Archives de tags | lèvres

Ô désir ! Ô quel plaisir !

 

 

g_20_60imv9f6ok

Modèle ? La magnifique Sandrine C. Photographe ? Terry Faruch

 

 

Ô désir ! Ô quel plaisir !

 

Désir !
Ô quel plaisir !
De te savourer !
De te déguster !

 

Te pénétrer de ma langue suave,
Allant s’échouer au plus profond de toi telle une épave,
Coller mes lèvres sur les tiennes qui seront miennes,
Et de tes lèvres seront caressées par celles qui deviendront tiennes.

 

Écartes-toi comme il le faut,
Te faire jouir ! C’est ce qu’il y a de plus beau.
Laisse-moi fouiller avec tendresse dans ton château divin,
Permets-moi de m’enivrer de ton nectar tel un délicieux vin.

 

Je goûte cette excellente potion,
Afin de te préparer à te satisfaire par notre union,
Embrassant ici et là ! Titillant ton bouton d’amour avec soin,
Attendant ton ordre ton souhait d’être prise tellement tu en as besoin.

 

De

 

Rolland St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je te veux

 

 

23361129_10213576975955179_1924494607_n (2)

 

Je te veux

 

Je te veux,

Voilà mon vœu,

Tel que tu es et tu seras,

Afin de t’apprivoiser à petit pas.

 

Je veux te connaître,

Afin que nous puissions naître,

Naître en un instant de fusion,

Fusion de corps et d’âmes à l’unisson.

 

Je veux te regarder,

Afin de cette femme l’admirer,

T’écouter avec cœur et plaisir,

Jusqu’à ce moment intime où pourrons jouir.

 

Je veux sentir ton parfum,

Être avec toi et ne faire qu’un,

Deux êtres sensibles qui désirent s’unir,

S’unir en cet instant et en savourer le désir.

 

Désir des âmes et de la chair,

Désir insatiable enfoui dans les profondeurs des enfers,

Désir dénoncé par le clergé du haut de sa chaire,

De ces gens hypocrites auxquels nous n’avons que faire.

 

Ho que vient cet instant magique,

Que nous vivions cette histoire mirifique,

Car de tes lèvres je veux goûter,

Car de la douceur de tes seins je veux caresser.

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Vierge impure

Vierge impure

Vierge impure

 

Jolie nonne !

Que votre beauté m’étonne,

Vous dévoilez votre gracieuse nudité,

Et pourtant, vous conservez votre air de sainteté.

 

Serait-ce la réalisation de vos prières ?

Entendues par Dieu qui ne pouvait ignorer votre corps sur terre,

En invoquant les noms des saints alors que vos seins sont si beaux,

Et nuls cantiques ne peuvent évoquer la douceur de votre peau.

 

Ô  vierge ! Ô belle vierge de ce jardin !

Permettez, je vous en pries, que je vous caresse de mes mains,

Et que mes lèvres tellement profanes embrassent votre coupe sacrée,

Afin que ma langue humectée de son nectar lèche votre secrète entrée.

 

Est-ce vraiment un péché ?

De vous désirer ? De vous convoiter ?

Ô jeune dame pieuse de ce mystérieux couvent,

Faisons l’amour avant de faire vos vœux ! Nous en avons le temps.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Dame blanche !

Dame blanche

Photo by my dear friend Rick from Germany

Dame blanche !

 

Dame blanche ! Blanche dame !

Votre regard sans cesse m’enflamme,

Quel regard de pure bonté et de grande douceur,

D’un seul mot vous enlevez tous mes nombreux maux.

 

Blanche chevelure !

Ô croyez-moi ! Qu’elle est belle votre parure !

De la blancheur de votre peau témoigne votre noblesse,

Sur votre tendre joue, j’y déposerai bise légère comme une caresse.

 

Blanches lèvres !

Qui n’ont d’égales que celles d’Ève,

Qu’elle réserva à son fidèle époux Adam,

Coupable de savoir leur nudité par la faute du serpent.

 

Dame belle ! Belle dame !

Vous avez volé avec délice mon âme,

Entre vos mains, elle y est pour toujours.

Prenez-en soin car vous êtes à jamais mon amour.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Poème inspiré cette oeuvre admirable :

http://rickb500.deviantart.com/art/Looking-at-you-689874598

Entre tes mains !

000000810010

Entre tes mains !

 

Coucou mon amour !

Viens près de moi sans faire de détour !

Ne vois-tu pas ma hampe se gonfler de désir ?

À ta seule vue quel mystérieux délice et quel grand plaisir !

 

Colle-toi près de moi !

Car tu es maintenant ma reine,

Et de ma sève coule à jamais en mes veines,

Je serai jusqu’à la fin des temps ton valet même si je suis ton roi.

 

Ne me fais pas languir !

N’entends-tu pas mes soupirs ?

Ne vois-tu pas mes torrents de larmes ?

Devant la grâce de ta beauté j’ai baissé les armes !

 

De ta langoureuse respiration,

Je la suivrai sans crainte à l’unisson,

Point de mots ! Ton silence suffit pour parler,

Point de sons ! La douceur de tes lèvres savent s’exprimer.

 

J’ai perdu jadis mon cœur,

En voulant détruire tous ces vauriens,

C’est en cette nuit que je le trouve entre tes mains,

Serait-ce une grâce des archanges dans le céleste chœur ?

 

Œuvre parfaite et si grandiose !

Puis-je seulement un seul instant rêver ?

D’être si c’est ma destiné pour l’éternité être à tes côtés ?

Toi ma belle ! au risque que je rende l’âme, dis-le-moi : ose !

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Passez son chemin

new-image39

Passez son chemin

 

Au levé du soleil où brillent les arbres de tous leurs feux,

Je parcours mille pays avec un cœur tout joyeux,

Ne pas regarder un seul instant derrière moi,

Afin d’aller seulement droit vers toi.

 

Fredonner un air enjoué tel un gamin,

Afin de toujours chanter ce refrain,

Passer son chemin pour trouver un amour,

Qui durera pour la vie, pour toujours.

 

Garder en mon âme ces bonheurs d’autrefois,

Et en l’amour véritable conserver une inébranlable foi,

De ces couleurs aux milles feuilles dorées, j’en conserverai,

La douceur de ton visage angélique car à l’infini je t’aimerai.

 

Une chanson toute populaire sur mes lèvres,

Pour égayer ces moments de solitude sans ma bien-aimée Ève,

Lorsque je verrai sur les lointains continents toutes ces superbes femmes,

Je saurai qu’en dépit du temps qui passe, tu seras à jamais mon unique flamme.

 

Passer son chemin malgré les aléas de la vie pour trouver un amour,

Lequel durera Ô mon Dieu je vous en conjure maintenant, demain et pour toujours.

Passer son chemin affrontant milles péripéties pour trouver mon amour,

Celui pour qui mon cœur battra chaque jour, chaque nuit et pour toujours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Petits oiseaux

new-image34

Petits oiseaux

 

Petits oiseaux par ce temps si beau,

Vous qui volez parfois si haut,

Dites-moi tout simplement,

Qui suis-je vraiment ?

 

Ne suis-je qu’une âme vagabonde ?

Qui parcourt cette terre moribonde,

À la recherche d’une raison d’être,

Et non plus d’essayer de paraître.

 

Sillonnant milliers de routes et divers paysages,

À la recherche d’un grand et pieux sage,

De l’Inde ou en terres d’Amérique,

Où pullulent érudites répliques.

 

Point trouvé une seule réponse à mes questions,

Me noyant dans l’océan de mes émotions,

Bravant ces divinités et ces démons,

Pour trouver une possible guérison.

 

Charmants petits oiseaux de passage,

Et dont j’ignore, quelle honte!, même votre âge,

Fredonner, je vous en prie, un air heureux pour moi,

Donnez-moi une chanson à mes lèvres qui donne un peu de joie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada