Archives de tags | lèvres

Lourd mais si doux

Lourd mais si doux
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Lourd mais si doux

 

Qu’il est beau ce sein,
Ce qu’il paraît être si plein,
Plein de lait si savoureux, si onctueux,
Le boire goutte à goutte me rendrait si heureux.

 

Tu le tiens d’une seule main,
Comme si ta féminité en dépendait,
Une telle féminité si gracieuse à souhait,
Un peu enviée par celles oubliées aux lendemains.

 

Ce sein semble si chargé de nectar,
Réservé pour les nouveaux nés et non les vieillards,
Lesquels regrettent souvent ce qu’ils n’ont point accompli,
Bien davantage que leurs péchés devant les dieux lorsqu’ils prient.

 

Laisse-moi le tenir,
Car nul besoin de le raffermir,
J’en prendrais soin avec amour et précaution,
Comme il se doit, avec respect, comme de raison.

 

Ce sein est à la fois si lourd et si doux,
Simplement le cajoler avec tendresse, j’en suis fou.
Mais à quoi bon rêver si ce n’est que pour en être désespéré ?
Il est si invitant, alors laisse-moi coller mes lèvres afin de l’embrasser.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Maintenant, tu m’as eue

Maintenant, tu m'as eu...
« Maintenant, tu m’as eu » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Maintenant, tu m’as eue

 

Longtemps, je t’ai écouté.
Souvent, à tes lèvres j’ai goutées.
Abreuvée de tes dires et de ces ouï-dire,
Qui devais-je croire afin de cesser de me maudire?

 

Es-tu l’homme bien que je croyais être?
Ou bien, tu adorais simplement bien paraître?
Es-tu vraiment viril ou tout bonnement un être vil?
Que de questions sur dans les grandes cités et les petites villes.

 

Souvent, j’ai pensé venir un soir.
Afin de mes mains toucher de mes yeux voir,
Car seule l’expérience répond à toutes nos questions,
C’est une sagesse qui fut transmise depuis toujours et avec raison.

 

Cette nuit, j’ai décidé avec joie de venir te trouver,
Et de tout mon coeur et imagination découvrir et constater,
Si cela n’était que de vulgaires mensonges et de pauvres élucubrations,
Profites-en car crois-le ou non je suis là et entièrement nue dans ta maison.

 

Maintenant que je désirais en être certaine,
Ho ! Ce que je peux par moment être si vilaine.
Être ici avec toi pour une simple nuit ? Qui l’aurait cru?
Je constante donc que tout est vrai et que maintenant tu m’as eu.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu as besoin de mes mains

Tu as besoin de mes mains
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Tu as besoin de mes mains

 

Je le sais trop bien,
Même si je ne suis guère un galopin,
Nous avons vécu tellement de joyeux lendemains,
À faire l’amour les jours et les nuits comme des refrains.

 

J’ai adoré embrasser ton corps,
Chaque parcelle précieuse comme de l’or,
Sentir le parfum de ta peau veloutée à souhait,
Mais je ne peux aller plus loin, voilà le mal qui est fait.

 

J’aurais tant voulu t’offrir mes mains,
Malheureusement ne point en avoir est mon destin,
Je vois néanmoins un petit sourire sur le coin de tes lèvres,
Car la nature m’a heureusement compensé pour combler ma belle Ève.

 

Te rappelles-tu la fois où nous nous sommes rencontrés,
Dans le bar où j’avais pris quelques verres, bu un bon coup.
Je t’avais invitée humblement à ma table afin d’apprendre qui tu es,
Tu m’avais raconté les histoires de ton pays, les gens qui y vivent beaux et laids.

 

Discussions aidées par quelques verres de boissons alcoolisées,
Intriguée tu m’avais demandé si je voulais avec toi passer du bon temps,
Pourquoi pas ? Je t’ai répondu avant que les ans passent comme chagrin dans le vent.
Cette histoire d’une nuit s’est transformée en début d’un roman où deux âmes allèrent s’aimer.

 

Il est vrai que nous n’avons jamais vécu ensemble,
Mais, ce n’était vraiment pas nécessaire, il me semble.
Nous avons fréquenté les plus beaux lieux tels des dieux,
Avec toi et, je l’avoue de tout mon coeur, tout fut si merveilleux.

 

Je t’avais donné mon coeur, je t’aurais donné ma vie.
Mais, je peux comprendre que maintenant tout est fini.
Puisque jamais je ne pourrai te donner ce que je ne possède pas.
Ces mains que la vie m’a injustement volée au bout de mes tendres bras.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Jour de rêves

Jour de rêves
« Jour de rêves » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Jour de rêves

 

Dors tendrement ma belle Ève,
Quels mots sortent de tes lèvres?
Rêves-tu à l’un de tes nombreux amants?
Car, je l’avoue, avec ta beauté rien d’étonnant.

 

Je n’ai point voulu te réveiller,
Car agit ainsi serait le pire des péchés,
Pire que celui de la chair que nous avons savouré,
Dors ! Dors ! Aussi longtemps qu’il faudra ô ma dulcinée.

 

Pendant ce temps, je fais le petit-déjeuner.
En espérant que tu l’apprécieras car avec cœur,
J’y mettrai quelques tartines aux fraises avec un peu de beurre,
Un café-crème pour toi que j’aime sans oublier une rose pour l’accompagner.

 

C’est un jour de rêve, un jour inespéré.
Car c’est aujourd’hui que mon cœur je t’offrirai.
Pourtant je redoute un peu la réponse que tu me donneras,
Car bien des hommes sont, et de loin, beaucoup plus beaux que moi.

 

Qu’à cela ne tienne, je prendrai mon courage à deux mains.
Et je te ferai cette demande d’être avec moi pour les futurs lendemains,
Mais d’ici ce moment un peu redouté par une réponse quelque peu inespérée,
Calmement, sans faire de bruit, avec amour et passion, je te regarde en train de rêver.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pomme d’Adam

Pomme d'Adam
« Pomme d’Adam » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Pomme d’Adam

 

Bonsoir mademoiselle,
Dieu que vous êtes belle,
Puisse votre beauté être éternelle,
Car elle me fait penser à la grâce des hirondelles.

 

Je crois voir en vous,
Un peu de moi, un peu de nous.
Oui, vous pouvez croire que je suis fou.
Mais, ne me rejetez pas je vous supplie à genoux.

 

Puis-je être à vos côtés,
Pour que je puisse imaginer,
Vos lèvres si tendres embrasser,
Que cette pomme vous allez savourer?

 

Ce que je donnerais pour être ce fruit défendu,
Celle qui fit perdre Adam et Ève leur grande vertu,
Qui est de ne point éprouver la honte d’être entièrement nus,
La nuit et le jour, devant Dieu et avec simplicité, ils étaient ainsi vus.

 

Fruit rouge de l’arbre défendu,
Qu’es-tu devenu depuis tout ce temps?
Pomme savoureuse et délicieuse! Pomme d’Adam !
Aux lèvres de cette nouvelle Ève je suis suspendue.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Comme je peux te sentir aussi !

I can feel you
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Comme je peux te sentir aussi !

Sens-moi, sens-moi ! Sens-moi encore et encore. Sens mon véritable amour pour toi! Sens mon souffle sur ton cou. Sens le soleil sur ta peau. Mais sens aussi mes lèvres sur ton corps. Sens-moi comment je sens ta douceur sur ma langue. Sens-moi comme je peux te sentir aussi.

De RollandJr St-Gelais de Québec

Chaleur dans la nuit

Chaleur de la nuit
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Chaleur dans la nuit

 

J’ai chaud vraiment chaud,
Depuis quelques jours il fait trop beau,
Depuis que tu m’as par hasard rencontrée,
Dans ce lieu inédit, inconnu et si insoupçonné.

 

Tu étais là nu dans le silence à m’attendre,
Alors vers toi je suis allée contre toute attente,
Car de tes yeux j’y ai décelé ton désir de me satisfaire,
Pour être franche avec toi, j’étais curieuse de ton savoir-faire.

 

Sans dire un mot, je t’ai suivi dans cette chambre,
Aux murs couleurs de rouge vif et de cette pierre d’ambre.
Lentement et sans façon devant toi je me suis avec plaisir couchée,
En espérant par tes lèvres douces comme de la pulpe être longuement savourée.

 

Ô chaleur écrasante de la nuit,
De la nuit où semble-t-il les chats sont gris,
Et que toi et moi dégustions les plaisirs de la chair,
Tels de nouveaux amants ne songeant point aux sévices de l’enfer.

 

Chaleur torride de nos corps divinement enlacés,
Chaleur de ta hampe tellement viril qu’en moi tu as planté,
De ses coups semblables à un bélier qu’en moi j’ai tant adorée ressentir,
Jusqu’au bord des larmes d’extase et de jouissance qui ne voulaient plus finir.

 

Sentant tes baisers remontant mes cuisses jusqu’à mon cou,
Tu humais chaque parcelle de mon corps témoignant ainsi que tu en étais fou,
Goûtant avec ta langue ma peau de satin en glissant celle-ci jusqu’à mes lèvres,
N’en pouvant plus, je t’implorais de poursuivre ton chemin car moi montait une fièvre.

 

Une fièvre que toi seul avais le pouvoir de faire toujours monter,
Une fièvre que toi seul savais me guérir en me comblant jusqu’à satiété,
Tu avais le don de me posséder tant mon corps que mon âme en cette soirée,
Tu avais le don de me combler tellement que je souhaitais que ce fut pour l’éternité.

 

Sans cesse je te criais de toujours continuer,
Sans cesse je te dévorais telle une lionne déchaînée,
Je t’abjurais de déverser en-moi ton suave élixir d’amour et de vie.
Afin que je puisse me rappeler de cette chambre et de cette chaleur dans la nuit.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Robe noire

Robe noire
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Robe noire

 

Robe noire,
De mes rêves,
En admirant tes lèvres
De mes fantasmes, de mes espoirs.

 

Tu sais comment te faire désirer,
Tu sais en moi comment le feu allumer,
Le feu de mon imagination fébrile vers ce corps inexploré,
D’ouvrir les valves de mes désirs le temps d’un long soupir.

 

Faisant semblant d’être endormie,
Sur le bord de la falaise de mon lit,
J’entends ton souffle augmenter sa cadence,
Car tu sais déjà ce  que je veux, à quoi je pense.

 

Me dirigeant avec précaution près de ton corps,
Immobile telle une statue de marbre recouverte d’or,
Je me penche vers ton intimité qui gentiment est dévoilée,
Afin de ma langue et de mes lèvres m’invite à la déguster.

 

Gémissant à mes coups saccadés,
J’entends ta voix commencer à haleter,
Prononçant des mots inaudibles à mes oreilles,
Pourtant j’ai cru comprendre que tu adorais cette merveille.

 

Cette merveille que sans cesse tu redemandais,
Et que par grande générosité, sans cesse je te redonnais.
Et sous ta robe noire d’une belle sorcière ayant trouvé chez-moi refuge,
Je sentais couler ton nectar sur ma langue fouineuse telle le ferait une luge.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Laisse-moi monter

Laisse--moi monter
« Laisse-moi monter » Poème par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Laisse-moi monter

 

Laisse-moi chérie, monter,
Laisse-moi, beauté, te trouver,
Pour tranquillement te savourer,
Savourer te lèvres et tendrement les déguster.

 

Par cette journée si chaude et si ensoleillée,
J’aimerais t’offrir un présent que tu ne peux oublier,
Un souvenir qui restera à jamais graver dans ton cœur,
Et que tu te rappellera le reste de ta vie à chaque heure.

 

Laisse-moi te rejoindre sur cette pierre,
Écoute ! Je te le demande telle une humble prière,
Une requête qui provient du plus profond de mon être,
Car sans ta présence, ma vie n’est que désespoir et mal-être.

 

De ta douce main, fais-moi signe.
Et j’irai te rejoindre avec la grâce du cygne,
Je ne dirai point mot de crainte de te blesser,
Si ce n’est que déposer sur ta joue un doux baiser.

 

Laisse-moi être à tes côtés,
Laisse-moi simplement te montrer,
Comme toujours je n’ai fait que t’aimer,
vivre sans toi, loin de moi serait ma raison d’exister.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Me permets-tu ?

Me permets-tu
« Me permets-tu ? » Poème par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Me permets-tu ?

 

Dis-moi Nicole, me permets-tu ?

D’être avec toi et entièrement nu ?

Loin de ce monde pour ne point être vus ?

Car te voir ainsi sans rien sur toi m’a si ému.

 

Je resterai là sagement,

Te regarder bien gentiment,

Peut-être te caresser délicatement,

Avec des baisers avec douceur évidemment.

 

Je suis qu’un homme vivant dans un pays lointain,

Un homme sans méchanceté qui craint pour l’avenir incertain,

Mais de ta beauté si parfaite et toute féminine, j’en retire grand plaisir.

Voilà pourquoi je te demande cette humble faveur avant l’aube et de partir.

 

Ce que j’aimerais être tes mains,

Pour vivre ensemble tel serait mon destin,

Car malgré moi je vois bien qu’il s’agit qu’un rêve,

Acquiesce à ma requête afin de pouvoir embrasser tes lèvres.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada