Archives de tags | complicité

Une critique bien personnelle

Une critique bien personnelle
Superbe photo réalisée par James Fraser Voir son site sur https://www.deviantart.com/mtl3

Une critique bien personnelle

Bonjour tout le monde,

Il m’arrive de manière occasionnelle de réaliser une critique sur une œuvre photographique où la nudité est présentée de façon que je qualifierais de provocante sans pour autant être ni vulgaire, ni obscène et encore moins vide de sens. Parmi lesdites œuvres, il me fait plaisir de vous présenter cette superbe photo réalisée par James Fraser du Royaume-Uni. Une photo qui m’interpelle grandement du fait que j’y retrouve certaines caractéristiques propres à la chrétienté.

En effet, la croix sur laquelle la jeune et jolie dame se retrouve est connue sous le vocable de croix de St-André. Une croix qui est devenue au fil du temps le symbole de l’Écosse. Une région d’où les ancêtres de votre humble serviteur proviennent, du moins en partie. Une croix qui symbolise également la capacité que les êtres humains ont à faire face devant l’adversité. Une qualité que l’on appelle la résilience.

Sous un autre ordre d’idées, l’image du plaisir dans les rapports sadomasochistes y est présente de manière sans équivoque. Mais attention ! Une telle image est exposée avec une certaine classe, voire avec une recherche prononcée pour l’excellence, dans le but à peine voilé d’éviter toute forme d’obscénité. Chose beaucoup plus facile à dire qu’à réaliser surtout si l’on tient compte du caractère assez unique du cliché. Un cliché saisit dans un moment d’une intimité qui permet aux spectateurs d’entrer soit dans la peau du modèle transformé en acteur passif ou bien soit dans la peau de l’acteur actif prêt à satisfaire le moindre désir de sa partenaire dans les délices de la souffrance physique. Bon ! Il faut reconnaître qu’une telle œuvre est loin de convenir pour le grand public bien qu’il n’y a aucun acte à caractère sexuel à proprement parler.

Sur le plan strictement visuel, il est intéressant de noter que plusieurs aspects agrémentent les coups d’œil chez le spectateur. J’ai, à titre d’exemples, le jeu d’ombre et de lumière qui enrichie le résultat final. Un jeu qui met en valeur à la fois la grâce de la beauté du modèle féminin et la croix de St-André. Une telle fusion met de l’avant à la fois l’originalité de ladite photo et l’imagination du photographe et la complicité du modèle.

En résumé, il s’agit d’un travail bien réalisé. Un travail qui mérite d’être présenté au sein de mon blogue artistique car il répond de façon positive à ces trois questions. Primo, existe-t-il une empreinte digne de mention dans l’ensemble de cette œuvre? Secundo, existe-t-il un éclat propre à cette photo la rendant unique? Et, tertio, existe-t-il une certaine délicatesse au sein même de la présentation de cette photo, la rendant ainsi agréable à la regarder et à la découvrir? C’est à la suite d’une critique approfondie que je peux répondre à ces trois questions par l’affirmative. Une critique qui m’a incité à vous présenter cette photo qui est, avouons-le, tout à fait superbe.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une série magnifique

angela31_by_halfford-dcch0k2

Modèle nue ? Angela Photo? Halfford

Source: https://halfford.deviantart.com/art/Angela-cover-04-746396794

Une série magnifique

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je file le parfait bonheur avec ma belle et adorable princesse Goldy. Son caractère enjoué, sa douceur remarquable et sa beauté toute féline viennent combler un grand vide laissé par ma regrettée Dame Plume. Que voulez-vous? La vie est remplie d’allés et de venus, de nouveaux, de départs etc. Prendre conscience de cette réalité est faire preuve d’une certaine maturité.

angela34_by_halfford-dccnn6aSous un autre ordre d’idée, je désire vous entretenir d’une très belle découverte parmi les nombreuses publications réalisées par mes collaborateurs dans le monde de la nudité artistique. Vous devez bien vous douter que l’on ne réalise pas une séance photo comme on fabriquerait un pain ou bien une tarte. Il y a là tout un protocole à respecter du début jusqu’à la fin. D’ailleurs, il me semble essentiel de faire un survol explicatif des étapes à suivre pour la bonne marche des événements. Outre le fait de trouver un modèle qui accepte de poser nu devant une caméra, plus facile à dire qu’à faire, la complicité entre les parties est la pierre angulaire de tout travail digne d’intérêt. En ce qui me concerne, je n’aurais jamais osé travailler avec un artiste, peu importe le support de travail utilisé, si la complicité n’était pas de mise entre nous deux.

Trouver un endroit propice à la bonne réalisation deangela30_by_halfford-dcch0gt ladite séance est sans contredit un élément à retenir. Ceci peut vous sembler saugrenu comme élément, mais souvent les artistes, surtout amateurs, ne prennent pas suffisamment leur temps dans cette démarche. Ceci a pour résultat un travail mal fait, voire bâclé. Ceci aurait pu être évité si et seulement si, une recherche d’un lieu plus adéquat aurait été faite. Par ailleurs, prendre un peu plus de temps est toujours plus profitable en bout de ligne. Et, croyez-moi, je peux glisser quelques mots sur cet aspect.

angela33_by_halfford-dccjxuuEst-il utile de vous rappeler qu’un peu d’imagination est très souvent d’un grand secours dans une démarche où la nudité est, ou bien sera le cas échéant, omniprésente? En effet, cela est fort utile pour dénicher un endroit propice à la réalisation d’une séance de nudité artistique. Il y a aussi la possibilité de se construire un tel lieu à cette fin. C’est notamment le cas où l’artiste est soit néophyte dans ce domaine ou encore que ses moyens financiers sont limités. Là encore, et vous en conviendrez, les artistes qui nagent dans l’argent ne sont guère légions en ce monde. Personnellement, j’en connais  plusieurs qui tirent le diable par la queue pour terminer le mois entre autre en allant dans les banques alimentaires afin de se nourrir.

L’aspect des poses recherchées est sans contredit leangela34_by_halfford-dccnn6a plus important entre tous. Je fais référence ici aux poses suggérées par l’artiste et celles acceptées par son modèle. Deux pièces majeures doivent être retenues. Primo, ce qu’il y d’abord été établi entre les parties. Il va de soi que de participer à une séance de photographie, en particulier où la nudité du modèle est omniprésente, à l’aveuglette est une chose qui ne se fait absolument pas. Secundo, être capable de s’ajuster à l’environnement si cela peut inciter à outrepasser le terrain d’entente déjà établi. La condition sine qua none est, et doit demeurer, le respect de la volonté ou non de faire telle ou telle pose. Autrement dit, il est impératif de tenir-compte de la liberté pleine et entière tant de l’artiste que de son modèle.

angela_cover_04_by_halfford-dccdvgaEnfin, la simplicité a souvent meilleur goût. C’est un fait indéniable que les photos de nudité artistique les mieux réussies sont dans la grande majorité des cas celles où une certaine sobriété y est présente. C’est pourquoi j’ai eu l’idée de partager avec vous quelques-unes des photos réalisées par un photographe de Russie avec qui je communique de manière occasionnelle. Lesdites photos de la série intitulée « Angela » démontre à la perfection que la simplicité, la complicité, le respect dans la présentation des poses à la fois choisies, photographiées et présentées, constituent des paramètres de travail à ne jamais négliger. Bien au contraire ! C’est en tenant-compte de ces éléments que les résultats seront dignes d’intérêt. Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une soirée des grandes premières

 

20171122_210729

En compagnie de Josianne Desrochers

Une soirée des grandes premières

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je suisMélania Niang comblé par la vie. En effet, j’ai participé à une séance de nudité artistique réellement exceptionnelle et ce, pour la raison suivante: elle était la soirée des grandes premières. En effet, je suis, semble-t-il, le premier modèle vivant avec un handicap physique à avoir participé à une séance au sein de l’école d’arts  » LiveArt  » de Montréal. À cela s’ajoute le fait d’avoir eu comme collègue une bonne amie qui a accepté de poser nue à l’occasion de certaines poses et ce, en duo avec votre humble serviteur. Enfin, c’est aussi la première fois pour elle d’être modèle nue pour une séance laquelle a été très intime. Elle a vraiment beaucoup aimé son expérience et, je dois avouer, qu’il en est de même pour moi. Cependant, il me paraît utile de vous expliquer en quelques mots les raisons qui ont fait en sorte que j’ai vraiment apprécié la participation cette amie en tant que collègue au cours de cette séance de nudité artistique. Les raisons sont simple. En premier lieu, la confiance absolue qu’elle a manifesté à mon égard durant nos poses. En effet, elle pouvait compter sur mon respect absolu à son endroit non seulement à l’occasion des poses mais, il en est de même pour toutes les femmes avec qui j’ai eu la chance de partager de beaux moments au cours de ma vie. En second lieu, mon sens professionnel est connu et reconnu au sein des diverses écoles d’art et ateliers, et ce, un peu partout au Québec. En dernier lieu, le plaisir de vivre cette expérience unique a semblé être partagé de part et d’autre. Un plaisir empreint d’une belle complicité amicale.

20171122_202348En ce qui me concerne, j’ai trouvé ce groupe certes peu nombreux mais très chaleureux. Ce qui me fait quelque peu sourire est le fait qu’il était composé majoritairement de femmes. Et, croyez-moi sur parole, l’ambiance était très respectueux de part et d’autres. D’ailleurs, comme d’habitudes, je prends toujours quelques minutes pour faire une brève présentation de mon parcours tant au plan personnel que professionnel de modèle nu. L’objectif principal est d’établir un pont entre les personnes présentes et moi-même. C’est aussi l’une des rares fois où j’ai parlé de ma jambe artificielle et de mes sentiments que j’éprouve envers celle-ci. Des sentiments qui peuvent être très difficiles à saisir, à comprendre et à partager, un temps soit peu, si on ne vit pas non pas avec une prothèse mais plutôt grâce à celle-ci. Je viendrai sur un tel témoignage à l’occasion d’un prochain article. Un article qui va certainement vous faire sourire. Enfin, je l’espère.

Toutefois, ce qui m’a le plus ému lors de cette séance est la participation active de mon amie, non seulement en tant que photographe attitrée pour cette séance mais également comme modèle nue lors de certaines poses qui ont été tout simplement sublimes. Une expérience unique dans mes annales professionnelles. D’ailleurs, j’aurai l’occasion de revenir sur le sujet dans les prochains jours.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une séance de nudité artistique : C’est quoi ?

Une séance de nudité artistique : C’est quoi ?

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que l’automne vous apporte dans son royaume de mille couleurs. En effet, il faut bien reconnaître que cette saison possède un charme tout à fait indéniable qui la rende tout simplement magnifique. Que de rouge ! Que de jaune ! Que de teintes orangées ! Que de jeux de lumière et d’ombre ! Toutes ces facettes font de cette saison une source d’inspiration pour toutes les personnes sensibles à la moindre parcelle de beauté au sein de la création. Et que dire de la chance de m’en rendre-compte une fois de plus en parcourant en bus le trajet Québec-Sept-Îles, mais aussi l’inverse lors du retour vers ma demeure, à l’occasion de ma dernière prestation artistique en ma terre natale ? C’est un fait ! J’adore l’automne.

IMG_20170929_114643_033Sous un autre ordre d’idée, j’ai été invité à collaborer en tant que modèle nu pour une séance de nudité artistique au sein du C.É.G.E.P. de Sept-Îles par madame Laurence Boulay, professeure de dessin et d’arts. Une invitation à laquelle j’ai bien entendu accepté avec grand plaisir malgré la distance incroyable qui sépare Québec de Sept-Îles et du fait que j’y étais déjà allé en début du mois d’octobre dernier. Mais, me rappelant la belle humeur, la complicité entre ces élèves et votre humble serviteur et sans oublier le professionnalisme indéniable de madame Laurence Boulay en tant qu’enseignante ainsi que mon amour pour ma terre d’origine, il m’était un devoir d’y répondre par l’affirmatif.

Toutefois, une question se posa dans ma tête. À quoi peut bien ressembler une séance de nudité artistique vue dans les yeux du commun des mortels ? J’aurais tout simplement pu vous faire un résumé plus ou moins explicatif d’une telle séance. Mais, voulant rendre la chose plus intéressante tout en me rappelant le dicton voulant qu’« une image vaut mille mots », il m’a semblé être davantage utile de vous présenter une vidéo réalisée lors d’une des poses nues que votre humble serviteur a accomplies pendant ladite séance. Une telle vidéo a été faite grâce à l’aide indispensable de madame Laurence Boulay.

20171110_100908En terminant cette missive, je désire vous informer sur les trois éléments que je qualifierais d’une extrême importance lors d’une séance de nudité artistique. Tout d’abord, le silence est requis tout au long des poses à l’exception des directives énoncées de manière brève par la professeure à ses élèves. Ensuite, et cela relève de mon éthique personnelle au sein de ma profession, je me dois de demander aux élèves présents en salle de cours de m’informer si la pose que j’ai choisie les indispose dès les premières secondes afin d’éviter un quelconque inconfort parmi ces derniers. Enfin, je me fais un devoir de dialoguer tant avant les poses et pendant les moments de répits et à la fin de chaque séance afin d’établir et de conserver un lien véritablement humain entre les élèves et moi-même. Après tout, il s’agit d’un être humain vivant, c’est-à-dire le modèle, qui offre sa nudité à d’autres êtres humains bien vivants, en l’occurrence les élèves dans le cadre de la découverte de l’autre et un peu de soi.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Les courbes

New Image60

Les courbes

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire vous entretenir tout simplement d’un dessin qui a été réalisé par une amie et artiste du nom de Virginie B., pour qui j’ai accepté d’être son modèle vivant à l’occasion d’une séance qui a eu lieu samedi le 18 mars dernier ici même à Québec. Une séance où la bonne humeur et la complicité ont été au rendez-vous tout au long de notre après-midi.

Personnellement, je dois avouer que ce dessin évoque en moi énormément d’émotions. Tout d’abord, de savoir que malgré ma situation physique, on peut trouver une certaine beauté au sein de mon corps. Ensuite, il y a en moi une certaine gratification lorsque je prends conscience qu’une femme réussit à attraper toute la puissance qui émerge dans chacun de mes muscles démontrant d’une certaine manière ma masculinité. Ensuite, être capable de le faire et ce grâce notamment aux courbes de mon corps nu relève presque de l’exploit. N’importe qui peut tracer des courbes, mais rares sont ceux qui en arrivent à y extirper la présence vitale qui s’y trouve.

Une présence qui relève presque de la spiritualité. Serait-ce la raison pour laquelle la jeune artiste a nommé son œuvre « Prayer » au sein de son portfolio artistique ? C’est fort possible. D’ailleurs, quelle serait la plus belle offrande que l’on peut faire à Dieu si ce n’est celui de notre corps ? N’oublions pas que notre corps n’est que le réceptacle du divin en chacun de nous.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada