Archives de tags | pureté

Ô, mère Marie !

Ô, mère Marie Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Lilith J. Photography Modèle : Felix Elise Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/mother-mary-929828851

Ô, mère Marie !

 

À peine sortie de mon adolescence,

Je désirais plus que tout perdre mon innocence.

Mais, jeune homme, fier de sa personne.

En mon être, « faire le bon choix », résonne.

 

Prendre une femme de noble famille,

D’une pureté pareille à une étoile qui brille,

Dont nos âmes respectives communieront,

Lorsque, le moment venu nos corps s’uniront.

 

Est-ce un trop demander aux saints du ciel ?

Je suis prêt à réciter des psaumes devant l’Éternel.

De toutes mes dévotions, celle en qui j’ai le plus confiance,

C’est celle de Notre-Dame-de-la-Guadeloupe depuis mon enfance.

 

De mémoire, elle a toujours exaucé mes humbles sollicitations.

Dans le firmament, elle a répondu à toutes mes supplications.

En ce début d’automne qui est consacré à la récitation du Rosaire,

À la sainte patronne de toutes les Amériques, je fais cette prière.

 

Ô, Marie ! Écoute-moi ! Ô, mère au cœur aimant et rempli de bonté,

Accordez-moi la faveur de perdre selon votre convenance ma virginité.

Trouvez-moi une femme qui saura faire de moi l’homme dont je rêve tant.

Ayez, je vous en supplie, le désir d’exaucer la requête de votre enfant.

 

Qu’une image de votre céleste personne soit apposée sur son vêtement.

Qui prouvera, sans conteste votre auguste présence en ce moment.

Que le soleil à son zénith soit recouvert d’un voile pudique noir.

Que le jour resplendissant devienne pour un instant le soir !

 

Ô, chère mère Marie. Reine des anges et des Cieux !

Vous feriez de moi un serviteur vraiment heureux.

Que mon dépucelage soit louable telle une histoire d’amour !

Que votre intercession soit reconnue maintenant et toujours.

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La triade

La Triade Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Nikongriffen Source : https://www.deviantart.com/nikongriffin/art/From-The-Archives-42-923799423

La triade

 

Je suis la Triade, nous sommes « Une en trois ».

Tu n’as pas le choix de croire en moi.

Mets en nous ta foi ou bien meurs.

Opte pour le malheur ou le bonheur.

 

Nous sommes des femmes mystérieuses.

Des entités des époques si lointaines et fabuleuses.

Nous avons parcouru tellement d’univers insoupçonnés,

Y laissant notre savoir du plaisir de la chair tant apprécié.

 

Déesse vivant hors du temps,

Esprit se manifestant en un corps charmant.

Je suis trois et pourtant je suis unique depuis toujours.

De mes seins, j’arrose la Voie lactée depuis le début des jours.

 

Admire ma nudité qui est gage de pureté.

Je réserve à celui qui sera mon élu ma virginité.

Je n’ai point trouvé malgré nous l’être qui saura ouvrir

Notre cœur ! Et de notre être immatériel cesser de souffrir.

 

Touche de tes doigts mes seins sacrés.

Lèche-les afin d’en retirer leur nectar sucré.

Savoure le contour de mes délicates mamelles.

Une douceur qui te fera penser au goût du miel.

 

Je suis à la fois créatrice du néant et de la vie.

Car nul ne peut exister, sans être voué vers l’infini.

Je possède la sagesse des confrontations mystiques.

De ces mondes, tantôt diaboliques, parfois angéliques.

 

Je suis la triade féminine parcourant les étoiles.

Sur une monture gouvernée par une céleste voile.

Nous sommes trois, mais en moi pèse une profonde solitude.

Seule la virilité d’un être pur saura répondre à notre féminitude.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

De tous ces feux, elle brille

De tous ces feux, elle brille Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Shining-910768098

De tous ses feux, elle brille.

 

Je songeais justement à toi.

J’étais déjà loin de chez-moi.

Une pensée remplie de pureté,

En ce printemps qui vient de débuter.

 

Je me demandais ce que tu étais devenue.

Depuis la séance de pose où je t’avais aperçue.

Tu paraissais si enjouée devant les étudiants étonnés.

De voir en une jeune femme une humeur joyeuse et de beauté.

 

Tu étais arrivée avec grande gaieté à l’heure prévue.

Aussitôt entrée, tu as retiré tes vêtements pour être nue.

Continuant ma promenade sous les rayons du soleil.

Je me suis rappelé tout ce que ce monde a de merveilles.

 

Des voix d’enfants un peu moqueurs qui me ramènent dans le temps.

Où mes amis et moi faisions les cent coups sans jamais être méchants.

Des chansons sur lesquelles je me déhanchais sur les pistes de danse.

Ces souvenirs m’entraînent à une douce époque de romance !

 

Heureusement, il y a encore de beaux moments dans mes aventures.

Des instants si précieux qui me donnent de l’espoir en mon futur.

Mais, par-dessus tout, se trouve dans mes pensées une très jolie fille.

Et dans mon cœur, chaque jour, de tous ses feux, elle brille.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je suis un cardinal rouge

Je suis un cardinal rouge Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo et modèle par JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/red-cardinal-904391318

Je suis un cardinal rouge

 

Je suis un cardinal rouge,

Rouge comme un excellent vin,

Dans une coupe tenue par une main,

Dont aucune goutte n’est versée, car rien ne bouge.

 

Étendue sur la neige d’une pureté sans égale,

J’entends le vent siffler dans les branches givrées,

Givrées en cette saison à la fois magnifique et glacée,

Et où rien ne peut me blesser ni me faire aucun mal.

 

Les yeux clos afin de savourer ce moment précieux,

Me laissant simplement bercer par les chants,

Des rares oiseaux qui attendent le printemps,

Alors que bien d’autres ont déjà quitté ces lieux.

 

Je suis un cardinal quelque peu étrange,

Mes tatouages racontent une histoire fascinante,

Où se trouvent bien des choses si étonnantes,

Sans oublier des êtres célestes appelés des anges.

 

Chut ! Ne faites pas de bruit, s’il vous plaît.

Laissez glisser entre vos doigts le temps qui coule.

Laissez aller vos pensées dans le vide qui s’écroule.

Je suis le cardinal rouge de ces bois, voici ce qui en est.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le huitième jour

Le huitième jour Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/8-Days-A-Week-901952393

Le huitième jour

 

Beau temps, mauvais temps.

Je pense sans cesse à toi, ô, mon amour.

Ta voix résonne dans mes pensées tous les jours.

Lorsque ta beauté surgit au plus profond de moi à chaque instant.

 

Je pense à toi tous les lundis.

Dès que je vois le soleil qui m’éblouit.

De ses chauds rayons qui caressent ma peau,

Je remercie la vie pour ce jour qui est tellement beau.

 

Je pense à toi tous les mardis.

Même si tombe du ciel de la pluie.

Car elle me rappelle la pureté de ton âme,

Qui apaise la douleur de ton absence telle une flamme.

 

Je pense à toi tous les mercredis.

Ce jour où je t’ai rencontrée lorsque nous étions petits.

Nous allions à la même école là où nous avons appris à écrire.

Dans les cours où je t’envoyais des petits papiers pour te faire rire.

 

Je pense à toi tous les jeudis.

Ce jour spécial où je t’ai demandé d’être ton ami.

Quel beau souvenir ! Tu m’as dit que tu attendais ce moment,

Pour me dire jusqu’à tel point, tu m’aimais depuis le premier instant.

 

Je pense à toi tous les vendredis.

Ce jour béni, lorsque devant parents et amis.

Au pied de l’autel, nous avons juré une entière fidélité,

Serment que nous avons toujours su en tout temps préservé.

 

Je pense à toi tous les samedis.

Ce jour où toi et moi avons visité Paris.

Et toute la France, pays où coulent le vin et le champagne.

Comme nous avons fait l’amour dans toutes les belles campagnes.

 

Je pense à toi tous les dimanches.

Ce jour où toi et moi avons traversé La Manche.

Pour aller voir oncle Albert et tante Jeanne dans leur bungalow.

Sans oublier ton lointain cousin, un certain Paul, que tu trouvais si beau.

 

Je pense à toi au huitième jour.

C’est celui qui est dans mon cœur mon amour.

C’est un jour qui ne finira jamais, car tu es sans cesse dans mes pensées.

Cette journée où en secret notre amour nous l’avons avoué.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada