Archives de tags | aiguilles

Que les aiguilles

Tic Tac
Que les aiguilles Poème de RollandJr St-Gelais Réalisation photo par spitting-to-windward. Source : https://www.deviantart.com/spitting-to-windward/art/Here-841020512

Que les aiguilles

 

Il y a si longtemps que je voulais te dire,

Comme j’ai attendu si ardemment te l’avouer,

Il y a si longtemps que je n’en peux plus de souffrir,

Comme que je voulais tant te dire comme je t’ai aimée.

 

Comment puis-je aujourd’hui vivre?

Oserais-je de toi recevoir un simple baiser?

Comment puis-je seulement sans toi survivre?

Oserais-je encore les nuits dormir sous le ciel étoilé?

 

Le temps n’a plus d’importance depuis ton départ,

Depuis que tu m’as oublié sur le chemin des errements épars,

Le temps a perdu toute sa raison d’être depuis qu’il se fait si tard,

Depuis que tu m’as laissé sur la route sinueuse des idées tristes et noires.

 

Les aiguilles du temps filent et se défilent sans cesse,

Me ramenant vers cette époque où nous vivions ces belles nuits,

Les aiguilles du temps trottent à toute allure rappelant toute ma détresse,

Me ramenant là où nous nous sommes promis de nous aimer pour la vie.

 

Mes doux souvenirs se sont transformés en un avenir incertain,

Depuis que tu es parti mes pensées sont devenues si impures,

Mes doux souvenirs crient vers toi de me ramener vers demain,

Depuis que tu es parti mes jours sont devenus que des ombres obscures.

 

Que le sable du sablier arrête de couler,

Que les aiguilles de l’horloge de l’enfer arrêtent leur parcours

Que le sable du sablier cesse maintenant et pour toujours de tomber

Que les aiguilles de l’horloge de l’enfer se figent jusqu’à la fin des jours.

 

 De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

 

Prendre un court moment

 

Capture 1

Modèle nue ? Carrolanne Boies

 

Prendre un court moment

 

Prendre un court moment,

Vivre le temps ici et maintenant,

Afin de savoir où nous sommes rendus,

Sur les aiguilles d’une montre suspendue.

 

Temps arrêté par Chronos,

Qui me broie allègrement tous les os,

De ces multiples inquiétudes qui me brisent,

Qui me glacent le sang sur mon visage telle une bise.

 

Qu’adviendra-t-il de mon âme à mon heure ?

Devrais-je affronter ma destinée malgré mes peurs ?

Ce que j’aimerais tellement reculer ces aiguilles,

En mon esprit mes souvenirs sans cesse défilent.

 

Prendre conscience de ces lointains plaisirs,

Ne cesse de me faire languir et souffrir,

De ces pays et de ces contrés,

Avec celles que j’ai aimées.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada