Archives de tags | larme

Comme une évidence

43877945_10156929273713919_3874682042889273344_o

Dessin de Eri Kel de la France

Comme une évidence

 

Lorsque j’étais adolescent
Mon père m’amena dans le bois
Pour m’enseigner de la vie une loi
Une loi que je devrai respecter en tout temps.

 

Qu’un de ces jours ou bien une de ces nuits
Je rencontrerai celle qui sera avec moi pour la vie
Elle devra être aimée et choyée comme une reine
Et lui prouver qu’en moi courage et vaillance coulent dans mes veines.

 

Être présent à ses côtés
Aux jours d’ultime bonheur 
Comme ceux de grand malheur
Et de ton amour sans cesse lui manifester.

 

 

Que Dieu te demandera
Chaque larme qu’elle versera
Si cela est à cause de moi
Car elle te sera juste pour toi.

 

Honore la chaque jour
Et tu seras avec elle pour toujours
Prends en soin comme la prunelle de tes yeux
Car elle est la plus précieuse des cadeaux que t’a donné Dieu

 

Fais lui l’amour avec passion et respect
Car c’est le fruit de votre amour que l’avenir est
Et aux jours de ta vieillesse tu auras de cette leçon souvenance
Tu saisiras que ces grandes vérités ne sont qu’une simple évidence.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pourquoi me regarde-t-il ?

 

19642627_10156222380803919_596639514811353194_n

 

Dessin réalisé par Eri Kel de la France

 

 

Pourquoi me regarde-t-il ?

 

Marchand calmement dans un magnifique jardin,

Je déambulais  parmi ces humbles gens tels des pantins,

Voyant au loin un modeste banc blanc esseulé qui m’attendit,

Comme on attend avec hâte un être cher, un parent, un vieil ami.

 

Quelques pas amplement me suffirent,

Pour m’y rendre avec gaité et avec le sourire,

Confortablement assis tel un César avec ses lauriers,

Mes pensées me firent plonger dans les songes des lointains étés.

 

De ces temps où féminité et coquetteries,

Allèrent si bien avec virilité et nobles galanteries,

Quel plaisir de courtiser jeunes dames afin d’être leurs élus,

Et de les accompagner dans ce lieu interdit où nous étions nus.

 

Soleil généreux de ses rayons,

Fit couvrir quelques têtes de chapeaux melons,

C’est alors que vinrent à moi les notes d’un piano jouées,

Qui ont voyagé par la douce brise d’un bistro et ses arômes de café.

 

De ces saveurs veloutées,

Et parfois corsées que je savourais,

Au lit avec celle que j’admirais et que j’aimais,

Ah ! Ce que nous étions heureux en ces temps reculés.

 

Perdu dans mes coupables pensées,

Je n’avais point vu l’étranger assis devant moi,

Me fixant du regard en silence et sans geste tel un roi,

Je voulais aller le trouver simplement pour parler, pour discuter.

 

Allais-je le déranger, l’importuner, le blesser ?

Car une simple parole peut parfois guérir ou  bien tuer,

Mais, au fait,  que me veut- il ? Pourquoi diable me regarde-t-il ?

C’est alors que glissa sur sa joue une larme de ses yeux tels des îles.

 

Point de mots pour exprimer ses douleurs,

Point de sons pour décrire la vie et ses couleurs,

Parfois l’instant saisi suffit à deux âmes pour communier,

Pour partager mille bonheurs qu’on ne peut ni nier ni oublier.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quel beau spectacle !

Quel beau spectacle !

Bonjour tout le monde,

14344071_1822910314606737_5061034904394578690_nJ’ai décidé de vous présenter une vidéo que j’ai réalisée au cours de la prestation artistique que mon cousin a offerte lors d’une soirée-spectacle à la salle Sylvain-Lelièvre du C.É.G.E.P. de limoilou dans la belle ville de Québec. À titre informatif, mon cousin qui s’appelle Mathieu Gauthier est professeur à l’École de cirque de Québec maintenant plusieurs années. Il pratique plus particulièrement la jonglerie auprès d’une clientèle d’élèves âgés de sept à soixante-dix-sept ans, pour reprendre un slogan d’une bande dessinée célèbre.

Natif de Drummondville mais vivant dans la ville de Québec depuis son entrée à l’École de cirque de Québec, Mathieu Gauthier est à la fois un artiste chevronné, un amant de la jonglerie, un professeur attentionné auprès de ses élèves et, avant toute chose, un homme tout à fait sympathique. Il possède un répertoire fort varié dans son domaine. Bref, sa personnalité est d’une grande richesse. Toutefois, ce fut la première fois où j’ai eu l’opportunité d’assister à l’une de ses démonstrations artistiques, et ce sur une scène qui porte un nom emblématique dans l’histoire du quartier limoilou de Québec. En effet, c’est dans ce quartier que naquit le chanteur-compositeur Sylvain Lelièvre.

Quelques mots doivent être dits concernant mon appréciation personnelle de l’ensemble de la soirée où plusieurs artistes ont présenté quelques-uns de leurs numéros tirés de 14102690_663246693850826_6660855768575567485_nleurs répertoires à l’occasion d’un concours intitulé « Québec en scène ». Un concours, croyez-moi sur parole mes amis et amies, haut en couleurs et riche en variété. À vrai dire, j’ai été agréablement surpris par les talents de chacun(e) des artistes sur la scène. Des artistes qui, pour certains d’entre eux, ont réussi à faire monter une larme, tandis que pour d’autres m’ont coupé le souffle alors que dans certains cas un sourire sur mon visage a agrémenté ma soirée. Que d’émotions ! D’ailleurs, les arts ne possèdent-ils pas le don transmis par les dieux de faire vibrer les âmes de ceux et de celles qui ouvrent leurs cœurs même l’instant d’un soupir ?

En résumé, je vous présente ci-bas ma vidéo que j’ai réalisée durant la prestation offerte par mon cher cousin Mathieu Gauthier. J’espère que cela vous plaira de le visionner autant que j’ai eu du plaisir à assister à cette soirée. Bon visionnement !

En passant, je dois vous expliquer deux points essentiels dans ce présent article. En premier lieu, j’ai pour éthique de travail de ne jamais photographier de personnes susceptibles d’être d’âge mineure. C’est pour moi un pré requis démontrant le sérieux de mon travail lors de la rédaction et de la publication d’articles au sein de mon blogue artistique. En second lieu, une autre de mes prérogatives consiste à avoir la permission tacite de la personne que je pose ou que je filme lors d’une séance artistique quelconque. Voilà pourquoi, je me suis limité à filmer mon cousin Mathieu Gauthier pendant la soirée. Une soirée vraiment très palpitante !

Merci de m’avoir lu.

Je vous aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

En cette nuit d’automne!

En cette nuit d’automne!

 

En cette nuit d’automne qui évoque les souvenirs des jours d’autrefois,

Comment puis-je raviver au plus profond de moi cette foi?

Espérer revivre le grand amour de mes vingt ans,

Un amour perdu dans les dédales du néant.

 

Je rêve du jour où je t’ai serrée pour tendrement t’embrasser,

Revoir dans mes pensées la noblesse de ta divine beauté.

Sentir ton parfum enivrer mon esprit pour l’amener au loin,

Vers des pays et des contrés afin d’y découvrir leurs moindres coins.

 

En cette nuit noire d’un automne qui annonce la froideur de l’hiver,

Mon désir de revenir vers ce temps passé est pour moi un véritable calvaire.

De ne pouvoir te dire à tel point je t’ai aimée, presque adorée.

Car tu étais tout à mes yeux éblouis par les tiens tellement j’en étais émerveillé.

 

Étais-je tombé amoureux tout bonnement de ta beauté?

Tel un amour passager d’un simple été?

 Et pourtant, c’est à toi que je confia mes plus grandes peurs,

En cette nuit où je crains de revivre mon passé, je pleurs!

 

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada