Archives de tags | peau

Le racisme n’a pas sa place dans mon blogue artistique

Texte de Rolland Jr St-Gelais Photo par Eroslovedrawing Source : https://www.deviantart.com/eroslovedrawings/art/Mixing-colors-877058103

Le racisme n’a pas sa place dans mon blogue artistique

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je profite de quelques soubresauts de dame nature pour rédiger un article dont le sujet est de la plus haute importance. Un sujet qui a pris une ampleur considérable au cours des derniers mois. Je dirais même que chacun d’entre nous est concerné de près ou de loin.

En effet, le racisme a fait des ravages non seulement tout au long de l’histoire de l’humanité, mais c’est encore le cas de nos jours. Attention ! Le racisme ne concerne pas de manière exclusive les gens de couleurs, mais toute personne qui est victime de discrimination à son égard du fait de la couleur de sa peau. J’entends par le concept de discrimination autant la présupposition qu’une personne soit avantagée par ses origines qu’une autre qui en serait, au contraire de la précédente, désavantagée. Le racisme concerne tout le monde puisque nous véhiculons souvent bien malgré nous des stéréotypes qui vont à l’encontre de la réalité.

Vous noterez que le racisme n’a pas et jamais il n’aura de place au sein de mon blogue artistique. Ce blogue est consacré avant toute chose à la beauté de la nudité artistique. Et, qui dit « beauté artistique » dit l’ouverture à la différence. Une différence qui nous rassemble en tant qu’être humain. Et, voyez-vous, il n’y a qu’une seule chose qui compte réellement et c’est la beauté de l’âme. Cette âme qui porte notre regard plus haut qu’une couleur de peau.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Pollinisation

Pollinisation Dessin par ErosLoveDrawing Texte de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/eroslovedrawings/art/Impollination-873715192

Pollinisation

 

Ce soir, tu seras à moi.

Ce soir, je serai tout en toi.

Ce soir, tu connaitras le péché ultime.

Ce soir, tu expérimenteras le plaisir sublime.

 

Avec ma langue, je découvrirai les secrets de ton corps.

Avec ma langue, j’explorerai ton intimité aussi précieuse que l’or.

Avec ma langue, je savourerai la douceur de ta peau d’ébène.

Avec ma langue, je dépasserai tes limites, ô ma belle Hélène.

 

Avec la douceur de mes mains, je caresserai ta peau de satin.

Avec la douceur de mes mains, tu jouiras jusqu’au matin.

Avec la douceur de mes mains, je cajolerai tes cheveux.

Avec la douceur de mes mains, ce sera si merveilleux.

 

Par nos corps enlacés, nous témoignerons de notre amour.

Par nos corps enlacés, nos draps seront aussi chauds qu’un four.

Par nos corps enlacés, nous échangerons une fertilisation.

Par nos corps enlacés, profonde sera notre pollinisation.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

La fête sera bientôt finie

La fête sera bientôt finie Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Gb62da d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/The-party-is-over-865756527

La fête sera bientôt finie

 

C’est déjà le deux de janvier,

Il me semble que je venais juste d’arriver,

Tu avais apprêté un mets tellement somptueux,

Et ton corps de déesse parfumé d’un arôme luxueux.

 

Avec un verre de vin à la main,

En te chantant un air de mon pays lointain,

Dans le bain chaud en silence je t’ai accompagnée,

Car rien ne nous donne autant de bonheur que de nous caresser.

 

Verre de vin rouge,

Tout autour de nous, bouge,

Nous laissant aller à l’extase de cet instant,

Je voyais dans tes yeux la beauté du firmament.

 

J’étais ton amoureux,

Tu étais celle envoyée par les cieux,

Comme ce premier jour fut si merveilleux,

Car cette nuit était réservée que pour nous deux.

 

Moment exquis digne du paradis,

Que même les anges dans le ciel nous envient,

Allez mon amour ! Profitons de chaque baiser, de chaque étreinte.

Car qui sait si les nuits qui suivront ne seront pas vaines?

 

Que de mots doux je t’ai à l’oreille murmuré,

Que de gestes intimes nous avons avec lenteur échangés,

Que de fois nos cœurs ont remplacé nos lèvres pour exprimer,

Notre amour, notre passion, notre raison d’exister pour l’éternité.

 

Collés l’un contre l’autre, nous nous sommes apaisés.

Dans les draps de satin, nous avons fait la grasse matinée.

Je humais la senteur enivrante de ta peau douce comme un pétale,

Un pétale d’une fleur inconnue à mes yeux qui sont devenus pâles.

 

Car je sais bien que ton époux arrivera par le dernier train,

Comme je voudrais t’avoir pour tous ces lendemains,

Être là à tes côtés, te faire l’amour jusqu’à l’infini.

Même si, malgré moi, la fête sera bientôt finie.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

Être pris au piège

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Être pris au piège

Rien n’est plus cruel que le fait d’être pris aux nombreux pièges de la vie. Le piège de la passion et celui de la concupiscence. Ceux par lesquels nous nous sentons vivre et parfois mourir pour enfin renaître de nouveau dans la tourmente de nos désirs et de nos fantasmes inassouvis. Passion charnelle qui dérobe chaque parcelle de notre peau. Passion de la concupiscence qui nous déchire bien au de-là de notre corps et de notre âme.

Le piège de vouloir plaire à tout prix au risque de devenir un simple jouet pour les yeux qui nous regardent. Vouloir plaire en dépit de perdre notre identité. Celle qui a souvent été construite au fil du temps, contre vents et intempéries. Celle qui nous définit de manière authentique. Quelle cruelle réalité de s’apercevoir d’avoir tout perdu l’espace d’un bref moment afin de satisfaire à biens des modes passagères. Le piège de craindre ce qui ne le devrait pas et d’ignorer ce qui est la menace véritable pour notre sérénité.

Être pris au piège ! La vie en est remplie. Les pièges de la vertu peuvent parfois être aussi dévastateurs que ceux de l’immoralité. En effet, de tous les crimes qui ont été commis en ce monde, les pires l’ont été au nom de la vertu. Évitons ces pièges ! Le piège du jugement prématuré. Le piège de l’orgueil ou celui de l’humilité car les deux nous éloignent de l’autre. De cet autre qui n’est ni meilleur ni pire que nous. Le piège de la crainte exagérée et de l’imprudence paralysante. Et je peux en rajouter tellement d’autres. Toutefois, loin est de moi le désir de tomber dans un tel piège.

Mais avant toute chose, vivons la vie telle qu’elle est. Car, peut-être qu’il n’y en a pas d’autres, c’est là tout un piège qui nous pend au bout du nez.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Tant de désir tant de plaisir

Tant de désir tant de plaisir
Tant de désir tant de plaisir par RollandJr St-Gelais Photo DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Tant de désir tant de plaisir

 

Coucou ma chérie,

Je suis arrivé pour cette nuit,

Après un long voyage en train,

Dont je n’en voyais pas la fin.

 

Il n’y a pas grand-chose à faire,

Dans un train de nuit où la règle est de se taire,

Alors je me suis assoupi en rêvant de ton corps de tentatrice,

Ne point t’avoir à mes côtés me rendait un peu triste.

 

Qu’à cela ne tienne !

Car bientôt cette nuit tu seras mienne.

Je sentirais lentement la douceur de ta peau,

En admirant avec tendresse tes yeux si beaux.

 

Le train est arrivé à destination,

Je descends sans me poser de question,

Tiens ?! C’est étrange la pluie commence à tomber,

Alors que le ciel est toute illuminé par un firmament étoilé.

 

Tu n’as de cesse d’être en cet instant dans mes pensées,

Imaginant le moment où dans ton lit, je me glisserai.

Comme de fidèles amants longtemps séparés,

Attendant le bon moment pour s’aimer.

 

Arrivé à la porte de ta demeure, j’ouvre sans faire de bruit.

Malgré de te faire l’amour, j’en éprouve une telle envie.

Regardant l’horloge suspendue, il sera bientôt minuit.

Tout semblait si calme alors qu’au loin j’entendis.

 

J’entendis un souffle de plus en plus rapide,

Ressemblant aux bruits des cours d’eau en leurs rapides.

Allant doucement vers ta chambre où j’imaginais cet instant de délice,

Où nous allions vivre ces gestes de tant d’amour et de vices.

 

Tu me regardas sans te préoccuper de ma présence,

Tandis que j’admirais ta beauté preuve de l’excellence,

Sans dire un mot, je t’ai fait le plus beau de mes sourires.

J’ai souris pendant que tu gémissais de tant de désir de tant de plaisir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada