et à tes chimères.

Cela fait longtemps que tu ne vis plus sous les jupes de ta mère.

 

Pour toi, je danserai tel un oiseau dans le ciel.

En me voyant danser, tu rêveras être une abeille.

Qui dégustera ma fleur cachée pour en retirer le pollen.

Je me laisserai faire avec plaisir et sans aucune gêne.

 

Je ferai tout pour te plaire.

Nous formerons ensemble une paire.

Tu souhaiteras être avec moi toute l’éternité.

Mon chéri, en cette nuit, pour toi, je suis ta danseuse privée.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada