Archives de tags | prénom

Souvenirs d’école

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Souvenirs d’école

 

J’ai parmi mes nombreux souvenirs d’école,

Le doux visage d’une fille qui s’appelait Nicole,

Était-ce Nicole ou bien Justine ou encore Marie?

Quoiqu’il en soit, je la trouvais tellement jolie.

 

À mon âge, je commence à avoir des troubles de mémoire.

Ce qui ne m’empêche guère de me rappeler tard le soir,

Ces belles jeunes filles qui ont peuplé ma tendre enfance,

Sans oublier toutes celles qui ont éveillé mon adolescence.

 

Mais, il y en a une que je n’oublierai jamais son visage.

Car sous ses airs angéliques, elle n’était pas toujours sage.

Elle et moi aimions souvent faire l’école buissonnière,

Nous prétextâmes que nous partions à la guerre.

 

Alors qu’en réalité, nous allions nous conter fleurette.

En marchant main dans la main dans les champs de pâquerettes,

Sans dire un mot sous le ciel bleu et en entendant les oiseaux chanter,

En souhaiter de tout notre cœur que cet instant allait durer pour l’éternité.

 

Que c’est étrange de ne pas pouvoir me rappeler de son prénom,

Ah que le fait d’avancer en âge peut quelquefois faire de moi un con.

Mais jamais je n’oublierai cet instant de pure joie, de pur bonheur.

Voilà ce qui m’apaise, me rassure, face à ma dernière heure.

 

Il y a pire dans la vie que le fait de ne pas avoir vécu,

C’est de ne pas avoir aimé celle que nos yeux ont vue,

Oui, j’ai avec grande tendresse aimé cette jouvencelle.

Mais, j’étais trop prude pour lui dire comme elle était belle.

 

Le temps de vivre sera bientôt terminé,

Mes beaux souvenirs, dans le néant, j’emporterai.

Sans effort, mes yeux fatigués, à jamais je fermerai.

Seul regret : mon amour dans mon cœur, l’avoir gardé.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Un modèle féminin prometteur : Indira Spr de la Réunion

Regard de femme
Un modèle féminin prometteur : Indira Spr de la Réunion

Un modèle féminin prometteur :

Indira Spr de la Réunion

Bonjour tout le monde,

Comme vous le savez déjà, ce blog est consacré plus particulièrement à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie bien que parfois j’y ajoute des réflexions personnelles sur certaines réalités de la vie. En effet, la vie est faite d’une multitude d’expériences que nous devons affronter inexorablement. Or, on peut y faire des découvertes très intéressantes.

Indira SprToutefois, je dois rendre hommage à l’un de mes plus fidèles amis et collaborateurs dans le domaine de la nudité artistique avant de poursuivre la rédaction du présent article. En effet, Joël Pèlerin a joué un rôle plus que considérable dans l’élaboration de ce blog grâce notamment à sa permission d’utiliser quelques-unes de ses plus belles réalisations photographiques tant pour la rédaction d’articles sur des sujets divers que pour la composition de mes poèmes. Des poèmes qui, pour mon plus grand bonheur, semblent plaire à plusieurs d’entre vous. Or, qui dit séance photo dit aussi modèle vivant et dit, par ricochet, une personne bien vivante possédant des valeurs, une histoire de vie et une âme exceptionnelle.

Or, j’ai la chance inouïe d’avoir l’une de ses modèles au sein de mes relations sur le réseau social Facebook. Un modèle féminin qui a réussi à m’interpeler grâce à sa beauté toute féminine et qui m’a donné le goût d’en savoir un peu plus sur elle. Ayant pris mon courage à deux mains, des mains symboliques dans mon cas, j’ai fait les premiers pas en lui proposant de rédiger un article sur elle, non seulement en tant que modèle mais avant toute chose en tant que femme.

Eh oui! Il y a chez chaque modèle un être vivant et qui vit pleinement. Réalité qui semble être oubliée par le grand public. Triste constat, en effet.

De son propre aveu, elle se considère comme une117940898_360068071824346_4575570170822669882_o grande amoureuse des animaux et ne peut supporter qu’on leur fasse du mal de quelques manières que ce soient. Le tigre est l’animal qui le rejoint le plus. Elle en a même fait son animal totem.  Et ce, à tel point que ‘’ … si j’avais le moyen de les protéger, surtout en Inde ou le braconnage est fortement présent allant jusqu’à donner mes biens et mon corp pour leur survie.’’  Et d’ajouter qu’à ses yeux, un animal est un être pur et sans péché. Qui plus est ! Chaque animal est en soit magnifique et adorable. L’être humain peut être vraiment cruel surtout lorsqu’ils s’en prennent à eux.

Quel regard impressionnantPourquoi est-elle devenue modèle pour le photographe Joël Pèlerin? Question à laquelle elle répondit tout simplement par ceci : ‘’Je suis devenu modèle pour avoir un peu plus confiance en moi et Joël Pèlerin, photographe professionnel, ma vraiment été d’une grande aide.’’ Personnellement, je ne suis guère étonné qu’elle ait trouvé en Joël Pèlerin une telle aide vue tout l’humanisme qui l’anime et le respect absolu qu’il a envers ses modèles.

Et comme tous les modèles, elle a de nombreux rêves qu’elle aimerait réaliser notamment de voyager et de voir pleins d’animaux. Fait intéressant à noter, elle voulait devenir vétérinaire lorsqu’elle était enfant. Elle semble posséder une âme d’une combattante pour les droits des animaux car elle aspire ardemment que les êtres humains comprennent toute l’importance de faune et de la flore sur terre et qu’ils cessent enfin de tout détruire.

Sur le plan familial, elle aimerait bien fonder une famille et avoir deux enfants, un garçon et une fille, qu’elle nommerait Ciel pour le premier et Céleste pour la seconde, ‘’ … enfin si le père est également d’accord bien sûr.’’ Mais au fait, que signifie son prénom? C’est le nom de la sœur de Gândhî. Ça veut dire beauté et splendeur. Un choix judicieux fait par son frère car elle est vraiment d’une beauté splendide.

Merci à Indira Spr pour sa permission de publier un tel article sur mon blogue artistique. Merci à vous pour votre assiduité.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Tu m’entends !?

Je t'entends
Réalisation photographique par Spicy Peach Model is JenovaxLilith on DeviantArt Avec la permission de JenovaxLilith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/hear-you-833226954

Tu m’entends !?

 

En ce début d’été,

Toi mon amie, je t’ai rencontrée.

Seule je cherchais avec qui je pouvais jouer,

Jouer à la marelle à la corde à sauter simplement m’amuser.

 

C’est alors que tu es venue me trouver,

Ton prénom si joli que je ne pourrai jamais oublier,

Tu l’a prononcé une seule fois et cela a suffi pour devenir des compères.

Des amies à la vie, à la mort, en temps de paix ou bien de guerre.

 

Puis vint l’automne et le rouge de ses arbres,

Annonçant le retour à l’école, ses leçons et ses palabres.

De ces professeurs désillusionnés par les années d’enseignement,

Qui avaient pourtant rêvé de faire la différence chez certains enfants.

 

Merci la vie de t’avoir mise à côté de moi,

Car si j’ai eu moins peur c’est bien grâce à toi,

Tu me donnas confiance comme jamais à mes yeux,

Restant après l’école me montrant faire toujours mieux.

 

Soirées d’automne soirées d’hiver,

Souvent nous les passions ensemble chez ta mère,

Qui nous a appris à jouer de cet instrument merveilleux,

Jouant avec plaisir en se regardant tendrement dans les yeux.

 

Près de la cheminée,

En cet hiver, en ces froides soirées,

Mélodies tristes ou gaies nous avons découvertes,

De ces contrés si lointaines si étrangères aux herbes vertes.

 

Le temps passa inexorablement,

Nous amenant vers d’autres cieux inévitablement,

Mais cette passion pour cette musique resta en moi assurément,

De cet hiver et bien d’autres sans oublier les nombreux printemps.

 

De mon existence, ce fut mon plus beau présent.

Tellement que je suis partie en d’autres lieux pour devenir,

Autrement ce que j’étais afin de me bâtir un meilleur avenir,

En souhaitant revenir près de toi je t’en avais fait un serment.

 

Après quelques années, j’ai tenue parole.

Parole d’honneur et loin d’être une simple obole,

Sur le chemin du retour la vie m’a prise sur le détour,

Ce que parfois le destin peut être cruel avec ses mauvais tours.

 

On m’annonça à mon arrivé,

Que déjà tu étais partie, tu m’avais quittée.

Emportée par une maladie, une je-ne-sais-quoi.

J’ai tellement crié de douleur que j’en avais perdu la voix.

 

Assise seule dans le salon,

Où toi et moi avions appris nos leçons,

J’ai avec délicatesse pris dans mes mains ton violoncelle,

Me rappelant de ces souvenirs de ce temps comme tu étais belle.

 

J’ai alors joué cette plainte,

Laissant tomber mes larmes à mes pieds,

Qui se transformèrent en des notes de musique sur du papier,

Tu m’entends !? Comme ma vie sans toi est devenue une complainte.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Et si nous recommencions ?

Recommençons
« Et si nous recommencions? » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Et si nous recommencions ?

 

Chérie,
Dame de nuit,
Dame pour soir pour la vie,
Ou simplement parce que la vie me sourit.

 

Nous nous sommes rencontrés dans un bar,
Alors que la soirée commençait à se faire tard,
Nous nous sommes regardés longtemps sans dire un mot,
Afin d’éviter les malentendus par un mot de peu, ni un mot de trop.

 

Un simple geste de ta main a suffi pour me faire comprendre que tu me voulais,
Un simple geste mes yeux, tu as vite fait de déchiffrer comme je te désirais,
Chez-toi, bras-dessus bras-dessous, nous nous sommes dirigés.
Comme si nous étions des amants trop longtemps séparés.

 

Des amants séparés par des mers et des terres étrangères,
Un amant condamné à vagabonder en des contrées inhospitalières,
À chercher éternellement sa belle maitresse condamnée à la solitude,
Ah ! Comme pèsent les cœurs lourds quand le temps passe en décrépitude.

 

Arrivés en ta grande demeure,
De ce bar situé à peine quelques heures,
Tu m’amenas tout droit dans ta chambre sombre,
Où trônait un miroir devant lequel paraissaient deux ombres.

 

Deux ombres ressemblant étrangement à deux esprits,
À deux fantômes ayant l’un pour l’autre le cœur tant épris,
Épris de passion sans retenu car à quoi bon se retenir,
Si leurs vies étaient à la levée du jour disposées à finir.

 

Étendus dans ce lit, nu et sans aucune gêne,
Je te sentais haleter avec entrain ton agréable haleine,
Mais, tu ne m’as jamais dit ton prénom : serait-ce par Mégane ou Hélène?
Peu importe car ta sensualité et ton charme à fait gonfler ma hampe toutes ses veines.

 

En toi, tu m’invitas allègrement d’y entrer.
Avec plaisir, tu me dirigeas afin de te pénétrer.
Avec toute ma tendresse et mon ardeur, je t’offris mon corps.
Avec ton affection et ta volupté, tu m’offris ce moment précieux comme l’or.

 

Aucune position du Kâmasûtra ne nous étaient inconnues,
Des positions parfois drôles, parfois étranges et même parfois saugrenues.
Mais pourquoi se maintenir ? Car heureusement aucun de nos conjoints nous aurait vu.
Quel est le plus grand plaisir si ce n’est celui de la chair pour deux corps beaux et nus?

 

Et puis, une fois l’aube venue.
Une fois de notre appétit nous étions repus.
Voyant dans tes yeux bleus cette bien étrange question.
Cette question qui se manifesta vivement en moi comme de raison.

 

Je me suis dit : et pourquoi pas?
Puis encore dit : quel mal y-a-t-il à ça?
C’est alors que tu m’as demandé à ma grande satisfaction :
D’une voix douce comme une mélodie tu me dis : et si nous recommencions?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Où se trouve la sortie ?

Où est la sortie
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Où se trouve la sortie ?

 

Où suis-je aujourd’hui ?
Sommes-nous le jour ou la nuit ?
Y a-t-il des étoiles qui brillent dans le firmament ?
Je suis enfermée en ces lieux depuis tellement longtemps.

 

Tellement longtemps que j’ai oublié,
Quel prénom à mon baptême on m’a donné.
Quelles sont mes origines et quelle fut ma destinée ?
Ma mémoire est détruite par une force insoupçonnée.

 

Marchant désespérément,
Le long des murs ternes et blancs,
Cherchant une raison d’exister dans ce désert,
Dans ces couloirs vides où sévit une chaleur d’enfer.

 

Ayant mes seins et ma chevelure d’or,
Et une autre partie intime de mon beau corps,
Pour me rappeler que je suis sans contredit une dame,
Une dame perdue dans les dédales de ce labyrinthe d’oriflammes.

 

Mais je n’en peux plus d’être seule et encore moins d’être perdue,
Et de ne point faire découvrir la beauté et la grâce de mon corps nu,
Mon corps nu, témoins de ma féminité, de mon être et de toute ma vie.
Alors, dites-moi ! Alors, répondez-moi ! Alors, montrez-moi ! Où est la sortie ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada