Archives de tags | rêves

Rendez-le semblable…

35135034_2108698726080229_2378184951561453568_n

Par Gérard Teillot de la France

Rendez-le semblable…

 

Où suis-je ? Qui suis-je ? Questions existentielles!

Pour moi qui suis nue et de vos yeux vous voyez si belle.

Je suis étendue dans cette humble tenue sans fausse pudeur,

Je ne sais la raison face à vous point de crainte en moi point de peur.

 

De mon humble intimité, je suis prête à dévoiler.

Dans vos rêves les plus fous, je suis prête à naviguer.

Sur les toiles de vos chevalets, je me coucherai avec tendresse.

Car je vois en vos yeux tellement de peine et de grande tristesse.

 

De la fragilité de mon corps,

Vous le rendrez immortelle tel de l’or.

De mes courbes de chairs toutes féminines,

Vous saurez les anoblir avec vos crayons de mine.  

 

De mes seins fermes aux mamelons arrondis et si beaux,

Vous saurez leur rendre hommage telles les douces notes d’un piano.

Maintenant que je suis étendue sur ces coussins de satin venus du lointain Orient,

Je vous offre mon corps en holocauste en expiation des fautes commises par ces vauriens.

 

Rendez-le semblable aux icônes des églises du Liban,

Rendez-le semblable aux vitraux des églises de l’Occident,

Rendez-le semblable œuvres sacrées qui jalonnent notre histoire.

Car mon seul désir, c’est de rendre mon corps semblable au ciboire.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Moment de grâce

33216395_10155702059692523_8022819989180383232_o

Rivière à saumons de Matane 

Moment de grâce

 

De la naissance jusqu’à la mort,

Homme et femme s’inquiètent de leur sort

Cherchant dans les rêves ou dans les bras d’inconnus

Un peu de réconfort, un peu de tendresse avant que leur heure soit venue.

 

De l’enfance et de ce temps d’innocence,

Peu s’en souviennent au temps où vient la démence,

De l’âge téméraire de la fugueuse et impétueuse adolescence

Fait place à celle de  l’adulte qui agit souvent avec plus de prudence.

 

Parfois en certains pays, en certaines contrées.

Hommes matures sont enrôlés dans les armés de force ou de gré.

Mais dans ce beau pays qui est le mien, celui où je suis né et où je veux mourir.

Chance inouïe d’y avoir vécu tant de joies et parfois de peine avec un soupir.

 

Maintenant que j’ai encore vieilli en ce jour ensoleillé

Je ne peux empêcher mon cœur devant cette vérité de s’émerveiller

Que je vis encore dans ce beau pays aux lacs nordiques et aux forêts mirifiques.

Là où paix et prospérité sont gages de bonheur à tous les cœurs authentiques.

 

Merci mon Dieu pour ce pays où naquit votre humble serviteur,

Qui à chaque moment vous rend grâce pour son plus  grand bonheur,

Car même si je sais qu’un jour viendra l’heure de mon départ vers vous,

Je n’aurais de cesse à vous remercier de votre grand amour et ce, à genoux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Matane (Québec)

Canada

Mer déchaînée

33300192_10155701287712523_5102122819219619840_n

Photo prise à partir de l’hôtel Riotel de Matane

Mer déchaînée

 

Revoyant les souvenirs de mon enfance,

Le parcours de  ma vie dès mon adolescence,

Là où tout devenait possible où tout était libre de tout,

De ce temps où je croyais qu’un jour j’allais devenir amoureux fou.

 

De mes joies et de mes peines,

De ce noble sang qui coule dans mes veines,

De ces instants où Dieu merci j’ai tendrement aimé,

De ces nuits sombres où mort dans l’âme j’ai tellement pleuré.

 

De ces jours ensoleillés où je voguais sur l’océan,

À côté de cette femme de grande beauté que mon cœur aimait tant,

De celle qui occupait mon cœur venue d’une terre si lointaine,

Et qui pourtant croyait que mon cœur était remplie de haine.

 

Parfois, j’aimerais revoir ceux que j’ai connus.

Simplement pour leur dire, pour leur exprimer,

Mes mots d’amour et de reconnaissance,

D’avoir été là dès ma naissance.

 

Mais, maintenant que malgré moi j’avance en âge,

Même si je ne suis pas et de loin  très sage,

Car en moi réside encore cette passion,

De la jeunesse en éternelle perdition.

 

De mes pensées surgissent tant de rêves,

Tant de femmes qui pourraient devenir une nouvelle Ève,

Pour une nuit de plaisir charnel pour un moment intemporel,

Au risque d’allonger ces expiations du purgatoire pour un péché véniel.

 

De ces femmes magnifiques d’un temps de jeunesse,

Alors que viennent à moi le futur d’une incertaine vieillesse,

Alors qu’aujourd’hui tout autour de moi disparaît au fil du temps qui coule,

De ces beautés qui se collèrent près de moi loin de ce monde de cette foule.

 

Que me restera-t-il des conseils paternels ?

De la précieuse tendresse toute maternelle ?

De la présence de ces douces amitiés qui m’ont consolé,

Alors que je versais toutes les larmes de mon cœur esseulé ?

 

Je me sens telle une mer déchaînée,

Voulant gruger les rivages grisâtres du passé,

Alors que les saisons font leurs œuvres de manière inexorable,

Et de mes erreurs les réparer, j’en suis malheureusement incapable.

 

Calme-toi ! Reprends sur toi ! Je t’en prie. Ô mer froide et violente !

N’agit pas sur le coup des émotions telle une dangereuse démente.

Car sache, et tout sage te le dira,  qu’aux prochaines années,

Mon cœur et Mon âme à l’unisson sauront mieux aimer.

 

Ô mer déchaînée de cette journée pluvieuse en ce jour de printemps,

Emporte avec toi mes peines et mes fautes alors qu’il en est encore le temps,

Car je le jure avec vérité devant Dieu et tous les saints du Ciel avant le dernier jugement,

Que toutes les femmes qui ont peuplé en mon humble vie, je les ai aimées passionnément.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Matane (Québec)

Canada

Un sujet tout à fait spécial : Être une strip-teaseuse

31773173_1621564814624923_4346547624136933376_n

 

Avec la permission de Sugar Pamela de la France

 

Un sujet tout à fait spécial : Être une strip-teaseuse

Bonjour tout le monde,

31403703_10155647224112523_8906807323364687872_oJ’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que les jours printaniers vous réchauffent après avoir passé les longs mois d’hiver. De mon côté, je ne peux pas dire que le temps est au beau fixe puisque dame nature semble vouloir nous faire vivre milles caprices. En effet, après quelques jours de répit où le soleil se pointa le bout de son nez bien timidement, nous voilà au prise avec une vague de froid quasi-sibérien. C’est du jamais vu depuis que votre humble serviteur vit dans la belle ville de Québec. Ce qui fera exactement 20 ans le 1er juillet prochain.

Une telle situation ne m’empêche aucunement de rédiger des articlesIMG_20180419_093920 que ce soit sous formes de poésie ou bien d’essai au sein de mon blogue. Toutefois, force est d’admettre que les entrevues ont été jusqu’à maintenant rarissimes tout au long de mes publications. Quelles en seraient les raisons ? Peur du refus ? Crainte de voir le nom des personnes interviewées terni à jamais ? Un tel élément est très important surtout si l’on tient compte de toutes les fausses images véhiculées dans nos sociétés actuelles à l’égard de la nudité artistique ou érotique. Comment allais-je réussir à dénicher cette perle rare qui accepterait, sans pression de ma part, de collaborer à une entrevue sur le monde d’une nudité à mi-chemin entre l’art et l’érotisme ? Or, c’est avec une chance inouïe et avec de la persévérance que votre humble serviteur a pu trouver une telle perle au sein même de mes amies et modèles nues sur le réseau social Facebook.

C’est ainsi qu’une amie sur Facebook elle-même strip-teaseuse a accepté de répondre à l’ensemble de mes questions lesquelles furent longuement analysées afin de garder une ligne de conduite propre à la nudité de manière saine et honorable. En effet, la ligne est d’une extrême minceur entre la présentation noble et un voyeurisme. Il n’était pas question d’entrer dans ce jeu afin de préserver la pureté artistique si particulier à mon blogue artistique qui est, selon bien des personnes, un véritable joyau sur le web.

31681598_1618648754916529_8395882510663286784_nVoilà que Sugar Pamela, son nom d’artiste, se prêta avec une amabilité à mon endroit. Tout d’abord, je vous dirais qu’elle a su garder une articulation très prononcée sur chacun des thèmes que nous avons discutés. Une articulation qui prouve de manière indéniable qu’elle est à la fois une femme très intelligente et qui sait ce qu’elle fait et surtout qu’elle sait ce qu’elle ne fera jamais dans un corps de métier où abondent les pires préjugés envers ceux et celles qui le pratiquent. C’est ainsi qu’il est impératif à ses yeux de garder un contrôle absolu sur tout ce qu’elle fait lors de ses prestations. Il n’est nullement question pour elle de se laisser prendre en photos pendant qu’elle pose nue sur scène. D’autant plus que tout peut arriver dans ce milieu et que, fait important à retenir, sa mère est la seule à connaître sa véritable profession.

Ensuite, rien est laissé au hasard pour élaborer ses nombreuses31789479_1621564811291590_6668655751809990656_n chorégraphiques sur la balustrade. Voilà pourquoi il lui est impératif de posséder une santé quasi à toute épreuve pour éviter l’apparition de blessures causées par des accidents. De plus, elle met en pratique ce dicton “un esprit sain dans un corps sain.” Drogue ? Alcool ? Produits néfastes pour la santé tant de l’âme que du physique ? Elle leur a fermé la porte depuis belle lurette. Enfin, tout ce qui doit être fait pour conserver une bonne santé corporelle est réalisé de manière méticuleuse. C’est ainsi que manger sereinement va de soi tout en ayant un souci de son hygiène personnel. Ce qui inclus dans le cas présent épilation et douches régulières.

N’allez pas croire qu’elle ignore ce qu’est la pudeur. En effet, ce n’est pas le fait d’être nue qui lui importe vraiment mais davantage cette sensation de liberté inhérente à la danse mais avec ce petit cachet propre à la nudité. Elle sait très bien de quoi elle parle puisqu’elle danse nue depuis maintenant six ans alors qu’elle avait auparavant débuté dans le domaine du modèle. Par ailleurs, et je peux très bien comprendre son point-de-vue, il lui a été aisé de percer dans le domaine du nu puisqu’une fois la barrière détruite, le reste vient tout seul. Attention ! Il s’agit ici de la recherche de l’excellence en tout temps et en chaque prestation. Autrement dit, la gêne et le manque de pudeur n’ont pas de place dans un tel milieu.

31900462_1621566714624733_961865528031313920_nElle m’a avoué que son plus grand désir serait de rencontrer d’autres strip-teaseuses afin d’une part, se familiariser avec ce que l’on nomme dans le jargon du milieu de “Dance Pole” qui est loin d’être une pratique facile pour toute néophyte et, d’autre part, de trouver des trucs pour se perfectionner sur scène.  Hé oui ! Le sérieux est sans aucun doute une pierre angulaire si on souhaite faire sa marque dans ce domaine. Il va de soi qu’elle a au plus profond d’elle-même de nombreux rêves qu’elle souhaite réaliser au cours de sa vie. Des rêves dont elle désire garder le tout dans le secret de son coeur. Choix que je respecte avec grand plaisir. C’est la moindre des choses. N’est-ce pas ?!

Je termine le présent article en offrant un sincère remerciement à Sugar Pamela pour avoir accepté de collaborer en répondant si généreusement à mes questions. Et merci à chacun et chacune d’entre vous de suivre mon blogue de manière assidue.

Je vous aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Savoir rêver

31318033_179752836175030_7980980337633132544_o

Par mon ami CZ art de la Suisse romande

Savoir rêver

 

Savoir vivre,

C’est plus que de survivre,

Savoir aimer sans limite sans peur,

C’est plus que d’exister en chaque heure.

 

Vivre au jour le jour,

En croyant que c’est pour toujours.

Alors que vienne la nuit et ces songes,

Et ses rêves où en mon esprit je plonge.

 

À quoi sert toutes nos labeurs ?

Si ce n’est pour nous apporter un peu de pain ?

De nous donner un peu de beauté en ce monde si vilain ?

Voilà pourquoi il faut savoir rêver avant que soit venue notre heure.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quand la chaise ne sert pas à s’asseoir.

Quand la chaise ne sert pas à s'asseoir

Dessin de mon ami Eri Kel de la France

Quand la chaise ne sert pas à s’asseoir.

 

Voici une chaise,
Mon amour ! Mets-toi à l’aise !
Allons ! N’aies pas peur.
Tu sais, je suis toute douceur.

 

Raconte-moi ta journée,
Dévoile-moi toutes tes craintes,
Dis-moi tes rêves et tes envies,
Confies-moi tes bons coups et tes envies.

 

Tu sais mon amour,
Être près de toi me suffit,
Pour oublier mes chagrins et mes soucis,
Car tes yeux illuminent l’obscurité de mes jours.

 

Ton regard en dit long,
Sur tes secrets désirs et tes émotions,
Te voir enlever doucement tes vêtements,
Fait monter en moi la sève de la passion assurément.

 

Sans dire un mot,
Tu me tournes lentement le dos,
M’offrant ainsi ta croupe tant admirée,
Subjugué par mes pulsions d’amant tant aimé.

 

Sentant ma hampe se gorger de sang,
Ne souhaitant te rendre hommage délicatement,
Tu vis ma silencieuse demande avec grande joie,
À laquelle tu lui répondis avec entrain et de bon aloi.

 

Ô mon amour de ces temps interdits,
Où tout se vit ! Où tout se voit ! Où tout se dit !
C’est à la lueur d’une chandelle du début du soir,
Que tu m’aies appris que la chaise ne sert pas à s’assoir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Passage en force

Passage en force

Dessin de mon ami Eri Kel de la France

Passage en force

 

Je passe dans cette vie
Où rien n’est vraiment fini
Pour y finir ce que j’en ai envie
Pour accomplir mes désirs et mes rêves infinis

 

Je passe ce temps avec mes pas
Même si je ne suis pas le plus sage
Sagesse des hommes s’acquiert avec l’âge
Mais de ma tristesse immense j’en suis las.

 

Parcourant le monde et ses bêtes
Bêtes sauvages ou bêtes civilisées
Bêtes de lettres ou bêtes politisées
Je le découvrirai autant que vous l’êtes.

 

Mais n’ayez crainte de moi
Même si je peux être source d’effroi
De votre confiance et de votre amour
Mon passage en force en sera glorieux pour toujours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Elle y prit place …

 

10388629_10153081918298919_2888865537263255003_n

Dessin par Eri Kel de la France

 

Elle y prit place …

 

Pose nue !

Pose sans retenue !

Poser tout simplement !

Poser sans artifice assurément !

 

Tâche ardue,

D’être là tant attendue,

Sans bouger devant une foule,

Sous son regard qui se déroule.

 

Tête lourde de pensées,

S’appuyant sur une main agitée,

Main frêle supportant lourd passé,

D’un amour d’été depuis longtemps terminé.

 

Perdue dans ses rêves,

Où elle joue le rôle d’une nouvelle Eve,

Celle qui ne passera jamais à la postérité,

Même si avec coeur et passion, elle leur offrit sa nudité.

 

Être nue et avoir osé,

D’avoir posé ses pieds fatigués,

Sur la sellette telle une modeste statue,

Elle y prit place en deux temps et s’est tue.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ô mystérieuse

 

15032639_158956527905443_8982724031840438232_n

Dessin de Sylvie Verhoye

 

Ô mystérieuse

 

Me glissant dans mon lit,

En voulant oublier cette journée enfin finie,

Mes pensées divaguèrent sans répit, sans relâche,

Voyant tous ces gens les bons, les braves comme les cons et les lâches.

 

Puis vint une légère brume,

Où apparue la silhouette d’une brune,

Une dame d’une éternelle jeunesse à la peau de satin,

Devant moi, un homme aux milles regrets et cents chagrins.

 

Est-elle un ange envoyé du Ciel ?

Pour m’amener bonne ou triste nouvelle ?

Ou un démon venu me tenter par des désirs d’impureté ?

Afin de me faire succomber et dans les Enfers m’y précipiter ?

 

Femme si belle ! Femme idéale !

Dites-moi ! Vous aurais-je fait du mal ?

Pourtant, mon coeur serait nul autre qu’à vous.

Si vous le voulez car, en réalité, vous me rendez fou.

 

Femme de mes rêves,

Seriez-vous la nouvelle Ève ?

Je reconnais que de votre splendide féminité,

Je ne saurais maintenant et à jamais m’en passer.

 

Laissez-moi déposer sur vos lèvres un baiser,

Laissez-moi caresser votre peau si fragile si veloutée.

Sans vous brusquer, je vous serrerai avec joie dans mes bras.

Non, que de cette nuit au clair de lune bleue, je ne me réveille pas.

 

Que mes paupières restent fermées pour toujours,

Car je sais maintenant que vous serez à jamais mon amour.

Tel un amour impossible dans ce monde si insipide et si morose,

Ô mystérieuse ! Votre grâce n’a d’égale que la plus belle des roses.

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce joli masque

 

g_20_bs9r9dagi7

Modèle nu ? La fantastique Sandrine CARRASCOSA

 

Ce joli masque

 

Ce joli masque,

Qu’en cet instant tu portes,

Par ton regard si intime tu me transportes,

Tu vois en moi tous mes envies et tu me démasques.

 

Beauté toute féminine,

Ta fragilité est tellement divine,

T’aurais-je par ma présence réveillée ?

Rendors-toi vite car, crois-moi, j’en suis désolé.

 

Puis-je dans le pays des rêves t’y accompagner ?

À moins que tu désires que nous soyons collés ?

Enlacés pour prendre notre élan avant de s’envoler ?

Tu as su par ton masque réellement m’envouter.

 

Gardes-le pendant que je t’embrasse,

Portes-le pendant que dans mes bras je t’enlace,

Ce soir, de par mon grand savoir-faire, je te comblerai,

En cette nuit, tu seras de mon talent, toute étonnée.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada