Archives de tags | modèle nue

Je pouvais enfin voir la lumière

 

Je pouvais enfin voir la lumière

« Je pouvais enfin voir la lumière » Photo par G.B. d’Allemagne

Je pouvais enfin voir la lumière

 

Ma vie n’était que pénombre,
Où je pliais sur le poids de mon ombre,
Et la froideur du temps qui passe enveloppait mon âme,
Mon âme à la recherche de la chaleur de la beauté d’une femme.

 

Marchant d’un pas lourd inlassablement,
Plongeant mes pensées noires dans ce fleuve,
Un fleuve rempli d’amertumes qui s’émeuvent,
Pénétrant ses vagues qui me submergent inévitablement.

 

J’ouvris la porte où j’entendis tes soupirs,
Des soupirs de tant de bonheur et de plaisirs,
Attendant cet homme que tu choisiras avec liberté,
Me faisant signe de ta main experte à venir te déguster.

 

Je pouvais voir les courbes décrivant la grâce de ta féminité,
Je pouvais deviner tes désirs, tes envies et tes fantasmes illimités.
Mais, avant toute chose, depuis cet instant précis où je m’échappais des enfers,
J’entrevoyais l’espérance folle où grâce à ta beauté, je pouvais enfin voir la lumière.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Beauté féminine

Lumière et ombre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Beauté féminine

« Parfois, aucun mot ne peut définir avec précision la beauté féminine. Il suffit alors de simplement l’admirer dans le silence du temps présent. »

De RollandJr St-Gelais de Québec

Invitation

37817144_10156396186983592_7617322501743312896_n

Invitation

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. De monIMG_20180721_103726 côté, la vie est tout simplement magnifique. En effet, de nombreux projets sont en cours de réalisation non seulement pour le mois d’août mais aussi pour le mois de septembre. Comme vous le savez déjà, il y aura deux séances de nudité artistique pour le mois d’août. La première aura lieu à Montréal avec la participation de l’illustre photographe Phylactère, elle-même modèle nue. La seconde se déroulera à Thedford Mines sous la supervision de Richard Nantais, photographe émérite dans l’art du nu. Mais, au grande surprise, une dernière séance aura lieu à St-Jérôme avec la participation d’une amie et correspondante de longue date via le réseau social Facebook. Cela fait très longtemps que nous planifions un tel projet sans pouvoir le concrétiser. Chose qui semble sur le point de se réaliser le mois prochain.

20180225_090840-ANIMATIONToutefois, et c’est là une des plus belles surprises pour le mois de septembre, des pourparlers sont en cours de route entre la photographe Phylactère et une modèle nue de renommée internationale dans l’optique d’une réalisation en duo avec votre humble serviteur. Wow! Jamais je n’aurais pensé, ne fut-ce qu’une seconde, qu’une telle opportunité se présente pour un proche avenir. Soyez rassurés! Des photos prises à l’occasion dudit événement seront publiées au sein même de mon blogue dédié à la nudité artistique, la poésie et la photographie et, dans une moindre mesure, au partage de mes opinions, aussi modestes soient-ils, sur divers sujets liés de près ou de loin aux trois sujets cités précédemment.

Quoi de plus noble de projeter de faire la rencontre20180225_113053.jpg avec l’une des première personne qui ont cru en mon potentiel de modèle nu? Hé bien oui, j’aurai la chance inouïe de discuter avec madame France Beaulieu à l’occasion d’un vernissage, suivi d’une exposition, qui aura lieu dans la magnifique région de St-Jérôme. Une région où j’y suis déjà allé pour ma participation en tant que modèle nu. D’ailleurs, ce fut là une de mes participations que j’ai particulièrement apprécies depuis ma carrière de modèle vivant.

Je termine cet article en vous invitant tous et toutes à venir assister soit au vernissage ou encore à l’exposition. Cette dernière se déroulera du 1er au 30 septembre inclusivement. Pour sa part, le vernissage aura lieu jeudi le 6 septembre 2018 à partir de 17h00 au 375 rue Lamontagne à St-Jérôme. Ladite exposition sera sous la supervision de madame France Beaulieu.

Bienvenue à tout le monde.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Comme quoi, tout est une question de perspective et de goût personnel.

m_579a0f5b4ea307944d5223ed8433e255_by_bbobserveur-dc4p2br

Avec la permission de Bob

Comme quoi, tout est une question de perspective et de goût personnel.

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout votre cœur que tout se passe bien pour vous et que le début du printemps vous soit profitable. De mon côté, la vie est magnifique et le printemps s’annonce prometteur sous divers aspects. Mais, comme l’affirme si bien le dicton : “ Qui vivra, verra.”

Sous un autre ordre d’idée, c’est avec un plaisir immense que je vous présente une réalisation de nudité artistique, sous forme de photographie, mettant en vedette une modèle nue extraordinaire. Personnellement, j’adore à la fois ce style de photo qui met en relief, est-ce le terme approprié?, à la fois les courbes de ce corps magnifique et la touche légèrement érotique qui y est contenue. C’est un travail beaucoup plus difficile à réaliser que l’on pourrait croire à première vue. En effet, l’angle d’approche de la caméra, les subtilités de la pose tenue par cette dame, les différentes teintes et couleurs qui y sont présentées doivent être pris en compte dans l’obtention d’un résultat final digne d’intérêt.

Toutefois, et je peux comprendre votre réaction, bon nombre d’entre vous peuvent susciter un certain étonnement lorsque une photo de nudité artistique est réalisée avec une modèle féminin qui pose avec les jambes entrouvertes. Réaction bien légitime ! Il est essentiel de retenir ces points généraux : En premier lieu, la notion même de vulgarité est tout à fait différente en art que ce qui en est dans les valeurs sociales. Et en second lieu, l’étude du corps nu peut se faire sous différentes approches incluant une certaine vision érotique du corps. Encore-là, ce que les uns peuvent voir comme de la provocation d’autres le percevront totalement à l’opposé. Le plus important est d’éviter tout débordement tant lors d’une séance photo en privée que pendant un cours dans une école d’art ou bien un atelier.

20170929_093141Moi-même, il m’est arrivé de manière occasionnelle de prendre une telle pose pendant un cours de dessin qui avait eu lieu au collège d’enseignement général et professionnel (le fameux C.E.G.E.P.) de Sept-Îles en octobre et novembre dernier. Souvent, l’utilisation d’une telle pose est faite une fois que la glace soit bel et bien brisée entre le modèle, en occurrence votre humble serviteur, et les étudiants et étudiantes en arts. Qui plus est ! Une telle pose favorise l’étude des courbes, des angles, des particularités physiologiques et physiques du modèle par les personnes présentes en classe. Par ailleurs, la professeure avait donné ses directives pendant toute la période où je ne devais pas bouger.

En terminant cette critique de la photo choisie dans le cadre rédactionnel du présent article, je dois avouer que souvent, et même très souvent, une telle pose donne des résultats diamétralement opposés lorsque elle est réalisée soit pour une série photographique soit pour des dessins. Là-encore, j’appuie mes propos en me basant sur mon expérience dans ce domaine. En effet, les tableaux réalisés en classe, alors que je me tenais sensiblement comme cette jolie dame, sont parmi les plus beaux que j’ai eu la chance d’admirer à la fin de la classe. Comme quoi, tout est une question de perspective et de goût personnel.

Je vous remercie de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Questions !

25394009_10155367708949107_1300890650_n

 

Modèle nue ? La merveilleuse Mistikwonder

 

Question !

« Pour quelles motifs une femme accepterait-elle de poser nue ? Qui plus est ! Il s’agit de poser nu à la fois en tant que femme et modèle nue. En effet, les réalités d’être femme et modèle nue sont indissociables l’une de l’autre.  »

Un grand merci à cette modèle nue envers qui j’éprouve un grand respect et une profonde reconnaissance pour sa collaboration.

RollandJr St-Gelais de Québec (Canada)

L’art de se dévêtir…

L’art de se dévêtir…

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous avez passé une semaine agréable. De mon côté, tout a été à merveille même si un petit problème de santé s’est pointé le nez en milieu de semaine. Rien de grave ! Soyez-en convaincus !

20171002_1043202 (2)Sous un autre ordre de sujets, j’ai eu l’idée de vous présenter une vidéo d’une magnifique modèle nue qui démontre à la perfection que l’art de se dévêtir est bel et bien un art à proprement parler. Vous comprendrez très certainement que jamais je n’ai eu à pratiquer un tel art à l’occasion de mes séances de nudité artistique. Et pour trois raisons qui me paraissent être évidentes. Primo, cela ne se fait tout simplement pas dans un tel contexte. Secundo, je me vois mal d’agir de la sorte en toute début de séance surtout en tenant compte de mes limites physiques. Et tertio, je n’ose pas une seule seconde penser à la réaction des personnes présentes en salle si cela arriverait. Bon ! Blague à part, force est d’admettre que cet art est loin d’être pour le commun des mortels.

En effet, il est impératif de bien connaître les forces et les faiblesses de son corps afin de réussir un art avec un doigté professionnel. Et, si je peux me permettre une telle comparaison, cela ressemble à une recette de haute gastronomie où la moindre petite faille, le plus petit oubli ou encore un soupçon de trop d’un quelconque élément de base peut faire gâcher un plat de grande renommée. Comme quoi, l’art existe sous bien des formes.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Faire confiance !

f1qhx5upjr

Avec l’accord de Sandrine C.

Faire confiance !

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire vous entretenir d’un aspect très particulier dans leDSCN1036.jpg domaine de la nudité artistique. Un aspect dont je vous ai parlé en de rares occasions à travers quelques-uns de mes articles présentés au sein de mon blogue. Il s’agit en l’occurrence de la confiance du modèle nu, qu’il soit de sexe masculin ou bien féminin, envers l’artiste lors d’une séance. Vous savez probablement que cela fait plus de quatre ans que je suis modèle vivant pour des écoles d’arts et des ateliers situés un peu partout au Québec, surtout à Montréal qui est une ville que j’affectionne pour des raisons liées à mon cheminement personnel.

New Image58J’ai rencontré au cours de mes prestations des artistes extraordinaires lesquels savaient utiliser diverses techniques de travail. Certains d’entre eux travaillent en photographie alors que d’autres optent plutôt pour la peinture et d’autres encore préfèrent travailler avec de la poterie. À chacun ses goûts et ses préférences. Après tout, nous vivons dans un pays libre et démocratique, du moins jusqu’à maintenant. Pour ma part, c’est uniquement avec mon corps que je leur offre mes services en tant que modèle vivant.

En ce qui me concerne, je dois avouer avec un plaisir immense que lanew-image8 chance m’a souri jusqu’ici puisque j’ai pu poser nu pour des artistes œuvrant avec ces trois techniques. Trois techniques à la fois différentes mais complémentaires les unes des autres et qui m’ont permis de mieux concevoir toute la complexité et la subtilité de cet univers souvent incompris par le commun des mortels. Non seulement cela a favorisé en votre humble serviteur un jugement plus adéquat d’une telle réalité, mais cela m’a aussi fait réaliser jusqu’à tel point la notion de confiance est essentielle dans le déroulement d’une séance de nudité artistique.

cropped-13978301_1219563208068549_1040932141_o2.jpgC’est un fait indéniable. Aucune séance de nudité artistique ne peut réussir pleinement si la confiance n’y est pas présente. Je parle ici de la confiance du modèle nu envers l’artiste. Un peu à l’instar d’un rendez-vous avec un professionnel du domaine médical ou encore légal ou tout autre champ de compétence qui vous est totalement inconnu et dont la confiance va de pairs entre les personnes concernées. Il y en est de même dans le nu artistique puisque d’une part, le modèle est dans le droit de s’attendre à un respect complet de la part de l’artiste, ce qui est tout à fait logique dans les circonstances, et que d’autre part, ce dernier doit lui offrir une ambiance de travail où le sérieux, le respect et la transparence y sont de mise.

En ce qui me regarde, je peux vous jurer que chacune des séances pourNew Image6 lesquelles j’ai participées ont été marqué sous le sceau des trois éléments précédemment nommés. Ceci a bien évidemment été un facteur incitatif dans mon abandon total envers les artistes, et ce même si certaines réalisations ont été en un certain sens plus « explicites » sans pour autant verser dans la vulgarité. Mes séances avec Dea Kaizoku et avec la charmante Pénélope, sous l’œil attentif du photographe Micheal Rite, en sont des exemples parfaits prouvant mes dires.

Bref, accepter d’être nu requiert certes une force inouïe de caractère mais aussi d’une confiance pleine et entière du modèle nu envers ses hôtes, et ce que ce soit devant une lentille de caméra en toute intimité ou bien devant un groupe. Un peu à l’instar de la photo de mon amie et correspondante Sandrine C., elle-même modèle nue, il est impératif que règne une telle confiance afin d’accepter de se faire lier au sens imagé ou au sens propre du terme.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Le charme du passé

gen_001_by_halfford-d8h6p38

Le charme du passé

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous? Que se passe-t-il de bon dans vos vies respectives? Et puis, comment votre retour à la vie normale s’est déroulé depuis la fin des vacances des fêtes? Désolé pour toutes mes questions, mais il me semble être nécessaire d’en savoir sur vous tous et toutes. L’amitié virtuelle est aussi un partage émotionnel entre des êtres humains bien réels. Ceci écrit, n’hésitez pas d’écrire des commentaires au sein de mon blogue artistique si le cœur vous en dit.

piano_03_by_halfford-d8pssrzAujourd’hui, il m’est venu à l’esprit de rédiger un article portant sur le charme du passé. Et pourquoi donc?, me direz-vous. Ce à quoi je vous réponds que d’une part, il est plutôt rare de célébrer le charme du passé au sein de nos sociétés davantage axées sur l’oubli général du peuple à l’égard des charmes, et ils sont plus nombreux que l’on pourrait croire, qui ont souvent jalonné l’histoire et que d’autre part, il me parait important de combler une certaine carence au sein de mon blogue artistique où le passé de la nudité artistique est loin d’être très présent. Pour se faire, j’ai choisi quelques photos réalisées par un photographe européen spécialisé dans le  nu féminin avec qui je communique très souvent via un site de partage. Son savoir-faire est tout à fait exceptionnel dans ce domaine.

Ce qui me fascine dans l’ensemble de ses œuvres c’est sa capacité à donner uncarrera_17_by_halfford-d955rm5 cachet assez particulier à ses photos réalisées de nos jours tout en leur donnant un je-ne-sais-quoi qui ramène la personne qui les regarde vers une époque qui se situe à des années loin des années 2000. Qui plus est! Il réussit de manière plus ou moins subtile à transposer une certaine forme d’érotisme dans plusieurs de ses photos, et ce sans faire de la modèle nue un objet sexuel. Est-il utile de vous rappeler que je condamnerai toujours l’utilisation de  la nudité afin de rabaisser le modèle vivant qu’il soit une femme ou bien un homme. L’être humain est une personne qui mérite le respect et le droit à la dignité en tout temps.

carrera_14_by_halfford-d955rbrBref, cela me fait du bien de vous présenter un article où la beauté de la nudité artistique fait un clin d’oeil au passé. Je pense notamment aux années dites « vintaige », en référence aux années 1920 connues comme les années folles. Des années où il faisait bon de vivre, de vivre avec folie, avec gaieté et avec insouciance et, probablement le plus important, sans en ressentir une quelconque culpabilité, ni de crainte au monde qui nous entourait. Certains d’entre vous me diront que l’insouciance ambiante a amené le déclin de la moralité. Ce à quoi je vous répondrai avec un immense plaisir qu’il vaut mieux vivre dans  une société permissive où chaque individu a le droit de vivre que dans une société où le diktat social détruit toutes formes de créativité. D’ailleurs, ce sont les plus faibles de la société qui font les frais, et ce souvent au détriment de leurs vies. L’Allemagne du IIIe Reich en est une preuve incontestable. Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Canton de Vaud

Suisse

Source: http://halfford.deviantart.com/

Pour mes lecteurs et lectrices de la Belgique

nu-dessin-pierre-noire-crayon-blanc_500x500

Pour mes lecteurs et lectrices de la Belgique

Bonjour à vous amis et amies de la Belgique,

J’ai trouvé un texte fort intéressant à propos d’une exposition qui aura lieu dans le royaume de Belgique. J’ai pensé à retranscrire ledit texte quel tel afin de vous informer de l’ensemble de cette exposition qui aura lieu à partir du 14 février, tiens! c’est la St-Valentin, jusqu’au 3 mai de cette année.

Je vous invite non seulement d’y faire un tour, mais aussi à venir rédiger un commentaire afin de connaître votre opinion sur cette expérience unique en son genre. Bonne lecture et, surtout, bonne visite.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

arton10596

Body Talk : féminisme, sexualité et corps dans l’œuvre de six artistes africaines

Le Centre d’Art Contemporain WIELS, l’un des plus important établissement d’art contemporain en Belgique, présente Body Talk à Raw Material Compagny : féminisme, sexualité et corps dans l’œuvre de six artistes africaines.

Cette exposition, met en lumière l’œuvre d’une génération d’artistes africaines qui s’est formée à partir des années 1990, et plus précisément la façon dont les questions du féminisme, de la sexualité et du corps sont traitées dans leur travail. Réunissant des artistes aussi bien de l’Afrique du Nord, que sub-sahariennes et du Sud, cette exposition collective tente de définir et d’articuler les notions de féminisme et de sexualité dans le travail de femmes artistes dont le corps (le leur ou celui d’autrui) est un outil, une représentation ou un terrain d’investigation. Le corps apparaît ainsi, successivement ou simultanément, comme modèle, support, sujet ou objet.

L’existence depuis lors d’un féminisme proprement africain – et d’un féminisme noir – et l’extension de la pratique artistique et de l’économie de l’art à des réseaux internationaux, ont modelé, depuis les années 1990, la constitution d’un art féministe noir (issu du continent et de la diaspora) où le corps perpétue une tradition de militantisme et de libre expression. L’objectif de cette exposition est de donner un aperçu des questions posées par ces corps exposés.

Les propositions des artistes pressenties pour l’exposition sont autant de moyens de retrouver ce corps, de le réintégrer, de le réincarner ; les médiums de l’art contemporain – performance, photographie, vidéo, film – sont autant de solutions pour le faire.

Source: http://www.au-senegal.com/body-talk-feminisme-sexualite-et-corps-dans-l-oeuvre-de-six-artistes-africaines,10596.html

Un exemple de nudité artistique pleinement réussie

Light painting
Light painting

Un exemple de nudité artistique pleinement réussie

Bonjour à vous,

Cela fait plusieurs années que je m’intéresse au domaine de la nudité artistique, et ce, que ce soit du style dit « conventionnel » ou bien celui qualifié par plusieurs de « underground » œuvrant dans des champs divers tels que la peinture, la photographie et le dessin. Qui plus est! J’ai aussi posé nu pour le domaine « érotique » que l’on peut qualifier de « soft ».

C’est-là une expérience dans laquelle j’ai pu faire la connaissance de gens extraordinaires empreints de respect et de compréhension envers leur modèle, c’est-à-dire votre humble serviteur. J’ai posé nu et j’assume avec fierté ce que j’ai fait. Le ferais-je de nouveau? C’est sans gêne que je vous réponds par l’affirmative, mais à la condition sine qua none que le respect et le bon goût soient recherchés de part et d’autres. Ceci m’amène à vous parler de ce que doit être une réalisation de nudité artistique pleinement réussie.

L’un des motifs qui m’incitent à rédiger un tel article réside en la complaisance que certaines personnes ont à mélanger la nudité pure et simple de celle visant à établir un lien entre le corps nu et la vision émotionnelle que doit rechercher chacune des personnes qui participent  à une séance.

Je base mon raisonnement sur certaines publications que je vois sur un site dont je suis moi-même membre. Il s’agit de DeviantArt. Un site sur lequel on peut y retrouver une multitude de réalisations tant dans le domaine du dessin que celui de la photographie.

Personnellement, j’y ai plus de 2048 publications sur diverses catégories dont celle de la nudité artistique. La grande majorité a été réalisée avec l’aide de personnes oeuvrant dans le domaine des arts et qui vivent tant au Québec qu’ aux États-Unis et même en Europe. Il est important de retenir que nous avons toujours rechercher le bon goût et un esthétisme dans chacune des poses. La beauté et la vulgarité sont aux antipodes l’une de l’autre.

Ceci écrit, je vous présente une réalisation formidable que j’ai trouvée sur le site nommé précédemment. Vous trouverez le lien, de ladite réalisation présentée ci-dessus, en annexe de cet article. Je suis vraiment heureux d’avoir fait la découverte d’une telle oeuvre, et ce, pour deux raisons majeures.

Primo, l’originalité y est omniprésente. En effet, tout est fait pour inciter notre regard de manière à admirer les courbes dévoilées par les lignes de couleurs tracées sur le corps de la modèle nue. Secundo, une certaine sensualité se dégage de cet ensemble le donnant un caractère presque, si je peux me permettre cette expression, interdite. Les courbes rendent notre vision davantage agréable. C’est du moins mon humble avis.

Voici l'une des premières photos réalisées à Montréal

Voici l’une des premières photos réalisées à Montréal

Il est intéressant de se rappeler que j’ai moi-même posé nu lors d’une séance de « light painting ». Je sais donc très bien de quoi je parle puisque je possède une expérience indéniable sur le sujet. C’est, par ailleurs, l’une de mes premières réalisations que j’ai fait durant mon séjour à Montréal et où j’ai été entouré par une équipe formidable.

Par ailleurs, ladite expérience m’a permis de me faire reconnaître dans le domaine de la nudité artistique au plan international. J’ai, à titre d’exemple, un article qui a été publié du mois de novembre 2013 jusqu’à février 2014 par un magazine européen. Je suis devenu par la suite un collaborateur en sol québécois.

Oui, il est possible de poser nu pour ceux et celles qui le désir. Toutefois, il est impératif de mettre en pratique ce principe de base: « La beauté disparaît dès que la vulgarité pointe le bout de son nez.

Et vous?! Qu’en pensez-vous? J’aimerais bien connaître votre avis.

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Source: http://mrmorfium.deviantart.com/art/Lumia-Pleasure-Bodyscape-440525536