Archives de tags | descendance

Oui, les modèles nus féminins d’origine africaine sont envoûtants.

natty_dread_by_rickb500_dbupaq6-fullview
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Oui, les modèles nus féminins d’origine africaine sont envoûtants.

« Oui, les modèles nus féminins d’origine africaine sont envoûtants. Un peu à l’image du vaudou, elles réussissent par un simple regard à vous ensorceler. Un regard ? Un geste ? Une pose ? Et voilà, le tour est joué. Oui, elles sont tout aussi sensuelles. Une sensualité qui est inhérente à la couleur de leur peau. C’est tout aussi le cas lorsqu’elles sont de descendances à la fois africaine et caucasienne. D’ailleurs, j’ai déjà eu la chance de poser nu en duo avec une jeune femme lors d’une de mes séances qui s’est déroulée à Montréal. Une femme d’une beauté tout simplement mirifique. »

Par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

J’ai la mine… graphite.

37984076_10156732406173919_647231668628750336_o

Dessin par Eri Kel de la France

J’ai la mine… graphite.

 

À un âge vénérable,

Où l’on se sent moins capable,

Où notre mémoire nous joue des tours,

Et où nos sens nous font emprunter mille détours.

 

Revoyant le sourire de ma mère,

Lorsque je n’étais qu’une enfant de la guerre,

Devenue mère moi aussi j’ai souries à mes enfants,

Dès que je les ai pris dans mes bras et au gré du temps.

 

Je les ai vus longtemps grandir,

Je les ai vus tant aimer et tant souffrir,

Telle est l’ultime destinée du genre humain,

Avec ou sans terre, avec parfois les jours sans lendemain.

 

Prendre époux et conjointes,

Ce que j’ai prié Dieu les maintes jointes,

Pour que mes enfants chéris aient du meilleur,

En leur évitant le pire pour leur plus grand bonheur.

 

Quelle joie incommensurable !

De vous exprimer, j’en suis bien incapable.

Que mon cœur ait vécu d’avoir tenu dans mes bras,

La descendance que mes fils et filles m’offrirent ici-bas.

 

Mais quel chagrin émergea au sein de mon cœur,

Lorsque je réalisa l’absence de mon mari à ces heures.

Sachant à tel point qu’il aurait tant souhaité et tant voulu,

Tenir dans ses bras sa descendance avant le jour où il mourut.

 

Ce jour du mois de mai si triste et tellement inoubliable,

Où sa vie fut emportée par un coup du destin impardonnable.

Croyez-moi! La tragédie d’être une mère n’est point un mythe,

Voilà pourquoi, et malgré moi, en cet instant j’ai la mine graphite.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Paroles de sage!

10524629_1523121021252336_5035728238751124275_n

Paroles de sage! 

 

Bien des générations sont passées au fil de l’histoire, 

Tantôt ce furent des géants qui ont laissé leurs marques, 

Tantôt ce furent de pures inconnus sans qu’on les remarque. 

J’aimerais tant les connaître afin d’apprendre leur savoir. 

 

De leur enfance? Y découvrir les milles rêves puériles 

De leur adolescence? Y lire leurs premiers amours et mille peines. 

De leur vie d’adultes? Y voir grandir et chérir l’œuvre du sang qui coule dans leurs veines. 

La descendance qui a donné un sens à une vie vraiment fertile. 

 

Discuter avec ces gens de jadis, là où le temps avait son importance. 

Une époque où l’on ne vivait pas accroché sur une électronique potence. 

Une ère où le verbe aimer ne s’écrivait pas sur un écran, 

Mais se vivait au quotidien dans la chaleur d’un foyer bon an mal an. 

 

Paroles de sage! Paroles qui n’a pas d’âge! 

Paroles du temps qui passe! Paroles un peu frivole!  

Où êtes-vous? Que j’aille vous rejoindre même au moyen Âge. 

Où résidez-vous? Que j’aille vous trouvez, fut-ce sur un balais qui vole. 

 

Mais, la vie m’a donné la chance d’avoir près de moi un grand sage. 

Un homme qui m’a montré mes premiers pas, mes premiers mots. 

Il n’est certes pas un dieu venu du fond des âges. 

Mais il m’a permis de voir la beauté de l’existence malgré bien des maux. 

 

Merci à mon père d’avoir été là dans les moments les plus tristes et dans les magnifiques. 

Merci à mon père de me montrer les milles bonheurs de ce temps qui passe. 

Merci pour tes cheveux gris qui me rappellent qu’un jour il faudra que tu trépasses. 

Mais surtout de m’avoir dit tes paroles de sagesse qui ont toujours été plus que bénéfiques. 

 

De  

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada