Archives de tags | fort

Fouet et cordes

Cordes et fouet
Fouet et cordes Poème par RollandJr St-Gelais Dessin par CapitaPerdu Source : https://www.deviantart.com/capitaperdu/art/Sweet-Whip-And-Ropes-842838760?comment=1%3A842838760%3A4845374837

Fouet et cordes

 

Déjà installée sur votre lit,

J’attends vos ordres maître chéri,

Imaginant à peine la souffrance que je découvrirai,

Grâce à votre savoir-faire, quelles inoubliables sensations je vivrai.

 

Nue devant vous, je suis à votre merci.

Certains de mes proches me demanderont ce qu’il m’a pris,

Pourquoi devrais-je répondre à leur question d’inquisiteurs?

Car dans le fond de mon être, je sais bien à tel point ils sont menteurs.

 

Faiseurs de moral et donneurs de leçons,

Ô ! Comme leurs paroles sont remplies de raison.

Sachant manipuler leurs mots choisis avec un grand soin,

Pour mieux abuser de leurs prochains, de la veuve et de l’orphelin.

 

Mais, en moi, en toute liberté de conscience et de corps,

J’ai choisi de vous offrir mon innocence précieuse comme de l’or,

Afin de satisfaire nos pulsions sources de vie aux limites de la mort,

De votre fouet faites-moi vibrer sans cesse et de plus en plus fort.

 

Que chaque lanière embrase chaque parcelle de ma peau,

Car pour vous maître que je vénère que rien n’est trop beau,

Apprenez-moi par vos ordres la plus authentique des obéissances,

Que par la douceur de ces cordes j’atteigne mon ultime jouissance.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un peu de lumière

Un peu de lumière
Un peu de lumière Poème de RollandJr St-Gelais Réalisation photographie par Craig Gum Photography & Emily Pittman Photography. Modèle : JenovaxLilith

Un peu de lumière

 

Enfin, te voilà!

Viens près de moi,

Allez! N’aie pas peur.

Je t’attendais à cette heure.

 

Au loin, je te voyais naviguer.

Sur des mers aux vagues si agitées,

Regardant au loin à la recherche d’un rivage,

Cherchant pour y trouver un lieu sûr et un doux visage.

 

Naviguant sur les flots déchainés,

Face contre vents puissants et hautes marées,

Cœur chaviré et lèvres serrées par les courants incessants,

Courage au ventre et les mains serrées sur les cordages du voile blanc.

 

Affrontant le froid mordant venu des océans,

Telle la volonté des dieux chantant leurs funestes chants,

En envoyant les vagues frapper la coque de ton navire dansant,

Jamais tu n’abandonnas car tu savais que je pensais à toi en priant.

 

Je t’ai maintes fois appelé,

À chaque fois, ton âme m’a répondu.

J’arrive. Attends-moi, je serai là le moment venu.

Et en mon âme, j’ai sans cesse cru à ton retour si espéré.

 

Avec ton sang-froid, tu arrivas à bon port.

Je n’en ai jamais douté car depuis toujours tu es le plus fort,

Voilà pourquoi depuis tout ce temps, pour toi je me suis préparée.

Avec délicatesse, je me suis fait belle afin de mon amour te le prouver.

 

Allez ! Rentre mon amour en ma demeure.

Que cette tempête devienne qu’un simple leurre,

Un mauvais rêve qui fait place à ce doux moment de bonheur,

Voici un peu de lumière après avoir vécu ces instants de grande noirceur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Mon fruit mûr

drops_by_charmeurindien_dduj3f3-fullview
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Mon fruit mûr

 

Belle femme te voir ainsi,

Mon regard en est si ébloui,

Ébloui pour avoir admiré ton dos,

Ton dos si fort, si tendre mais si beau.

 

Voir perler les gouttes d’eau,

Tout le long, tels de longs ruisseaux.

Ruisseaux descendants vers ces lieux mystérieux,

Ces lieux si souvent, par pudeur ou par hypocrisie, loin des yeux.

 

Loin de tous ces yeux curieux,

De ces merveilles voulues par les Cieux,

Et qui étrangement gouttes d’eau y sont retenues,

Telles que des gouttelettes de pluie retenues par les nues.

 

Sachant avec soin cacher ton visage,

Pour que je ne puisse deviner ton âge,

Cet âge que ton sein magnifique semble trahir,

Ce sein légèrement illuminé par bonheur et pour mon plaisir.

 

Mais, je t’en prie, charmante modèle.

Modèle sur un bois perchée telle une hirondelle,

Ne m’en veux pas pour ces quelques pensées impures,

Car te voir assise ainsi me donne l’envie de t’offrir mon fruit mûr.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Captive

Captive
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Captive

 

Captive !

À la vue furtive !

Au regard rempli de fureur,

Cherchant à se venger de ce qui lui a fait peur.

 

Femme au triste collier,

Ce collier avec lequel elle est enchaînée,

Esclave depuis l’enfance en traversant l’adolescence,

À la recherche d’un peu d’amour et d’une tendre romance.

 

Femme à la chevelure foncée,

Qui a tant de fois séché les larmes versées,

Celles de ses sœurs exploitées sur des terres étrangères,

Parfois avec armes à la main affronter les affres de la guerre.

 

Chaîne de fer en guise d’objet de valeur,

De cette valeur qui accompagne le poids des heures,

Heures rythmées par le chant des oiseaux dans la forêt sombre,

Heures chantées par tes sœurs qui t’entourent telle une seule ombre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En amour avec mon lion

En amour avec mon lion
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

En amour avec mon lion

Chose tellement étrange,
Peut-être même drôle de coïncidence,
J’avais décidé de faire un ménage dans mes affaires,
Car, pour une rare fois, de mes dix doigts je n’avais rien à faire.

Je suis monté dans le vieux grenier,
Dans la maison familiale où jadis je vivais,
Entourée de mes frères et de mes sœurs que j’aimais,
Dans ce vieux grenier j’y ai découvert biens des effets insoupçonnés.

Parmi ceux-ci il y avait une chaise berceuse,
Dans laquelle ma mère s’assoyait en paraissant si heureuse,
Pendant qu’elle nous lisait un conte de son pays d’où elle était originaire,
De ces pays où les animaux dans la chaude savane librement gambadèrent.

J’imaginais gorilles, zèbres et gazelles ensemble s’amuser.
J’imaginais plaines remplies d’animaux de toutes les couleurs,
Mais celui qui m’impressionnait vraiment car rien il ne lui faisait peur,
C’était le plus beau, le plus fort, le lion avec sa crinière et son grand cœur.

Voyant mon admiration pour le roi des animaux,
Mes parent m’offrir pour ma fête un très joli cadeau,
Un de ces souvenirs qui restera gravé dans mon cœur d’enfant,
Dès l’instant que je l’ai reçu, maintenant et pour bien longtemps.

Un lion en peluche que je serras très fort contre moi,
En le tenant tendrement comme une fleur dans mes bras,
En souhaitant que cet instant si précieux dure éternellement,
De ce moment où j’étais si bien avec ma famille et mes parents.

Dès l’instant où dans le vieux grenier je l’ai trouvé,
Quelques larmes du plus profond de mon être, j’ai versées.
Maintenant que je suis jeune femme et que je serai bientôt une mère,
À mes enfants, je raconterai ces contes dont je me souviens comme si c’était hier.

Sur cette vieille chaise berceuse en bois je m’assoirai.
Et comme faisait ma mère, ces contes je leur raconterai.
Mais je prendrai bien garde de toujours placer à mes côtés,
Ce joli présent, ce lion que m’avait donné mes parents bien-aimés.

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada