Archives de tags | Enfer

Concupiscence !

Concupiscence ! Poème de Rolland Jr St-Gelais photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Studies-874185427

Concupiscence !

 

J’ai appris un mot du dictionnaire,

La cause première du péché qui me mènera en enfer,

Un mot à la fois si magnifique et tellement mystérieux,

Qu’à lui seul, il amena bien des hommes loin des cieux.

 

Pourtant, sans lui nul être fait de chair ne pourrait exister,

Si d’abord, il n’avait pas fait surgir la sensation de convoiter.

Convoiter par le cœur et par la chair, l’être si désiré et si aimé,

C’est par le plaisir des yeux que naisse l’envie pressante d’un baiser.

 

Concupiscence ! Quel mot magique !

Concupiscence ! Quel mot au destin parfois tragique !

C’est en effet sous son influence que bien des êtres perdirent leurs âmes,

En étant ravagés par la luxure effrénée tels les tourments des flammes.

 

C’est une drôle de coïncidence,

De découvrir ce mot dans cet état de jouvence.

Un état qui méconnaît un tant soit peu la prudence,

C’est dans les pas de la concupiscence que se trouve la plus belle danse.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Jonquilles

Jonquilles Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Dreampaint68 Source : https://www.deviantart.com/dreampaint68/art/Jonquilles-874100966

Jonquilles

 

Ma chère fille,

Je t’adresse ces mots,

Afin de t’expliquer tous mes maux,

En t’offrant avec amour ces quelques jonquilles.

 

Ces maux qui envahissent mon corps,

Et qui m’empêchent d’aller faire ces pas dehors,

Ces pas à tes côtés, comme le ferait tout bon père,

Mais, je t’en supplie, essaye de comprendre mon calvaire.

 

Je suis atteint d’un mal appelé cancer,

Qui me fait vivre chaque jour un vrai enfer,

Mais, le pire des douleurs est dans l’incapacité,

De te prendre dans mes bras, toi mon enfant tant aimée.

 

À toutes tes questions, je dois garder le silence.

Même si j’avais voulu te raconter une belle romance,

De ces contes de fées comme j’aimais tant te lire le soir,

Une fois endormie, je te donnais une bise en guise de bonsoir.

 

Un jour tu comprendras le sens de la vie,

Lorsque tu saisiras que seul l’amour est infini.

Alors, ma fille, tu seras devenue une belle femme.

Qui réchauffera son amoureux d’une douce flamme.

 

Je t’offre ces quelques fleurs,

Pour éloigner loin de toi tes peurs,

Ces jonquilles que tu garderas près de toi,

Le jour où en terre consacrée tu me porteras.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’œil de Dieu

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

L’œil de Dieu

 

Je suis l’œil de Dieu,

Et Dieu est une femme,

Et, par-dessus, une jolie dame,

Qui fait de toi entre ses mains ce qu’elle veut.

 

Je vois tout ce que tu fais,

Inutile de cacher vraiment qui tu es,

Tu aimes fréquenter les donjons,

De tes maîtresses, être leur bon garçon.

 

Maitresse Christine qui est d’une beauté exquise,

Celle dont ton âme s’est tellement éprise.

Beauté magique ! Beauté féérique !

Venant du monde des pays nordiques.

 

Que dire de maîtresse Bella?

Qui saura te mener là où elle le voudra.

Te tirer des flammes de l’enfer de la souffrance,

Pour te faire découvrir l’ultime plaisir de la bienveillance.

 

Péché de la chair ! Péché de la luxure !

Qui convient de l’âme la plus perverse à la plus pure.

Aucun plaisir n’a d’égal que celui d’être entre les mains d’une maîtresse,

Qui sait te combler de ses tortures élaborées comme de ses caresses.

 

Où iras-tu après cette vie?

Toi qui feras, malgré tout, l’envie.

De bien des gens prisonniers de leur morale,

Et qui pourtant, vénèrent des idoles qui font tant de mal.

 

Regarde-moi bien dans les yeux,

Dis-moi : tel est ton désir, ton vœu le plus précieux?

Serait-ce être près de moi, être à mes côtés?

Devenir ta chérie, ton amour, ta bien-aimée!

 

Je suis celle qui te surveille,

Qui te fera découvrir bien des merveilles,

En temps voulu, mon vilain coquin.

Mon beau ! Tu seras entre mes mains.

 

Regarde bien cette triade,

Et fuis ce monde rempli de façades,

Rejoins-moi vite ! Si tu l’oses.

Tu seras alors ma chose.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce verre de vin

Ce verre de vin Poème par RollandJr St-Gelais Photo par Kaneda Katsuragi Modèle : Jenovaxlilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/terms-862351477

Ce verre de vin

 

 

Seul, je ne savais que faire.

En cette soirée semblable à un enfer,

J’ai donc décidé de sortir dans un bar clandestin,

Quitte à me perdre sur le retour si tel est mon destin.

 

 

Un de ces bars interdits,

Depuis le début de cette pandémie,

Où tout en ces jours est devenu d’un tel ennui,

Où des couples ont rompu malgré un amour infini.

 

 

Portant en mon visage ce masque maudit,

Supportant cet imperméable pour me protéger de la pluie,

Je sortais donc de chez moi et j’allais vers ce lieu défendu,

En pensant à cette nouvelle prohibition, moi qui croyais avoir tout vu.

 

 

Je frappai à la porte close trois fois,

Le mot de passe alors l’on me demanda,

Que je garde le silence sinon je meurs sur-le-champ,

Qu’à cette voix, et par deux fois, j’ai répondu prestement.

 

 

Un bruit bien étrange m’annonça la bienvenue

En cet endroit où j’allais boire jusqu’à j’en sois repus,

Sur la piste de danse j’allais reprendre le goût de vivre,

Sur le plancher de bois j’allais enfin pouvoir sourire.

 

 

De loin, ta beauté, j’ai vite remarqué.

Mon verre, avec respect, envers toi j’ai levé.

À ma table, je t’ai invitée avec toute ma tendresse,

Car ton doux parfum avait rempli l’air avec délicatesse.

 

 

Je voulais tant te connaître,

Te voir danser ainsi me faisait renaître,

En ce mois de novembre où tout semble s’endormir,

J’avais enfin trouvé une raison de croire que bientôt tout allait finir.

 

 

Que de nouveaux jours allèrent arriver,

Que nous pourrons enfin de nouveau s’aimer,

Que nous pourrons simplement se toucher et s’enlacer,

Que ce temps de grande solitude sera bientôt terminé.

 

Pour ce soir, c’est avec toi que je veux danser.

C’est en ta compagnie que je veux vraiment tout oublier,

N’aie aucune crainte, ma présence, je n’oserai jamais imposer.

Père et mère, tu peux me croire sur parole, m’ont bien éduqué.

 

 

Je resterai là sans dire un mot et bien sagement,

À attendre que tu acceptes ce verre de vin,

Ce verre de vin à l’arôme tellement divin,

Que je t’offre malgré l’absence de mes mains.

 

 

De

 

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Votre tendre regard

Votre tendre regard poème de RollandJr St-Gelais Dessin de CapitaPerdu Source : https://www.deviantart.com/capitaperdu/art/Alicja-836150006

Votre tendre regard

 

Bonjour chère mademoiselle,

Que puis-je faire en cette journée si belle?

Comme vous l’avez sûrement remarqué je suis artiste-peintre,

Quelques-unes de mes œuvres sont ici présentées telle une chaleureuse étreinte.

 

Des portraits de gens divers que je réalise,

Avec mon talent que depuis longtemps je maîtrise,

C’est là tout ce qu’avec grande humilité je sais faire,

Car tout jeune, j’ai perdu toute ma famille à cause de la guerre.

 

J’ai trimé dur pour gagner au quotidien quelques pitances,

Quelles fautes avais-je commises pour mériter une telle pénitence?

Travaillant dans les bois en hiver, de ces arbres recouverts d’un manteau blanc,

Mon corps d’enfant se transforma bien vite en celui d’un homme aguerri par le temps.

 

Mais, heureusement, j’y ai fait la rencontre d’un homme pas ordinaire.

Qu’il eût découvert en moi un talent insoupçonné par une froide nuit d’hiver,

Où je maculais sur un morceau de papier un dessin de ma mère d’un souvenir lointain.

C’est alors qu’il m’a promis de m’expliquer son savoir-faire pour me sortir de ce pétrin.

 

Nuit après nuit, il me montra comment tenir crayon et papier.

Soir après soir, il m’enseigna comment avec le cœur le paysage regarder.

Avec patience, il m’encouragea à trouver mon style, ma voie et mon chemin.

Afin qu’au printemps venu, je pourrai quitter ces lieux et bâtir un meilleur demain.

 

Cela fait maintenant plusieurs années que je viens en cet endroit,

Mais avant de débuter, je me dirige vers cette église située devant moi,

Pour y réciter une prière, pour cet homme, cet ange qui m’a sorti de cet enfer,

C’est là un modeste rituel pour le remercier mais j’y crois dur comme le fer.

 

À cet homme, je ne serai jamais reconnaissant,

Car il avait vu en moi bien plus qu’un futur mendiant,

Toutefois, je reconnais que le plus beau qu’il a fait pour votre serviteur.

C’est de m’avoir permis d’immortaliser votre tendre regard en cette heure.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada