Archives de tags | bonheur

Et voilà

Et voilà Texte par Rolland Jr St-Gelais Photo par Gb62da d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Et-voila-866149802

Et voilà

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que tout va pour le mieux pour vous et pour vos proches. Pour ma part, je dois reconnaître que ma vie est magnifique. En effet, rien au monde ne me rend plus heureux qu’être bien au chaud et en compagnie de ma belle princesse Goldy. À cela s’ajoute la rédaction d’articles sur mon blogue artistique, la chance d’écouter de la musique à longueur de journée et de profiter de la précieuse collaboration d’artistes qui enrichissent par leurs réalisations mon blogue. Il y a tant d’autres choses qui viennent agrémenter mon quotidien que j’en aurais pour bien des heures à vous les mentionner.

Toutefois, j’avoue que le fait d’avoir la foi en Dieu est pour moi une source inépuisable de joie et de paix intérieures. Une joie et une paix qui n’ont aucun prix tellement elles animent ma vie au quotidien. Oui, j’ai foi en un Dieu d’amour. Un amour différent de ce dont on imaginer en ce monde. Mais, j’ai aussi la foi en la vie. Une vie qui commence bien avant notre naissance et qui se poursuivra sous une forme différente après notre existence actuelle. Une vie qui a été créée pour se manifester sur cette terre et qui se manifestera de nouveau à l’occasion de la Parousie.

Oui, c’est un fait. Je suis chrétien de tradition catholique. Je suis fier de l’être, et ce, pour trois raisons. En premier lieu, le christianisme a été du fait de sa notion de sacralité de l’être humain à l’origine des droits de l’Homme. En deuxième lieu, du fait de ses nombreux emprunts à la langue grecque riche de tant de nuances et de définitions propres aux philosophes, emprunts hérités de ses liens avec l’orthodoxie orientale, le christianisme a eu un apport considérable en ce qui concerne la définition de la notion de « personne ». En effet, une telle notion a servi à élaborer la doctrine fondamentale de la foi chrétienne qu’est la Sainte Trinité. En dernier lieu, par les principes enseignés par Jésus de Nazareth, le christianisme est à l’origine de bien des œuvres que l’on qualifierait aujourd’hui « d’œuvres humanitaires ».

Ma foi en Dieu et en la vie s’accompagne de mon espérance en un avenir meilleur. Certes, ma foi ne fait pas de votre humble serviteur un être aveugle face à tout ce qui se passe actuellement. Cependant, il y a en moi cette petite lumière, telle celle de la boîte de Pandore, qui me rassure en me disant au plus profond de mon cœur que l’humanité en a vu bien d’autres. Vous n’avez qu’à consulter les livres d’histoire pour vérifier mes dires.

Bref, il me suffit de peu de choses pour être véritablement heureux. Un bonheur qui ne s’achète pas, mais qui se vit au quotidien. Je vous souhaite de trouver au plus profond de votre être ce qui fait vraiment votre bonheur. Que ce bonheur vous accompagne chaque jour de votre vie.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

La fête sera bientôt finie

La fête sera bientôt finie Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Gb62da d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/The-party-is-over-865756527

La fête sera bientôt finie

 

C’est déjà le deux de janvier,

Il me semble que je venais juste d’arriver,

Tu avais apprêté un mets tellement somptueux,

Et ton corps de déesse parfumé d’un arôme luxueux.

 

Avec un verre de vin à la main,

En te chantant un air de mon pays lointain,

Dans le bain chaud en silence je t’ai accompagnée,

Car rien ne nous donne autant de bonheur que de nous caresser.

 

Verre de vin rouge,

Tout autour de nous, bouge,

Nous laissant aller à l’extase de cet instant,

Je voyais dans tes yeux la beauté du firmament.

 

J’étais ton amoureux,

Tu étais celle envoyée par les cieux,

Comme ce premier jour fut si merveilleux,

Car cette nuit était réservée que pour nous deux.

 

Moment exquis digne du paradis,

Que même les anges dans le ciel nous envient,

Allez mon amour ! Profitons de chaque baiser, de chaque étreinte.

Car qui sait si les nuits qui suivront ne seront pas vaines?

 

Que de mots doux je t’ai à l’oreille murmuré,

Que de gestes intimes nous avons avec lenteur échangés,

Que de fois nos cœurs ont remplacé nos lèvres pour exprimer,

Notre amour, notre passion, notre raison d’exister pour l’éternité.

 

Collés l’un contre l’autre, nous nous sommes apaisés.

Dans les draps de satin, nous avons fait la grasse matinée.

Je humais la senteur enivrante de ta peau douce comme un pétale,

Un pétale d’une fleur inconnue à mes yeux qui sont devenus pâles.

 

Car je sais bien que ton époux arrivera par le dernier train,

Comme je voudrais t’avoir pour tous ces lendemains,

Être là à tes côtés, te faire l’amour jusqu’à l’infini.

Même si, malgré moi, la fête sera bientôt finie.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

Une chaise abandonnée

Une chaise abandonnée poème de Rolland jr St-Gelais Dessin par Maryse Veysseyre

Une chaise abandonnée

 

Je suis si seule dans cette forêt clairsemée

Sous les arbres qui laissent le soleil me réchauffer

Je me remémore le temps de jadis, le temps d’autrefois.

Où dans une modeste chaumière j’ai entendu bien des voix.

 

Des voix de joie, des voix de peine, des voix d’enfants et des voix de sottes gens.

Que dire de tous ces pas qui sans cesse se baladèrent sur le plancher tremblant?

De ces pas d’étrangers venus trouver du réconfort avant de poursuivre leur chemin

De ces pas de vieilles connaissances venues souhaiter bonne journée dès le petit matin.

 

J’ai vu bien des gens tellement heureux d’avoir gagné ce qu’ils ont misé

Et, ceux qui bien tristes, ont tout perdu en un éclair en une seule tournée

Des soirées à jouer aux cartes et à boire du vin jusqu’à tard le soleil levé

Et puis? Qui suis-je vraiment pour me permettre, de ces gens, les juger?

 

Bien des jeunes amoureux un peu gênés se sont embrassés

Aux yeux de leurs parents respectifs parfois un peu embarrassés

Des amoureux qui ont quitté la chaleur du nid où ils ont grandi

Pour à leur tour établir leur foyer avec un bonheur pour toute la vie.

 

Les années sont si vite passées et les modes ont tellement changé

D’une chaise bienveillante à une chaise insignifiante, je suis passée.

Au rebut, sans gêne aucune mes maîtres m’ont littéralement délaissée.

Maintenant, je suis une chaise abandonnée qui avait pourtant tant aimé.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Une femme admirant le paysage

Une femme admirant le paysage Poème de Rolland Jr St-Gelais Peinture par Maryse Veysseyre de la France

Une femme admirant le paysage

 

Jadis lorsque je n’étais encore qu’une gamine

Mes parents me disaient souvent que j’avais bonne mine

Quand nous venions à notre modeste cottage passer tout l’été

Je profitais de l’occasion pour parcourir les sentiers avec curiosité.

 

Car, belles choses, je découvrais chaque fois que j’y allais

Vous ne me croiriez pas, ce que j’ai découvert, si je vous le racontais

Les arbres avaient si grandi alors qu’à l’automne ils étaient si petits

Lorsque la première neige de l’hiver les avait de son manteau ensevelis.

 

Me promenant au gré du temps et de la chaude saison

En mon esprit, vint y surgir une drôle de question

Reviendrais-je en ces lieux lorsque j’aurai à mon tour grandi?

Y penserais-je lorsqu’un époux j’aurai choisi et une famille établie?

 

Car nul ne sait en ce monde de quoi sera fait son avenir

Aux premières larmes d’un enfant naissant succède le dernier soupir

Tout peut arriver à la vitesse d’une étoile filante dans le firmament

Santé et jeunesse font place à la maladie et à la vieillesse malheureusement.

 

Les années sont passées tel un coup de tonnerre et en un éclair

Diplôme avec mention honorable! De leur fille, mes parents étaient fiers.

Fiers de la femme belle et charmante que je suis devenue

Grande joie en leurs yeux émerveillés! Quel bonheur j’ai vu.

 

Enseignante en art, tel est mon choix de carrière.

L’art du pinceau j’ai enseigné tant aux enfants qu’aux mères

Voir se développer avec passion bien des talents cachés

Qui me demandèrent qu’à être avec précaution dévoilés.

 

Ayant aimé en secret une femme

À qui j’aurais tant aimé exprimer ma flamme

J’ai choisi de faire comme si rien n’était vu ce monde si incertain

Mieux être chez-moi pour ne point cacher mes larmes de mes mains.

 

Je suis devenue avec le temps si sage

Que pour préserver cet amour impossible en gage

J’ai retenu en mon cœur cet ultime secret d’un autre âge

Je ne suis maintenant qu’une femme admirant le paysage.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Joyeux Noël

Joyeux Noël

Bonjour tout le monde,

Je profite de cet instant pour vous souhaiter un très joyeux Noël entouré, dans la mesure du possible, de vos proches. Que cette journée soit remplie de bonheur et de paix dans vos cœurs. Ayez une pensée spéciale pour les personnes qui vivront cette journée dans la solitude et, dans certains, avec la perte d’un être cher.

Je vous aime toutes et toutes.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada