Archives de tags | désespoir

Je danse avec mes chaînes

dcrqdeg-ad5d3050-c2a7-45d5-9e7b-e578bf03cda0

 

La photo présentée ci-dessus est de mon ami et collaborateur RickB. photographe. Lien DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Avis aux intéressés !
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

 

Je danse avec mes chaînes

 

J’ignore vraiment pourquoi,

Je ne sais comment expliquer,

Mais, ce que de tout cœur j’aimerais exprimer,

Toutes mes peines, mes chagrins et mon désarroi.

 

Pourquoi suis-je prisonnière,

De mes peurs qui me font la guerre ?

Pourquoi suis-je enfermée dans mes torpeurs,

Qui m’accablent à chaque instant, à chaque heure?

 

Je souhaite ardemment quitter cette noirceur,

Dans laquelle se trouvent que mensonges et leurres,

M’évader de ce lieu rempli de chimères et de désespoir,

Qui me terrasse dès l’aube du matin au crépuscule du soir.

 

Je chante dans la nuit,

En silence, je pleure et je prie.

M’accrochant à mes rêves d’autrefois,

Lorsque je n’étais qu’une enfant et que j’avais la foi.

 

Maintenant que tout semble fini,

Maintenant que tout semble à jamais terminé,

Je me questionne à savoir pourquoi je suis née,

C’est alors que je danse avec mes chaînes afin de pouvoir encore aimer.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je suis obsédé

IMG_0040_edited

Réalisation photo : Mélanie Dufresne Modèle : RollandJr St-Gelais

Je suis obsédé 

 

Je suis simplement obsédé 
Par ta grande beauté, 
Par ta franche chaleur, 
Ô mon amour ! Ô mon cœur. 

 

Comment pouvais-je vivre ? 
Dans ce monde où je ne peux que survivre, 
Où la haine fit place à l’amour et au désespoir, 
Où les gens sont devenus des robots matin et soir. 

 

Je suis obsédé à l’idée, 
De retrouver la véritable liberté, 
Celle où nous étions jadis prédestinés, 
Depuis notre souffle lorsque nous sommes nés. 

 

Je suis obsédé par le goût de l’aventure, 
De franchir le pas de ma devanture, 
Et d’aller au loin découvrir cette terre, 
Par-delà les océans et les mers. 

 

Dis-moi ma chérie ! 
Réponds-moi, je t’en prie ! 
Sois franche, je t’en supplie ! 
Es-tu prête à me suivre en ces lointains pays ? 

 

Je suis obsédé à chaque heure, 
Simplement pour réaliser ton bonheur, 
Car je sais bien que sans toi à mes côtés, 
Une seule chose est sûre, c’est que je mourrai. 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais  
Québec (Québec) 
Canada 

Qu’est-il advenu de ce monde ? 

41402431_10156008499374107_5512838593137082368_n

Avec la permission de Alice Folletrange (modèle) et Louis-Albert Ducharme (photographe)

Qu’est-il advenu de ce monde ? 

 

Je sors de mon sommeil, 

À peine je me réveille, 

Je ne crois pas ce que je vois, 

Est-ce réel ce qui est devant moi ? 

 

Que s’est-il donc passé ? 

Pourquoi cette triste réalité ? 

Comment en est-on arrivé à ce fait ? 

Il n’y a pas si longtemps l’amour existait. 

 

La liberté n’était point qu’un simple mot du dictionnaire, 

Et la foi en l’avenir était transportée au-delà des mers, 

Le courage et la vérité étaient souvent récompensés, 

Maintenant il n’y a que le mensonge qui est valorisé. 

 

Je ne crois pas ce que j’entends, 

Les cris et les pleurs de tous ces enfants, 

De tous ces gens égarés sur le chemin sans fin, 

Qui ne connaissent que désespoir, la soif et la faim. 

 

Mais, qu’est-il donc advenu ? 

À ce monde où il n’y a pas si longtemps, 

On y fredonnait les plus belles chansons de tous les temps, 

Celles du Peace & Love chantées par des gens souvent nus. 

 

Ce que je ferais, 

Pour que l’espoir renaît, 

Pour que les murs soient à jamais défaits, 

Qu’est-il advenu de ce monde où tout semble si laid ? 

 

De 

 

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Pour un brin

40438302_230565614291294_7057059230754275328_n

 

Magnifique dessin par Juste Angèle

 

Pour un brin

 

Pour un brin de folie, 

Je me ferai belle cette nuit, 

Belle comme si c’était le dernier jour de ma vie, 

Car grande vérité que rien en ce monde dure à l’infini. 

 

Pour un brin d’espoir, 

Je m’offrirai à toi ce soir, 

Comme si c’était la nuit du désespoir, 

Car grande sagesse que l’on ne peut tout savoir.

 

Pour un brin de passion, 

J’écouterai des Beatles l’une de leurs chansons. 

Une chanson d’amour fredonnée par ces garçons, 

Une mélodie perdue dans le temps sans-façon.

 

Pour un brin de bonheur, 

 Je serai nue pour atténuer tes malheurs, 

Nue sans arrière-pensées malgré l’heure, 

Je le ferai sans mentir, ni en faire un leurre,

 

  Pour un brin de survolte, 

Nous saisirons ce moment sans révolte, 

Et de mes sentiments pour toi sans virevolte, 

Je les vivrai avec intensité avec une touche de désinvolte.

 

De

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada   

Lignes noires

36063544_10156633381548919_4153373034683564032_o

Superbe dessin réalisé par Eri Kel de la France

Lignes noires

 

Nuit lugubre ! Nuit sombre!

Nuit où l’âme s’égare dans la pénombre.

Nuit de questions sans réponses qui font languir,

Les espérances des hommes qui ne cessent de souffrir.

 

Marchant péniblement sous mon humble toit,

Si chaud en cet été trop court mais en hiver si froid,

Saisissant machinalement un crayon comme une extension,

De mon corps meurtri d’avoir trop bu par une beuverie sans pardon.

 

Boire pour oublier ? Boire pour s’abandonner ? Boire pour cesser de respirer ?

Est-ce la destiné de l’artiste qui vit en moi par ces quelques vers de poèmes composés ?

Mais n’y songeant un seul instant, n’y pensant pas un seul moment, de ma main fatiguée,

Péniblement, j’ai commencé à écrire ces quelques mots afin de mon désespoir l’extirper.

 

J’ai écrit encore et encore sans jamais m’arrêter,

Pour trouver les mots de mes maux sans voix et sans voies,

Afin de faire revivre cette si douce folie que l’on nomme la foi.

Foi de mes aïeux, de mes frères et de mes sœurs en cette humanité.

 

Ne trouvant l’ultime expression libératrice de mes peurs,

Mes yeux se fermaient coupant ainsi mon esprit des leurres,

De ces bruits destructeurs que je buvais par un mystérieux ciboire,

Les ouvrant stupéfaits d’avoir réalisé cette dame de quelques lignes noires.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Femmes aux milles couleurs

33675051_10210848477438364_2195051351401037824_o

Superbe dessin réalisé par Monika Gailloux de Montréal

Femmes aux milles couleurs

 

Femmes étrangères,

Femmes de pays en guerre,

Femmes d’enfants rêvant de paix,

Femmes qui donnent avec bonté de son lait.

 

Femmes de la lointaine Asie,

Femmes  de Guinée et de Papouasie,

Femmes amoureuses de ses conjoints et amants,

Femmes protectrices de sa maisonnée et de ses enfants.

 

Femmes fatiguées de porter dans le silence,

Les douleurs insidueuses de l’histoire qui élancent,

Leurs cœurs accablés du désespoir de leurs descendances,

En prenant  conscience de l’avenir qui les attend dans leur  insouciance.

 

Femmes sur les terres d’Amérique,

Femmes des savanes de l’indomptable Afrique,

Femmes essayant de survivre de maigres pitances,

Comme celles gavées par l’abondance et vivant de l’opulence.

 

Femmes des  aurores boréales,

Femmes des champs fertiles des terres australes,

Femmes libérées qui jouent pourtant à  la pucelle,

Femmes de tous les styles et pourtant toujours belles.

 

Femmes mythiques,

Qui inspirent des chansons si magnifiques,

D’une époque où tout était beau où tout était possible,

Où l’amour rhytmait avec liberté et loin des prêcheurs de la bible.

 

Femmes objets de désirs,

Femmes insoumises avec de  beaux sourires,

Peu importe qui vous êtes et où vous soyez sous le ciel,

Vous êtes femmes aux milles couleurs et de véritables merveilles.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Matane (Québec)

Canada

Comment sera ma journée ?

31317902_2109962072568225_7327182291074023424_o

Comment sera ma journée ?

 

Au chant du matin et du coq,

Celui de l’apôtre Pierre ou de Paul,

Je me réveille à peine de cet étrange vol,

De mes tourments même si je m’en moque.

 

J’ouvre avec grande peine mes yeux,

Pour faire face à mes souvenirs douloureux,

De mes yeux rougis et trempés de chaudes larmes,

D’avoir connu grandes blessures la mort dans l’âme.

 

Blessures subies pour celle que j’adore,

Celle qui est dans mes nobles pensées dès l’aurore,

Celle pour qui je tendais avec joie cette main que je n’ai pas,

Celle dont voir sa beauté mettait mon cœur en émoi.

 

Suis-je un monstre ou bien un damné ?

Qui ne peut accomplir son destin depuis qu’il est né.

Homme de chair avec un esprit donné par l’Être divin,

À celui qui puisse me répondre j’offrirais le meilleur des vins.

 

J’avais tourné bien des tristes pages,

Car l’humain que je suis loin de moi d’être sage.

Face à cette solitude lourde qui sans cesse m’accable,

Le navire de mon corps a depuis longtemps levé les câbles.

 

De ce désespoir, j’en suis le seul responsable.

De cet abîme, je m’y enfonce tel un brûlant sable.

Mais, une question me vient inexorablement en moi.

Comment sera maintenant ma journée alors que tu n’es plus là ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pour toi, Rosalie !

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y

Note personnelle: Jamais je n’aurais cru voir autant de violence dans ma ville d’adoption.

Pour toi, Rosalie !

 

Un ange est monté au Ciel,

Là où existent des milliers de jouets,

Où l’Amour du Christ efface les larmes et les regrets,

Là où se trouvent le doux lait et le tendre miel.

 

Mais pour nous qui avons appris,

La mort horrible et sans nom que tu as subie,

Que reste-t-il de nos interminables questions ?

Que pouvons-nous faire face à cette innommable situation ?

 

Ô tendre enfant chérie,

Toi qui aimais tant la vie,

Cette vie à jamais que l’on te priva,

Lorsqu’un être immoral et méchant te l’enleva.

 

Que pouvons-nous faire maintenant ?

Pour te consoler de cet enfer que tu as vécu enfant ?

Une prière ? Une offrande ? Un lampion ?

Pour toi, par désespoir nous te les offrons.

 

C’est bien peu pour la souffrance que tu as vécue,

Mais devant une telle violence nul d’entre nous ne l’aurait cru.

Nos prières et nos pensées sont pour toi jolie enfant,

Pour toi, Rosalie ! Ces mots pour guérir ton cœur souffrant.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Nu … par Brigitte Bizé

 

26231811_338498853299665_6067423322810350198_n

 

Avec la permission de Brigitte Bizé et de Arthur Art

 

 

Nu …

Par Brigitte Bizé

 

Être dans la réjouissance
Avoir la chance,
De pouvoir regarder cette femme
En ressentir les flammes .

Devant sa nudité parfaite
Et discrète ,
Habillée d’une tresse
Comme douce caresse .

 

Sur le galbe de ses seins
Au teint satin ,
A vous amener les soupirs
Et le désir .

 

De l’aimer
Sans pouvoir l’animer ,
Tendrement
À chaque instant .

 

Comme chaque soir
Être dans le désespoir ,
A ne voir sa sensualité
Que sur cette œuvre à satiété .

 

Réaliser par amour pour la femme
Par un Peintre et son âme,
Avec le respect dans son regard
À effectuer son Art .

 

Brigitte Bizé

 

Tous droits d’auteur réservés
15/01/2018

 

Photo :Arthur Art
Page :Arthur Art
Date de la réalisation :13/91/2018!

Si je pouvais revenir

1918166_1750892318475204_5194615352835956236_n

Si je pouvais revenir

 

Si je pouvais revenir,
Sur mes traces de pas,
Je le ferai dès cet instant là,
Pour te donner un éternel sourire.

 

Si je pouvais retourner,
Dans cet endroit si merveilleux,
Où, toi et moi, nous étions si heureux,
Dans le secret de mon cœur je t’ai aimée.

 

Si je pouvais arrêter de me détester,
De n’avoir pas su mon amour te manifester,
Mes jours sont devenus maintenant des nuits,
Je n’ai pas tenu ma promesse de toujours être ton ami.

 

Pourtant que Dieu m’en soit témoin,
Je t’ai tellement aimée du soir au petit matin,
De l’aube jusqu’au crépuscule où tout s’endort,
Mais dans mon âme est apparue désespoir et mort.

 

Si je pouvais revenir en arrière,
Mon cœur cesserait de subir cet enfer,
Si je pouvais revenir en cet instant dans ce temps,
J’aurais agit, crois-moi ô ma toute belle, autrement.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada