Archives de tags | ville de Québec

Que puis-je écrire à propos de la séance photo du 2 décembre 2019 ?

DANS2492
Photo réalisée par Phylactère à l’occasion de la séance photo du 2 décembre 2019

Que puis-je écrire à propos de la séance photo du 2 décembre 2019 ?

Bonjour tout le monde,

DANS2305-ModifierQue le temps passe vite lorsque nous avons à la fois la chance de faire ce que nous aimons et celle de rencontrer de gens formidables. N’est-ce pas ?! Personnellement, je me rends bien compte de cette chance inouïe de vivre une vie remplie de réalisations en tous genres, surtout depuis que je vis dans la belle ville de Québec. Il va de soi que l’opportunité de pouvoir voyager à l’occasion de ma passion en tant que modèle nu pour des écoles d’arts et des ateliers en art sans omettre la rencontre de photographes professionnels avec qui je travaille est une véritable source de joie et de bonheur.

Toutefois, il est plutôt rare qu’un photographe vient àDANS2318-Modifier Québec dans l’optique de réaliser une séance photo en ma compagnie. Or, une telle séance a eu lieu lundi le 2 décembre 2019 et ce, dans mon appartement. Il va de soi que j’ai mis tout en ordre afin de la recevoir adéquatement. À vrai dire, il s’agit plutôt de les recevoir puisqu’elle était accompagnée par deux autres personnes pour cet événement un peu spécial. Un peu spécial dans le sens qu’une telle rencontre avait été longuement mûrie, planifiée et organisée mais que par un empêchement majeur il était maintes fois reporté. Qu’à cela ne tienne, ladite séance a bel et bien eu lieu.

Je passerai outre les aspects techniques d’une telle séance si ce n’est le côté organisationnel de Phylactère. En effet, j’ai été étonné de constater jusqu’à tel point elle était prête tant au point de vue du matériel emporté que celui de la visualisation des prises de vue. Bref, elle savait déjà ce qu’elle voulait et ce qu’elle ne voulait pas. Ce qui a été d’un grand secours tout au long de la journée de travail.

Ici, je désire vous entretenir de l’aspect relationnel entre les personnes présentes en ces lieux. Car, voyez-vous, toute séance artistique, et à plus forte raison où la nudité est l’outil de travail, se base avant toute chose sur une belle harmonie. Et pour se faire une telle harmonie doit s’appuyer sur un respect mutuel, sur une franchise et sur une courtoisie sans faille.

DANS2309-ModifierOr, ce sont-là les trois éléments qui m’ont le plus fasciné au sein du groupe de travail. En effet, le respect transparaissait entre les personnes présentes. Pour sa part, la franchise a été plus la pierre angulaire du rapport professionnel entre Phylactère et votre humble serviteur surtout en ce qui concernait les règles de travail que nous devions suivre durant le travail. Croyez-moi sur parole ! Les règles ont été suivies à la lettre. Et que dire de la courtoisie ? Elle était un leitmotiv d’une importance indiscutable chez les participants.

Il est à retenir que lesdits éléments ont été à mes yeuxDANS2379-Modifier d’une importance capitale afin de rendre la séance aussi agréable qui soit pour Victoria qui en était à sa première expérience dans le domaine de la photo de nudité artistique. Chose à laquelle elle a, semblerait-il, beaucoup appréciée au point même d’avoir l’intention de revivre une telle expérience. Une expérience qui en étonnera plusieurs d’entre vous. Mais, pour une question de respect et de confidentialité, je ne peux divulguer quoique ce soit. Je lui ai donné ma parole. Et comme j’adore le répéter : Mieux vaut avoir une parole qu’une langue. 

C’est à suivre.

Merci de m’avoir lu.
RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Merci pour votre compréhension

73032731_10156901285677523_6628475675625914368_n
Votre humble serviteur : RollandJr St-Gelais

Merci pour votre compréhension

Bonjour tout le  monde,

IMG_20191102_211431_903J’espère que vous avez passé un bon début de mois de novembre. Pour ma part, ce fut assez ardu, et ce pour cause de santé. Rien de grave, rassurez-vous ! J’ai simplement eu une réaction assez forte suite à l’injection de mon vaccin afin de prévenir une maladie pouvant potentiellement m’être très handicapant avenant le cas où elle se serait manifestée dans un futur plus ou moins éloigné. Il faut se rappeler que ma condition physique doit être prise en compte que je le veuille ou non.

Sous un autre ordre d’idées, le Québec a été frappé par des vents d’une rare intensité dans les annales météorologiques des dernières années pour un début de mois de novembre. Un début de mois où les secours gouvernementales ont été dans l’obligation de venir porter secours  à un nombre impressionnant de citoyens du Québec. Certains d’entre eux ont été relogés de manière temporaire en des lieux plus sécuritaires. Ces vents ont occasionné des pannes de courant majeures sur plusieurs régions du Québec notamment dans la belle ville de Québec où votre humble serviteur vit depuis maintenant plus de 21 ans.

Et, pour  faire suite à mon expérience en tant queIMG_20191027_160054 modèle nu pour une étudiante en arts visuels de l’U.Q.A.C., je me dois d’attendre la réception des photos réalisées lors de ladite séance qui a eu lieu dimanche le 27 octobre dernier. Par ailleurs, je préfère ne point mettre de la pression sur l’étudiante afin de lui permettre de compléter le tout de manière à ce que nos attentes réciproques soient comblées. Il s’agit là d’une marque de respect et de confiance à son égard. Et comme dit si bien le proverbe :  » La patience est une vertu « . Bref, chaque chose en son temps.

Je profites de cet instant précieux pour vous remercier à la fois pour votre assiduité  à suivre mes publications ainsi que pour votre compréhension suite à des circonstances incontrôlables.

Passez une excellente semaine.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec0

Canada

Une question cruciale

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une question cruciale

L’amour est semblable à un coup de poker.
Parfois on peut tout gagner ou bien tout perdre.

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon coeur que vous allez bien en ce début du mois d’août et que la vie soit bonne pour vous. De mon côté, je profite de chaque instant qui s’offre à moi. D’ailleurs, j’ai la chance de vivre dans l’une des plus belles villes d’Amérique. En effet, la ville de Québec a de nombreuses particularités dont celle d’être le berceau de la présence française tant au Canada qu’aux États-Unis et, fait intéressant è noter, de posséder la plus vieille église de tradition catholique en sol canadien. Que puis-je écrire d’autres ? Tout fait de Québec un lieu où il fait d’y vivre. J’aime ma ville, ma province et ma nation. Une nation qui a su lutter contre vents et marées pour préserver son identité sans pour cela rejeter l’autre dans sa différence, mais d’y voir un enrichissement potentiel pour l’intérêt commun.

Une question crucialeVous avez certainement remarqué l’utilisation du verbe aimer dans le précédent article. Certes, nous pouvons aimer une chanson, un lieu, un état d’esprit, un animal et, dans la logique des choses, une personne. L’on peut aimer de manière si intense dans le temps et l’espace que le sentiment d’un amour dit en grecque classique agapes passe à un amour de plus en plus intime pour se transformer en éros. Il n’en demeure pas moins que la notion même d’aimer apporte son lot de questions dont la plus importante d’entre toutes. En effet, que signifie donc aimer ? Voilà la question cruciale que votre humble serviteur tentera de répondre du mieux qu’il le peut. Soyez rassurés que je n’oserai jamais prétendre posséder la connaissance infuse. Après tout, je ne suis qu’un simple mortel devant l’éternité comme chacun d’entre vous.

Bien des chansons sur l’amour figurent parmi les plusSouffle du vent belles des répertoires des langues qui sont parlées, voire chantées dans ce cas-ci, sur la terre. On a qu’à penser à La vie en rose d’Edith Piaf ou bien celles composées par les Beatles ou encore Elvis Presley et bien encore d’autres pour se rendre compte que l’amour a fait rêver plus d’un chanteur, d’un poète ou un romancier. Mais, pourquoi donc? S’agirait-il d’une parcelle de divinité chez l’être humain ou plutôt la nécessité de survie qui pousse ce dernier à aller vers l’autre au point de s’unir tant sur le plan physique que spirituel? Ne serait-ce pas plutôt la crainte de se retrouver seul face à soi-même qui nous incite à trouver ce que l’on appelle dans le jargon populaire l’âme-sœur? Et, pourquoi pas, l’amour naitrait-il pas d’une construction mentale qu’on se fait soi-même de la personne aimée?

Remise en questionSelon moi, la réponse se trouve autant dans l’une ou l’autre de ces questions. Tout d’abord, nous construisons notre propre image de l’être que nous avons choisi d’aimer. C’est d’ailleurs un choix qui se fait à chaque instant de notre relation avec celui-ci. Une telle image peut être une source d’admiration quasi sans limite chez l’individu l’amenant parfois dans des situations potentiellement dangereuses. Voilà pourquoi la devise selon laquelle l’amour rend aveugle prend tout son sens. Cependant, force est de constater que l’amour qui se construit de manière quotidienne avec tous les hauts et les bas de la vie peut élever les personnes qui partagent un tel sentiment l’un envers l’autre à des sommets peu connus pour un grand nombre d’entre nous. Ici, l’amour passion s’est graduellement métamorphosé en un amour entre deux êtres spirituels. Un tel cas démontre bien que l’amour véritable est d’une certaine manière une parcelle du divin chez l’être humain. De la même façon que la haine serait un germe démoniaque en la personne qui en est atteinte. Vous comprendrez ici que de telles expressions sont de simples métaphores pour tenter autant que possible d’expliquer la réalité.

Passer sous silence la nécessité de survie qui pousse l’être humain vers l’autre au point de s’unir avec lui tant sur le plan physique que spirituel serait sans contredit une grave erreur de ma part. En effet, nul être en ce monde ne peut prétendre vivre en totale autarcie. Le besoin d’aller vers l’autre est tout aussi essentiel que de boire, manger et respirer. Ce qui est encore plus le cas en ce qui concerne le besoin d’aimer et d’être aimé. Bon ! Il est tout de même vrai que le désir de s’unir sur le plan strictement charnel varie grandement d’un individu à un autre mais sans un tel désir aucune, j’ai bien écrit AUCUNE société n’aurait pu voir le jour. Qu’on le veuille ou non tout, absolument tout, est une question de survie et pour se faire tout est bon, à plus forte raison, le désir d’être aimé et d’aimer. Voulez-vous détruire une personne de manière réellement efficace ? Empêchez-la d’être aimée et d’aimer. Le résultat vous étonnera.

À une époque où le poids effarant de la solitude pèseQue la musique est terminée sur une population de plus en plus vieillissante, la crainte de se retrouver seul face à soi-même se fait sentir chez un nombre impressionnant de nos contemporains. D’ailleurs, nous n’avons qu’à lire les rubriques de nos quotidiens dans lesquelles on raconte la découverte de cadavres de personnes vivant seules dans les centres urbains pour se rendre-compte que l’absence d’amour est le lot de nos sociétés dites civilisées. Le désir d’aimer, parfois coûte que coûte, incite plusieurs d’entre nous à trouver ce que l’on appelle dans le jargon populaire l’âme-sœur auprès des sites de rencontre qui pullulent sur le web. Est-il utile de préciser que le danger d’y trouver quelques beaux parleurs, incluant les membres de la gente féminine, y est fort présent? Fort heureusement, certaines des plus belles histoires d’amour y sont nées. Comme quoi tout est encore possible en ce monde.

AdonisEnfin, je désire résoudre cette question : pourquoi l’amour naitrait-il pas d’une construction qu’on se fait soi-même de la personne aimée? N’oublions pas que le sentiment amoureux prend ses origines dans la psyché de l’individu. Il aime bien souvent malgré lui souvent sur un coup de foudre lequel peut tomber dans l’eau la plus froide mais qui, parfois, peut être à la source d’un amour construit lentement mais sûrement sur le roc. Ce qui est d’autant plus vrai avenant le cas où le coup de foudre est réciproque chez les personnes concernées. Comme quoi Cupidon peut faire des miracles.

Miracle? Voilà en un ce seul mot ce que signifie le sentiment amoureux. Mais c’est aussi un don de la vie. Un don qui a permis aux hommes et aux femmes de traverser les époques, les siècles et d’être encore présents sur cette terre. Aussi longtemps que le désir d’aimer et d’être aimés habitera dans le cœur de l’humanité cette dernière sera capable, à l’image de la foi, de déplacer des montagnes.

Je vous souhaite beaucoup d’amour.

Merci de m’avoir lu.

Rolland St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Photos de nudité artistique réalisées par :

G.B. d’Allemagne : Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Rick B. d’Allemagne : DeviantArt https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

 

 

Un projet de grande envergure

Phylactère_2018-1950

Un projet de grande envergure

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, mes activités en tant que modèle vivant (nu intégral) reprendront au début du mois de juillet, et ce avec un projet de grande envergure. En effet, j’ai la chance de recevoir l’extraordinaire photographe spécialisée dans le nu artistique, dont le pseudonyme est Phylactère, ici même dans la ville de Québec.

Roland5webCe sera la troisième fois que nous collaborerons dans le cadre d’une séance photo où le nu artistique sera à l’honneur. Qui plus est ! Nous serons accompagnés par une de mes amies, qui se prénommera pour l’occasion Victoria afin de préserver un certain aura de mystère. Il est à noter qu’elle avait déjà travaillé dans un domaine connexe au nu artistique. La rencontre de nous trois, dont chacun possède une expérience qui lui est propre, apportera sans certainement une valeur indéniable tout au long de notre journée de travail. Où aura-t-elle lieu et quelle en sera la thématique ? Voilà deux aspects qui devront être gardés secret jusqu’à la publication de l’article qui portera sur la réalisation le produit final du projet. La seule chose que je peux avouer c’est qu’il s’agit d’un projet d’une originalité majeure.

L’opportunité de travailler avec Phylactère s’offrit àPhylactère_2018-2157 moi en trois occasions assez éloignées dans le temps. Éloignées dans le temps mais toujours au même endroit, c’est-à-dire dans l’agglomération urbaine de Montréal. Certains d’entre vous doivent se questionner à savoir pourquoi il me fait si plaisir de poser nu et en particulier pour cette photographe. La réponse est simple : elle possède ce que l’on nomme dans le jargon populaire « une main de fer dans un gant de velours ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERAEn effet, ses années d’expérience non seulement dans le nu artistique mais aussi dans l’enseignement de la photographie de niveau universitaire et celui du yoga cachemirien lui ont procuré une méthode de travail de haut niveau. Ceci se traduit par trois aspects précis. En premier lieu, elle sait parfaitement ce qu’elle veut à la fois réaliser et atteindre. Volonté de réaliser de façon tel que son sens professionnel est présenté à sa juste valeur et volonté d’atteindre ses objectifs fixés selon ses critères d’excellence. En deuxième lieu, elleOLYMPUS DIGITAL CAMERA dirige la séance selon ses valeurs inhérentes à ses compétences afin de préserver l’intégrité de son nom. Ce qui se traduit par l’invitation offerte au modèle vivant de s’élever au-dessus de tout ce qui pourrait altérer son jugement à l’égard d’une séance photo où la nudité est à l’honneur. En dernier lieu, sa capacité d’adaptation face au milieu ambiant où elle travaille est un atout majeur dans l’optique où les personnes présentes tant à ses cours, ses ateliers de formation ou bien ses séances photos n’ont pas son expérience. C’est là un aspect qui, semble-t-il, est très apprécié. D’ailleurs, je persuadé que notre chère Victoria, qui est notre invitée d’honneur, l’appréciera pleinement.

Je vous remercie de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Quelle belle découverte

47391685_10156147232912523_7147374644868153344_o

Votre humble serviteur en compagnie de Chicogo Mushagalusa Guy

Quelle belle découverte 

Bonjour tout tout le monde,

Je suis présentement dans mes préparatifs pour  mon retour dans ma belle ville de Québec. Je dois avouer que même si j’ai hâte de retrouver mon petit chez-moi si confortable il m’est impératif de vous encourager à visiter cette galerie d’art consacré non seulement à l’art africain, mais à toues formes d’arts provenant des quatre coins du monde. ( Quatre coins même si la terre est ronde. ) Une galerie d’art haute en couleurs et riche en variétés. En effet, vous y découvrirez de véritables chef-d’œuvres  au fil de votre parcours.

Pour ma part, non seulement j’y ai découvert des œuvres d’arts tout à fait exceptionnelles, mais j’y ai fait la rencontre d’un homme extraordinaire. Un homme avec qui j’ai pu échanger sur divers aspects de la culture africaine. Une culture qui mérite d’être connue et  reconnue tant par sa diversité d’expressions, allant des techniques traditionnelles africaines jusqu’aux moyens de réalisation de notre époque. Tout ceci y est présenté de  manière fort judicieuse et, à  ma grande surprise, avec un amalgame fait tout en douceur. Bref, c’est à découvrir absolument.

Je termine cette missive en remerciant monsieur Chicogo Mushagalusa Guy à la fois pour son accueil mais aussi pour sa grande générosité et son ouverture d’esprit envers votre humble serviteur.

Bonne journée tout le monde !

RollandJr St-Gelais Québec (Québec) Canada

Voici des liens qui peuvent vous intéresser :

https://www.gofundme.com/sauvons-notre-espace-mushagalusa?fbclid=IwAR3Y09obfeqN3NthMDf7mlayTXAJfR1C_fxVQRqHa7jUS-zn2v3EV709Gac

https://mailchi.mp/eae05211ba70/espace-mushagalusa-ne-va-pas-fermer-ses-portes?fbclid=IwAR3ypXTQJHIxu2Y-UryPA15D0384X5BS5n1DzTpWaz6Yil4joB4_tmSpLGQ