Archives de tags | anges déchus

Nous devons faire preuve d’humilité

Nous devons faire preuve d’humilité poème de RollandJr St-Gelais Photo par Gfriedberg Source : https://www.deviantart.com/gfriedberg/art/Passio-secundum-G-860207202

Nous devons faire preuve d’humilité

 

Je t’en prie Dieu,

Je suis prêt à accomplir un vœu,

N’importe lequel que tu réclameras des Cieux,

Quitte à aller le rejoindre, si tel est ton désir, avec tous mes aïeux.

 

Pourtant, cette année avait pour moi bien commencé.

Mais personne en ce monde n’est à l’abri de bien étranges fatalités,

Que s’est-il donc passé pour voir ainsi la terre arrêter de tourner?

Et de voir les rêves de tant de gens innocents dans le vent s’envoler.

 

Toutefois, un tel événement me fait comprendre,

Qu’à notre jeu, on risque un jour ou l’autre de se faire prendre,

À force de jouer tels des anges déchus avec ta belle création mère-nature,

Que nos sciences, notre fierté, soient les causes de bien nos tortures.

 

De toutes pièces un virus a été créé,

Dans un laboratoire militaire il fut élaboré,

Des mains de savants malintentionnés, il s’est échappé,

Se répandant tel un fléau sur cette terre atteignant des gens désabusés.

 

Maintenant, tu oses menacer celui qui m’a montré à marcher.

Mes premiers pas qui ont été pour moi la chance de ce monde l’explorer,

Saleté de virus! Par les rituels d’exorcisme je t’ordonne de nous quitter.

Retourne là où ces savants fous dans leurs fioles infectées t’ont créé.

 

Sois détruit pour toujours et ne reviens plus jamais, je t’en conjure.

Toi qui as enlevé tant de vies, sur ton chemin tu me trouveras, je le jure.

Toutefois, tu nous enseignes une grande leçon, je dois bien l’avouer.

Devant Dieu et la nature, sans cesse nous devons faire preuve d’humilité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Merlin et Dorothée

Merlin et Dorothée
Gracieuseté de J. Rekas

Merlin et Dorothée

 

Dans un pays lointain,
Peuplé de farfadets et de lutins,
Vivaient Dame Dorothée et son fidèle Merlin,
Qui parcouraient vastes contrées en suivant leurs chemins.

 

Ayant en secret pour unique devise,
Tellement que Dame Dorothée était éprise,
De son compagnon, de son amant et de son époux depuis toujours,
De faire autant que désirent leurs corps gracieux matin et soir l’amour.

 

Et Merlin avec son phallus magique,
Lui faire connaître plaisirs presque féériques,
Ils se chérirent si tendrement que rien ne pouvait les séparer,
Depuis le moment où ils se connurent en une nuit de pleine lune briller.

 

Dorothée que vous êtes belle en vos simples vêtements,
Qu’à première vue, Merlin fou de vous, devait l’être assurément.
Merlin l’enchanteur ! Merlin aux formules bizarres ! Merlin sans âge !
Dorothée la sorcière, tant vénérée que crainte par l’Église du Moyen Âge !

 

Dites-moi ! Quel est donc votre secret ?
Pour vivre comme vous le faites sans tenir compte de ce qui est,
Quelles occultes prières ou bien mystérieuses incantations ?
Que vous psalmodiez aux anges déchus devenus de l’Enfer ses démons.

 

J’aimerais tant être ce que vous êtes,
Mais devant l’inévitable, j’avoue ma défaite.
Alors avec humilité, je vous fais cette indigente demande.
Donnez-moi votre pouvoir en échange de ma semence pour offrande.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Boule de cristal !

new-image37

Boule de cristal !

Boule de cristal ! Boule remplie de mystères !

Tel sera mon avenir en tes mots et en tes vers ?

Que mes doutes se dissipent comme sable de la mer,

Et mes craintes disparaissent au plus profond de la terre.

 

Dites-moi, ô diseuse de bonne aventure !

Ce qui dans l’abysse de mon âme me torture,

Serait-ce cette peur perpétuelle de perdre un amour ?

Serait-ce cette frayeur continuelle de la solitude pour toujours ?

 

Ô belle bohémienne,

Qui sera à la fin de mes jours mienne ?

De mon cœur meurtri d’avoir tellement blessé,

Je ne cesse de me souvenir de celles que j’ai tellement aimées.

 

Humble homme que je suis,

Écoutez-moi, ô jolie dame, je vous en prie.

Que voyez-vous de mon avenir en cette boule de cristal ?

Je me moque que votre vision soit en amont ou bien en aval.

 

Ô servante de la boule de cristal !

Dites-moi vraiment, qui me veut tout ce mal ?

Récitez pour moi l’une de vos étranges incantations,

À en faire fuir dans le Shéol tous les anges déchus, ces démons.

 

 Que je puisse vivre l’âme en paix,

C’est mon humble vœu, voilà ce qui en est.

Et que l’Archange St-Michel guide en ce monde mes pas,

Avant que je passe en un futur lointain, Si Dieu le veut, de vie à trépas.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada