Archives de tags | choses

Naturel

Humeur
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Probablement la plus belle photo de sa collection.

Naturel

 

Bien des poses sont recherchées,
Davantage de concepts sont approchés,
Pour y trouver quel angle une beauté sera présentée,
Pour y dénicher sous quel aspect un charme sera dénudé.

 

Chose beaucoup plus facile à dire qu’à faire,
Parfois, pour un artiste, c’est un véritable enfer.
Mais avec de la persévérance, tout peut être possible,
Car l’imagination est souvent aussi claire comme de l’eau limpide.

 

Souvent, c’est dans les choses simples de la vie,
Que se retrouvent les plus belles sources de la poésie,
Une pose inattendue dans un moment jusque-là habituel,
Un instant de quiétude où l’on découvre comme la femme est belle.

 

Point de maquillages à prix coûteux,
Pour s’apercevoir comme son éclat est merveilleux,
Un peu de créativité et de lumière pour voir comme elle est adorable,
Car rien de plus élogieux pour une dame de voir au naturel sa beauté remarquable.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Me suivras-tu ?

Me suivras-tu
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Me suivras-tu ?

 

Bonjour ! Bonjour toi !
As-tu bien dormi sous mon toit ?
Il est déjà tard mon ami, tu le sais ?
Allons nous promener sous le soleil de mai.

 

Tu sais, j’ai longuement pensé à nous cette nuit,
Allons-nous être ensemble pour toute notre vie ?
Depuis notre enfance que nous nous connaissons,
Que dire du temps qu’en secret nous nous côtoyions ?

 

Te rappelles-tu ces baisers sous l’arbre du jardin ?
Alors que grande était ta gêne de me prendre par la main,
Sous le regard de mes parents aimant voulurent que mon bonheur.
Dans le fond de leurs âmes, je sais qu’ils t’aimaient de tous leurs cœurs.

 

Puis, nous avons grandit de corps mais pas toujours sages,
Car folies de jeunesse forment les gens avançant en âge,
Que de bêtises avons-nous accomplies en riant,
Alors que nous étions que des adolescents.

 

Devenus adultes, choses devinrent sérieuses,
Car je souhaitais être avec toi vraiment heureuse.
Études accomplies, nos destinés semblèrent être toutes tracées.
Venus alors vivre dans cette ville où se trouve cette cathédrale aux tours élancées.

 

Ne serait-il pas temps d’unir notre amour par un serment ?
Sache mon chéri que mon amour envers toi durera éternellement.
Et devant Dieu et tous les hommes sur cette terre, je te jurerai fidélité.
Puisqu’au premier jour où avec tendresse inoubliable, je t’ai toujours aimé.

 

Me suivras-tu sur ce parvis, devant cet autel ?
Toi qui m’as dit que je suis à tes yeux la plus belle.
Me suivras-tu dans mon désir de fonder un doux foyer ?
Afin d’être ensemble à chaque jour et de sans cesse nous combler.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Mon corps comme seul langage

Mon seul langage
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Mon corps comme seul langage

 

Bonsoir mon cher ami,
Vous rentrez bien tard cette nuit,
J’espère que vous me reconnaissez,
Nous avons pris quelques verres dans un café.

 

Nous avions discuté de nos chemins de vie,
Et, bien souvent, de votre sourire j’en étais ébahie.
Que pouvais-je faire de la douceur de votre accent étranger ?
Au fil de nos rencontres, à vous je me suis finalement attachée.

 

Mais dernièrement une idée m’est apparue,
Sans faire de bruit, je vous ai suivi dans les rues.
Afin de savoir où je pourrais vous faire cette belle surprise,
Même si je savais qu’une autre femme au loin était de vous éprise.

 

Mais, comment pouvais-je m’empêcher de vous aimer ?
Comment de votre charme aurais-je pu un seul instant y résister ?
Sans ainsi que, ayant pris ma décision, par cette fraîche nuit d’automne.
J’ai décidé de faire de moi votre maîtresse et que vous seriez mon homme.

 

Il est vrai que tant de choses nous séparent pour toujours,
Voilà la raison d’être de mon malheur et de ma souffrance en cet amour.
Tant de vos mots et de vos expressions me sont inconnus sans oublier nos âges,
C’est ainsi que j’ai choisi de vous prouver ma passion par mon corps comme seul langage.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Reste couchée

Que vois-tu
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Reste couchée

 

Il est déjà tôt,
Je dois partir au boulot,
C’est vrai que la nuit a été si brève,
Pas assez repu de t’avoir caressée belle Ève.

 

Tu sais, demain j’aurai congé.
Un jour qu’avec toi je partagerai.
Mais aujourd’hui, j’ai tant de choses à faire.
Des clients de tous âges et de tous lieux à satisfaire.

 

N’imagine pas la lourdeur de mes jours,
Ce que je donnerai pour en finir et pour toujours.
Mais, je ne suis ni riche, ni célèbre, encore moins puissant,
Alors de cette vie j’apprendrai à me satisfaire pour l’instant.

 

La météo annonce une belle journée,
Profites-en pour en campagne te balader.
Le soleil annonce ses couleurs en ce début de matinée,
Tu sembles fatiguée de cette nuit d’amour, alors reste couchée.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Que changerais-je ?

43238487_10156016619422523_1077037756133146624_n

Votre humble serviteur à l’hôpital de Baie-St-Paul pour les enfants déficients intellectuels

Que changerais-je ?

 

Que changerais-je ?

Dans le fond que pourrais-je ?

De cette vie si bizarre et si étrange,

Où  tout finalement et contre toute attente s’arrange.

 

D’une naissance si imprévue,

Et de cette créature auparavant jamais vue,

Que l’on avait jadis condamnée chez les monstres à végéter,

Alors qu’à notre époque de bien-pensants on aurait avorté.

 

De ce lieu où jamais il n’en sortirait,

Loin des regards inquisiteurs on le soustrayait,

De le voir  disparaître à jamais certains le souhaitaient,

Car pour gens au cœur sensible tellement il dérangeait.

 

De ce temps maintenant lointain,

Il a réussi à devenir homme qui se prit en mains,

En se remémorant certains faits de son enfance,

Sans oublier ceux de son adolescence.

 

De ces événements qui l’amènent,

À se questionner sur le sens de sa vie,

De ses erreurs qui le suivront vers l’infini.

Devant l’autel des offrandes perdues point d’amen.

 

Quel serait donc son véritable désir ?

Quelle faute aimerait-il ne plus souffrir ?

Car bien des choses il en est avec raison fier,

Mais ignorer comment vraiment aimer il en est guère.

 

Voilà tout ce que je changerai,

Qu’un seul vœu le ciel puisse m’accorder,

C’est celui de pouvoir aimer celle qui ouvrira mon cœur,

À celle qui me fera comprendre qu’aimer il ne faut pas en avoir peur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le temps

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le temps

 

Le temps arrange bien les choses.

À ce que l’on dit. À ce que l’on croit.

Moi, je peux simplement vous dire cela.

Certes, je n’ai pas votre expérience de vie si j’ose.

 

J’aurais bien aimé autres déroulements

Mais la vie en a voulu autrement

C’est peut être mieux ainsi

Ainsi va ma petite vie.

 

Avoir cette femme comme avant

Là où nous nous voyons jadis souvent

Dieu qu’elle était précieuse à mes yeux

Mais je ne pouvais guère faire mieux.

 

À bien y penser, c’est mieux qu’il en soit ainsi.

Car personne ne connait le chemin qu’il suivra

Nous avons, paraît-il, un destin tracé tout droit

Est-ce vrai ou est-ce faux? En moi-même j’en ri.

 

J’ai connu l’amitié, j’ai connu aussi l’amour

Pas au point de dire que j’en ai fait tout le tour

Mais ce que j’ai appris, c’est que sans les connaître.

Il ne vaut vraiment pas la peine de naître.

 

Parfois, on mélange l’amour et l’amitié.

Et c’est là où résident les cœurs blessés

Cœurs blessés guéris par bien des larmes versées

Drôle de loi de la vie où pour apprendre Il faut avoir tout donné.

 

Donner de soi avec joie et souvent sans compter

Donner à celles qui nous permettent de se sentir exister

Mais le plus important dans toutes ces années d’expérience

C’est de savoir apprécier l’amour et l’amitié avant que cesse notre existence.

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Détachement

FB_IMG_1535889447788

Dessin par mon ami et collaborateur Eri Kel de France

Détachement

 

Dites-moi si je mens. 

La vie est un peu tel que le néant, 

On pense apprendre, connaître et autres choses, 

On est à la recherche de la personne pour être en osmose.

 

Après avoir vécu ici ou bien ailleurs, 

Dans un pays de neige et de glace ou de terre verte et de fleurs, 

Avoir expérimenté l’amour, le chagrin, la joie et la peur, 

Après avoir parcouru mondes et océans, arrivera notre heure.

 

C’est alors que nous verrons que rien ne dure, 

Le plaisir partagé, les surprises quotidiennes et les maux que l’on endure. 

C’est en pensant à ceci et à cela, 

En faisant en ma modeste demeure les cent pas.

 

Parfois en m’inspirant de mes lectures des sages d’autrefois,

Qui avaient visions de la vie et des mœurs aussi différentes que leurs fois,

Que j’en ai conclu sans trop savoir pourquoi ni trop comment mais assurément,

Que finalement pour être heureux dans la vie, il faut pouvoir faire un certain détachement.

 

De

 

RollandJr St Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Mes seins

38955289_1644804755630132_6868932310205464576_n

Dessin par Noble Roro de la France

Mes seins

 

Mes seins vénérés,

Tels des saints sans cesse priés,

Par des hommes les mains jointes,

Ou encore occupées à des choses moindres.

 

Mes seins à la peau basanée,

Qui a fait le délice de nouveaux-nés,

Et qui maintenant attendent la douceur des doigts,

De ceux de mes nombreux amis et amants de bon aloi.

 

Allez-y! Gâtez-vous mes chéris!

Savourez-en jusqu’à plus soif le nectar exquis,

Admirez la rondeur de ces magnifiques mamelons,

Léchez-en leur pourtour pour votre plus grande satisfaction.

 

Point de plaisir là où il y a de la gêne,

Alors aussi bien en profiter si on est destiné à la Géhenne.

Car à notre dernier souffle regret sera pour ce que l’on a pas fait,

Regrettant d’avoir agit selon l’hypocrite vertu, voilà l’ultime secret.

 

Vie bien amère pour l’âme en peine,

De constater qu’amertume coule dans ses veines,

Et qu’au soir de sa vie sur la route de ces mondes inconnus,

Prendre plaisirs interdits l’on a pas connu aux moments venus.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La sensibilité

 

20171110_105039 (3)

Réalisation au C.E.G.E.P. de Sept-Îles 10 novembre 2017

 

La sensibilité …

 » La sensibilité n’est pas fragilité. C’est l’incapacité de rester superficielle. C’est aller toujours au fond. Dans les choses, dans les personnes, dans les émotions. « 

de Serena Santorelli