Archives de tags | existentialisme

Le véritable pouvoir

Le véritable pouvoir Texte de Rolland Jr St-Gelais Modèle & Photo : JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/lilithjenovax/art/My-Power-946390574

Le véritable pouvoir

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous passez une belle saison. Pour ma part, je dois avouer qu’il y a fort longtemps que je n’ai pas vu un hiver aussi agréable que maintenant. En effet, la température clémente qui recouvre la magnifique région de Québec est fort appréciée par votre humble serviteur.

Comme vous le savez déjà, je profite de la quiétude de ma réalité actuelle pour créer des poèmes et écrire des textes sur mon blogue artistique sur divers thèmes. Or, il m’est arrivé à l’esprit de rédiger un article en répondant à l’une des nombreuses interrogations cruciales liées à l’existentialisme. Il est fort possible que ma situation physique avec laquelle je vis depuis ma naissance et certains évènements attachés à mon expérience de vie y soient pour quelque chose dans la manière dont je perçois la présence humaine.

À dire vrai, le fait que de plusieurs questions viennent hanter ma pensée ne m’a jamais empêché d’apprécier mon destin en y découvrant la multitude de bons côtés qui la composent. Or, ceci m’amène justement à résoudre cette problématique inhérente à l’existence. Quelle serait le véritable capacité que j’ai été dans l’obligation de développer afin de faire face aux diverses circonstances que j’ai dû affronter ?

Oui, je suis conscient que je ne possède aucun des pouvoirs des super héros de bandes dessinées qui ont jalonné les lectures de mon enfance ou que je vois sur les immenses écrans dans les salles de cinéma. Cependant, il y en a un qui s’est imposé au plus profond de mon être. Une aptitude qui m’est d’une grande utilité face à ce qu’il peut m’arriver.

C’est un fait indéniable que je n’ai pas de contrôle sur ce qu’autrui peut opérer et que ses actions, sûrement sans aucune mauvaise intention de sa part, peuvent me perturber. Toutefois, je suis libre de le prendre d’une manière que je qualifierais de « détachée ». Oui, cela peut m’ébranler. Cependant, c’est à moi, et à moi seul, que revient le degré d’affectation à mon endroit. Dit autrement, je suis responsable de mes sensibilités et c’est à moi de les endiguer, telle une rivière au printemps qui se décharge de ses glaces, de façon à ne pas me laisser submerger.

Certes, c’est là un travail de longue haleine. Je devrais plutôt écrire de toute une vie. À plus forte raison si on se souvient qu’elle est semblable à des montagnes russes. « Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas », dit l’adage. Voilà pourquoi il est impératif de garder un contrôle sur nos émotions qui peuvent surgir à n’importe quel moment.

Attention ! Il n’est pas dans mon intention de minimiser l’importance de vivre pleinement ce que l’on ressent. Je désire simplement vous rappeler que le fait d’en être le seigneur incontesté est avant toute chose un bon pas dans la maîtrise de notre vie.

Merci infiniment de votre attention à mon endroit !

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Qu’est-ce qui vient en premier ?

Qu’est-ce qui vient en premier? Texte de RollandJr St-Gelais Réalisation photographique par Sunboys Source : https://www.deviantart.com/sunboys/art/Idrissa-oeuf-817548935

Qu’est-ce qui vient en premier?

Bonjour tout le monde,

Je profite de cette fin d’après-midi pour aborder une question que bon nombre d’entre vous a dû se poser à une période où l’autre de leur vie. Qu’est-ce qui vient en premier? S’agit-il l’œuf ou la poule? Question qui, contrairement à ce que l’on pourrait croire, est loin d’être saugrenue.

À vrai dire, elle est la question philosophique par excellence puisqu’y répondre fait référence à deux concepts fondamentaux que sont d’une part, l’essentialisme et, d’autre part, l’existentialisme. Deux concepts dont chaque être libre d’esprit aura à choisir ou à réfuter afin de se positionner face à leur destin. Un destin qui s’était déjà manifesté en substance ou bien un destin qui se créé sans cesse? Légions sont ceux qui partagent une foi en un Dieu dit de la Révélation et qui acquièrent à la première mais tout aussi nombreux sont ceux qui adhèrent en même temps à l’athéisme et à la seconde. Ce qui n’exclue pas quelques exceptions à la règle de part et d’autre.

Concernant une telle exception à la règle, je me souviens d’un homme remarquable qui était professeur invité de philosophie à l’université Laval de Québec pendant de longues années où moi-même j’étudiais dans des domaines variés. Je fais référence à mon ami René Habachi, chrétien maronite natif du Liban. Il vécut, vous devez bien entendu l’imaginer, moults péripéties au cours de ses pérégrinations terrestres. Homme de grande culture et d’une foi immense tout en ayant un côté rationnel tout à fait exceptionnel, il fait parti des rares philosophes chrétiens existentialistes.

En ce qui me concerne, mon expérience de la vie, aussi humble soit-elle, m’a amené à orienter ma pensée vers celle de l’essentialisme. En effet, il m’est arrivé tellement de choses extraordinaires, sans oublier des situations qui étaient à l’opposé, qu’il m’est difficile d’y voir un coup du destin. Un destin certes grandement influencé par les choix que je fais mais que la vie elle-même a mis sur mon chemin.

Il est cependant vrai que ma foi chrétienne a une influence considérable dans mon choix. Une telle foi m’appelle à être sans cesse meilleur que ce que je suis. Est-ce par une volonté divine ? Est-ce par un appel venant du plus profond de mon être? Je ne saurai répondre à ces questions de façon satisfaisante. Mais, tout ce que je sais c’est que sans cette présence en puissance tirée du néant, l’être que je suis, avec ses forces, ses faiblesses, ses qualités et ses défauts, ne serait tout simplement pas. Autrement dit, sans l’embryon formé dans le sein de ma mère, embryon malmené par les quelques comprimés de la thalidomide durant sa grossesse, je n’aurai pas été. Bien entendu, et un peu à l’image de la réponse que Dieu donna à Moïse dans le Sinaï, je suis un être en devenir : ‘’ Je suis ‘’.  Et pourquoi donc ? Parce que pour être, il faut déjà exister dans l’immatériel.

Mais là, c’est une toute autre histoire…

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada