Archives de tags | Articles

Un sujet tout à fait spécial : Être une strip-teaseuse

31773173_1621564814624923_4346547624136933376_n

 

Avec la permission de Sugar Pamela de la France

 

Un sujet tout à fait spécial : Être une strip-teaseuse

Bonjour tout le monde,

31403703_10155647224112523_8906807323364687872_oJ’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que les jours printaniers vous réchauffent après avoir passé les longs mois d’hiver. De mon côté, je ne peux pas dire que le temps est au beau fixe puisque dame nature semble vouloir nous faire vivre milles caprices. En effet, après quelques jours de répit où le soleil se pointa le bout de son nez bien timidement, nous voilà au prise avec une vague de froid quasi-sibérien. C’est du jamais vu depuis que votre humble serviteur vit dans la belle ville de Québec. Ce qui fera exactement 20 ans le 1er juillet prochain.

Une telle situation ne m’empêche aucunement de rédiger des articlesIMG_20180419_093920 que ce soit sous formes de poésie ou bien d’essai au sein de mon blogue. Toutefois, force est d’admettre que les entrevues ont été jusqu’à maintenant rarissimes tout au long de mes publications. Quelles en seraient les raisons ? Peur du refus ? Crainte de voir le nom des personnes interviewées terni à jamais ? Un tel élément est très important surtout si l’on tient compte de toutes les fausses images véhiculées dans nos sociétés actuelles à l’égard de la nudité artistique ou érotique. Comment allais-je réussir à dénicher cette perle rare qui accepterait, sans pression de ma part, de collaborer à une entrevue sur le monde d’une nudité à mi-chemin entre l’art et l’érotisme ? Or, c’est avec une chance inouïe et avec de la persévérance que votre humble serviteur a pu trouver une telle perle au sein même de mes amies et modèles nues sur le réseau social Facebook.

C’est ainsi qu’une amie sur Facebook elle-même strip-teaseuse a accepté de répondre à l’ensemble de mes questions lesquelles furent longuement analysées afin de garder une ligne de conduite propre à la nudité de manière saine et honorable. En effet, la ligne est d’une extrême minceur entre la présentation noble et un voyeurisme. Il n’était pas question d’entrer dans ce jeu afin de préserver la pureté artistique si particulier à mon blogue artistique qui est, selon bien des personnes, un véritable joyau sur le web.

31681598_1618648754916529_8395882510663286784_nVoilà que Sugar Pamela, son nom d’artiste, se prêta avec une amabilité à mon endroit. Tout d’abord, je vous dirais qu’elle a su garder une articulation très prononcée sur chacun des thèmes que nous avons discutés. Une articulation qui prouve de manière indéniable qu’elle est à la fois une femme très intelligente et qui sait ce qu’elle fait et surtout qu’elle sait ce qu’elle ne fera jamais dans un corps de métier où abondent les pires préjugés envers ceux et celles qui le pratiquent. C’est ainsi qu’il est impératif à ses yeux de garder un contrôle absolu sur tout ce qu’elle fait lors de ses prestations. Il n’est nullement question pour elle de se laisser prendre en photos pendant qu’elle pose nue sur scène. D’autant plus que tout peut arriver dans ce milieu et que, fait important à retenir, sa mère est la seule à connaître sa véritable profession.

Ensuite, rien est laissé au hasard pour élaborer ses nombreuses31789479_1621564811291590_6668655751809990656_n chorégraphiques sur la balustrade. Voilà pourquoi il lui est impératif de posséder une santé quasi à toute épreuve pour éviter l’apparition de blessures causées par des accidents. De plus, elle met en pratique ce dicton “un esprit sain dans un corps sain.” Drogue ? Alcool ? Produits néfastes pour la santé tant de l’âme que du physique ? Elle leur a fermé la porte depuis belle lurette. Enfin, tout ce qui doit être fait pour conserver une bonne santé corporelle est réalisé de manière méticuleuse. C’est ainsi que manger sereinement va de soi tout en ayant un souci de son hygiène personnel. Ce qui inclus dans le cas présent épilation et douches régulières.

N’allez pas croire qu’elle ignore ce qu’est la pudeur. En effet, ce n’est pas le fait d’être nue qui lui importe vraiment mais davantage cette sensation de liberté inhérente à la danse mais avec ce petit cachet propre à la nudité. Elle sait très bien de quoi elle parle puisqu’elle danse nue depuis maintenant six ans alors qu’elle avait auparavant débuté dans le domaine du modèle. Par ailleurs, et je peux très bien comprendre son point-de-vue, il lui a été aisé de percer dans le domaine du nu puisqu’une fois la barrière détruite, le reste vient tout seul. Attention ! Il s’agit ici de la recherche de l’excellence en tout temps et en chaque prestation. Autrement dit, la gêne et le manque de pudeur n’ont pas de place dans un tel milieu.

31900462_1621566714624733_961865528031313920_nElle m’a avoué que son plus grand désir serait de rencontrer d’autres strip-teaseuses afin d’une part, se familiariser avec ce que l’on nomme dans le jargon du milieu de “Dance Pole” qui est loin d’être une pratique facile pour toute néophyte et, d’autre part, de trouver des trucs pour se perfectionner sur scène.  Hé oui ! Le sérieux est sans aucun doute une pierre angulaire si on souhaite faire sa marque dans ce domaine. Il va de soi qu’elle a au plus profond d’elle-même de nombreux rêves qu’elle souhaite réaliser au cours de sa vie. Des rêves dont elle désire garder le tout dans le secret de son coeur. Choix que je respecte avec grand plaisir. C’est la moindre des choses. N’est-ce pas ?!

Je termine le présent article en offrant un sincère remerciement à Sugar Pamela pour avoir accepté de collaborer en répondant si généreusement à mes questions. Et merci à chacun et chacune d’entre vous de suivre mon blogue de manière assidue.

Je vous aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Poser nu dans la neige : Quel défi à peine imaginable !

helen369_by_halfford-dc8bmp1

 

Avec la permission de mon collaborateur Halfford de Moscou

 

Poser nu dans la neige :

Quel défi à peine imaginable !

Bonjour tout le monde,

Je vous écris en ce moment même de mon beau coin de pays lequel semble être encore sous l’emprise de l’hiver malgré le passage du printemps et de l’heure d’été. Cela peut affecter plusieurs de mes compatriotes et, fort possiblement, certains d’entre vous qui vivez en terres proches de la nordicité canadienne. Souvenez-vous que plusieurs de mes abonnés vivent en des pays européens ressemblant plus ou moins au Canada en terme de climat

Quoique il en soit, je désire aujourd’hui parler d’unehelen343_by_halfford-dc6yp49 problématique assez rarissime dans le domaine de la nudité artistique: Quel défi à peine imaginable que de poser nu dans la neige ! En effet, plusieurs des séances de nudité artistique sont réalisées dans un cadre que je qualifierais “ d’intérieur ”. Ce qui est tout à fait normal puisque d’une part, les capacités de créativité sont facilitées par toute une gamme de techniques propres aux studios et d’autre part, les facteurs climatiques sont loin d’être négligées. Par les facteurs climatiques, je fais référence en particulier aux intempéries, à la chaleur écrasante ou dans le cas contraire un froid quasi sibérien. Il va de soi que bien d’autres facteurs peuvent s’ajouter mais étant donné l’espace que je m’alloue dans mon présent article, il m’apparaît futile d’en énumérer davantage.

helen361_by_halfford-dc7xsl9Malgré les problématiques inhérentes à des séances de nudité artistique réalisées à l’extérieur, notamment en période hivernale, les résultats peuvent être fort intéressants. Par ailleurs, et je le prends à titre d’exemple, un de mes corresponds du site DeviantArt et qui vit en Russie réalise de manière occasionnelle des séances photos de modèles russes. Ce qui est intéressant ici c’est, outre le fait que l’hiver russe et l’hiver canadien se ressemble à tous points, que plusieurs de ses séances eurent lieu à l’extérieur. Des séances qui ont été faites possiblement avec des modèles non professionnelles mais qui ont eu le courage de relever le défi de poser nu dans la neige. Personnellement, je n’ose à peine imaginer le contexte, peut-être cocasse, dans lequel le tout s’est déroulé.

N’allez pas croire que je n’ai jamais réalisé de séanceshelen360_by_halfford-dc7xsjg vécues à l’extérieur. Bien au contraire ! Les séances que j’ai vécues sont parmi mes expériences les plus appréciées par votre humble serviteur. Et pour cause puisque plusieurs de mes poèmes les plus beaux ont été composés à la suite desdites séances. Il va de soi qu’advenant le cas où une séance de nudité artistique aurait lieu en période hivernale, notre hiver est particulièrement long au Québec, j’ai l’intention de composer des poèmes et de rédiger quelques articles sur une telle expérience au sein de mon blogue. Par ailleurs, un tel projet est en discussion avec une photographe du nord de Montréal. Cependant, vu la température sibérienne sévissant actuellement au Québec, on va entendre encore un peu. C’est plus prudent pour ma santé et mes …. fesses.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Respecter le droit d’auteur

Respecter le droit d’auteur

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je souhaite discuter avec vous d’un élément important dans la production d’œuvres de nudité artistique. Un tel élément est important non seulement dans ce domaine mais aussi dans toute production artistique telle soit, à titre d’exemples, littéraire, cinématographique ou bien dans la bande dessiné communément appelé le « neuvième art ». Oui, le neuvième art s’est intéressé longuement, et c’est encore le cas, au champ du nu. De quel élément s’agit-il ? Tout simplement du respect au droit d’auteur.

En effet, respecter le droit d’auteur est plus qu’une marque de reconnaissance de l’oeuvre. C’est un signe de respect pour l’auteur lui-même. Il en est ainsi pour son dévouement à son travail, voire à sa passion. Sans compter pour le nombre d’heures à passer à peaufiner le résultat final, que l’on aurait souvent peine à imaginer. Et, peut-être le plus intéressant à retenir, tout le travail intellectuel qui lui a fallu pour concrétiser son inspiration. En effet, c’est bien beau de ressentir une inspiration, encore faut-il le faire « vivre » dans le monde matériel, et ce en utilisant un support qui lui soit approprié. Bref, tout un cheminement est vécu dès l’instant où l’artiste ait senti germer en son esprit telle ou telle idée jusqu’à son aboutissement sur le support choisi.

Pour se faire, rien est laissé au hasard. En ce qui me concerne, il m’est un devoir absolu de suivre un protocole dans mes démarches de publications lorsque j’utilise une réalisation faite par un artiste. Tout d’abord, je dois à mon tour ressentir une émotion dès que je scrute telle ou telle oeuvre. Que pouvait bien vouloir exprimer l’artiste dans cette oeuvre ? Est-ce que je ressens moi-même en mon fort intérieur ? Dans un cas positif ou négatif, quelles en seraient les causes ? Est-il nécessaire de publier à mon tour l’oeuvre choisie ? Ensuite, il m’est impératif de demander par écrit l’autorisation de l’auteur en question afin d’éviter toutes mésententes possibles de part et d’autre. Il va de soi que j’explique dans ladite demande les motifs qui m’incitent à reproduire son oeuvre au sein de mon blogue artistique tout en lui spécifiant que je lui dédicacerais l’article. Enfin, et c’est la moindre des choses, un partage du lien de mon article lui sera expédié en bonne et due forme afin de prendre connaissance de son appréciation. Avenant le cas où des correctifs devront être faits à sa demande, ces derniers seront apportés dans les plus brefs délais.

Il est à noter que la photo réalisée par mon correspondant Rick B., lui-même photographe de langue germanophone et spécialisé dans la nudité artistique, est tout à fait appropriée dans le cadre du sujet de cet article. Qui plus est ! Son côté humoristique a été un point crucial dans mon choix personnel puisqu’il démontre d’une manière à la fois puérile et sérieuse toute la problématique du respect du droit d’auteur. Merci à mon ami et correspond Rick B. tant pour sa collaboration à mes nombreuses publications que pour sa permission d’utiliser une photo si agréable à regarder.

Merci à vous de votre assiduité à suivre mon blogue.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Avis de recherche

IMG_20180303_175712_174

Douleur du modèle vivant

Avis de recherche

Bonjour tout le monde,

J’écrirai sous peu une série d’articles qui portera sur ce sujet : “ la souffrance chez l’être humain “. Qu’est-ce qui nous fait souffrir ? Pourquoi souffre-t-on autant ? Est-ce de notre plein gré ? Est-il possible de surmonter nos douleurs ? Et, surtout, est-ce à quoi nous devons nous attendre de notre destiné ? Bref, ce sera fort probablement une série qui suscitera à la fois scandale, curiosité et, je le souhaite ardemment, matière à réflexion.

Toutefois, j’aimerais avoir vos opinions, vos expériences, votre vécu concernant un tel sujet. Pourquoi réaliser un tel avis ? Tout simplement que la semaine sainte, période de réflexion propice sur la question liée à souffrance, à la maladie, aux maux qui nous affectent tous non seulement en tant qu’êtres humains mais en tant qu’êtres vivants au sein de la Création, arrive à nos portes. Veuillez communiquer avec votre humble serviteur à cet adresse email pour faire part de vos opinions sur le sujet. Ladite adresse est lequebecois1962@live.ca Je m’inspirerai de vos partages dans l’élaboration des articles tout en respectant votre désir d’anonymat.

Merci de votre collaboration.

RollandJr St-Gelais de Québec

Une autre réalité méconnue : La prestation en classe

20180219_155622-ANIMATION

Une autre réalité méconnue : La prestation en classe

Bonjour tout le monde,

J’ai eu l’idée en assistant à un match de hockey à Québec de donner suite à cette série de diaporamas concernant le déroulement de mes prestations de nudité artistique. En effet, il me semble tout à fait normal de créer et de vous présenter un diaporama à partir des photos prises dans le cadre du cours de dessin à l’université du Québec en Abitibi-Tesmicamingue (satellite Montréal) qui a eu lieu lundi le 19 février 2018. Certes, ce n’est pas la première fois que mes services ont été requis dans le cadre de ce cours de niveau universitaire. Toutefois, le fait de réaliser des photos à la fois du déroulement du cours et des œuvres réalisées par les élèves de madame Samuelle D.-H., dans l’optique de produire un tel montage est tout nouveau. À vrai dire, c’est aussi pour une question de justice à l’égard des ces élèves et de leur enseignante que ma décision de créer ce diaporama fut prise durant le match de hockey. Et, entre vous et moi, ils méritent bien une telle attention de ma part.

Bref, c’est avec un grand honneur que je vous présente ledit diaporama composé de photos prises par nul autre que madame Samuelle D.-H., lors de ma prestation en tant que modèle vivant (nu intégral) réalisé dans une institution académique de haut niveau. En effet, le réseau publique des universités québécoises, communément connu avec les sigles de U.Q.A. suivie de la première lettre de la ville où elle se trouve, est reconnu pour son excellence et sa rigueur d’enseignement.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Et, c’est loin d’être fini.

20180219_164537

Et, c’est loin d’être fini.

Bonjour tout  le monde,

Je suis à ma dernière journée à Montréal. Cette semaine a été vraiment assez spéciale puisque j’ai eu la chance de poser nu  pour une école d’arts afin de  permettre à des étudiants et étudiantes de parfaire leurs savoir-faire et leur créativité, dans un champ d’étude réservé à une élite. En effet, très peu de gens osent se diriger sur cette voie qu’est le  milieu artistique dit « traditionnel », De plus, il y a encore moins de gens qui accepteraient de poser nu devant un groupe d’étudiants ou d’artistes qu’ils soient amateurs ou bien professionnels.

Qui plus est ! J’ai réalisé ce mardi une séance de shiwari en compagnie d’une artiste et photographe, elle-même adepte de cet art  extrême. À vrai dire, ce fut la seconde fois où elle et moi avons vécu une telle expérience. Or, nous avons décidé de pousser la limite un peu plus loin afin de créer des poses plus originales tout en respectant le protocole de sécurité. Bien des photos serviront dans les articles qui seront  publiés ultérieurement. Il va de soi que lesdits articles concerneront les deux séances vécues cette dernière semaine.

20180219_165950Pourquoi donc vouloir réaliser autant de séances aussi diamétralement opposées au plan artistique. Je vous dirai que c’est simplement pour le plaisir de poser nu et de le réaliser de manière conforme à différents  types d’arts. N’allez pas croire que cela est fait, si je peux me permettre l’expression, à l’aveuglette. Ce qui est fait l’est en conformité avec tout ce que l’on peut qualifier d’artistique tout en évitant une quelconque  vulgarité. C’est là une preuve, parmi tant d’autres, de mon professionnalisme qui est reconnu au sein des  écoles d’arts non seulement à Montréal mais aussi partout au Québec.

Fait intéressant à noter ! Cela fait  maintenant un an jour pour jour où20180219_173429_HDR le  Musée des Beaux-Arts de Montréal a retenu  mes services  en tant que modèle vivant pour une séance dans ses locaux. Et, suite à des emails  reçus après  ma prestation, je dois avouer que ce fut un grand succès. Un succès qui a amené à ma pleine reconnaissance au sein de  ce milieu unique  en son genre.  Preuve ? Madame Samuelle D.H., avait mentionné ma participation à ses élèves lors de la séance car, à mon grand étonnement, une des personnes œuvrant dans le milieu lui en avait glissé un mot. Un mot très positif.

Et c’est loin d’être fini. Croyez-moi !

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

C’est réellement valorisant

WP_20150307_008

 

Souvenir de ma séance à La Fabrique de Québec

 

C’est réellement valorisant

Voici un message qu’une de mes admiratrices m’a fait parvenir au sein de mon Facebook. C’est réellement valorisant.

de RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

« Si un jour tu écris un livre sur la représentation du travail qu’effectue les modèles vivants .. Je le veux. C’est très intéressant ce que tu écris et tes articles peuvent s’adresser à tous ! Ton domaine m’intéresse. Tu m’y as donné goût… J’aime beaucoup à découvrir les coulisses de ton art! Et vraiment ces articles continue ! Car il y a un bon potentiel là derrière !

J’ai bien fait de pas t’avoir découvert avant au final car ton art intriguant m’as intriguée ! Allez bonne nuit ! Et bonne continuation. Pis si tu veux publier dans le groupe, n’hésite pas. Tes articles sont très bons et peut-être que tu pourrais trouver du monde pour te suivre !

Signé : Laeti Tya de la Haute-Normandie en France

Séance de yoga nu

Séance de yoga nu

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, tout va à merveille en cette dernière journée du mois de janvier. Hé oui! Bientôt, le mois de février sera à nos portes. Ce qui signifie que notre hiver poursuit inlassablement son chemin laissant ainsi tôt ou tard sa place au printemps. C’est incroyable comment la vie passe vite. Personnellement, je me vois encore à la période des fêtes entrain de faire mes décorations de Noël avec mon ami Daniel. Et puis, hop ! Nous voilà rendu presqu’en début de carême.  » La vie est un rêve  » disait ma tendre mère. Elle avait bien raison. Repos à son âme.

Sous un autre sujet, je me prépare tranquillement à vivre mon prochain séjour qui aura lieu dans la semaine du 18 février prochain. Parmi les activités qui sont au programme, il y a la double séance de nudité artistique au sein d’une école d’art de catégorie académique et une séance de shiwarie. Cette dernière est nul autre que l’art japonais du bondage. J’aurais donc l’occasion de vivre deux expériences de haut niveau dans le domaine de la nudité artistique.

Toutefois, il est fort probable qu’une séance de yoga entièrement nu aura lieu également durant mon séjour dans la métropole du Québec. En effet, je devais assister à une telle séance au courant de l’été dernier. Malheureusement, une grave blessure à mon moignon m’avait empêché de vivre une telle expérience. Je m’étais alors promis que ce n’était que partie remise. Or, il y aura une séance de yoga nu pendant mon prochain séjour. Vous pouvez vous imaginer que je ferai tout mon possible pour, non seulement y assister, mais aussi réaliser quelques photos de ma pratique afin de pouvoir rédiger quelques articles au sein de mon blogue artistique.

Bref, il est plus que probable que mon séjour soit prolongé de quelques jours. J’en profiterai donc pour découvrir certains des plus beaux musées du Canada et, pourquoi pas?, vous faire part de mes nombreuses découvertes le moment venu. C’est à suivre…

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un nouveau regard

 

 

looking_up_to_you_by_rickb500-dbybh93

 

Modèle nue ? La magnifique Marmor Voici son portfolio : https://rickb500.deviantart.com/art/Marmor-The-Book-511759556 Photographe ? Rick B. d’Allemagne Site DeviantArt : https://rickb500.deviantart.com/ 

 

 

Une nouveau regard

Bonjour tout le monde

J’espère que vous allez bien et que votre retour à la vie normale, après les festivités du temps des fêtes, va bon train. Pour ma part, tout va bien même si la période des fêtes n’a pas été à la hauteur de ce à quoi je m’y attendais. Il y a des choses qui sont hors de mon contrôle et des événements dont je dois assumer l’entière responsabilité. Quoiqu’il en soit, je profite de mon retour pour vous souhaiter une excellente année 2018. Qu’elle vous soit propice à la réalisation de vos souhaits non seulement les plus chers, mais avant toute chose utiles à votre épanouissement personnel.

Pour ma part, j’ai décidé de rédiger quelques articles sur les différentes facettes du modèle nu non seulement au plan physique, mais aussi psychologique, spirituel et dans ses rapports sociaux voir amoureux. Des facettes qui en disent long sur la vie intime du modèle nu. Qui est-il vraiment ? Pourquoi poser nu ? Est-ce si différent le fait de poser nu devant un groupe ou bien lors d’une séance intime ou encore à l’occasion d’une séance de nudité érotique ? Là encore, quelles sont les caractéristiques distinctives entre l’érotisme et la pornographie ?

Un élément à retenir : Vu les réactions suscitées parIMG_20170902_065924_583 quelques-unes des publications où votre humble serviteur a été accompagné à quelques reprises par des membres du sexe féminin, en particuliers lors d’une séance de nudité érotique qui a eu lieu dans une chambre d’hôtel de Montréal, il me paraît utile de rédiger un article exclusivement axé sur le sujet. L’objectif majeur d’un tel article vous sera dévoilé en temps et lieu. Soyez patients !

marmor___the_book_by_rickb500-d8gos78Bref, la suite de mon blogue risque d’être davantage captivant puisqu’un nouveau regard sera porté dans les jours à venir. Un regard empreint à la fois de douceur, de tendresse et de respect, comme il se doit. Quoi de mieux que le regard de la magnifique modèle vivant originaire d’Allemagne connue sous le pseudo de Marmor pour illustrer mes propos ? Poser la question, c’est un peu y répondre. N’est-ce pas ?!

Bien entendu que je poursuivrai ma passion pour la poésie et la photographie au fil des publications. Deux domaines qui alimentent mon enfant chéri qu’est ce blogue.

Merci de m’avoir lu.

Comment se passe une séance de nudité artistique ?

20171129_150832

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais Lieu ? Shawinigan le 29 novembre 2017

Comment se passe une séance de nudité artistique ?

Bonjour tout le monde,

Je profite de la première tempête hivernale au Québec pour rédiger cet article afin d’aborder un thème assez rarissime au sein de mon blogue artistique lequel est consacré à ma passion en tant que modèle nu, à la photographie et à la poésie. Trois passions qui embellissent ma vie au quotidien.

À vrai dire, j’ai eu l’idée de vous raconter le déroulement d’une séance de nudité artistique afin de vous démontrer en quoi cela consiste et surtout en quoi cela ne consiste pas.  Force m’a été de constater après quelques discussions avec plusieurs de mes amis et connaissances, qu’il existe beaucoup de préjugés au sein de la population concernant cette noble profession. Je dois tout d’abord vous dire ce que ne peut être une séance de nudité artistique afin comprendre davantage de quoi il est question.

20171129_132432En premier  lieu, il ne peut être question de pornographie, et ce en tous temps, lors d’une séance. Certes, il y a quelques actrices de ce genre d’art, à chacun son point-de-vue de ce que peut être l’art, qui pratiquent à la fois la profession de modèle nue et celui de « star » de la porno. Mais, cela est tout de même peu commun. Il est aussi vrai qu’il m’est arrivé en quelques occasions de réaliser des scènes érotiques mais ce fut fait avec un souci du bon goût et avec une recherche de l’excellence dans la représentation. Là encore, l’érotisme et la pornographie sont des réalités se situant au diapason l’une de l’autre.

En deuxième lieu, une séance de nudité n’est pas une activité qui peut 20171129_133508être pris à la légère. Drôle d’expression si je pense que le modèle vivant ne porte aucun vêtement. En réalité, sa peau constitue son véritable habit de travail, et ce de la tête aux pieds incluant bien entendu son intimité sexuelle laquelle a la même importance que toutes les autres parties de son anatomie telle soit féminine ou bien masculine. Vous comprendrez qu’un quelconque sentiment de gêne n’a pas sa place pendant le déroulement d’une séance sans pour autant faire abstraction d’un minimum de pudeur. Ici, tout est une question de dosage.

20171129_131004_HDREn dernier lieu, toute vulgarité est à proscrire. Cela inclus, à titre d’exemples, les blagues grivoises, les propos à connotations sexuelles ou bien les commentaires sur le physique de tel ou tel modèle vivant sans omettre le fait de garder un minimum de sérieux de la part des personnes présentes. Une telle faute peut amener soit à l’expulsion immédiate du modèle nu ou encore à son bannissement à vie des écoles d’art et des ateliers. Il en est de même des artistes venus à un tel événement. Cependant, l’on doit retenir qu’une telle situation est plutôt rare au Québec.

Maintenant que je vous ai expliqué ce en quoi n’est pas une séance de20171129_133751 nudité artistique, voyons de quoi il en est à proprement parler. Tout d’abord, c’est un lieu d’échange entre deux entités distinctes. Celle du modèle nu qui offre son corps, incluant ses expressions, ses forces et ses faiblesses et, dans le cas du modèle masculin, sa vulnérabilité au sein même de sa virilité. Et celle du public venu à la fois pour assister à la prestation et pour transposer leurs perceptions des poses réalisées sur leurs toiles. Est-il utile de vous rappeler que cela doit se faire entre adultes consentants ?

20171129_152110Ensuite,il s’agit bel et bien d’un lieu de travail qui doit être réservé exclusivement à cette fin. Bien entendu qu’il existe des exceptions à la règle mais c’est chose peu commune. D’ailleurs, on peut trouver une panoplie d’objets pouvant être sources d’inspiration pour les poses dans les endroits prévus pour lesdites séances. Voilà pourquoi les écoles d’arts et les ateliers sont des lieux à privilégier surtout si on commence à œuvrer dans ce domaine. Cela peut éviter trois situations embarrassantes. Primo, devoir travailler avec des amateurs dont le talent peut laisser à désirer tout en ayant un manque de sérieux. Secundo, risquer de faire un fou de soi-même. Ce qui peut arriver dans certaines circonstances lesquelles sont trop compliquées à expliquer dans le présent article. Et, tertio, être une victime potentielle d’abuseurs en tous genres allant du voyeurisme aux maniaques sexuels. Croyez-moi ! Il y en a beaucoup plus que vous pourriez l’imaginer. Triste réalité.

Revenons à la question principale : Comment se passe une séance de20171122_164436 (2) nudité artistique ? Personnellement, j’arrive toujours au-moins une journée à l’avance dans la ville où elle aura lieu afin d’une part, me donner une idée globale des lieux. Comment est constituée la ville proprement dite ? Quelle est la classe économique dominante ? Est-ce surtout un milieu ouvrier ou plutôt intellectuel ? Quels sont les endroits à visiter avenant le cas où je souhaiterais y rester quelques jours de plus ? Qui plus est ! J’adore la gastronomie et être logé dans des hôtels de renom. Aussi bien en profiter ! N’est-ce pas ?! À titre d’exemple, vous pouvez admirer une photo de la ville de Montréal que j’ai prise à partir de ma chambre d’hôtel où je loges habituellement.

18928272_10153966337283039_1066943527_nUne fois le jour J arrivé tout doit être prêt. Une bonne nuit de sommeil, un bon déjeuner afin de me donner l’énergie nécessaire et une douche afin d’être frais et disponible pour réaliser des poses de manière convenable sont toujours de mise. Il est à noter que j’ai exceptionnellement rencontré deux amies qui allèrent être mes aides pour les dernières séances. Nous en avons profité pour établir les directives et émettre les balises de travail. En effet, rien ne doit être laissé au hasard lorsque je suis aidé par des personnes triées sur le volet.

20171129_154835Mon arrivé a lieu environ trente minutes avant le début de la séance. J’en profite pour faire les présentation d’usage et les échanges susceptibles de m’inspirer dans mes poses. Il va de soi que je présente mes aides aux responsables du groupe pour faire plus amples connaissance mais aussi au cas où cas où elles seraient intéressées à participer en tant de modèle nue. Ce qui a été le cas lors de la séance au LiveArt de Montréal.

20171129_153032Une fois les présentations faites, nous nous dirigeons vers le local prévu pour enlever les vêtements. Mes aides en profite pour me donner un coup de mains. Il n’est pas question de jouer à la vierge offensée, elles savent bien leurs rôles et s’attendent à découvrir ma nudité dans sa plus simple expression. Une fois les vêtements enlevés, la robe de chambre mise de manière convenable et les verres d’eau préparés sans omettre le passage aux lieux d’aisance, nous pouvons nous diriger à la balustrade attendant l’ordre de débuter de la part de la responsable du groupe. Les poses sont réalisées selon un temps prédéfini en augmentant de manière graduelle. Elles passent progressivement de deux à cinq, dix et même à quinze minutes et parfois vingt. D’ailleurs, il y a toujours un entracte de dix minutes afin de permettre aux personnes présentes de relaxer et d’aller aux lieux d’aisance.

C’est à ce moment de répit que mon aide et moi discutons pour la suite20171122_210257 du déroulement. Comment trouve-t-elle l’événement ? A-t-elle des suggestions ? Aimerait-elle y participer en tant que modèle nu ? Et puisqu’elle est mandatée pour prendre les photos qui serviront à la publication d’articles au sein de mon blogue, nous regardons ensemble celles qu’elle a réalisée jusque-là. Un coup d’œil qui me donne en premier lieu, un aperçu des poses susceptibles d’intéresser les artistes et, en second lieu, une petite idée de mes publications futures. Hé bien oui ! Les idées de mes articles mijotent depuis fort longtemps en mon esprit avant d’être publiés dans mon blogue.

20171129_133508Dans le cas où elle accepte de m’accompagner en tant que modèle nue, il est un devoir non seulement pour moi mais également pour les artistes présents en salle de respecter ses choix et ses limites, qu’elle soit novice ou non dans ce domaine. Mais, à ma grande surprise et pour mon plus grand bonheur, l’aide qui a accepté de poser nue avec votre humble serviteur a  été très professionnelle dans ses poses et très ouverte d’esprit. Ce qui a permit de rendre davantage intéressante la seconde partie de la séance. Personnellement, j’ai été flatté qu’elle ait accepté de relever un tel défi.

Une fois la séance terminée, nous faisons un tour d’horizon des dessins20171129_154616 réalisés par les artistes afin de les photographier et de prendre le pouls de l’audience. En règle générale, les commentaires sur le choix de mes poses sont plutôt positifs surtout lorsqu’elles ont été élaborées dans l’optique de porter à réflexion. C’est notamment le cas où mes dernières poses concernèrent un aspect important de la vie : se sortir de la souffrance. Défi très difficile à relever. N’est-ce pas ?!

Enfin, nous nous rhabillons afin de pouvoir quitter les lieux sans avoir au préalable remercié les personnes qui ont eu l’amabilité de venir assister à ma prestation artistique et, si l’occasion se présente, prendre un verre de vin en leur honneur. D’ailleurs, c’est l’une des rares occasions où j’accepte de boire un verre de vin. Comment puis-je le refuser lorsque je  pense au plaisir que nous avons vécu ensemble.

Le reste de la soirée entre mon aide et moi ne regarde que nous deux. Merci de votre compréhension !

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada