Archives de tags | honte

Vérité et Mensonge

Tableau : « La Vérité sortant du puits » Jean-Léon Jérôme, 1896.

Une pause philosophique

Vérité et Mensonge

Selon une légende du 19e siècle la Vérité et le Mensonge se sont rencontrés un jour.

Le Mensonge dit à la Vérité :  » Il fait très beau aujourd’hui »

La Vérité regarde autour d’elle et lève les yeux au ciel, le jour était vraiment beau. Ils passent beaucoup de temps ensemble jusqu’au moment d’arriver devant un puits.

Le Mensonge dit à la Vérité : « L’eau est très agréable, prenons un bain ensemble ! »

La Vérité encore une fois méfiante touche l’eau, elle était vraiment agréable. Ils se déshabillent et se mettent à se baigner.

D’un coup, le Mensonge sort de l’eau, met les habits de la Vérité et s’enfuit. La Vérité furieuse sort du puits et court partout afin de trouver le Mensonge et de récupérer ses habits. Le Monde en voyant la Vérité toute nue tourne le regard avec mépris et rage.

La pauvre Vérité retourne au puits et y disparaît à jamais en cachant sa honte.

Depuis, le Mensonge voyage partout dans le monde habillé comme la Vérité, en satisfaisant les besoins de la société, et le Monde ne veut dans aucun cas voir la Vérité nue.

Contorsion

34860795_10156596140613919_3039145727965003776_o

Dessin par mon ami Eri Kel de la France

Contorsion

 

Je m’amuse ainsi,

Comme a été la vie,

Point de honte d’être nue,

Dans ce monde je suis venue.

 

Couchée dans l’allégresse,

Je me bouge un peu les fesses,

Me plaçant ici et là, comme ci et ça,

Dans l’attente religieuse d’un alléluia.

 

Je cache avec précaution une main,

De vos pensées et vos regards coquins,

Afin de satisfaire mes envies bien féminines,

Par lesquelles mon visage a si bonne mine.

 

Avec une ultime attention,

Je garde cette pose avec précaution,

Afin d’agrémenter votre travail de précision,

Par une extraordinaire mais agréable contorsion.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Corps présent ! Regard absent !

Regard absent II

Dessin de mon ami Eri Kel de la France

Corps présent ! Regard absent !

 

Je pense en silence,

Sans prononcer un mot,

Sur ce qui ce passe sur les eaux,

Comme je le faisais durant mon enfance.

 

J’ignore quoi penser de ce monde,

Qui blesse notre sainte mère Dame Nature,

Qui nous offrait ces milles merveilles si pures,

Et maintenant, comment ne point avoir honte ?

 

De nos actions destructrices ?

De nos paroles mensongères et séductrices ?

De nos pensées pernicieuses nous précipitant ?

Dans les flammes de l’Enfer et dans les abîmes du néant ?

 

Peuples aux désirs inassouvis,

Qui exploitent sans arrêt celle qui donne la vie,

Depuis la nuit des temps où Chronos cessa de manger ses enfants,

Labeur des hommes fut le lot de nos ancêtres des terres d’antan.

 

Ne savaient-ils pas notre précarité ?

Où chaque jour de nos pauvres vies est compté ?

Que notre terre est aussi notre unique mère des mers ?

De ces mers découvertes par hommes de paix et hommes de guerre.

 

Oui, mon corps est de plein gré présent.

Oui, mon amour pour cet art est toujours vivant.

Mais, je m’inquiète pour vos enfants les petits et les grands.

Que sera ce monde sans leurs yeux si ce n’est qu’un regard absent ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Puissamment posé

27544900_10156255310878919_8114468950357790177_n

Dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

Puissamment posé

 

Sereinement je me suis mise nue
Dignement ainsi vous m’avez vue
Amoureusement je vous ai crues
Simplement vous avez vu mon intimité poilue.

 

Non, je n’en ai point honte de l’avoir fait,
Car c’est ainsi que je l’aime et sans regret,
Vous le voyez avec vos yeux et moi avec mon cœur,
Et ensemble nous formons un grand chœur.

 

Mais une chose doit être dite,
Une chose à se remémorer très vite,
C’est de vous avoir offert mon corps tant aimé,
Car il fut librement et puissamment posé.

 

De

 

Rollandjr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Tels des stigmates

20171122_184929

 

Modèle vivant ? RollandJr St-Gelais La Factrie de Shawinigan

 

Tels des stigmates

 

Dans le brouillard du passé,

Où ces tendres souvenirs sont décédés,

De ces anciens amours disparurent dans le silence,

Et en la torture alimentée par le fer rouge de sa démence.

 

Il est devenu l’ombre de son corps nu,

Ne pouvant s’échapper à ces regards qui l’ont vu,

De ces yeux scrutateurs aux moindres parcelles de ses défauts,

Regardez-le bien, ô modeste peuple, puisqu’il le faut.

 

Profitez-en !

Son corps meurtri est là, maintenant.

Ces cicatrices témoignent de cette violence,

Tels des stigmates du Christ subissant le coup de lance.

 

Que voyez-vous vraiment ?

Un homme qui un jour mourra assurément.

Quelle sera, depuis ce jour fatidique, sa destinée ?

Certainement comme le vôtre depuis l’heure où vous êtes nés.

 

Et en lui point de honte futile,

D’être nu si cela peut vous être utile,

Si cela peut sembler pour certains une obsession,

En son for intérieur il en a fait un art, une véritable passion.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Désolé pour mon grand silence

20171129_131004_HDR

 

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais

 

Désolé pour mon grand silence

 

Désolé pour mon grand silence,

Depuis quelques jours et ces nuits perdus,

Car maintenant qui suis-je ? Je ne le sais plus.

Mon âme blessée d’avoir esseulé va vers la démence.

 

Je sais ce qu’être réellement nu,

Ce n’est point cacher ce qui ne doit pas être vu,

C’est de ne pas avoir su garder la chance d’être aimé,

Et de n’avoir point tenu promesse d’entretenir cette amitié.

 

Et pourtant ce que j’aurais jadis donné,

Et pourtant ce que j’aurais jadis fait avec joie,

Car en mon cœur mon amour était juste pour toi,

Mais à quoi bon penser à ces jours de ce temps passé ?

 

Ce qu’il est facile de se découvrir,

Mais quel supplice de simplement s’ouvrir,

S’ouvrir vraiment sans gêne et fausse-pudeur,

Mais pourquoi avoir tardé et gardé en moi cette peur ?

 

Suis-je un être immoral ?

Suis-je un être insensible ?

Pour toi j’aurais fait l’impossible.

Je t’aurais offert les aurores boréales.

 

Je ne sais plus quoi écrire,

J’ignore maintenant quoi te dire,

Si ce n’est  jusqu’à ma mort me maudire,

Aucun mot ne pourra décrire ce que je t’ai fait souffrir.

 

Pourrais-je un jour inventer,

Une machine à remonter ces heures ?

Un baume qui pourra apaiser ta douleur ?

Une formule magique à haute voix réciter ?

 

Et pourtant mes larmes ont coulé,

Car depuis tellement longtemps je t’ai aimée,

De cet amour j’y ai appris la faiblesse de mon humanité,

Voilà pourquoi maintenant j’ai honte de moi en toute vérité.

 

Désolé de n’avoir pas su t’aimer,

Comme il se devait en toute simplicité,

Tu es parmi mes plus beaux souvenirs. Crois-moi !

Ce que les étoiles australes étaient belles au-dessus de toi.

 

Désolé de t’avoir fait pleurer,

Comme j’ai jadis pleuré un certain été,

Car il n’y a rien de pire dans le cœur d’un vivant,

De se savoir être la source véritable de tant de tourments.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Absolu dénuement !

WP_20150307_029

Absolu dénuement !

 » Et quel plus absolu dénuement que de se présenter devant Dieu déjà dans notre vie comme le jour du jugement dernier : nu comme un ver? Seuls sont qui ont quelque chose de honteux à cacher ont honte de la nudité. « 

Texte tiré de La nudité n’est pas un péché en Islam de Farhat Othman.

Le mur

New Image97

Le mur

 

Le mur,

Là où tout est dur,

Pourtant, rien y est mûr,

Sans avoir les couleurs des mûres.

Comment le détruire ?

Serait-il pire d’un autre en construire ?

Car les hommes ont de tous temps vécus sous leurs ombres,

Malgré la splendeur et la beauté du soleil jusqu’à la pénombre.

Sommes-nous devenus insensibles ?

Depuis les temps racontés dans nos bibles ?

Mur de la honte séparant pays, parents de leurs enfants,

Et tout çà pour des idées ne valant guère plus que la bise du vent.

De mur à mur !

Dites-moi cette vérité que vous en êtes sûres,

Mais, avant toute chose répondez-moi avec sincérité,

Qu’est-ce donc ce qui vous fait si peur, quelle est votre vérité ?

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Nue

New Image40

Avec la permission de Valérie Sweet-Chaos

Nue

 

Voyons voir,

Si savoir est le pouvoir,

Bras chargés de bouquins et de livres,

Lire et encore lire à en devenir simplement ivre.

 

Mais, que faire de ces connaissances ?

Est-ce là ma raison d’être depuis ma naissance ?

Et puis, j’en ai eu assez de toute leur hypocrite pudibonderie.

J’enleva mes vêtements écrouant mon corps frêle avec mépris.

 

Ressentant vent chaud sur mes seins,

Qui firent pâlir d’envie de nombreux saints,

De mes seins fermes suintèrent de joyeuses gouttelettes,

Invitant convives et amants à s’y abreuver avec belles facettes.

 

Gambadant au ré du bois,

N’y entendis ni bruit ni aucune voix,

J’aperçu donc avec joie ces quelques fruits défendus,

Que je cueillis sans aucun ménagement avec bras étendues.

 

Et je vis avec gaieté que j’étais nue,

Sachez-le, vous les dieux, belle lurette j’ai perdu ma vertu.

Nue ? Nue ? Nue ? Nue ? Point de honte à jamais je n’aurai,

Car de cette blanche chair, fierté authentique pour toujours je le serai.

 

De ces fruits rougeâtres, je m’en délecterai.

Et de tous ces bouquins loin derrière moi je jetterai,

Non ! Je ne suis ni Marie la vierge ni Ève d’un pagne vêtue,

Simplement moi et nulle autre qui se promène gaiement toute nue.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un grand projet qui me tient à coeur

musee_des_beaux-arts_de_montreal

Un grand projet qui me tient à cœur

Cet article est dédié à mes parents qui ont cru en moi.

Bonjour tout le monde,

New Image6J’espère que tout va bien pour vous et que le début de votre semaine vous soit agréable. Pour ma part, tout va très bien. Le temps splendide que l’on a dans la belle région de Québec semble annoncer l’arrivée prochaine du printemps et le retour des beaux jours. Force est d’admettre que la saison hivernale actuelle a été jusqu’à maintenant clémente et que la neige blanche fut aussi peu abondante, du moins si on compare les précipitations de la présente saison avec ce que mon beau pays est habitué de recevoir. Mais, bon ! La saison est loin d’être terminée. Bien des surprises peuvent survenir dans les journées à venir. Je vous rassure, mon intention n’est pas de vous parler de la pluie, ni beau temps.

À vrai dire, il s’agit de la réalisation d’un projet qui me tient à cœur puisque d’unenew-image36 part, il sera l’aboutissement d’un effort constant et de longue haleine dans un domaine où, croyez-moi sur parole, jamais de ma vie l’idée d’y laisser mon empreinte n’était venu à mon esprit et que d’autre part, il marque de manière irréfutable la pleine reconnaissance de mon professionnalisme en tant que modèle nu pour des artistes tant amateurs que professionnels ainsi que pour les écoles d’arts au sein du Canada. En effet, je participerai en tant que modèle nu à une activité artistique organisée par nul autre que le célèbre musée des beaux-arts de Montréal ce jeudi 23 février. Ladite activité aura lieu dans le cadre d’une journée dédiée à initier des groupes de personnes, lesquelles sont tout de même triées sur le volet afin d’éviter une quelconque forme de voyeurisme, au monde du nu artistique, plus spécifiquement à la sculpture.

new-image37Une telle activité interpelle votre humble serviteur au plus profond de sa personne, et ce à juste titre. Tout d’abord, la chance d’avoir été choisi parmi un bassin de candidats potentiellement plus intéressants relève presque de l’impossibilité. Avouons-le ! Bien des modèles nus ont beaucoup plus d’expérience que moi sans oublier qu’ils demeurent pour la plupart dans la grande région de Montréal. Des facteurs à ne pas oublier dans l’obtention d’un tel contrat. Ensuite, l’opportunité d’y rencontrer des gens appartenant à des champs de compétences diverses est sans contredit le meilleur moyen mis à ma disposition pour accroître mes relations inter personnelles et, pourquoi pas ? de me faire de nouveaux amis ou du moins des nouvelles connaissances. Bienheureux celui qui sait ouvrir ses yeux à la richesse qui l’entoure, sa vie n’en sera que la découverte de milliers de merveilles. À vrai dire, mon expérience confirme très bien cet adage lequel est l’aboutissement de ma réflexion personnelle. Enfin, le fait d’avoir été choisi par cette prestigieuse institution canadienne constitue d’une certaine manière une douce vengeance sur un triste événement qui a marqué au fer rouge mon enfance.

À ce titre, je me rappelle qu’un directeur d’école m’avait refusé l’accès à son établissement scolaire pour la raison que, semblait-il, ma situation physique aurait pu déranger certains enfants dont les parents appartenaient à la classe bourgeoise alors celle de votre serviteur était reléguée à celle communément appelée du prolétariat. Après tout, mon père n’était qu’un simple contremaître d’une usine de transformation du fer tout en ne possédant aucune qualification universitaire.

new-image38C’est une réalité que je ne peux pas contredire. Toutefois, s’il y a une chose que mon père m’a apprise c’est bien de faire mentir ceux et celles qui voient en nous que la lie de la société. Oui, j’ai vu ma mère pleurer de chagrin, de honte, de colère et de révolte face à un tel affront de la part d’un directeur d’école. Oui, j’ai vu tout le désarroi jaillir de ses yeux lorsqu’elle n’avait pas su me répondre à cette simple question de ma part : « Pourquoi maman, ne veut-on pas de moi ? » Avait-elle cru que j’avais compris que l’on voyait en moi qu’une erreur de la vie ? C’est possible.

Et pourtant, la vie en a décidé autrement puisque je suis maintenant un modèle nu pleinement reconnu non seulement par mes pairs mais aussi par l’ensemble des institutions spécialisées dans ce domaine. Quelle belle riposte que je fais aux propos de ce directeur d’école en étant maintenant modèle vivant invité par une institution qui fait la fierté de la haute classe de la société canadienne. Mais, par-dessus tout, quelle belle leçon que la vie m’a enseignée lorsque ma mère et moi étions retourné vers la maison familiale. Retourner pour mieux revenir ! Revenir pour construire ma vie meilleure, et ce sans haine ni animosité dans mon cœur.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada