Archives de tags | nu

Tu ne le savais peut-être pas …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Photo par Phylactère 

 

Tu ne le savais peut-être pas …

(Pour toi Victoria)

 

 

Ô ma chère Victoria,

Je m’ennuie tellement de toi,

De ton sourire et de te voir faire les mille pas.

Me répondant avec une douceur si rare dans la voix.

 

Je me souviens de ta démarche féminine,

Qui me ravivait mon âme alors qu’elle était si chagrine,

Alors comment pourrais-je faire pour t’oublier ?

Oublier celle dans le secret j’ai tant aimée.

 

Je me rappelle d’un soir d’hiver,

Où toi et moi étions si heureux comme si c’était hier,

Je t’avais promis mon amitié pour l’éternité,

Moi un homme certes différent mais avec grande bonté.

 

Tu sais je t’aurais donné la lune avec en prime bien des roses,

Pardonne-moi de te le dire ainsi si j’ose.

Mais il est vrai que tu auras toujours une place dans mon cœur,

Et c’est peut-être ce qui me fait le plus peur.

 

Nos vies nous ont permis de nous rencontrer,

Et sans m’y attendre, tu as changé ma destiné.

J’aurais tant désiré que tu sois ma reine,

Mais j’ai manqué de veines.

 

Tu ne le savais peut-être pas mais,

Tu étais à mes yeux le printemps au mois de mai.

Tu ne le savais peut-être pas cependant,

Ton bonheur le faire je désirais tant.

 

 

Jamais je ne t’aurais brusquée,

Car respect et tendresse rythment avec le verbe aimer,

Un jour si tu le désires devant toi je serai entièrement nu,

Alors mon humanité pleinement tu auras connue.

 

De

 

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Contemplation

Contemplation

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Contemplation

 

Il est bon quelques fois,

Afin de ne point perdre la foi,

La foi en la vie, en l’amour et en nous-mêmes,

De s’arrêter pour quelques instants face à soi-même.

 

Dans les moments des turpitudes de la vie,

Où bien des gens y perdent tant leurs consciences que leurs esprits,

Allant ici et là comme les grains de pissenlits au gré d’un vent d’été,

Ne sachant comment se termineront leurs mornes journées.

 

Voilà pourquoi il est plus que nécessaire,

De cesser pour notre bien-être d’être grégaire,

Et de rentrer au plus profond de notre être, de notre essence,

Afin d’y retrouver ce qui nous ravive vraiment telle une éloquence.

 

Point de chapelets ni de prières pour y trouver son chemin,

Peut-être une noble pensée transcrite sur un modeste parchemin,

Une pensée d’un grand sage ou d’un humble saint vivant à une ère perdue,

À réciter comme on le désire, richement habillés ou entièrement nus.

 

Alors que faire pour survivre dans ce monde sans émotion ?

Que pouvons-nous accomplir face à ces humains que de nom ?

Simplement ceci, surtout si l’on est seul comme de raison :

De rentrer en soi et d’y vivre une réelle contemplation.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Priez pour moi, ma sœur

Priez pour moi, ma soeur

La photo présentée ci-dessus est de mon ami et collaborateur RickB. photographe. Lien DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Avis aux intéressés !
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Priez pour moi, ma sœur

 

Priez pour moi, homme impur !

Priez pour moi, vous à l’âme si pur !

Priez pour moi, humblement je vous en conjure !

Priez pour moi, car de mes péchés, j’en ai cure !

 

Quelle soirée enviable que j’ai vécue,

Alors qu’avec belles dames, j’étais simplement nu.

De ce lieu de luxure et de tellement belles parures,

Qu’en ma mémoire resteront beaux souvenirs pour le futur.

 

Maison close aux teintes rougeâtres,

Ah mon Dieu !Ce que visiter j’avais si hâte.

Admirez ces beautés descendues du ciel,

Aux lèvres douces comme du miel.

 

C’est ma faute, ma grande faute.

Oui, j’ai vraiment péché la tête haute.

C’est pourquoi je vous exhorte de sans cesse prier,

Afin que bientôt avec passion pouvoir recommencer.

 

Sentir le doux parfum rosé de leurs cheveux,

Qui pour un moment inoubliable me rendait heureux,

Caressez avec tendresse leurs corps soyeux pour un instant,

Pendant qu’elles admiraient ma virilité digne d’un géant.

 

Priez pour moi, ma sœur !

Car au fond de moi j’ai si bon cœur.

Et pour tout vous dire tout vous avouer,

Ce que j’aimerais en ces lieux pour une nuit vous y inviter.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le prétentieux

img_20181119_114146_4898097550658107754315.jpg

Dessin réalisé dans le cadre de la séance de nudité artistique du 14 novembre 2018 (U.Q.A.C.)

Le prétentieux

 

Oui je le sais bien que je dérange
Mais à bien y penser cela m’arrange
Car cela m’a permis de sortir de ce lot
De ce sceau rempli à ras bord de bien des sots.

 

Oui, il est vrai que je ne suis vraiment pas un ange
Peut être grâce à mes folies de jeunesse je suis un archange
Un archange avec des cornes et une belle queue fourchue
Pourvu d’un corps bien en chair et souvent tout nu

 

Oui, il est vrai que je suis assez populaire
Et ce grâce à mes tendres fesses souvent à l’air
Alors, et à bien y penser, je continuerai à le faire
Au-delà du risque de sérieusement vous déplaire

 

Suis-je tellement prétentieux?
C’est possible si on veut être sérieux
Et pourtant, de mon art ce que j’en suis fier
Car je sais que bien des gens m’envient depuis hier

 

De ces « hiers » et de bien des « demains »
Car voyez-vous? De ma différence, je l’ai prise en main
Et comme disait si bien belle dame d’un soir : tu es si heureux
Alors voilà pourquoi bien des gens ne sont que des envieux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Dans ce royaume

IMG_20181114_211147

Séance de nudité artistique U.Q.A.C. 14 novembre 2018

Dans ce royaume

 

En cette période de l’année,
Où blancheur d’hiver recouvre les contrées,
Un homme simple et simplement homme,
Est venu faire de son savoir-faire la somme.

 

Ayant parcouru blanc paysage,
Exploré par tant de gens de tous âges,
Est venu sur cette terre riche et prospère,
Défrichée par les pères appuyés par les mères.

 

Royaume de tant de verdure,
De ce temps qui jamais ne dure,
Temps de chaleur en été et de froidure en hiver,
Mais si agréable dans la forêt aux sapins toujours verts.

 

Royaume d’une maisonnée,
Qui affronta tempête déchaînée,
Jamais à terre, toujours prête à se relever,
Beau temps mauvais temps jamais désespérée.

 

En ce pays, je suis donc venu,
Et sans gêne mais avec pudeur je serai nu,
En apprenant avec joie et étonnement de leurs talents,
Beaucoup de sagesse et de belles choses assurément.

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Quoi de neuf ?

Un outil de travail fort utile pour les séances à venir

Article dédié à Victoria

Quoi de neuf ?

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout cœur que vous allez bien et que la saison automnale ne soit pas trop pénible à supporter. Pour ma part, je dois avouer que l’automne est particulièrement froid depuis quelques jours.

Toutefois, les journées sont tout simplement magnifiques avec les arbres aux couleurs orangées, dorées et d’un rouge extraordinaire. Bien entendu que le froid est de plus en plus présent mais nos vêtements canadiens sont faits dans l’optique de nous garder au chaud. Par ailleurs, j’ai profité de cette journée, c’est-à-dire jeudi, pour aller dans un endroit assez spécial et ce, pour une raison encore plus spéciale qui était de me procurer quelques choses qui allaient m’être utiles pour les prochaines séances de nudité artistique à venir.

IMG_20181018_132825Hé bien oui, mes chers amis et amies, je vous annonce que je suis allé dans une boutique érotique afin de me procurer des cache-sexe haut de gamme. En effet, je me suis procuré trois cache-sexe afin de suppléer à une problématique d’ordre professionnel. Bien que les étudiants et les étudiantes dans les cours de dessin doivent s’attendre à voir les parties intimes d’un homme, cela ne signifie aucunement que ces personnes n’éprouveront pas un certain malaise lorsque elles se retrouveront devant un pur étranger entièrement nu.

J’ai donc longuement réfléchi à me procurer des cache-sexe haut de gamme pour suppléer à une telle IMG_20181018_132943éventualité. Il va de soi que la responsable des groupes d’étudiants et d’étudiantes devra en tout temps leur demander si ils et elles sont à l’aise à assister à une prestation de nudité artistique. Dans le cas où il y aurait une demande de leur part d’éviter une situation où la nudité serait totale chez le modèle, en l’occurrence votre humble serviteur, il me serait judicieux d’utiliser l’un des cache-sexe que j’aurais achetés à cette effet.

Pour ce qui est du choix d’acheter des cache-sexe de qualité exceptionnelle, il m’a semblé plus que nécessaire que ce soit le cas. Trois raisons m’ont incité dans mon choix.

Tout d’abord, donner un aperçu la plus artistique qui soit à cette partie cachée de mon anatomie masculine. C’est un fait que mon phallus et ma bourse seront soustraits à leurs yeux. Mais leurs formes y seront toujours présents. Cacher cette partie ne veut en aucun cas être synonyme de castration. Je suis un modèle nu entièrement masculin et viril et je le resterai toujours.

Ensuite, la beauté est et restera pour toujours le fondement de mon travail. Il ne peut avoir de nudité sans une recherche de la beauté. Enfin, la haute qualité ne devrait jamais être un empêchement à garder l’optique de retirer en tout temps ledit cache-sexe avenant le cas où cela s’avère être nécessaire.

Quoi qu’il en soit, je préférais toujours poser nu car la noblesse un élément essentiel à l’ensemble de mon corps. Ce corps possède une histoire peu commune. On a jadis voulu le soustraire aux yeux de la populace. Cependant la vie en a voulu autrement. Merci la vie.

Merci à vous tous et toutes pour m’avoir lu.
Portez-vous bien!

Rolland St Gelais

Québec (Québec)
Canada

Je suis

Magnifique dessin réalisé par Monika Gailloux de Montréal au Québec

Je suis

 

Je suis ce que je suis,
Je ne serai jamais un autre,
Même si je souhaite être votre hôte,
Voilà pourquoi je vous accueille assis.

 

Homme d’affaires,
Libéré de ses fers,
Homme richement vêtu,
Qui pour un instant vit nu.

 

Sans dire un mot,
Je vous trouve beaux,
Beaux d’être qui vous êtes,
Des âmes pures loin de ces bêtes.

 

Êtres heureux et vraiment authentiques,
Malgré ce monde sans histoires épiques,
Car médiocrité et vulgarité règnent en maîtres,
Bonté a laissé sa place au règne du bien paraître.

 

Je suis homme viril,
Sans pour autant être vil,
Homme aux femmes légères,
Qui vaguent en ce monde telles des passagères.

 

Je sais ce que jadis je fis,
Je suis homme qui simplement vit,
Qui vit en ce jour premier des derniers,
Car je ne vous dois rien pas même un denier.

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Dans ses pensées

FB_IMG_1532758052681

Dessin de mon ami Eri Kel de la France

Dans ses pensées

 

En ce si beau jour d’été

Où les jours de labeur sont passés

Où les jours d’école sont devenus souvenir

Pour les garnements qui préfèrent en rire.

 

Madame la marquise a voulu s’étendre nue

Sur une plage avec ses copines toutes menues

Se prélassant au soleil et profitant de ses chauds rayons

Elles n’ont que faire de ces jugements et ces qu’en dira t’on.

 

Mesdames et messieurs

Voilà bien là des gens heureux

Ne souciant guère des bonnes manières

Elles savent profiter de ce temps de paix comme de guerre

Pourquoi pas? La vie est si courte car demain devient vite hier.

 

Mais alors que je m’approchais tranquillement d’elles

Nu comme un ver, fier comme un coq quoique je l’avoue un peu frêle

Voilà bien que madame la marquise avec un sourire coquin me fixa

J’ai alors lu dans ses pensées lorsqu’elle porta son regard un peu bas.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Dans un monde si seul

36796963_10214847179844778_8981804818221760512_n

Dans un monde si seul

 

Où est donc passée la foule?

Que sont devenus les admirateurs?

Pourquoi tant de voleurs d’âmes et de vulgaires menteurs?

Est-ce là ce qui de notre pauvre société en constitue le moule?

 

Dans le fond de nos multiples réalités,

Celles qu’on nous a depuis notre naissance imposées,

Des mensonges cousues allègrement de fil blanc,

Mais qui nous ont si bien arrangé avec le temps.

 

Avec le temps vient cette découverte si terrible,

Une condamnation maintes fois relevée dans le sainte Bible,

Que malgré sa grande richesse ou son extrême pauvreté,

L’homme ne connaîtra qu’un seul chemin et unique destiné.

 

Voilà pourquoi je n’ai fait qu’un choix,

Un choix qui est devenu au fil des jours ma force de loi,

Celui d’être en tous temps et contre vent un de ces épicuriens,

Afin d’échapper à ces donneurs de leçons hypocrites et à ces vauriens.

 

Oui, je suis tellement bien dans la nature et nu.

Car cela me rappelle qu’il n’est pas nécessaire de toujours être vu,

Être vu pour se sentir exister par une société qui en a rien à faire de nous,

Une société violentée par tant de futilités et brassée par de nombreux remous.

 

Oui, je suis parti en ce lieu lointain.

Pour me reprendre longuement en main,

Sur le bord d’une rivière si belle et si vivante,

En cette forêt boréale aux milles odeurs enivrantes.

 

Reconnaissons-le d’emblée,

Clameurs du peuple et éphémère popularité,

Ne nous feront pas échapper à cet ultime moment où nous serons seuls,

Seuls et bien seuls dès l’instant où l’on nous mettra dans un linceul.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je hurle dans la nuit

DSC_8887

Réalisation Gabrielle Doutre 

Je hurle dans la nuit

 

Non, vous n’aurez pas la paix

Non, je n’aurai aucun regret

Car c’est vrai que je suis fou

Un autre fou parmi vous.

 

Seul devant ma table

Est-ce imaginable?

À écrire mon humble vie

Car cela n’a pas de prix.

 

Ô folie d’une sombre nuit

Folie qui ronge mon esprit

Et de mon cœur qui languit

À force de lire ce que j’écris.

 

Oui, j’écris et je suis nu.

Nu comme vous m’avez vu

Nu de mon corps et de mon âme

En rêvant à de bien belles dames.

 

Jugez-moi autant que vous voulez

Je n’ai que faire que vous m’accusez

De tous les maux de la terre

Cela ne saurait me faire taire.

 

Allez! Dites-moi le à l’endroit ou en l’envers

En verlan ou bien avec d’autres vers

Cela ne saurait m’empêcher d’écrire

Avec mon plus illustre sourire.

 

Je continuerai à hurler au clair de lune

Seul à ma table en rêvant d’une belle brune

Car c’est là que réside ma formidable folie

D’écrire lorsque je pleure ou que je ris.

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada