Archives de tags | drapeau

Rouge

Rouge
Rouge Poème de RollandJr St-Gelais Modèles : JenovaxLilith Photo by Bille Mitchell Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/red-791726605

Rouge

 

Couleur rouge,

Quelle belle couleur!

Couleur de l’amour et parfois de frayeur,

Du drapeau à l’étendard qui au vent bougent.

 

Couleur aux multiples symboles,

Qui du sang versé est une noble obole,

Du sang coulant dans les veines des soldats sacrifiés,

De ces hommes ayant donné leurs vies pour leurs bien-aimées.

 

Rouge vif de ce boudoir,

Que dame si belle porte ce soir,

Serait-ce pour un de ses nombreux amants?

Qui l’a attendue depuis tellement longtemps.

 

Femme à la peau de satin,

Et que dire de la douceur de ses mains?

Portant avec fierté les bijoux offerts par un cœur épris,

Qui lui aurait tout sacrifié par une passion absolue n’eut été de lui.

 

Sachant avec brio exhiber sa nudité,

Une nudité parfaite sans aucune arrière-pensée,

Ayant pour parure celle d’une lointaine princesse étrangère,

Une châtelaine pour qui preux chevaliers face à l’ennemi la libérèrent.

 

Ce que j’aimerais être ce doux vêtement,

Car sur ses épaules, je me déposerai délicatement.

Afin d’être maintenant et pour toujours plus près d’elle,

Et sentir son parfum si doux tel que le vol d’une hirondelle.

 

Par

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce sein

40279571_747781282236044_5453723999009767424_o

Par Sarah Saudek

Ce sein

 

 

Mon si tendre enfant, 

Ce que j’ai pensé à toi en dormant 

Ce que je te désirais chaque nuit en rêvant, 

Avec ton adorable père que j’aimais tant.

 

 

Il est maintenant porté disparu au front, 

Un jour, de nouveau nous nous retrouverons. 

Le jour où à jamais les canons se seront tus, 

Comme jadis ton père et moi nous étions souvent nus.

 

 

Dans une modeste maison, 

Où de bon cœur sans cesse nous rions. 

Entendant au loin le chant mirifique des oiseaux, 

À cette époque où tout était calme où tout était beau.

 

 

Nous ne connaissions pas la richesse vue par les hommes, 

Qui calculent leur bonheur par l’accumulation de sommes. 

Mais de notre liberté de quelques sous et de notre amour, 

Cela suffisait pour combler nos besoins de tous les jours.

 

 

Ce que j’étais bien dans ses bras, 

Jusqu’à ce jour fatidique où on le força, 

À servir le drapeau et apprendre à marcher aux pas. 

Quelle triste constatation que seul l’humble au front ira.

 

 

Maintenant que je suis avec toi dans cet immeuble, 

Dans ce logis avec pour tout quelques meubles, 

J’ai pour consolation de te tenir dans mes mains, 

Alors, je te donne avec grand amour mon sein.

 

 

De

 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Le drapeau

new-image175

Le drapeau

 

Par un beau matin,
Peut-être en fin de journée,
Est-ce important que vous le sachiez?
Bref, croyez-moi mes amis, je n’en sais rien.

 

J’ai vu montagnes et rivières,
Gens de ce pays si beau et si fier,
Marchant ici et là sur des sentiers de neige,
Écoutant chants d’oiseaux à travers brume beige.

 

Point un mot ne sortait de ma bouche,
Pour savourer le son de l’eau qui coulait telle une douche,
Peu de gens à l’horizon à saluer gaiement et avec joie,
Pieuse solitude semble être ici, si je pense bien, la loi.

 

Même mon ami aux milles couleurs s’est tue,
Nulle froide bise en ce mois d’hiver, Qui l’eut crû?
Dis-moi mon copain, toi si beau et percé tout là-haut,
Pourquoi ne flottes-tu pas allègrement devant moi, le drapeau?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada