Archives de tags | mystères

Voilà la question !

Pourquoi
Pourquoi ? Voilà la question ! photo réalisée par G.B., d’Allemagne deviantArt : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Why-832815043

Voilà la question !

Pourquoi ?  Voilà une question qui revient souvent à nos esprits tout au long de notre vie. Question que l’on se pose depuis notre plus tendre enfance. Pourquoi ceci ? Pourquoi cela ? Pourquoi pas ? Pourquoi est-ce comme-ci ou bien comme ça ? Question qui parfois peut nous amener à nous surpasser lorsque nous voulons connaître la réponse. Une réponse parmi tant d’autres. Une réponse qui peut soi nous apporter une certaine sérénité ou bien nous écraser par la douleur d’apprendre la vérité. C’est ainsi que nous le voulions ou non.

Pourquoi ? Question qui nous force à croire qu’il y a une cause à tout. Mais, dans les faits, bien des réalités peuvent ne pas avoir de causes. Les réalités sont là comme elles le sont. Un point, c’est tout. Certains naissent dans l’opulence et son élevés avec une cuillère d’argent dans la bouche et passe leurs existences dans des palais tandis que d’autres ne font qu’affronter un destin digne des plus grands romans d’horreur. Pourquoi ? Question aux réponses tant philosophiques que théologiques: Jeu cruel de la vie ! Volonté de Dieu ! Expiation du péché originel ! Loi du karma !

Pourquoi ? Ceci implique une volonté d’atteindre une sagesse de celui qui pose cette question. Une volonté qui peut tout aussi bien l’amener au bord de la folie ou du désespoir. Folie de ne jamais être contenté de la réponse trouvée. Désespoir d’avoir trouvé celle qui le désillusionnera. Pourtant, c’est cette même volonté qui peut parfois l’inciter à se surpasser, à percer les mystères de l’existence, de la nature et de la vie. Volonté d’aller toujours vers l’avant. 

Pourquoi ? Voilà la question qui fait de l’être humain un animal pas comme les autres. En effet, l’être humain est un animal. Mais, un animal doué de raison. Enfin, j’ose croire pour la majorité de ceux et de celles qui composent l’humanité. Une raison qui le pousse à atteindre des sommets invisibles tout en lui permettant de créer et de se recréer perpétuellement. De créer ce qui existait déjà dans son imagination. Un peu à l’image d’une sculpture sur bois dont le sculpteur ne fait que d’en extirper les moindres détails. Une raison qui lui permet de se recréer car ce qu’il est actuellement est souvent aux antipodes de ce qu’il a été jadis et de ce qu’il sera dans le futur. C’est ce que nous appelons l’évolution même si dans certains cas elle peut être plutôt négative. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est comme ça. 

En terminant cette missive, je dois répondre à cette question : Pourquoi ai-je écrit un tel texte au sein de mon blogue. Je vous réponds que j’ai été inspiré par le titre même de cette magnifique photo de G.B. lequel est avec Rick B. l’un de mes amis et collaborateurs d’Allemagne. Une photo qui a fait surgir en mon esprit une autre question sous-ajacente à la première : Pourquoi pas ?

Je vous remercie de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

 

Ma main sur ma poitrine

La main sur ma poitrine

 » La main sur ma poitrine  » Dessin par Eri Kel de la France

Ma main sur ma poitrine

 

Il y a dans cette pièce un drôle de silence,

Comme l’on peut vivre dans une église où l’on encense,

Le corps sacré, mais dont l’âme aurait fui, un fidèle défunt.

Celui d’un inconnu ou d’un illustre personnage ayant eu une vie hors du commun ?

 

Je me sens entourée par des êtres semblables à des cierges,

Qui désirent protéger de ce monde immonde une pure vierge,

Et de leurs grands yeux brillants tels des flammes éternelles,

Réchauffer avec prudence le corps dénudé d’une femme jeune et belle.

 

Parcourant les courbes tels les mystères d’un rosaire,

En récitant de leurs crayons sur le papier leurs humbles prières,

Et je dois m’en confesser, comme cela est loin de me déplaire.

Par mon expérience de maîtresse dévouée, je sais comment plaire.

 

Mais comme je suis en ces lieux que pour rendre service,

Rendre service à mon vieil ami que j’aime bien malgré ses vices,

Je vais garder une pose prude avec en moi-même une certaine amertume,

Une nostalgie du temps passé où mes exploits de coquine dissipèrent bien des brumes.

 

Aventurière de ces braves corsaires,

De ces flibustiers qui sur les océans bleutés naviguèrent,

Parcourant les eaux sur lesquels riches navires s’y trouvèrent,

Sans relâche, ni répit, sur les mers ils les poursuivirent et les détroussèrent.

 

Après avoir rempli leurs bourses de pierres précieuses,

Ils revinrent vers leur maîtresse bien-aimée aux lèvres si délicieuses.

Savourant chaque instant passé en sa compagnie grâce à ses mains d’experte,

Sans oublier tout son savoir-faire dans la luxure au risque d’aller à sa perte.

 

Mais assez rêvasser de cette époque imaginaire,

De cette période fabuleuse où peut-être je vivais naguère,

Et comme je suis présentée à ce banquet comme de la fine cuisine,

Je me laisse apprécier par les convives en déposant ma main sur ma poitrine.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ses mains

IMG_0694
Réalisation photo par Priscilla Vaillancourt

Ses mains

 

J’ai deux questions à vous poser,

Y répondre avec honnêteté veuillez essayer,

Comment peut-on qualifier ce qu’est un être humain?

À quoi peut-on le reconnaître face à tant de différents destins?

 

Devant l’histoire, je vois tant d’illusions,

Que j’en perds tant mon espoir et que ma raison,

Devant tant de guerres sanguinaires et d’horribles conflits,

Pour lesquels gens à leurs dieux sourds et aveugles sans cesse prient.

 

En revoyant les témoignages de nobles femmes,

Que les églises chrétiennes condamnèrent à périr dans les flammes,

Pour avoir percé de leur volonté les précieux mystères de Dame nature,

Afin de guérir les pauvres et les indigents trouvés sur les routes avec un cœur pur.

 

Doit-on être de la bonne couleur?

Doit-on éviter à tout prix de faire peur?

Doit-on parler la bonne langue avoir une seule pensée?

Pour en tant humain en être à jamais et pour toujours qualifié?

 

À bien y penser je me suis définitivement trompé,

Car à vrai dire, j’ai en moi tant de choses à vous demander.

Mais, il y en a une que me tend de sa queue le diable appelé Le Malin :

Faut-il pour être un homme avoir en son corps ses jambes et ses mains?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Regarder au loin

new-image29

Regarder au loin

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire simplement vous entretenir de quelque chose qui me turlupine l’esprit depuis quelques temps. En effet, la période des vacances des fêtes m’a permis de reprendre conscience avec certains éléments de ma vie. Certaines questions que je me suis posé au fil du temps et quelques réflexion sur le sens de la vie. Vous savez peut-être, mais bien des gens avaient affirmé à mes parents que je ne vivrai pas au-delà de 9 ou 10 ans et que je ne pourrai jamais sortir de l’institution où l’on m’avait confiné à ma naissance.

Et pourtant, ce que la vie a été bonne pour moi. Oui, il y a eu certains événements qui n’ont pas été très agréables à vivre. Mais, entre vous, qui peut se vanter d’avoir une vie exempte de douleur et de souffrance? Personnellement, je n’en connais pas. Certes, je n’ai pas toujours eu ce que je voulais et, comme l’affirme le dicton, il est bon qu’il en soit ainsi car cela permet d’apprécier ce que l’on a. Oui, j’ai aimé énormément. Oui, j’ai blessé bien des gens malgré moi. Oui, j’ai accompli des belles choses et connu aussi bien des échecs. Bref, ma vie a été jusqu’à aujourd’hui magnifique et enrichissante.

Qui plus est! Je suis convaincu qu’elle le sera encore pour de nombreuses années. Si Dieu me le permet. C’est en parcourant le petit village où je suis en ce moment dans le beau pays des Helvètes que j’ai repris conscience avec une grande vérité que mon père m’a légué lorsque j’étais encore qu’un môme. C’est-à-dire de savoir regarder au loin et ce, peu importe les tant-dira-t-on. Regarder au loin sans renier notre passé ni ignorer notre présent. Regarder au loin et faire son chemin droit devant soi. Ne jamais regarder derrière soi au risque de devenir semblable à une statue de sel, morale tirée du récit de Sodome et de Gomorrhe dans la Genèse, et de ne pouvoir s’accomplir pleinement.

Bref, je vous invite mes amis et amies qui suivez mon blogue à toujours regarder devant vous et d’avoir confiance en la vie. Ayez confiance en la vie même si parfois elle vous paraîtra difficile à comprendre. En effet, la vie renferme de grands mystères et, pour être franc avec vous, elle est le plus grand des mystères car tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Soyez heureux et surtout soyez vivants. Et quoi de mieux pour vivre en totalité que de … regarder au loin.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Canton de Vaud
Suisse

Boule de cristal !

new-image37

Boule de cristal !

Boule de cristal ! Boule remplie de mystères !

Tel sera mon avenir en tes mots et en tes vers ?

Que mes doutes se dissipent comme sable de la mer,

Et mes craintes disparaissent au plus profond de la terre.

 

Dites-moi, ô diseuse de bonne aventure !

Ce qui dans l’abysse de mon âme me torture,

Serait-ce cette peur perpétuelle de perdre un amour ?

Serait-ce cette frayeur continuelle de la solitude pour toujours ?

 

Ô belle bohémienne,

Qui sera à la fin de mes jours mienne ?

De mon cœur meurtri d’avoir tellement blessé,

Je ne cesse de me souvenir de celles que j’ai tellement aimées.

 

Humble homme que je suis,

Écoutez-moi, ô jolie dame, je vous en prie.

Que voyez-vous de mon avenir en cette boule de cristal ?

Je me moque que votre vision soit en amont ou bien en aval.

 

Ô servante de la boule de cristal !

Dites-moi vraiment, qui me veut tout ce mal ?

Récitez pour moi l’une de vos étranges incantations,

À en faire fuir dans le Shéol tous les anges déchus, ces démons.

 

 Que je puisse vivre l’âme en paix,

C’est mon humble vœu, voilà ce qui en est.

Et que l’Archange St-Michel guide en ce monde mes pas,

Avant que je passe en un futur lointain, Si Dieu le veut, de vie à trépas.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada