Archives de tags | fil du temps

Ce que tu es belle, Justine!

37871040_10216873294653461_8614019329781923840_o

Justine Guay artiste, photographe, étudiante! Photo avec la permission de Eric Guay

Ce que tu es belle, Justine !

 

À une époque où tout est remis en question,

Un temps où viennent de multiples interrogations.

Il est bon de se rappeler que la jeunesse est encore,

Encore et pour longtemps précieuse comme l’or.

 

Dans une ère où règnent mauvaises nouvelles,

Crimes, peines et châtiments sans pareils.

Il est bien de se souvenir l’existence,

De gens qui donne vie avec aisance.

 

On oublie trop souvent ces gens,

Qui passent au fil du temps et des ans.

Alors qu’il suffirait de les remercier avec simplicité,

D’avoir été là à nous regarder avec une grande authenticité.

 

Voilà pourquoi je profite de cet instant,

Pour écrire ces mots dans le temps présent.

Des mots qui illustrent bien à tel point tu es divine,

Ou pour te dire avec une immense joie: Ce que tu es belle, Justine!

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

P.S. J’ai eu la chance incroyable d’avoir servi de modèle vivant dans le cadre d’une formation collégiale où Justine Guay était parmi les nombreux élèves. Ces séances ont été très riches en émotions et en réalisations.

Pour une rare fois,

Pour une rare fois …

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. De mon côté, le retour de mon voyage en Montérégie se déroule à merveille. En effet, j’ai reçu depuis ce lundi quelques-unes des photos réalisées par Mélanie Dufresne de la ville de Chambly. Une photographe extraordinaire. Soyez rassurés! Plusieurs articles tant sous formes de proses que de poèmes seront publiés au fil du temps, au fil de mes inspirations et au fil de mes envies.

N’oublions pas que composer est avant toute chose une question d’harmonie entre la plume et la tête. C’est un peu prendre la plume afin de parcourir le monde des idées et d’en ramener quelques souvenirs pour les placer dans un album à cet effet. Dit autrement, composer c’est poser sur un support ce que l’on désire retenir et subséquemment le diffuser. Chose plus facile à dire qu’à faire puisque, à l’exemple de Thésée et le minotaure, le double danger de s’égarer dans les dédales du labyrinthe des idées et d’être annihilé par l’attrait du néant est sans cesse présent dans chacune des rédactions. Combien d’œuvres littéraires, qui étaient pourtant vouées à la célébrité, furent léguées aux limbes pour cause d’égarement des idées de leurs auteurs potentiels? Triste réalité.

Toutefois, il peut être intéressant de diffuser ses idées autrement que par l’écrit. C’est notamment le cas où la spontanéité doit être de mise. Qui dit spontanéité, dit aussi authenticité ! Voilà pourquoi j’ai voulu vous faire part de mon expérience vécue en ce lundi 9 juillet 2018 dans le cadre d’une entrevue avec deux chercheurs de l’université du Québec à Montréal, connu sous le sigle de l’U.Q.A.M. L’objectif dudit entrevue était de connaître mon cheminement dans le domaine de la nudité artistique et de ma perception du monde des arts.

Bref, c’est avec plaisir que je vous présente pour une rare fois une vidéo que j’ai réalisée de manière subito presto juste avant l’heure du repos de la nuit. Je fais un résumé fort intéressant de mon entrevue en y apportant quelques éléments nouveaux.

Je vous souhaite une bonne écoute.

Sincèrement !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Que s’adoucira la lumière

36498689_10156660255373919_7238110776798478336_o

Magnifique dessin de mon ami Eri Kel

Que s’adoucira la lumière

 

Bienvenus mes amis,

Installez-vous, je vous en pries.

Assoyez-vous bien confortablement,

Je serai à vous dans quelques instants.

 

Le temps de me bien préparer,

Afin de vous permettre de me dessiner,

D’admirer mes frêles courbes et mes petits défauts,

Oui, ne ratez rien de mon corps de femme car il le faut.

 

Après une dure journée à travailler,

Quoi de mieux qu’être nue face à ma clientèle adorée?

Une clientèle devenue précieuse au fil du temps qui passe,

Car jamais, au grand jamais, entre nous n’eut qu’une seule impasse .

 

Assez parlé ! Assez discuté!

Préparez-vous et tenez vos crayons affûtés.

Bientôt je serai devant vous dans cette humble chaumière,

Alors que le soleil se couchera et que s’adoucira la lumière.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada