Archives de tags | bonheur

Je suis encore fatiguée

Je suis encore fatiguée Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Still-a-bit-tired-896024615

Je suis encore fatiguée

 

Je viens à peine de me lever,

Mais, je suis encore fatiguée.

Épuisée de cette vie étrangère,

Loin de celle qu’a vécu ma tendre mère.

 

Elle qui vivait avec l’homme de sa vie,

Un homme envers qui son cœur était épris,

Un homme merveilleux qui a parcouru les mers,

Qui a su affronter périls et risques et une grande guerre.

 

Elle avait dans son cœur et dans son lit celui qui était mon père,

Qui pourvoyait à tous nos besoins afin de ne pas être dans la misère,

Homme de peu de mots, mais qui savait si bien manifester son amour,

Dans ce camp d’hiver, il lui écrivait qu’elle était dans son cœur pour toujours.

 

Qu’elle chance incroyable que ma mère avait,

D’avoir partagé sa vie avec l’homme qu’elle aimait,

Peine perdue de croire qu’un tel bonheur sera pour moi,

Qu’un jour, peut-être, je partagerai le vrai amour sous mon toi.

 

Ma foi, il est encore tôt,

Même si je vois le soleil déjà haut,

Et que les oiseaux chantent leurs mélodies,

Saluant à leur façon la beauté de la nature, de la vie.

 

 

Quand je pense bien à mon passé,

Nombreux hommes, mon corps, ont désiré.

Que de belles paroles ils ont sans cesse murmurées,

Alors que, dans leurs pièges, je suis, trois fois hélas, tombée.

 

Pourtant, je voulais de tout mon cœur fonder un foyer,

Avoir un mari, des enfants et de mon amour combler.

La vie en a voulu autrement et c’est peut-être mieux ainsi.

Car, nul ne sait comment sera son futur, avant que tout soit fini.

 

Je retourne me coucher dans mon lit,

Remettre en ordre mes idées, mes esprits.

Et un bon café, avec grand plaisir, je prendrai.

Car, je veux tout de même vivre cette belle journée.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu dois t’habiller maintenant

Tu dois t’habiller maintenant Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-have-to-dress-now-895658283

Tu dois t’habiller maintenant

 

Ô mon amour,

Comme tu es si belle,

Gracieuse comme une gazelle,

Tes cheveux d’or brillent en ce jour.

 

Nous sommes enfin toi et moi,

En ce champ de blé, je vais t’aimer.

Je vais avec ardeur te caresser et t’embrasser,

Avec tendresse, je saurai te mettre tout en émoi.

 

Et dans la chaleur de cette journée de fin d’été,

Deux amoureux commirent le péché de l’œuvre de chair.

Cachés par les tiges de blé qui par une grâce laissèrent passer l’air,

Afin de les rafraîchir dans leurs mouvements effrénés.

 

Le temps passa inlassablement comme le sable du sablier,

Peut-on s’étonner qu’un tel péché puisse donner du plaisir?

Au risque de se retrouver en enfer pour éternellement souffrir?

Car un tel bonheur passager ne pourra jamais dans leurs cœurs être oublié.

 

Maintenant que j’ai déposé en toi ma tendre chérie,

Nous devons quitter ce lieu de péché dès à présent et pour longtemps,

Que tu le souhaites ou non tu dois t’habiller maintenant,

Tu as en toi cette substance qui deviendra une nouvelle vie.

 

Que cet enfant illégitime,

T’apporte tout le bonheur,

Qu’il soit mon témoin chaque heure,

Et que son cœur résonne en toi par une douce rime.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Affronter ses peurs

Affronter ses peurs

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que l’automne, avec ses arbres aux milliers de couleurs, vous comble de bonheur. Pour ma part, je vais merveilleusement bien. Et, pour cause, puisque je m’aperçois depuis quelque temps que bien des aspects de ma vie ont été affrontés avec brio, et ce pour une seule raison. En effet, j’ai réussi à affronter bien des peurs auxquelles j’ai été confronté au cours de ma vie.

Les peurs! Voilà ce qui est sans aucun doute le pire des fardeaux qu’une personne supporte au fil de sa vie. Avoir peur de ceci, avoir peur de cela. Des peurs qui ont été enfouies au plus profond de notre être, de manière subtile, et qui gruge notre âme inévitablement.

Mais, attention! Éprouver de la peur peut souvent être salutaire surtout lorsque notre santé ou bien notre vie, ou celles de nos proches sont en danger. Ici, la peur légitime devient synonyme de prudence. Autrement dit, la peur peut être salutaire.

Ce qui est très différent lorsque cette peur nous empêche d’expérimenter des aspects insoupçonnés de la vie. Des expériences qui, d’une manière ou d’une autre, enrichiront notre personnalité. Et comme dit le proverbe : qui ne risque rien n’a rien.

Parmi les nombreux aspects de la vie qui peuvent être influencés par la peur irrationnelle, l’on a celle de choisir un nouveau boulot, de partir à l’aventure, de réaliser un projet qui nous tient à cœur et même, croyez-le ou non, la réalisation de fantasmes. Bien des gens refusent de quitter un poste de travail pour s’en trouver un autre par lequel ils développeraient leur potentiel. D’autres remettent toujours leurs projets de voyage souvent pour des raisons futiles jusqu’au jour où le seul voyage qu’ils feront sera dans un corbillard vers le lieu de leur dernier repos.

Pour ce qui est de la réalisation de projets, certaines personnes attendent soit de gagner à la loterie, soit d’économiser toute leur vie, afin de les accomplir. Il va de soi que la réalisation de nos rêves doit être possible à la fois par notre état de santé tant physique que financière. En effet, une bonne santé sous ces deux aspects est un facteur considérable à ne jamais négliger. Toutefois, il est toujours possible d’adapter nos rêves en tenant compte de nos capacités. Il suffit souvent d’abaisser nos attentes et nos visées afin de les rendre plus réalistes. Il en est de même du désir de partir à l’aventure. Par exemple, vous souhaitez visiter un pays étranger, mais vos finances ne vous le permettent pas? Qu’à cela ne tienne! Il existe sûrement de très beaux coins à découvrir dans une région située à une distance plus respectable.

Cela va vous paraître étrange, mais la crainte du jugement des autres, de ce fameux qu’en-dira-t-on, se rapporte tout aussi bien à la réalisation de plusieurs de nos fantasmes d’ordre sexuel. Attention ! Je parle ici de réalisations faites entre adultes consentants et libres de toutes contraintes. Quoiqu’il en soit, cette appréhension maladive et culpabilisante du regard des autres est un facteur important du refus de réaliser certains des fantasmes d’ordre sexuel. Là encore, tout n’est pas forcément permis puisque l’on doit toujours agir avec une grande prudence, car il y en va de la préservation de notre santé et celle d’autrui.

Bref, savoir affronter ses peurs est aussi savoir mieux se connaître. Ceci aura pour conséquence de découvrir les délicieux bonbons qui se trouvent dans le monde qui nous entoure. Certes, un bon dosage entre d’une part, les risques que nous sommes prêts à prendre et, d’autre part, les bénéfices potentiels que nous pouvons en retirer constituent des éléments à toujours prendre en considération dans nos choix. Ici, faire le bon choix est une question intimement liée à l’expérience personnelle.

Merci pour votre attention !

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Donc nous en sommes là

Donc nous en sommes là Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/So-here-we-are-894334374

Donc nous en sommes là

 

Ça y est !

Le mal est fait.

Je te faisais confiance,

Toi, mon amour depuis l’adolescence.

 

Je croyais que tu étais le bon.

Mais, je m’étais trompée comme de raison.

Nous avions pourtant projeté famille et heureuse maison,

Vivre ensemble jusqu’à la fin de nos jours sans contrefaçon.

 

J’ai écrit sur ma peau de satin ton nom afin de ne jamais l’oublier,

Mon cœur était à toi depuis le jour où nous nous sommes embrassés,

Ce jour où toi et moi sur une plage nous nous sommes allongés,

Nous avons juré fidélité pour l’éternité.

 

Les années sont passées comme le sable du sablier,

Tu étais parti étudier dans cette université,

Une matière où tu espérais, ta vie, gagner.

Pour futur rempli de bonheur et de gaieté.

 

Les nuits me pesèrent tant sur mon âme qu’en ma chair,

Puis, j’ai pris mon courage à deux mains et je filais comme l’air.

Toute de blanc vêtue et parfumée légèrement afin de te plaire,

Je suis arrivée à la porte de ta chambre d’un air débonnaire.

 

Mais, ce n’est pas la surprise à laquelle je m’attendais,

Car, une femme sur toi avec le sourire s’amusait.

Des mots d’amours, sans cesse tu lui disais,

Alors que mon cœur à cet instant tu le brisais,

 

Tu le détruisais, tu le broyais pour toujours.

Promesses de fidélité rompues dès ce jour,

Tu m’as vraiment joué un très vilain tour,

Cette surprise m’a bouleversée sans détour.

 

Donc nous en sommes là.

Quelle belle surprise semblait pour toi,

Quelle grande tristesse émergeait en moi,

Par cet acte, tout mon amour envers toi s’envola.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une autre nuit

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

 Une autre nuit

 

Bonsoir ma tendre chérie,

Je suis venu simplement te voir,

J’ai même apporté quelque chose à boire,

Car je me disais que tu en avais peut-être envie.

 

Comment a été ta journée?

De mon côté, je ne sais pas quoi dire.

Car sans toi c’était triste à en souffrir,

Si tu savais comme à toi sans cesse j’ai rêvé.

 

Comme le temps passait,

Je voulais te faire une surprise,

Une simple surprise fraîche comme la brise,

Quelques mots pour te dire comme tu me plais.

 

Puis-je te demander une saveur?

Rester avec toi jusqu’au petit matin,

Car avec toi s’envolent tous mes chagrins,

Je te promets que je partirai aux petites heures.

 

Mais avant de me répondre,

Permets-moi de te chanter un air,

Une chanson de mon pays qui saura te plaire,

Écoute la mélodie de mon violon naviguer sur les ondes.

 

Une nuit avec toi me transportera vers le pays des rêves,

Une nuit avec toi calmera mes craintes et mes pleurs,

Une nuit avec toi fera mon plus grand bonheur,

Je serai ton Adam et tu seras ma chère Ève.

 

Une autre nuit, je t’en supplie mon amour.

Une autre nuit, car jamais ce ne sera pour la vie,

Une autre nuit, car à jamais tu seras en mon esprit,

Une autre nuit que je me souviendrai pour toujours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada