Archives de tags | blessure

Je ne peux pas être plus près

Je ne peux pas être plus près de toi
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je ne peux pas être plus près

 

Oui, je le sais trop bien.
Toi et moi sommes seuls en ce monde,
Parmi cette foule aux pensées si immondes,
De ces rapaces, de ces sans foi ni loi, de ces vauriens.

 

Cette nuit me paraît si étrange,
il y a quelque chose qui me démange,
Un secret depuis trop longtemps gardé,
Dans mon jardin aux fleurs si enchantées.

 

Comment te le dire ?
Sans vouloir te faire souffrir ?
Car loin de moi futile arrogance se retrouve,
Bien au contraire, mon coeur pour toi tout grand s’ouvre.

 

Mais, comprends-moi que pour cette nuit.
Et, c’est la première fois que cela arrive en ma vie.
Blessures profondes ont fait en sorte qu’en mon coeur mal y est,
C’est pourquoi en cette nuit mystérieusement, je ne peux pas être plus près.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Intimidée

 

Dessin par Eri Kel de la France

Intimidée

Madame ou bien mademoiselle
Quel plaisir de commencer l’année avec jeune dame si belle
Une véritable opportunité de vous avoir pour modèle
Qui donne à nos pinceaux et fusains des ailes

Et pour certain, le goût d’écrire
De ses poèmes avec le sourire
Malgré sa blessure au bras
C’est avec grande joie qu’il le fera

Mademoiselle
Tournez vous vers nous
Même si vous êtes à genoux
Car nous le savons vos yeux sont un don du ciel

Pour certains modèles prendre pose est un véritable enfer
Alors que vous, avec grâce vous avez su comment le faire
Vous avez en vous ce talent, cette qualité innée
Alors, écoutez-nous, regardez-nous, ne soyez pas par notre présence intimidée.

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

Et pourtant je suis parti

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Et pourtant je suis parti

 

Au petit matin

Sans faire de bruit

Tes yeux, lentement, tu ouvris

Tu avais si froid dans tes draps de satin.

 

Tu t’es assise en constatant le silence

Ce lourd silence de mon absence

Même si je t’avais promis d’être là au petit-jour

À la vie! À la mort! Maintenant et pour toujours.

 

De mes baisers je t’ai comblée

De mes caresses je t’ai données

De ma chaleur je t’ai choyée

Et de tes larmes je les ai séchées.

 

Mes mots d’amour étaient sincères

Mais en moi je vis un véritable enfer

Un mal-être qui me ronge le sang

Qui fait de ma vie un supplice au fil des ans.

 

Pardonne-moi! Ô ma chérie!

Ce n’est pas toi que je fuis,

C’est cette blessure qui me meurtrie

Et qui sans cesse empoisonne ma vie.

 

Une blessure lointaine

Qui me brûle les veines

Et contre laquelle je me démène

Aussi noire que le bois d’ébène.

 

Je voulais te dire dans cette lettre d’adieu

Comme je t’ai aimée je le jure devant Dieu

Mais j’ai tellement peur d’être à nouveau blessé

Que pour notre bien, j’ai préféré malgré mon amour te quitter.

 

Ne pleure pas ma belle princesse

Car tu seras toujours à mes yeux une déesse

Ce que tu étais magnifique lorsque tu t’ai endormie

Ce que je t’ai adorée et pourtant je suis parti.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

La blessure

Photo 18-02-20 13 15 15 (3)

Séance de Shiwarie (habillé) avec l’aide de Dea Kaizoku

La blessure

 

Tu sais ma tendre bien-aimée,

Mon cœur est sans cesse brisé et torturé,

D’être en ce monde seulement qu’un homme,

Qui se voulait être courageux contre les vents et son ombre.

 

Mais, que puis-je faire contre le destin ?

Qui m’accable de ses maux à travers ses mains ?

Ce que je t’aime ! Tu ne pourras jamais te l’imaginer.

Mers et mondes auraient été à toi si puissant j’étais né.

 

Mon cœur saigne dans d’atroces douleurs,

Mon âme languit dans d’inlassables torpeurs,

Mon corps s’endorlorie sous les cordes de la souffrance,

Et mon esprit se précipite dans le fossé profond de la démence.

 

Profonde et vilaine blessure !

Pourquoi viens-tu grafigner mon cœur pur ?

Ne vois-tu pas que j’aime de tout mon cœur ?

Est-ce là le prix de la passion celle qui est mon bonheur ?

 

La blessure infernale,

Celle qui me fait ressentir ce mal,

Mal d’aimer vraiment malgré mon âge,

Est-ce le lot pour devenir tel un vénérable sage ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec Canada

Regard absent

Dessin de mon ami Eri Kel de la France

Regard absent

 

Temps si lourd,

Pour un moment sourd,

Pensées tellement lointaines,

Pour toutes ces inconsolables peines.

 

Ne sachant quoi faire,

Ne sachant quoi dire pour me défaire,

D’un tel poids ! D’un tel ce secret qui m’accable.

Et sans savoir vraiment pourquoi je me sens si coupable.

 

En moi règne donc le mutisme,

Qui tortura mon âme avec pur sadisme,

De cette profonde blessure qui me ronge,

En dépit de mes espoirs et de mes vivifiants songes.

 

Comment puis-je être en ce lieu présente ?

Alors que mon âme depuis ce moment m’a quittée ?

Me laissant avec mes doutes, mes questions et ces iniquités ?

Je suis là même si rien me fait rire et rien ne m’enchante.

 

Depuis ce geste si interdit,

Où tout en moi fut brisé et à jamais maudit,

Pour toujours je resterai en mon jardin secret,

Faisant de mon regard absent le témoin de ce mal qui est.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada