Archives de tags | pas

Couchée !

Couchée

Couchée Poème de RollandJr St-Gelais Photo par Joël Pèlerin Modèle : Indira Spr

Couchée !

 

Couchée, simplement couchée.

Attendant tes ordres que j’écouterai,

Pensant quelques fois à mes tatouages,

Qui me suivront au fil du temps et des âges.

 

Tes regardant me fixer sans faire un pas,

À travers de la lentille de ta caméra,

Tu sais avec précision déceler,

Ma féminité et ma beauté.

 

Cachant mon sein simplement par pudeur,

Même si le dévoiler je n’en avais point peur,

Car ceux qui me verront ainsi sauront admirer,

La femme que je suis et celle dans l’avenir je serai.

 

Collier au cou telle une rebelle,

Douce rebelle de ma jeunesse si belle,

Ornements faits de noir et de pointes d’argent,

Que j’enlèverai seulement pour mon plus fidèle amant.

 

Celui que je n’ai pas encore connu ni vu,

Celui que je n’ai pas eu la chance de voir nu,

Celui qui saura faire battre mon cœur à la folie,

Celui qui saura me faire perdre par son ardeur mon esprit.

 

Où est-il? Au moins existe-t-il?

Sur quelle contrée lointaine vit-il?

Attendant le jour qui n’est pas encore venu,

Je suis couchée en espérant en secret qu’il m’ait vue.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sonate pour un violon seul

Sonate
Sonate pour un violon seul Poème de RollandJr St-Gelais Photo par Gregg Freidberg Source : https://www.deviantart.com/gfriedberg/art/Bartok-sonata-for-solo-violin-852356236

Sonate pour un violon seul

 

J’entre dans la pièce,

J’entre là, à l’improviste, à l’emporte-pièce,

Ayant pour tout vêtement que celui que Dieu m’a donné,

Ce vêtement qui a tant encaissé depuis le jour où je suis né.

 

Le public semble médusé,

De me voir ainsi entièrement dénudé,

Je lui rends son regard un peu, je l’avoue, amusé.

Car quelle chance d’être accompagné par une artiste chevronnée.

 

Sachant de son violon adroitement le manipuler,

Possédant de son art musical le talent de le diriger,

Dirigeant avec amour son archet sur les cordes tendues,

Elle connaissait chaque note pouvant me porter vers les nues.

 

Ayant que mon corps pour instrument,

Je l’utilisais avec précaution bien évidemment,

Chaque pas était compté selon les sons du violon bien accordé,

 Agençant les mouvements de mon corps au rythme de la mélodie jouée.

 

Quel plaisir exquis de faire qu’un avec le son de cet instrument,

Dansant encore et encore à en oublier le public étonnamment,

Jusqu’à la fin du spectacle dévoilée par les chaudes acclamations,

Par un public prouvant son bonheur par une belle ovation.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

En bas de cet escalier

IMG_20200730_111109
En bas de cet escalier Poème par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

En bas de cet escalier

 

 En bas de cet escalier

Je ne pouvais plus avancer

Mes larmes trop lourdes à supporter

M’empêchèrent malgré moi de continuer

 

Chaque pas que je fis

Me mena vers un ennui

Qui brisa mon cœur langui

De toi qui était tellement épris

 

Chaque pas amena une larme

Qui noya jusqu’au profond de mon âme

Quelle lourdeur de la nuit dans cette forêt

Me fit comprendre ce que vraiment j’étais

 

Une âme triste et esseulée

Devant sa solitude une fois la nuit tombée

Seras-tu là pour me relever, pour m’aimer?

Au pied de cet escalier, sans toi certes je mourrai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

J’ai les bleus

J'ai les bleus
J’ai les bleus par RollandJr St-Gelais Photo DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

J’ai les bleus

 

 

J’ai les bleus

Car j’étais amoureux

De ces illusions merveilleuses

Qui ont laissé des pensées ténébreuses

 

 

Aurais-je du faire autrement?

Prendre d’autres chemins assurément

Mais je ne peux revenir sur mes pas

Que voulez-vous? La vie est comme ça.

 

 

La vie est remplie d’expériences

En tirer une leçon c’est une science

Mais dans le fond, je ne regrette rien

Car j’ignore comment sera fait demain

 

 

Serais-je encore dans ce monde?

Vibrer aux sons de toutes ces ondes

Car sentir c’est avant tout pouvoir vivre

Aimer, baiser, boire jusqu’à en être ivre

 

 

Je ne regrette rien car je ne serai plus là

Lorsque mon heure de partir viendra

Mais aujourd’hui j’ai les bleus de mes yeux

Mes yeux qui devant ces femmes j’en étais heureux

 

 

De

 

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mouvements de l’ombre

Mouvements de l'ombre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Mouvements de l’ombre

 

Mouvements saccadés,

Avec des pas sur la pointe des pieds,

De mes pieds, après avoir tant dansé, si fatigués.

Mais, pour celui qui me regarde je continuerai à danser.

 

Car telle est ma destinée,

Ma seule raison d’être depuis que je suis née,

Née dans un pays où les pianos sont adulés par la noblesse,

Par leurs notes exprimant avec précision tant la haine que la tendresse.

 

Mais en dépit de cette fatigue, je continuerai toujours à valser.

C’est là que je trouve ma raison de vivre, ma raison d’exister.

Car c’est sous les notes de pano que je peux respirer,

Et de mes pas de danse, en ces lieux gambader.

 

Par Satie et ses quelques amis,

Qui, pour moi, composèrent ces tristes mélodies.

En voyant en ma féminité, une gnose tellement envoûtante.

Qu’ils la perpétuèrent en une complainte si étonnante.

 

Me rappelant en mon âme comme le temps peut sembler être figé.

Telle une blanche banquise figée par le vent glacial sur une mer givrée,

Et puisque le temps qui m’a fait honneur de ces mille secrets racontés,

Je jure par les mouvements de mon ombre, en moi je les garderai.

 

Je les garderai et les protègerai sans relâche à tout jamais,

De ces gens qui se croient sages mais combien ils sont niais.

À tant s’évertuer de percer les mystères de l’existence humaine,

Au sein des mots griffonnés dans des grimoires aux écritures vaines.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada