Archives de tags | propreté

Pré requis d’un modèle vivant

WP_20140809_016

 

Souvenir d’été dans la région de la Minganie

 

Pré requis d’un modèle vivant 

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que votre semaine débute du bon pied. Pour ma part, je me prépare tranquillement pour mon séjour à Montréal dans la semaine du 18 au 22 février inclusivement. En effet, Il ne faut pas seulement avoir l’intention de devenir modèle vivant pour le devenir réellement, mais le devenir tant dans son cœur que dans son âme.

Et quand j’ose écrire tant dans son cœur que dans son âme, je fais ici référence à plusieurs pré requis que tout modèle vivant digne de ce nom se doit de posséder pour mener à bien le professionnalisme auquel chaque artiste doit s’attendre de sa part. En m’inspirant de mon humble expérience personnelle dans ce domaine il m’est aisé de nommer les principales qualités d’un modèle vivant sérieux.

26991789_1406011786171868_7589390860338809812_nLa première qualité est sans conteste la discipline car sans celle-ci, toute séance de nudité artistique réalisée dans une institution d’enseignement perdrait sa raison d’être. C’est-à-dire être un lieu de travail de niveau académique servant à parfaire les talents des étudiants dans leur domaine respectif. La deuxième qualité est nul autre que le respect tant du modèle vivant envers les artistes que ces derniers envers celui-ci. Voilà pourquoi aucun propos à saveur grivoise ne peut être toléré afin d’éviter tout débordement.

En troisième lieu, la propreté demeure un élément central. En effet, je26733813_2058141194416980_7190872531824122088_n n’ose pas imaginer une seule seconde où le modèle manquerait à son devoir d’avoir une propreté impeccable de sa personne. Veuillez noter qu’il en est de même de tout atelier où le modèle vivant devra réaliser une prestation. Autrement dit,  la propreté même si on est loin d’y penser à priori est et demeure le socle de toute séance de catégorie respectable.En quatrième lieu, l’ouverture d’esprit du modèle vivant lui permettra de s’adapter au milieu ambiant dans lequel il s’exécutera. L’aptitude de prendre le pouls du public, de son « public » est sans contexte une corde que le modèle vivant se doit de posséder à son arc. Pour se faire, avoir un répertoire varié dans les positions est une autre corde qui lui sera fort utile.

Enfin, la passion restera toujours la source qui abreuvera le modèle tout au long de sa carrière. Une carrière qui est, faut-il le souligner?, tout aussi artistique que celui de tout autre artiste. N’oublions pas que n’eut été l’apport des modèles vivants à travers le temps, plusieurs des peintres et des sculpteurs de renommée internationale seraient rester ignorés du grand public. Qui plus est ! Sans la passion, rien est possible.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le modèle vivant et la propreté

new-image144

Le modèle vivant

et

la propreté

Bonjour tout le monde,

new-image89J’espère que le Temps des fêtes s’est bien déroulé pour vous et pour ceux et celles que vous aimez. Pour ma part, ce fut une période tout à fait angélique où j’ai pu admirer les Alpes suisses tout en savourant des mets européens en compagnie de l’élue de mon cœur. En effet, la Suisse regorge de lieux historiques que l’on doit absolument visiter un jour ou l’autre de sa vie et ce, sans oublier la splendeur remarquable des paysages helvétiques. Quel beau pays où la tranquillité et l’ordre semblent être de mise sans omettre, un petit clin d’œil à l’album d’Astérix intitulé «Astérix chez les Helvètes», la propreté irréprochable des lieux visités par votre humble serviteur.

Ceci m’amène à vous parler de l’importance de la propreté chez le modèle vivant etnew-image19 ce, en tout temps et en tout lieu. En effet, la propreté est sans contredit la pièce maîtresse d’une séance de nudité artistique. Voilà pourquoi il est toujours approprié de prendre une douche avant de poser nu, et dans la mesure du possible pas trop longtemps avant ladite séance, afin de rendre les participants présents en salle le plus confortable qui soit. Accepteriez-vous d’aller passer un examen médical ou bien un entrevu pour un éventuel emploi sans avoir au préalable pris une bonne douche? Probablement pas!

new-image8En ce qui me concerne, la propreté fait partie inhérente de ma passion en tant que modèle nu. Or qui dit propreté dit aussi respect de soi-même et de l’autre. Un respect qui assure le bon déroulement d’une séance du début jusqu’à la fin. Voilà pourquoi je m’assure d’avoir pris ma douche peu de temps avant ma prestation devant un groupe d’artistes professionnels ou amateurs surtout si je dois me déplacer en transport en commun. Et croyez-moi sur parole! Tout y passe lorsque je me douche et plus souvent qu’autrement je passe la savonnette deux fois plutôt qu’une. D’ailleurs, je profite de l’occasion pour revoir en pensée l’ensemble des poses que j’envisage de réaliser pendant ma prestation.

Bref, la propreté est sans contredit un élément essentiel à toute bonne démarche de nudité artistique digne de ce nom. Et vous? Qu’en pensez-vous? J’attends avec hâte de lire vos commentaires.

RollandJr St-Gelais
Canton de Vaud
Suisse

En quoi consiste la beauté?

En quoi consiste la beauté?

 

Bonjour tout le monde!

Je veux aujourd’hui vous entretenir d’un sujet qui touche une bonne majorité de nos médias de masse. Quand je parle de médias de masse, je fais surtout, mais pas toujours, référence aux diverses revues de mode, aux quotidiens qui publient de manières sporadiques des articles sur la beauté liée à la mode et, pour finir avec ma courte liste d’exemples, les revues érotiques. Soyez rassurés-es! J’avoue que la beauté d’une jeune dame ayant un physique agréable à admirer, voir à contempler, est pour moi un véritable délice pour mes yeux. Oser affirmer le contraire serait faire preuve d’un mensonge flagrant!

L’idée de publier un article sur le sujet m’est venue à l’esprit à l’occasion d’un petit dialogue que j’ai eu le plaisir d’avoir avec une charmante dame du prénom de Johanne. Ladite discussion a eu lieu à mon petit restaurant préféré. Une petite discussion qui me fit réfléchir sur l’image de soi tant de la part des membres de notre entourage immédiat que celle des  médias sociaux. Il faut se souvenir que notre époque semble être axée à la fois sur la plasticité, sur la jeunesse éternelle et corollairement sur la crainte de vieillir. J’ajouterais à cette nomenclature une sexualité où la tendresse, la complicité et la découverte de l’autre a fait place malheureusement  à une performance ayant pour modèle les acteurs et actrices de sites pornographiques. Bref, j’ai cru bon de publier cet article afin de démystifier en quoi consiste la beauté. Une beauté qui mérite d’être vue avec nos yeux, avec notre cœur et avec notre âme.

Une chose doit être claire pour ceux et celle qui lisent cet article. J’adore le corps féminin surtout si un certain sexappeal y est présenté de manière à rendre mon regard plaisant. Mais une beauté sans profondeur est comparable à un puits sans fond dans lequel on risque de ne jamais en sortir. Antoine de St-Exupéry avait raison d’affirmer dans son chef d’œuvre intitulé Le Petit Prince que  «L’essentiel est invisible pour les yeux».

Mais, en quoi consiste la beauté? C’est-là une question des plus délicates à répondre tellement la notion de subjectivité est élevée. Pour moi, la beauté se retrouve dans ce que nous dégageons d’abord et avant tout pour soi. Dit autrement, la beauté est dans le regard non pas de l’autre, mais d’abord dans le sien. Par exemple, le miroir doit être utilisé non pas pour deviner ce que les autres vont possiblement voir de nous, mais plutôt ce que nous voulons d’une part, voir de soi et, d’autre part, ce que nous souhaitons faire voir à notre entourage immédiat. Le leitmotiv consiste à réussir de trouver le juste équilibre entre les deux extrêmes ou si vous préférez, c’est à chaque personne de discerner sa beauté authentique.

DSC_0322Personnellement, j’ai développé quelques petites questions auxquelles je réponds lorsque je me retrouve devant le miroir. Primo, suis-je d’une propreté impeccable? Je ne le répèterai jamais assez souvent; vous pouvez avoir un corps d’adonis ou celui d’une starlette du cinéma, mais si votre propreté laisse à désirer, vous êtes lourdement handicapés. Secundo, les vêtements que je porte me conviennent-ils? «L’habit ne fait pas le moine» me direz-vous? Rien n’est plus faux. En réalité, nos vêtements en disent beaucoup plus long sur soi que nous serions portés à le croire. Il est donc impératif de porter des vêtements dans lesquels nous nous sentons bien. C’est une question de logique. Tertio, sommes-nous heureux devant le miroir? Tant mieux, si c’est-le cas. Dans le cas contraire, il est de la plus haute importance de découvrir ce que nous aimons le moins sur soi et d’y remédier dans la mesure du possible. Ici, les critères de beauté doivent être les nôtres et non pas ceux qui sont véhiculés par les revues de mode où les mannequins sont âgés, peut-être que nous ne le saviez pas, d’à peine treize, quatorze et quinze ans. Quarto, l’image que nous renvoie le miroir est-elle celle d’une personne en santé? C’est une vérité indéniable qu’une personne en santé attire les regards aisément. Et, la question ultime, suis-je prêt d’admettre mon âge réel? Il n’est pas prohibé de vouloir paraître jeune, mais il l’est d’autant plus facile lorsque nous admettons que nos années de jeunesse sont loin derrière nous. Être jeune, c’est accepter de ne plus l’être et de chercher à être heureux avec notre âge réel.

Modèle vivant à Québec

Modèle vivant à Québec

Il est vrai que les critères de beauté varient d’une personne à l’autre. Par contre, il est tout aussi vrai que chacune d’entre elles est grandement influencée, et ce, de manières plus ou moins subtiles aux modes, aux valeurs et aux tendances présentes dans les sociétés où elles vivent. Il est donc plus que nécessaire de trouver un juste milieu entre ce qu’elles veuillent vraiment être, ce qu’elles désirent dévoiler à l’ensemble de la société et ce qu’elles doivent décliner de faire afin de conserver un tant soit peu leur originalité.

Je vous souhaite de trouver la beauté qui vous convient, c’est-à-dire celle qui vous donnera un bonheur véritable et durable.

Merci de m’avoir lu.

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La beauté réside en une harmonie avec soi-même.

La beauté réside en une harmonie avec soi-même.

Réalisation de Geneviève B.

Bonjour à vous tous!

Aujourd’hui, je m’entretiens d’un sujet vraiment particulier, et ce, en tant que modèle vivant et modèle nu. Non, il n’est pas question de l’art de poser, ni de se présenter devant une caméra ou tout autre support médiatique. Il est vrai que le fait de poser pour une tierce personne peut relever d’un certain art, voire d’une aptitude à communiquer avec son corps. Il est encore plus vrai que nous communiquons d’avantage ce que nous sommes réellement en ne disant un seul mot puisque le corps parle de lui-même qui nous sommes au plus profond de notre être. Ici, le « paraître » transpose notre « être », et ce, de manière beaucoup importante que nous serions portés à le croire.

Une chose est sûre: notre corps trahit qui nous sommes réellement par nos gestes, par notre posture, par notre manière d’agir, par notre regard et, surtout,par notre timbre de voix. Ici,

Réalisation de Geneviève B.

Réalisation de Geneviève B.

chaque caractéristique a un ordre d’importance qui varie d’un individu à l’autre. Certains gestes peuvent passer inaperçus aux yeux de certaines personnes, mais être plus visibles chez d’autres. Quoiqu’il en soit, en règle général, avoir une posture droite dénote souvent la présence d’une attitude de confiance en soi alors que la douceur du regard et un timbre de voix plaisant se retrouvent surtout chez les gens ayant une vision positive face à la vie.

Personnellement, je suis convaincu que les deux principales caractéristiques qui doivent se retrouver chez un modèle vivant sont à priori d’être d’une part, un « modèle » et, d’autre part, d’être « vivant ». Oui, cela peut sembler être redondant d’affirmer une telle chose. Néanmoins, c’est une vérité qui semble être oubliée par plusieurs d’entre nous.

Être un « modèle » signifie « avoir un je-ne-sais-quoi » de plus à montrer devant la caméra. Ce petit quelque chose que j’offre à celui ou celle qui me regarde et qui peut, je dirai plutôt qui doit, susciter un intérêt de sa part. Être « modèle » signifie aussi avoir une beauté qui m’appartient, qui me rend unique et pour laquelle je le suis réellement. Bref, c’est tout simplement « être qui nous sommes et non pas ce que nous ne serons jamais».

Être « vivant » désigne le fait d’être plus que ce que vous pouvez voir du premier coup d’œil. Vous aimeriez voir un simple agencement de membres sur un tronc avec une tête sur les épaules? Si c’est le cas, achetez-vous un mannequin en plastique. Voilà pourquoi, il faut savoir démontrer qui nous sommes par notre corps. Être apte à montrer ce qui est beau en nous, ce qui fait de nous un être pleinement vivant, avec nos forces, mais aussi avec nos faiblesses. Nul être vivant n’est parfait. C’est une vérité qui doit transpirer de tout son être si nous voulons devenir à la fois un modèle « vivant ».

Être «  modèle et vivant », c’est aussi vouloir se présenter à son meilleur. J’ai un dicton qui fait sourire celui qui l’entend pour la première fois. « Il est inutile de s’écraser devant les autres puisque ces derniers seront souvent des experts en la matière à notre endroit. » Voilà pourquoi, selon moi, une fausse modestie est le pire défaut qu’un modèle vivant doit éviter à tout prix de développer. Il faut être fier et vouloir se mettre à son avantage le plus souvent possible. Attention! Il n’est nullement question de se pavaner, mais plutôt de vouloir bien paraître parce que nous sommes heureux de pouvoir le faire pour soi-même.

Réalisation de Geneviève B.

Réalisation de Geneviève B.

La recette pour développer une telle volonté est à la portée de tout le monde. Tout d’abord, la propreté est de mise, et ce, en tout temps. Une bonne douche est l’affaire de quelques minutes et, avouons-le, c’est le lieu de détente par excellence. Bien entendu, je fais aussi allusion à une bonne hygiène corporelle. Ensuite, aller chez un salon de coiffure est souvent une manière agréable de renouer avec une partie de notre corps : notre tête. Cette dernière est sans cesse exposée à la pollution, aux bruits ambiants et aux soubresauts des aléas de la vie quotidienne. Il est de notre devoir de se rendre chez un salon de coiffure afin de donner à notre tête l’hommage qui lui est dû. D’ailleurs, il faut se rappeler que de bons soins capillaires peuvent faire une grande différence dans l’ensemble de nos rapports sociaux. Enfin, porter des vêtements propres est une preuve irréfutable de l’estime de soi que nous avons envers nous-mêmes. J’ai bien écrit « des vêtements propres » et non pas des vêtements haut de gammes car, souvenons-nous de ce vieil adage, « l’habit ne fait pas le moine ».

Pour ma part, j’ai pour habitude de me rendre chez ma coiffeuse préférée une fois par mois. C’est pour moi l’occasion de me ressourcer, mais

Réalisation de Geneviève B.

Réalisation de Geneviève B.

d’être aussi pour un laps de temps défini un modèle de créativité entre ses mains. Selon ses dires, être coiffeuse, c’est aussi être en quelque sorte une artiste. Elle peut créer une coupe, donner un style et faire vivre une tête selon ce qu’elle voit. En résumé, elle a la chance de faire ce qu’elle aime par-dessus tout c’est-à-dire de créer en un temps court et précis une œuvre d’art. À cela s’ajoute bien entendu le plaisir de dialoguer avec son propre modèle.

Je l’avoue! L’amabilité, la courtoisie, le sens du professionnalisme et une grande disponibilité à répondre à mes questions sur les traitements capillaires qui me sont prodigués ainsi qu’une certaine complicité entre ma coiffeuse  et moi font en sorte que j’éprouve beaucoup de plaisir lorsque je suis en sa présence.

Ceci écrit, à voir les photos publiées dans cet article, on peut admirer la qualité du travail. N’est-ce pas?!

Réalisation de Geneviève B.

Rolland St-Gelais