Archives de tags | bonheur

Dans le noir

Dans le noir
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dans le noir

 

J’ai une drôle d’envie,
Ce n’est peut-être pas la première fois,
Une envie à laquelle ne m’empêche guère ma foi,
Et pour être franche avec toi, plus j’y pense plus je souris.

 

Une envie ? Un fantasme ? Un peu des deux.
Je t’invite de bon cœur à la vivre avec-moi si tu le veux,
Un rêve qui restera gravé dans nos mémoires lors des vieux jours,
Quand toi et moi vivrons loin de tous ces gens qui maintenant nous entourent.

 

Viens avec moi dans mon appartement si modeste,
Car j’aimerais tant te faire connaître mes tendres caresses,
Avec belle patience, avec grande douceur, avec toute ma délicatesse,
Je te masserai telle une professionnelle de la tête jusqu’à tes si belles fesses.

 

Mais, avant d’accomplir mille péchés de la chair.
J’ai quelque chose à te proposer et qui va sûrement te plaire,
Apporte avec toi ton appareil photo celui que tu préfères le plus,
Car, en cette nuit romantique, j’en suis certaine, tu en auras plein la vue.

 

Je porterai avec fierté mon manteau de cuir,
Celui que tu m’as offert pour l’anniversaire de mes vingt ans,
Que toi et moi avions fêté dans un restaurant il n’y a pas si longtemps,
Pour ensuite passer un bon moment au cinéma ou nous avions eu le fou-rire.

 

Et pour ton bonheur mais aussi le mien,
Je mettrai en dessous de ce manteau absolument rien,
Si ce n’est que mon slip lequel sera descendu jusqu’aux genoux,
Dans le noir aura lieu ce prélude avant de commencer à s’amuser comme des fous.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Éloges vers le ciel

loges vers le ciel
Avec la permission de Jordh00 du Canada

Éloges vers le ciel

 

Il fait nuit et pourtant dans la forêt je suis,
Je le suis comme je le fais à chaque nuit,
Au clair de lune et aux étoiles brillantes,
Nuit sans lune et les étoiles absentes.

 

Ne craignant point les animaux,
Car je sais bien que chacun d’eux est beau,
Et qu’en cette forêt se trouvent tant de créatures,
Qui ne possèdent que ce que leur a donné mère-nature.

 

Sentir en moi chaque goutte de mon sang parcourir mes veines,
Ressentant en mon fort intérieur être le fils d’un roi et d’une reine,
Comme tous les êtres humains devraient pourtant le ressentir pareillement,
Car chacun d’eux possède le droit à la dignité et de vivre humainement.

 

Écoutant les bruits transportés par le vent du nord,
Vent du nord qui annonce subtilement la venue du froid hiver,
Pourtant déjà prévenu par les arbres ayant perdu leurs feuillages verts,
Je me suis alors dirigé vers une vaste clairière tout en me tenant aux abords.

 

Ne pouvant guère lutter contre ce désir étouffant,
De renouer pour un bref instant à la liberté d’un enfant,
Cette liberté qui est si souvent brimée par une hypocrite société,
J’ai alors de manière quasi sacrée mes vêtements salis par le temps enlevés.

 

Quelques pas je fis en direction des verts sapins,
Et vers le firmament je levai tant les yeux que les mains,
En espérant atteindre la cime des arbres pour y trouver refuge,
Loin de ces religions et de leurs dieux qui condamnent et qui jugent.

 

Je ne veux point de ces dieux et de leurs prophètes de malheur,
Car en chacun des êtres en ce monde se trouve le désir du bonheur,
Bonheur d’aimer et d’être aimé ! Bonheur de vivre et de laisser-vivre !
Et de mes éloges vers le ciel, c’est ce dont en cette saine nuit, je m’enivre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pour bien longtemps

Quelques coups de crayon
Avec la permission de G. Teillot

Pour bien longtemps

Modèle arrivée au petit matin,
Entrant dans l’atelier en se frottant les mains,
Car le froid de l’automne est vraiment étonnant en octobre,
Froid qui annonce déjà les dents du vent d’hiver qui bientôt vont mordre.

 

À peine arrivée, elle se déshabille avec empressement,
Alors que l’artiste se prépare à immortaliser sa grâce galamment,
Chacun plongé dans ses intimes pensées en ce premier soir d’arrière-saison,
Quelles poses faire? Comment m’y prendre? Voilà leurs principales questions.

 

Après quelques gorgées de café,
Prises soit pour se réchauffer ou bien pour se réveiller,
L’atelier va bientôt commencer pour réaliser une pose et un ouvrage,
Deux êtres qui par l’art de la nudité se rencontrent malgré leur différence d’âge.

 

Sans prononcer un seul mot, elle se montre entièrement nue.
Devant cet artiste émerveillé par ce corps qui lui en donne plein la vue,
Authentifiant ainsi de part et d’autre en leurs cœurs une confiance absolue,
Elle s’offre aux yeux de l’artiste tel un livre sacré pour qu’elle puisse enfin être lue.

 

À genoux jambes légèrement écartés,
Dévoilant en toute simplicité sa grâcieuse féminité,
Jambes d’une femme jeune mais aussi de la vie expérimentée,
N’ayant pas eu de crainte des soubresauts de la vie les affronter.

 

Possédant un si beau corps , que servirait-il alors de le cacher?
Voilà pourquoi avec cet artiste elle accepta de l’immortaliser,
Corps de femme ! Corps qui témoigne par sa fraîcheur son impétuosité.
Silhouette d’une femme certainement par des amoureux en secret ont tant désirée.

 

Femme à la chevelure tellement soyeuse,
Quelle fleur pourrait-il vous offrir pour votre bonheur?
Un modeste dessin, il le souhaite, ferait votre affaire en cette heure.
Un souvenir qui immortaliserait en vous une pensée vous rendant ainsi heureuse.

 

Quelques coups de crayon faits par-ci et par-là,
Quelques traits réalisés avec précaution à bien des endroits,
De son crayon bien aiguisé en sortira un accomplissement fort étonnant,
Et de cette expérience vécue ensemble vous vous en rappellerez pour bien longtemps.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Dame Blanche

Inspiration
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dame Blanche

 

Depuis que tu es apparue,
À mes yeux si belle et nue,
Toi, une succube qui est venue,
À ma demande au moment voulu.

 

À cet instant ou je jouais un air de Mozart,
Essayant de maitriser ma passion pour cet art,
Je pensais à toi ma belle Monika, esprit errant les nuits,
Qui recherche celui que tu as si aimé mais perdu dans ta triste vie.

 

Assise devant mon visage me présentant ainsi ta douce intimité,
Offrant à mon regard un paysage si joli de ta divine féminité,
Levant les yeux sur l’ensemble de ton corps avec rapidité,
Afin de ne pas me tromper sur les notes que j’ai jouées.

 

Monika ! Je t’en pries, ne me quitte pas.
Car tout ce que je suis est maintenant à toi.
Écoute cette mélodie que pour toi je joue avec bonheur,
Un air de piano caressé par mes mains épuisées en cette heure.

 

Je t’ai appelée en cette nuit étrange,
À toi belle succube qui désire ce mélange,
Mélange de ma semence et du jus de ta fontaine,
Lorsque nos corps s’uniront sous la couverture de laine.

 

Mais en entendant de voir les étoiles au clair de lune,
Je jouerai les notes sur mon piano paternel une à une,
En rêvant de satisfaire celle que j’ai invoquée avec mon coeur,
Inspiration qui ravive le sang de mes veines par cette douce chaleur.

 

Dame Blanche m’a rendu heureux,
Avec ta présence près de moi tel un jeu,
M’aimeras-tu, dis-moi le, beaucoup ou juste un peu?
Ensemble nous serons si bien pour toujours tous les deux.

 

Blonde d’Alsace me parlant à un accent si germain,
Langoureuse d’une passion envers mes imaginaires mains,
Attends la fin de cette suave mélodie qu’avec soin je te dédies
Ne crains pas de venir en ma chambre car te faire l’amour déjà j’en jouis.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Dans la profondeur de la nuit

Dans les profondeurs de la nuit
« Dans les profondeurs de la nuit » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Dans la profondeur de la nuit

 

Dans la profondeur de la nuit,
Comme je t’ai voulu ma chérie,
Comme je t’ai tant désirée ma beauté,
Dans la nuit au clair de la lune à toi j’ai pensée.

 

Je savais bien que tu étais si fragile,
Car je te connaissais depuis que tu étais jeune fille,
Depuis le jour où nous allions à la petite école de notre enfance,
De ce temps où nous étions si simples comme était notre innocence.

 

Puis, le temps passa où toi et moi avancions en âge,
Prenant de l’expérience de la vie pour selon certains devenir sages,
Tu étais si adorable dans ta robe bleue sur le balcon de la maison familiale,
Que déjà je te voyais avancer vers moi en un jour de mariage et en une nuit nuptiale.

 

Comme avec amour je te voulais,
Comme avec amour tu me désirais,
Comme avec amour, nous voulions vivre,
Comme des époux nous souhaitions tant rire.

 

Se désirer l’un à l’autre pour le meilleur,
Pour le meilleur en souhaitant éviter le pire,
Car il y a dans la vie autre chose que de souffrir,
Puisque trop tôt vient dame mort lorsque c’est son heure.

 

Et puis vint le jour de ma demande,
Mon coeur était offert telle une offrande,
Tout mon être se voulait que pour toi et toi seule,
Car te savoir près de moi je l’avais imaginé sous les tilleuls.

 

Mais en une fraction de seconde tout s’écroula,
Lorsque je fus frappé tant par le destin que par un camion,
Qui amena avec lui tant mes émotions que de vivre ma raison,
Car dans un bruit assourdissant nos rêves de bonheur il nous les déroba.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Tu as perdu

Tu as perdu
« Tu as perdu » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Tu as perdu

 

Désolé chéri,
J’ai gagné le pari,
Tu passeras toute la nuit,
Avec moi dans mon douillet lit.

 

Mais à voir tes yeux scintiller,
Je crois plutôt que tu en es comblé,
Car de ce moment précis longtemps tu rêvas,
Ne dis pas le contraire car je vois bien ton sourire béat.

 

Tu voulais faire un pari aussi enfantin,
À croire que de le perdre tu le souhaitais bien,
Un pari que tu te doutais bien je remporterais haut la main,
Car comme dit si bien le proverbe :  » Jeux de mains, jeux de vilains. « 

 

Depuis qu’on se connait, ne savais-tu pas déjà ?
Que l’on ne joue pas à ce genre de jeux avec moi.
Tu voulais me mettre au défi de boire ce vin délicieux,
Sans verser une seule goutte de ce liquide si doux, si précieux.

 

Pari tenu avec un plaisir surprenant voir inattendu,
Car, peut-être qu’au fond de moi, j’étais un peu tendue.
Mais où as-tu pris ce vin d’Ambroise et de la lointaine France?
Car mon palais, en savourer davantage, ce désir se transforma en démence.

 

Quoiqu’il en soi, mon amour, j’ai bel et bien gagné.
Quoiqu’il en soit, mon chéri, tu as bel et bien perdu.
Toi et moi nous passerons ensemble la nuit tout nus,
Et tu me feras ce que je veux, ce que je te demanderai.

 

Car les grands honneurs
Sont réservés pour les vainqueurs,
Mais, tu sais bien que tu n’as pas à avoir peur,
Puisque pour moi compte ce moment de bonheur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Au milieu de l’herbe

Au milieu de l'herbe
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Au milieu de l’herbe

Bonjour tout le monde,

Il n’y a rien de plus utile qu’une belle journée ensoleillée du mois d’août pour vous parler des petits et grands plaisirs d’été. Des plaisirs qui font de la vie autre chose qu’une succession de morosité, de labeur et de sueur. C’est un fait que bon nombre d’entre nous passent leur temps à travailler souvent dans des conditions plus ou moins enviables, à affronter des situations fort déplaisantes et à faire de leur mieux tout en tirant le diable par la queue. Fort heureusement, la saison estivale apporte un peu de bonheur et souvent beaucoup de beauté à l’existence.

Pour ma part, j’aime bien l’été pour trois raisons précises. Des raisons qui s’enchevêtrent les unes aux autres. Bon ! Je reconnais d’emblée que vous risquez d’être en désaccord avec les propos qui vont suivre. Cependant, sachez que j’en assume la pleine et entière responsabilité. De dit-on pas que la liberté de s’exprimer s’accompagne inexorablement par l’imputation qui en découle.

La première raison réside dans la chance de pouvoir allègrement admirer les beautés féminines que je peux rencontrer, ne fut-ce que par un simple coup d’œil, dans leurs manifestations aussi variées que plaisantes. En effet, quoi de plus beau que la grâce féminine aux yeux de celui qui sait la contempler à sa juste valeur? J’ai bien écrit à sa juste valeur puisque le respect a été, est et sera toujours de mise chez votre humble serviteur. Et puis, comme j’adore répéter à qui veut connaître le fond de ma pensée à ce sujet : La beauté n’est point un péché tout comme la laideur est loin d’être une vertu.

La deuxième raison est celle de la multitude de sources d’inspiration que la saison estivale me procure. En effet, la luminosité est à son meilleur dans les journées d’été comparativement à toute autre saison de l’année. D’ailleurs, je suis toujours étonné à chaque fois que je me rends dans la belle région de Matane en Gaspésie tellement le soleil y est si bon, si agréable et si chaleureux. Un soleil qui reflète à la perfection les gens de cette superbe région. Mais, il y aussi le souffle incroyable que m’assurent les chaudes journées d’été lors de mes nombreuses compositions poétiques.

À cela s’ajoute, vous devez certainement vous en douter un peu, la collaboration tellement précieuse et combien appréciée de mes fidèles artistes par le vaste monde. Vous noterez que la luminosité des jours et la qualité exceptionnelle des photos de nudité artistique, parfois légèrement érotique, constituent une mixture fort intéressante. N’est-ce pas ?

La dernière raison est celle des nombreux souvenirs que l’été me font parfois revivre au plus profond de moi. En effet, je me revois marcher le long des plages qui bordent ma région natale qu’est Sept-Îles où je pouvais humer l’air marin sans oublier les nombreux lacs et rivières où je contemplais les forêts vierges. Bien entendu que je ne peux pas passer sous silence le terrain familial où parfois je m’étendais sur la verte pelouse. Que de beaux souvenirs de ce temps de mon enfance, de mon adolescence et de ma lointaine innocence. Que des souvenances qui en mon esprit forment une aide surprenante dans la composition de mes poèmes pour mon plus grand plaisir et, je le souhaite ardemment, pour le vôtre aussi.

En résumé, le fait de vivre loin de la nature contrairement à ma vie de jadis rend impossible de m’étendre au milieu de l’herbe. Toutefois, je peux le faire en esprit à chaque fois que l’occasion de composer mes poèmes se présente à moi. Croyez-moi sur parole que je ne raterai aucune occasion qui se présentera à moi. Je vous le jure maintenant et pour toujours.

Merci infiniment pour votre assiduité.

Rollandjr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La vie est faite ainsi

Screenshot_20190805-133953
Superbe photo par Viktoria de Québec

La vie est faite ainsi

La vie est faite ainsi. Parfois, on y rencontre des gens qui apportent de la lumière. Parfois, il y en a qui ont un cœur de pierre. D’autres savent apprécier un compliment tandis que d’autres encore restent indifférents. Certaines personnes sauront voir la beauté tant en-dedans qu’en dehors tandis que d’autres jugeront selon des critères sociaux inatteignables. 

La vie est faite ainsi. Les jours ensoleillés suivront les jours de pluie et vice versa. Aujourd’hui deviendra au fil du temps qui passe un souvenir parfois joyeux, parfois triste dans son cœur. Demain arrivera plus vite qu’on le croit et partira encore plus vite que l’on ne pourra jamais imaginer. 

La vie est faite ainsi. On est le seul responsable de son bonheur, et ce à chaque jour, à chaque instant et à chaque heure. Faire notre possible et laisser à Dieu l’impossible. On reconnait l’être exceptionnel au sourire qu’il garde aux jours sombres comme aux jours de joie.

La vie est faite ainsi. Quoiqu’il arrive et quoi que nous fassions. On ne doit jamais s’empêcher de voir la beauté partout où l’on est car elle résidera d’abord et avant tout en soi. Ne nous empêchons jamais de voir en l’autre une parcelle de soi car c’est ainsi que l’on reconnaitra notre nature profonde.

La vie est faite ainsi.

Voilà pourquoi elle est si jolie.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec) Canada

Seulement pour toi

Seulement pour toi
« Seulement pour toi » Pensée de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Seulement pour toi

 

Secret longtemps caché,
Coeur trop souvent blessé,
Rêve qui ne sera jamais réalisé,
Ainsi en a été ma vie et sera ma destiné.

 

Je ne demandais pas grand chose,
Seulement être celui qui une fois ose,
Je suis un rêveur de ce temps à jamais perdu,
Car te dire comme je t’aime trop longtemps j’ai attendu.

 

Les battements de mon coeur sont comme des notes de piano,
Qui croyait que tout lui souriait tout était si merveilleux, si beau.
Était-ce trop demandé de passer une nuit avec toi blottie dans mes bras?
Ne sais-tu donc pas que je t’aimerai aussi longtemps que je vivrai ici-bas?

 

Je ne vis que pour toi depuis mon premier regard,
Je désires te combler de bonheur avant ton départ,
Seulement pour toi, mon corps est et le sera à jamais,
Seulement pour toi, cette douleur en moi maintenant est.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Relaxe

Relaxe
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Relaxe

 

Aujourd’hui,
La vie me sourit,
Il fait un temps splendide,
Sans être obligée de jouer l’intrépide.

 

Être là en cet instant précis,
Et pour un moment mettre de côté,
Ce qui nous cause bien des noires idées
Tout en oubliant nos petits et grands soucis.

 

Nos destins sont ainsi faits,
Rien n’est fixe et encore moins parfait.
Prendre la vie simplement comme elle vient,
En se rappelant nos joies en assourdissant nos chagrins.

 

Le soleil brille depuis quelques jours,
Mais cela ne durera pas pour toujours,
Pour apprécier les journées ensoleillées,
Il faut reconnaître le bonheur de la pluie tombée.

 

Toute légèrement vêtue,
J’aime bien avoir le torse nu,
Sans faire bien sûr de scandale,
Au détriment de ce monde si immoral.

 

Être ici et en ce lieu présente,
Avant qu’un jour je sois malgré moi absente,
Car mon chemin de vie peut prendre différents axes,
Voilà pourquoi, devant vous avec joie et sans gêne, je relaxe.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada