Archives de tags | poésie

Pour bien débuter la semaine

 

Quiétude transalpine II par Eri Kel de la France

Réalisation de Eri Kel de la France

 

Pour bien débuter la semaine

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout se passe bien pour vous et que la grisaille de l’automne ne vous accable par trop. Pour ma part, je vais bien même si la carence de soleil se fait quelque peu sentir. Fort heureusement, la période des fêtes se pointe le bout de son nez et que bien des projets de nudité artistique auront lieu dans les prochains jours. Ces projets auront lieu respectivement à Montréal le 22 et à Shawinigan le 29 de ce mois. Qui plus est ! Un projet de grande envergure est en cours de développement pour 2018. Un projet qui risque d’être quelque peu différent de ce que l’on est habitué de voir ou de découvrir depuis le tout début de ce blogue consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie.

Sous un autre ordre d’idée, j’ai décidé de vous présenter un magnifique dessin réalisé par mon ami Eri Kel, artiste de la France, qui ne cesse de m’émouvoir à chaque fois où il publie ses oeuvres au sein du groupe Facebook intitulé  » Le nu en dessin … et autres ». Personnellement, ses réalisations démontrent à la perfection que l’art du nu s’harmonise de manière fort judicieuse avec l’art de la simplicité. Rien de superflu ! Tout est clair et limpide ! Quelques coups de crayons faits ici et là, puis là et encore ici. Et puis ? Hop ! Le tour est joué.

Le résultat est dans son ensemble tout à fait exceptionnel. En effet, on peut entrevoir le coup d’œil de l’artiste à chaque fois qu’il glissa son crayon sur la toile. Un crayon qui transposa la silhouette de cette femme favorisant ainsi la découverte qu’en a l’auteur. N’oublions pas que l’oeuvre finale est justement ce que l’auteur voit, ressent, explore lorsqu’il pose son regard sur la nudité du modèle. En effet, un modèle peut poser pour une multitude d’artistes, que ce soit en groupe ou lors de séances privées, et aucun d’entre eux aura la même vision de la réalité. Ce qui donne en partie raison à un certain procurateur romain lorsqu’il répondit à un judéen originaire de Nazareth il y a de cela très longtemps : « Qu’est-ce que la vérité ? »

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Des élèves très attentifs au cours de dessin

Des élèves très attentifs au cours de dessin

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous en ce mercredi 15 novembre ? Pour ma part, je dois avouer que je me prépare à rejoindre les pays des rêves puisqu’il presque minuit en cette nuit du 14 novembre au Québec. Hé bien oui ! Je voulais absolument dédier un article aux étudiants et aux étudiantes du cours de dessin de ma bonne amie madame Laurence Boulay afin de terminer ma journée en beauté. 

Pourquoi donc me direz-vous ? Les raisons en sont simples. En premier lieu, il me semble impératif de leur faire ce petit clin d’œil afin d’une part, de les remercier pour leur courtoisie, pour leur respect, pour leur amabilité et, enfin pour leur grande attention à mon égard et, d’autre part, pour souligner le caractère très mature dans leur volonté d’apprendre et de se parfaire. En second lieu, mon désir est de démontrer à vous mes fidèles lecteurs et lectrices de la pertinence même de ce blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie.

En effet, c’est bien beau de vous présenter quelques-unes des photos20171110_101223 prises au cours de mes prestations, mais force est d’admettre que la raison d’être de ma passion repose avant toute chose sur le travail des artistes professionnels ou en herbe pour qui j’accepte depuis presque sept ans de poser nu. Sans ces personnes formidables et leurs intérêts pour le domaine de la nudité artistique, il y aurait longtemps que j’aurais mis un terme à cette profession laquelle est devenue au fil du temps une véritable passion.

En dernier lieu, cette vidéo, réalisée par madame Laurence Boulay, et qui présente d’une manière à la fois simple et avec un brin plutôt humoristique, ma vie de modèle nu, laquelle est tellement pénible à supporter, lors de la dernière séance qui a eu lieu au C.E.G.E.P. de Sept-Îles vendredi le 10 novembre. Une telle vidéo est la preuve irréfutable que mon désir réside au fait de transmettre chez les personnes qui suivent mes publications ma passion de modèle vivant (nu intégral) puisque je suis bel et bien vivant tout comme les artistes pour qui j’ai eu l’honneur de travailler dans ce domaine. C’est pour moi l’une des plus belles réussites de ma vie. Mais comme on dit souvent au Québec :  »  le meilleur est à venir ».

received_2025103461054087Merci à toutes les personnes qui ont cru et qui continuent de croire à mon potentiel en tant que modèle nu. Merci aussi aux artistes professionnels ou en herbe qui ont permis à votre humble serviteur de vivre des expériences extraordinaires et de rencontrer des gens formidables. Merci à vous amis et amies de ce blogue qui par vos présences ont fait grandir en moi le souhait de  le rendre de plus en plus vivant. Merci à mes parents qui ont fait en sorte de n’avoir jamais honte, ni à me sentir coupable, de ma situation physique, puisque tout le monde sur cette terre est fondamentalement différent. Et, le plus important, merci mon Dieu pour la vie incroyable qu’il m’a donné. Je suis certes un modèle vivant, mais cette soif de vivre trouve sa source en Dieu.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ce n’est que partie remise.

Désolé

Ce n’est que partie remise.

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que la saison automnale vous soit agréable. Pour ma part, je vais vraiment très bien tant au plan de la santé que de ma passion en tant que modèle nu, sans oublier celles de la poésie et de la photographie. D’ailleurs, l’automne est une saison extraordinaire pour la réalisation de photos de qualité exceptionnelle. Les mille couleurs, la luminosité unique en son genre et la fraîcheur qui annonce la venue de monsieur Hiver accordent à cette saison une beauté réellement incomparable.

IMG_20171006_155913_664Sous un autre d’idée, je vous avais annoncé dans l’un de mes précédents articles que j’irai de nouveau à Sept-Îles afin de poser nu pour le département de l’enseignement des arts du C.É.G.E.P. de l’endroit. Malheureusement, je suis dans l’impossibilité de me rendre à Sept-Îles pour la simple raison que la famille de l’un de mes frères où je restais ne pourra pas me recevoir durant mon séjour. Par respect pour sa famille, vous comprenez que je désire garder confidentielle la raison même de cette impossibilité. Qu’à cela ne tienne, ce n’est que partie remise.

Qui plus est ! Je serai toujours disponible pour la session prochaine. Tout ceci ne m’empêchera pas de composer des articles sous formes de proses ou de poésie à partir des photos des oeuvres réalisées par les étudiants-es en art dont j’ai eu le privilège, et aussi l’immense honneur, de travailler en leur agréable compagnie.

Merci de m’avoir lu !

Je vous aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Beauté de la nudité musicale

Beauté de la nudité musicale

Bonjour tout le monde,

20171002_1043202 (2)C’est avec un plaisir immense que je vous présente ce véritable petit chef-d’oeuvre que j’ai trouvé sur un site de nudité érotique, à ne pas confondre avec la pornographie. Pourquoi ai-je choisi de partager avec vous une telle trouvaille au sein même de mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ? Tout simplement parce qu’une telle vidéo démontre, et c’est mon humble opinion, toute la splendeur de la beauté féminine au sein même de la nudité.

Qui plus est ! Les deux modèles reflètent à la perfection la grâce de la danse par une chorégraphie certes minimaliste, il faut tout de même se l’avouer, mais empreinte d’une vivacité réellement étonnante. Que de beauté ! Que de charme ! Que d’harmonie entre d’une part, le choix musical et d’une part, les choix de poses réalisées par ces deux modèles féminins que sont Julietta et Madgalena du site http://www.hegre-art.com Un site où la  beauté féminine est de mise.

Oui, je sais bien qu’une telle présentation est peu commune au sein de mon blogue. Mais, comme dit si bien le proverbe : Une fois n’est pas coutume. Merci infiniment de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le buste de la femme

21427492_10155821687713919_7326668741002121950_o

Avec la permission d’Eri Kel. Site web : http://ericligonniere.canalblog.com/

Le buste de la femme

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous ? Que faites-vous de bon ces jours-ci ? Quels sont vos projets pour les semaines à venir ? Commencez-vous à vous préparer pour l’automne qui s’annonce depuis quelques jours ? Pour ma part, tout va bien. Et quand je dis que tout va bien, cela inclus tant le moral que le physique. Il va de soi que je profite de mes instants de liberté pour parcourir le web à la recherche de trésors où la grâce de la nudité artistique est présentée dans toute sa dignité et sa splendeur.

Fort heureusement, j’ai quelques correspondants qui oeuvrent dans ce domaine. Leur travail est, et c’est le moins que je puisse dire, tout à fait remarquable. Est-il utile de vous rappeler que mes correspondants travaillent dans diverses secteurs du domaine artistique dont notamment la photographie et le dessin ? C’est véritablement une chance inouïe que la vie m’offre presque, permettez-moi l’expression, sur un plateau d’argent. En effet, une telle opportunité aide votre humble serviteur à parfaire, entre autres choses, son propre regard à l’égard de la nudité artistique.  Il y a des fois où me vient en mon esprit cette question : Comment un artiste voit-il le buste de la femme ? Une question bien légitime puisque d’une part, je ne suis pas celui qui se trouve derrière le chevalet mais plutôt devant celui-ci et que, d’autre part, je ne possède pas cette particularité toute féminine. Une particularité qui rend, et veuillez prendre note que mon affirmation est empreinte de respect envers la femme, le corps féminin attrayant pour les hommes.

Je pourrais longuement élaborer sur le sujet. Dire ceci ou cela. Dire cela au lieu de cela. Dire certaines choses ou bien encore d’autres. Mais, comme une image vaut mille mots, il m’a semblé plutôt utile, voire crucial, de vous présenter un petit croquis afin de démontrer que le buste féminin est sacré dans le regard de tout bon dessinateur.

Merci infiniment à Eric Ligonnière pour sa permission d’utiliser ce magnifique dessin au sein de ce blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie.

Merci à vous aussi pour votre fidélité à suivre mes publications.

Artistiquement vôtre.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La nudité victorienne

La nudité victorienne

Bonjour tout le monde,

jezry-bednarskiJe profite de cette journée automnale pour effectuer quelques recherches sur le thème de la nudité artistique et, parfois, de la nudité érotique. D’ailleurs, un article au sein de mon blogue sera consacré à cet aspect méconnu du grand public. Pourquoi donc ? Vous le saurai en temps et lieu. Comme on dit si bien, l’attente est un tant soit peu le commencement du plaisir. Bref, je me suis longuement questionné de la nudité sous le regard de l’ère victorien. Quel en est-il réellement de sa vision ? Pouvait-on y entrevoir une certaine forme de beauté malgré l’image de pudeur qui y est rattachée ?  Et, surtout, quel rôle la nudité artistique pouvait avoir au sein de cette période de l’histoire ?

Certes, votre humble serviteur est loin d’être un expert dans l’évolution de l’histoire de la nudité artistique même elle constitue l’un de ses sujets de prédilection, en y incluant la photographie et la poésie et bien d’autres, évidemment. Toutefois, et voyant mes connaissances assez limités, j’ai eu la brillante idée de vous présenter une vidéo exceptionnelle où l’on y retrouve des exemples parfaits de la grandeur de la nudité à une période qui, pourtant, lui semblait être récalcitrante.

20708265_1627871747245752_7965346337289524525_nComme quoi, parfois, il est de bon ton de constater, et de se rappeler, qu’une image vaut mille mots. Alors, imaginez le témoignage d’un film sur ce temps. Oui, la nudité peut être belle en tout temps. C’est une vérité dont on se doit de remémorer. Fait intéressant ! La trame musicale me rappelle celles que l’on avait jouées lors de la projection de films érotiques, au plan de l’évolution de cet « art », à l’occasion du  » Festival d’art érotique de Montréal  » du weekend dernier.

Bon visionnement !

Sincèrement

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En ce temps-là !

Mireille Darc 3

 

© Mireille Darc

 

En ce temps-là !

Bonjour tout le monde,

06_Mireille_Darc_GaliaJe profite de mon retour à la maison, suite à une panne de courant, pour publier un article à saveur philosophique. Comme quoi avoir une panne de courant chez-soi ne signifie pas être en panne d’inspiration pour une éventuelle publication au sein de mon blogue consacré à la grâce de la nudité artistique, à la photographie et à la poésie. Vous savez fort probablement que la magnifique actrice Mireille Darc nous a quitté voilà déjà quelques jours. Elle a été, c’est le moins que l’on puisse dire, une actrice hors pairs jouissant d’une beauté exquise et apte à évoluer avec les aléas du temps.

© Mireille DarcOr, parmi son cheminement professionnel, elle a su se trouver une place non négligeable au sein du monde élitiste de la documentation. J’ai bien écrit « élitiste » étant donné le fait que plusieurs cinéastes ont tenté à maintes occasions de réaliser des documentaires sur divers sujets sans pour autant atteindre un minimum de professionnalisme digne de ce nom. Comme l’affirme si bien le proverbe :  » Beaucoup d’appelés, peu d’élus.  » Ce qui est d’autant plus vrai lorsque la nudité est de mise lors d’une recherche documentaire. Pourquoi donc ? Serait-ce un relent d’une pseudo moralité trouvant sa source au sein d’une religion où la recherche de la beauté, du plaisir et de la joie dans le sens le plus simple a été condamnée aux feux de l’Enfer ? C’est possible.

Toutefois, force est d’admettre que la France est et continue d’être à l’avant-garde de l’art du nu. Un art qui serait, et c’est mon humble opinion, l’apanage des dieux. Heureusement qu’il y a dans le monde de la francophonie des créateurs artistiques pour qui la nudité, travaillée de manière noble et présentée avec le plus grand des respects, est un outil de travail tout à fait unique. Mais attention ! Je ne parle pas ici d’une réalisation au sens religieux du terme, bien que le Vatican, chose étrange d’ailleurs, regorge de tableaux et de peintures relatant la nudité de nos premiers ancêtres, au sens imagé, que sont Adam et Ève. Chose assez étonnante dans le monde du nu, ou si vous préférez, de la nudité purement et simplement, c’est qu’il est rarissime de pouvoir contempler une oeuvre quelconque sans y voir une facette liée de près ou de loin à la pornographie. Pourtant, la nudité artistique n’a rien en commun avec cette dernière. Bien entendu qu’une certaine volupté, voir une sensualité, peut être perceptible au sein de diverses présentations. là-encore, tout est une question de goût personnel.

Ceci écrit, je ne pouvais guère passer sous silence le travail accompli par notre chère disparue, madame Mireille Darc, qui a su avec habileté vivre de sa passion mais, encore plus important, de vivre pour celle-ci. Oui, c’est un fait. La nudité n’était point un péché, ni un crime … en ce temps-là. Encore une fois, je lui souhaite paix à son âme !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

P.S. Un sincère remerciement à ma collègue Idéelle pour sa permission d’utiliser ses photos de nus.

Son site est : https://ideelle.wordpress.com/2017/08/29/de-lautre-cote-de-lobjectif/